La langue française

Agioteur, agioteuse

Définitions du mot « agioteur, agioteuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGIOTEUR, EUSE, subst. et adj.

A.− Emploi subst. (rare au fém.).
1. Vx. Nom donné à des banquiers du début du dix-huitième siècle spécialisés dans le commerce des effets publics (cf. agiotage A) :
1. Duhautchamp, Hist. des finances pendant la minorité de Louis XV, raconte que, lorsque le papier s'introduisit, pendant la guerre qui suivit la paix de Ryswic, certains courtiers s'établirent dans la rue Quincampoix, sous le nom de banquiers, pour faire le commerce des papiers publics (...) à bureau ouvert; on les appela agioteurs. Littré.
Rem. Dans Les Agioteurs, pièce de Dancourt (1710), ,,l'agioteur (...) est défini un homme qui change le papier en argent et l'argent en papier.`` (Littré).
2. Péj. Celui ou celle qui se livre à l'agiotage (cf. agiotage B). Synon. spéculateur, accapareur, usurier :
2. Les capitalistes, les banquiers, les agioteurs, se trouvant porteurs d'une très grande partie des effets royaux, rien ne lui paraît plus sérieux que d'assurer le paiement de ces créanciers de l'État, que de ne soumettre jamais à aucune retenue le paiement des intérêts; il rappelle à cet égard le vœu de l'Assemblée nationale, et, il la presse de le remplir. Marat, Les Pamphlets,Dénonciation contre Necker, 1790, p. 98.
3. Une loi du 3 fructidor an 3 (30 novembre 1795), qui déclarait agioteurs tous ceux qui vendraient des marchandises dont, au moment de la vente, ils ne seraient pas propriétaires, ceux qui vendraient sur les lieux publics, autres que la Bourse, des marchandises qui n'y seraient pas exposées, de l'or et de l'argent, soit monnoyés, soit en barre, lingot, ou œuvrés, et les punissait de deux années de détention, de l'exposition publique avec écriteau sur la poitrine, portant en gros caractères ce mot agioteur, intimida un instant ces sangsues du peuple. La loi du 28 vendémiaire an 4, qui déclarait également agioteurs, et punissait comme tels, les agens-de-change qui prendraient aucune lettre-de-change pour leur compte, et tous les individus qui faisaient des négociations en blanc de lettres-de-change sur l'étranger, ou à terme ou prime de lettres-de-change sur l'étranger, avait également contribué à arrêter les désordres de l'agiotage; peu à peu, les agioteurs reprirent leurs habitudes avec plus d'impudence que jamais. St-Edme t. 1 1824.
4. O siècle dégoûtant! siècle d'agioteurs, De marchands, d'usuriers, de vils calculateurs! A. Pommier, Colères,1844, p. 48.
5. ... les derniers volumes des Nuits de Paris [de Restif] sont pleins d'imprécations contre les agioteurs qui faisaient monter l'or à des prix fabuleux et anéantissaient les richesses en papier de la République. G. de Nerval, Les Illuminés,1852, p. 289.
6. Ils profitent de ce que leur père leur a laissé quelque argent, qu'il tenait lui-même de son grand-père, pour vouloir en avoir plus encore. Ils savent bien que l'argent attire l'argent, asinus asinum fricat. Ils méprisent les agents de change et se font agioteurs pour s'augmenter un peu; ils dédaignent les banquiers et spéculent sur le trois-six; ils se feraient juifs, tout barons chrétiens qu'ils sont, s'ils devaient y trouver du bénéfice. M. Du Camp, Mémoires d'un suicidé,1853, p. 266.
7. Tout le bruit, tout l'air respirable de la publicité est accaparé par des baladins grandioses, des charlatans, des magiciens, des agioteurs, des factotums enragés, des libellistes, des pamphlétaires, des faiseurs de systèmes, de miracles, d'affaires. Les hommes sont des appétits. C'est, en plein soleil, un défilé de ces personnages, de ces individualités qui poussent comme des champignons dans le crépuscule d'un monde qui finit, les organisations de décadence : ... E. et J. de Goncourt, Journal,août 1859, pp. 625-626.
8. L'ami du peuple, Marat, est le plus fort pour découvrir leurs complots; il dénonce tout le monde : le roi, la reine, les princes, le clergé, la noblesse, les anciens parlements, la municipalité, le châtelet, les districts, l'état-major de la garde soldée, et M. Mottié, son général, comme il dit : les procureurs, les financiers, les agioteurs, les déprédateurs, les sangsues de l'État, et l'innombrable armée des ennemis du bien public. Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 343.
9. Les gens que la Révolution avait enrichis, paysans acquéreurs de biens nationaux, agioteurs, fournisseurs aux armées, croupiers du Palais-Royal, n'osaient encore montrer leur opulence et, d'ailleurs, ne se souciaient point de peinture. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 14.
10. Le mythomane pervers ne joue plus pour jouer. Il veut satisfaire une intention cupide, lubrique, passionnelle ou intéressée. On compte, dans ses rangs, les innombrables escrocs, agioteurs, escompteurs de fortunes fictives que les virtuosités techniques du capitalisme naissant ont armés d'un bel assortiment d'armes nouvelles. E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 382.
Rem. 1. Pour étudier les rapports entre accapareur, affameur, grugeur (vocab. de la Révolution), cf. affameur A 1 b et rem., ainsi que accapareur I, plus particulièrement ex. 5 et 9. 2. Brunot t. 9 1967, pp. 1080-1081, signale qu'on disait également agiotateurs (qui accentue la valeur péj. du mot) et même agio-législateurs :
11. Plus tard, la Caisse d'Escompte, qui avait rendu tant de services, fut supprimée. Les imprécations contre les agioteurs, dits aussi « agiotateurs », voire « agio-législateurs », ne cessèrent de pleuvoir comme grêle dans les Assemblées et dans les Clubs. Brunot t. 9 1967, pp. 1080-1081.
B.− Emploi adj. Qui se livre à l'agiotage; qui concerne l'agiotage :
12. Une trame financière, agioteuse et politique. Barrère(Lar. 19e).
13. Des banquiers agioteurs. Mirabeau(Lar. 19e).
14. Le règne de Louis-Philippe, vers sa fin, fournissait déjà de nombreux échantillons de lourde jeunesse épicurienne et de jeunesse agioteuse. Ch. Baudelaire, L'Art romantique,1867, p. 568.
Prononc. : [aʒjɔtœ:ʀ].
Étymol. ET HIST. − 1710 [datation du DG] fin. « personne qui se livre à l'agiotage » (Saint-Simon, éd. de 1842, chap. 286, p. 133 ds Littré : Les usuriers qui avaient gagné gros à trafiquer les papiers du roi, on appelait ces gens-là des agioteurs); 1710, 26 sept. (Mémoire de Le Bartz pour l'établissement d'une Banque générale à Paris ds Brunot t. 6, p. 169, note 2 : Ils [les caissiers] leur envoient [aux porteurs d'assignations sur le Trésor] des « agioteurs » pour leur demander s'ils ont des assignations sur une telle recette); très en usage dans les milieux financiers de la Régence (Brunot, loc. cit.) et pendant la Révolution de 1789; les agioteurs figurent dans la liste des groupes publiée dans les Semaines critiques ou Gestes de l'an V, t. 2, no15, p. 268-74, 3 juill. 1797 ds Brunot t. 9, p. 835, note 1. Dér. du rad. de agioter*; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 42.
BBG. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Blanche 1857. − Dub. Pol. 1962, p. 88. − Kuhn 1931, p. 118, 218. − Romeuf t. 1 1956.

Wiktionnaire

Adjectif

agioteur \a.ʒjɔ.tœʁ\

  1. Qui concerne ou se livre à l’agiotage.
    • Nous demandons ce que fait là cette aristocratie agioteuse, et comment la plèbe actionnaire ne songe pas à l’éliminer ? — (Georges Duchêne, La Spéculation devant les tribunaux : pratique et théorie de l’agiotage, Librairie centrale, 1867, page 319)
    • Les avertissements que l’Economist fit entendre à l’endroit de la fièvre agiotrice dont les chemins de fer, à cette époque, étaient devenus l’objet, ainsi que ses articles sur la crise financière et commerciale de 1847, ont eu plus que du mérite littéraire : ils ont exercé une grande influence pratique ; ils ont, de l’avis des grands hommes compétents, contribué beaucoup à empêcher des désastres plus grands et plus graves. — (Journal des économistes, 1860)

Nom commun

agioteur \a.ʒjɔ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : agioteuse)

  1. Banquier spécialisé dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celui qui se livre à l’agiotage.
    • Vous avez multiplié les articles pour assurer la plus grande liberté à l’exercice de la propriété, et vous n’avez pas dit un seul mot pour en déterminer le caractère légitime ; de manière que votre Déclaration parait faite, non pour les hommes, mais pour les riches, pour les accapareurs, pour les agioteurs et pour les tyrans. — (Robespierre, Propositions d’articles additionnels à la déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, le 24 avril 1793 à la Convention)

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.

Nom commun

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : agioteur)

  1. (Rare) Banquière spécialisée dans le commerce des effets publics au début du XVIIIe siècle.
  2. (Péjoratif) Celle qui se livre à l’agiotage.
    • Marie-Rose fut à l’évidence une agioteuse douée. Dans la nouvelle société, elle s’épanouissait sans retenue, au vu et au su de tous, au risque de porter durablement atteinte à sa réputation. — (Pierre Branda, Joséphine de Beauharnais, Perrin, 2016)

Forme d’adjectif

agioteuse \a.ʒjɔ.tøz\

  1. Féminin singulier de agioteur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGIOTEUR. n. m.
Celui qui fait l'agiotage. C'est un agioteur bien connu.

Littré (1872-1877)

AGIOTEUR (a-jio-teur) s. m.
  • Celui qui fait l'agiotage. Les usuriers qui avaient gagné gros à trafiquer les papiers du roi, on appelait ces gens-là des agioteurs, Saint-Simon, 286, 133. D'agio est venu le terme d'agioteur, donné odieusement en France à ceux qui font le commerce des papiers publics, Melon, Essai polit. sur le Comm. XX. Ils se seraient associés dans votre capitale avec des agioteurs, avec des vampires, Mirabeau, Collect. t. I, p. 327.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AGIOTEUR, s. m. (Commerce.) c’est le nom qu’on donne à celui qui fait valoir son argent à gros intérêt, & qui prend du public des effets de commerce sur un pié très-bas, pour les faire rentrer ensuite dans le public sur un pié très-haut. Ce terme n’est pas ancien : il fut, je crois, employé pour la premiere fois, ou lors du fameux système, ou peu de tems après. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « agioteur »

(début XVIIIe siècle) Dérivé de agioter, de agio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Agioter. Duhautchamp, Hist. des finances pendant la minorité de Louis XV, raconte que, lorsque le papier s'introduisit, pendant la guerre qui suivit la paix de Ryswick, certains courtiers s'établirent dans la rue Quincampoix, sous le nom de banquiers, pour faire le commerce des papiers publics (billets de monnaie en usage depuis 1702 et surtout 1704) à bureau ouvert ; on les appela agioteurs. Il y a une pièce de Dancourt, de 1710, intitulée les Agioteurs ; l'agioteur y est défini un homme qui change le papier en argent et l'argent en papier. L'agioteur est aussi mis en scène dans l'Usurier gentilhomme de Legrand, 1713.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « agioteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agioteur aʒjɔtœr

Évolution historique de l’usage du mot « agioteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agioteur »

  • Pour la première fois, l’esthète agioteur se retrouve mis en cause pour s’être allié à des compagnies d’Etat angolaises aux ordres de son beau-père afin de bénéficier de fonds publics et privés, ensuite aspirés dans ses circuits financiers offshore, comme le démontrent les « Luanda Leaks » qui s’appuient sur une fuite d’environ 750 000 documents. Le Monde.fr, « Luanda Leaks » : Sindika Dokolo, l’art brut de la finance offshore
  • « L’instrumentalisation du dossier PetroCaribe s’est faite sur la base de contradictions si vertigineuses qui témoignent d’une ignorance tellement profonde des procédures en vigueur dans l’administration qu’elle prend valeur de symptôme. E. Kant  professait que l’hypocrisie sociale doit être combattue. Le philosophe allemand rappelle que le mensonge généralisé, banalisé, entraine la perversion mentale qui pousse les gens à confondre leurs rêves avec la réalité. Il considère que d’un point de vue moral, le mensonge est un mal parce qu’en donnant de fausses informations à une personne, on la manipule pour la porter à faire ce qu’elle n’aurait pas voulu faire si elle connaissait la réalité. C’est dans ce sens que le mouvement des pétro-challengers doit être encouragé. Pour forcer les institutions à faire émerger la vérité. Parce que pour moi, le projet politique moderne pour Haïti ne sera transformateur de la société que si et seulement si, il se construit autour de l’idéal de justice. Mais poser le problème en ces termes, c’est assumer de considérer l’État de droit comme une vertu, c’est se battre pour la mise en place de politiques publiques qui renforcent réellement l’autonomie du citoyen en lui garantissant les moyens de protéger sa dignité. C’est travailler à créer les conditions pour que de vraies entreprises puissent se développer partout à travers le territoire. C’est accompagner l’éclosion d’un véritable écosystème entrepreneurial capable de résister aux assauts de la concurrence déloyale étrangère. C’est s’assurer que le vrai entrepreneur trouve toute sa place dans l’économie pour créer de vraies richesses et des emplois qualifiés qui font tant besoin à ce pays. C’est éviter de céder à la tentation de la vénération et de l’admiration pour le riche et le puissant – qu’il soit un banal brasseur d’affaires, un simple agioteur, ou un petit malin expert de tous les trafics - au détriment de l’entrepreneur ou des personnes de conditions modestes. C’est fort justement contre cette attitude, qui est à la base de « la corruption de nos sentiments moraux », que nous met en garde A. Smith. C’est à ce travail que comme ministre, je m’étais appliqué. C’est ce défi que je m’étais engagé à relever ». Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Livres en folie: "Haïti, PetroCaribe et ses déraisons...", selon Wilson Laleau
  • Citoyens infortunés, puisque le législateur qui ne vous a laissé d'autre moyen de pourvoir à vos besoins que de petits assignats (maintenant de petits salaires ou de petites retraites), puisqu'il néglige de venir à votre secours ; puisqu'il laisse violer impunément ses décrets par l'agioteur ; puisque la police (qui maintenant conserve son régime spécial de retraite) vous laisse en proie à la rapacité et aux violences des accapareurs ; puisque les tribunaux ne vengent pas leurs assassinats ; puisque le gouvernement lui-même vous livre aux horreurs de la misère, au fer des assassins, vous êtes libérés envers lui de tout devoir. La plus affreuse tyrannie est celle qui s'exerce à l'ombre des lois. Puisque donc vous êtes destinés à périr au milieu de la société qui vous abandonne, vous voilà rentrés dans l'état de nature. Rassemblez-vous de toutes parts, armez-vous de votre désespoir, et courrez, la torche à la main, réduire en cendres les repaires de ces brigands qui font le malheur de votre vie. Courez ensuite au Sénat, ouvrez-en les portes aux hommes bornés qui ne voient pas quand ils sacrifient vos droits à ces hommes froids qui vous gouvernent ; puis refermez les portes sur tous les autres, et qu'ils périssent au milieu des flammes. nrpyrenees.fr, Bonne année et bon courage ! - nrpyrenees.fr
  • Les retours de vacances sont parfois difficiles, les agioteurs de la Bourse de Shanghaï (-7,7 % à sa réouverture lundi après le long congé du Nouvel An) ne diront pas le contraire. L'économiste Mohamed El-Erian croit la pandémie de coronavirus capable de faire tomber l'expansion chinoise dans le fameux piège des pays à revenus intermédiaires, incapable de passer à la vitesse supérieure. Depuis l'épisode du SRAS en 2002-03, le poids de la Chine est devenu incontournable dans l'économie mondiale (20 % de la production contre 8 % à l'époque). Mais les analystes d'UBS soulignent que la volatilité a été plus forte sur les Bourses d'Asie du nord qu'ailleurs. Le pari fait cette année par certains investisseurs sur le rebond des valeurs émergentes pourrait être pris à revers, beaucoup d'achats s'étant portés sur les actions chinoises au sein de cette catégorie depuis 2017. Les Echos, Chine/Coronavirus : Réveils fiévreux | Les Echos
  • En bientôt trois siècles d'existence de la Bourse de Paris, les agioteurs ont eu le temps de peaufiner les adages qui sont autant de - bons ou mauvais - réflexes dans les situations de stress intense. Mais celle-ci met au défi une sagesse investisseuse bien démunie. En trois semaines de glissade des marchés d'actions mondiaux qui ont retracé, en valeur, les trois quarts de leur chute dans les deux mois suivants de la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008 (mais moins de la moitié en pourcentage), « acheter au son du canon » sanitaire et pétrolier et « vendre au son du clairon » des banques centrales était totalement inadéquat. Vue la volatilité revenue à l'étiage des années 2010-11, « se couper la main tout de suite plutôt que le bras plus tard » revenait à faire les deux en même temps. S'il n'a certes « pas mis ses oeufs dans le même panier », le pack des valeurs les plus résistantes au sein de l'indice SBF 120, comprenant aussi bien Iliad (mais pas Orange) que Carrefour (mais pas Fnac-Darty) ou Rémy-Cointreau (mais pas Pernod Ricard), montre une retraite plus désordonnée que ne laissent supposer la liste, plus cohérente, des secteurs européens touchés (voyages et loisirs en tête). Le scénario d'une pandémie supposerait une chute supplémentaire de 17 % de l'indice Stoxx 600, estime UBS. La Banque centrale européenne fera-t-elle mentir le conseil de ne « pas essayer d'attraper un couteau qui tombe » ? Les Echos, Bourse/SBF 120 : K.O dans le chaos | Les Echos
  • La spéculation donne la fièvre à la rue Quincampoix : on achète pour revendre, on revend pour acheter en encaissant, croit-on, de mirifiques bénéfices. Tout se passe très vite. Au milieu de cette frénésie, un petit bossu fait fortune. Parce que la croyance populaire assure que toucher la bosse d’un tel infirme porte bonheur, il loue sa bosse, du matin au soir, comme un pupitre, d’un bout à l’autre de la rue, pour que les agioteurs, superstitieux, puissent rédiger, sur place, leurs ordres d’achat ou de vente et encaisser leurs bénéfices. Un véritable bureau ambulant.  Europe 1, LE SAVIEZ-VOUS ? Il y a un autre bossu presque aussi célèbre que celui de Notre-Dame
  • Va-t-il exploser en vol et lessiver tous les gogos qui y ont cru, ou continuer à gonfler pour permettre à d'habiles agioteurs d'empocher de spectaculaires plus-values ? Sans doute les détails du fonctionnement du bitcoin – monnaie virtuelle sans lien avec aucune banque centrale, qui ne repose que sur des lignes de codes informatiques cryptées (1) – vous passent-ils loin au-dessus de la tête. L'Obs, Bitcoin : tirons les leçons de la "crise de la tulipe", le premier krach de l'histoire
  • L’entrepreneur Giuseppe Statuto, originaire de la province de Caserte dans la région de Naples, a la folie des grandeurs. Rien n’est trop beau, ni surtout trop cher, pour sa petite société immobilière dont le chiffre d’affaire n’était que de 79 millions d’euros il y a une quinzaine d’années. Lui se définit comme « capitaliste traditionnel », la magistrature romaine le soupçonne d’être plutôt un agioteur impliqué dans le scandale financier qui a vu, en 2005, une tentative de prise de contrôle de la banque BNL par l’assureur Unipol . Les Echos, Ça se passe en Europe : les plus prestigieux palaces italiens bientôt entre des mains anglaises | Les Echos
  • Cet hôtel particulier avait été édifié en 1684 pour un gendre de Colbert, le duc de Beauvilliers. D’allure sobre convenant bien à ce fidèle de Fénelon, suffisamment austère pour se retrouver gouverneur des enfants de Louis XIV, et président de son conseil financier, le bâtiment est l’œuvre de Jules Hardouin-Mansart, auteur des Invalides et des plus belles réalisations de Versailles. En 1720, il devint la propriété d’une agioteuse flamande qui, ruinée dans la banqueroute de Law, dut le céder au domaine royal. Il fut confié au département de la guerre sous le règne de Louis-Philippe. Devenant le mess interarmes des Yvelines, avec le sort que l’on sait, sous une administration qui, manifestement, ne considère pas que les lois patrimoine s’appliquent à elle. Libération.fr, Versailles, sur l’hôtel du commerce - Culture / Next

Traductions du mot « agioteur »

Langue Traduction
Anglais stockjobber
Source : Google Translate API

Synonymes de « agioteur »

Source : synonymes de agioteur sur lebonsynonyme.fr

Agioteur

Retour au sommaire ➦

Partager