Trafiquant : définition de trafiquant

chevron_left
chevron_right

Trafiquant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRAFIQUANT, -ANTE, subst.

A. − Vieilli. Personne qui fait le commerce des marchandises, surtout avec les pays lointains. Trafiquants arabes, grecs. Un riche trafiquant se lève, prend la parole, et, après avoir traité les Indiens de sujets rebelles, il veut que les députés des Natchez soient repoussés, et que l'on s'empare des terres les plus fertiles (Chateaubr., Natchez, 1826, p. 157).[À Saint-Sauveur] se donnaient rendez-vous les trafiquants de tout le pays, pour entreposer leurs marchandises et loger avec leurs équipages (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 83).
B. − Personne qui se livre à un commerce illicite ou malhonnête. Trafiquants du marché noir; trafiquant d'armes, d'esclaves, de stupéfiants. Je ne veux point pleurnicher (...) sur le sort des fellahs, mais ils sont réellement si misérables qu'ils feraient pitié même à un trafiquant de chair humaine (Du Camp, Nil, 1854, p. 150).Ce cercle offrait cette particularité d'avoir, dans son conseil d'administration, des trafiquants de bijouxsoupçonnés de recelet de hauts policiers en activité ou en retraite (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 197).
Prononc. et Orth.: [tʀafikɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1585 « marchand, commerçant » (N. Du Fail, Contes et discours d'Eutrapel ds Œuvres, éd. J. Assézat, t. 2, p. 264); 2. 1833 « personne qui fait un commerce malhonnête ou illicite » (Mérimée, Mosaïque, Tamango, p. 48: Quand la traite des nègres fut défendue [...] le capitaine Ledoux devint un homme précieux pour les trafiquants de bois d'ébène). Part. prés. subst. de trafiquer*. Fréq. abs. littér.: 94. Bbg. Ciureanu (P.). Parole commerciali francesi di origine italiana. Bolletino dell' Istituto di lingue estere. 1951/52, t. 2, pp. 96-97.

Trafiquant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRAFIQUANT, -ANTE, subst.

A. − Vieilli. Personne qui fait le commerce des marchandises, surtout avec les pays lointains. Trafiquants arabes, grecs. Un riche trafiquant se lève, prend la parole, et, après avoir traité les Indiens de sujets rebelles, il veut que les députés des Natchez soient repoussés, et que l'on s'empare des terres les plus fertiles (Chateaubr., Natchez, 1826, p. 157).[À Saint-Sauveur] se donnaient rendez-vous les trafiquants de tout le pays, pour entreposer leurs marchandises et loger avec leurs équipages (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 83).
B. − Personne qui se livre à un commerce illicite ou malhonnête. Trafiquants du marché noir; trafiquant d'armes, d'esclaves, de stupéfiants. Je ne veux point pleurnicher (...) sur le sort des fellahs, mais ils sont réellement si misérables qu'ils feraient pitié même à un trafiquant de chair humaine (Du Camp, Nil, 1854, p. 150).Ce cercle offrait cette particularité d'avoir, dans son conseil d'administration, des trafiquants de bijouxsoupçonnés de recelet de hauts policiers en activité ou en retraite (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 197).
Prononc. et Orth.: [tʀafikɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1585 « marchand, commerçant » (N. Du Fail, Contes et discours d'Eutrapel ds Œuvres, éd. J. Assézat, t. 2, p. 264); 2. 1833 « personne qui fait un commerce malhonnête ou illicite » (Mérimée, Mosaïque, Tamango, p. 48: Quand la traite des nègres fut défendue [...] le capitaine Ledoux devint un homme précieux pour les trafiquants de bois d'ébène). Part. prés. subst. de trafiquer*. Fréq. abs. littér.: 94. Bbg. Ciureanu (P.). Parole commerciali francesi di origine italiana. Bolletino dell' Istituto di lingue estere. 1951/52, t. 2, pp. 96-97.

Trafiquant : définition du Wiktionnaire

Nom commun

trafiquant \tʁa.fi.kɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : trafiquante)

  1. (Vieilli) Commerçant, négociant.
    • Perrot poursuit ses courses lointaines jusqu'en 1697, partageant son temps entre ses occupations de trafiquant, d'interprète, de diplomate et de pacificateur. — (Jean Delisle, Interprètes au pays du castor, Presses de l'Université Laval, 2019, page 81)
  2. Truand spécialisé dans le commerce de produits interdits, contrefaits ou de contrebande.
    • Un édit alla jusqu’à prononcer la peine de mort contre les trafiquants […] — (Étienne Dupont, Le Vieux Saint-Malo - Les Corsaires chez eux, éd. Honoré Champion, 1925, p. 119)
    • Un vague et déprimant malaise planait. Sous le porche des Réguliers, personne. Les trafiquants de drogue qui s’y postaient le soir s’étaient, prudemment, éclipsés. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 78)

Forme de verbe

trafiquant \tʁa.fi.kɑ̃\

  1. Participe présent de trafiquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Trafiquant : définition du Littré (1872-1877)

TRAFIQUANT (tra-fi-kan) s. m.
  • Celui qui fait le trafic. Un trafiquant sur mer, par bonheur, s'enrichit, La Fontaine, Fabl. VII, 14. Pierre Valdo [qui fut l'auteur des vaudois], marchand de Lyon, dans une assemblée où il était selon la coutume avec les autres trafiquants…, Bossuet, Var. XI, 78. J'appellerai trafiquant un marchand, lorsque, par une suite d'échanges faits en différents pays, il paraît commercer de tout, Condillac, Comm. gouv. I, 5.

REMARQUE

Il semblerait naturel d'écrire un traficant comme on écrit un fabricant, Pautex.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trafiquant »

Étymologie de trafiquant - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Par substantivation du participe présent du verbe trafiquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trafiquant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trafiquant trafikɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « trafiquant »

  • Tout a commencé lorsqu'un trafiquant s'est envolé en matinée depuis l'aéroport de Mareeba, dans l’État du Queensland en Australie, vers la Papouasie–Nouvelle-Guinée. Le pilote a conservé une altitude de seulement 1000 mètres afin de tenter d'échapper aux radars, a avancé la police. Le Journal de Montréal, Un avion bourré de cocaïne s'écrase au décollage | JDM
  • Trois proches du prévenu ont cependant assuré qu’il était bien trafiquant. Et plusieurs retranscriptions téléphoniques sont éloquentes. « Salut ça va ? Besoin de rien ? », envoyait par exemple le Montluçonnais, qui utilisait aussi le terme de jaujaune pour désigner une drogue que le parquet soupçonne être de l’héroïne. www.lamontagne.fr, Corinne pour cocaïne, Marine pour héroïne… Les messages d’un trafiquant montluçonnais à ses clients - Montluçon (03100)
  • Un trafiquant présumé d'oiseaux protégés a été interpellé mardi par les policiers dans la forêt de Montourey, à proximité du Capitou (Var). L'homme, surveillé par un agent de l'Office français de la biodiversité, a été pris entrain de relever des pièges pour capturer des chardonnerets élégants. France Bleu, Un trafiquant présumé de chardonnerets élégants interpellé près de Fréjus
  • D’après le journal Aruna, le petit trafiquant s’est évadé dimanche de la pièce de la prison où il était retenu. Les autorités pénitentiaires n’ont pas fait de commentaire dans l’immédiat. La prison a détecté ces dernières semaines un nombre croissant de jets de sachets de drogue, de téléphones portables et de chargeurs de téléphone par-dessus les murs de l’établissement à destination des détenus. Metro, Un chat trafiquant de drogue s'évade d'une prison de haute sécurité

Traductions du mot « trafiquant »

Langue Traduction
Corse trafficante
Basque trafikatzailea
Japonais 入稿担当者
Russe торговец
Portugais traficante
Arabe مهرب
Chinois 贩运者
Allemand menschenhändler
Italien trafficante
Espagnol traficante
Anglais trafficker
Source : Google Translate API

Synonymes de « trafiquant »

Source : synonymes de trafiquant sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires