La langue française

Sommation

Sommaire

  • Définitions du mot sommation
  • Étymologie de « sommation »
  • Phonétique de « sommation »
  • Citations contenant le mot « sommation »
  • Images d'illustration du mot « sommation »
  • Traductions du mot « sommation »
  • Synonymes de « sommation »

Définitions du mot « sommation »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOMMATION1, subst. fém.

[Corresp. à sommer1]
A. − Fait de sommer; intimation, mise en demeure, demande impérative. L'inconvenance de la sommation que venait de me faire M. de Broglie et à laquelle je refusai péremptoirement de répondre (Thiers, 1901ds Rec. textes hist., p. 70).L'Assemblée reçut de lui [La Fayette] sommation de briser le mouvement démocratique (Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 255).
B. − En partic. Injonction réglementaire.
1. [La sommation est exprimée par écrit] DR. Sommation (d'huissier). Acte par lequel un huissier enjoint à un débiteur de payer ce qu'il doit ou d'accomplir ce à quoi il s'est obligé. C'est un droit qu'il leur serait pénible de réclamer par sommation d'huissier (Flaub.,Corresp., 1862, p. 55).L'un de ces messieurs dicte une sommation à mon gérant, mais comme cette sommation doit être remise en mains propres, on téléphone (...) à l'intéressé pour s'assurer qu'il est bien chez lui (Green,Journal, 1939, p. 217).
Rem. ,,La sommation s'oppose au commandement en ce sens qu'elle n'interrompt pas la prescription et en ce qu'elle n'exige pas un titre exécutoire`` (Roland-Boyer 1983).
Sommation judiciaire. Mon ouvrage intitulé le Médecin de campagne étant arrêté dans son impression (...), j'ai l'honneur de vous annoncer qu'après avoir, par une sommation judiciaire, constaté cet état de choses, je le ferai finir ailleurs (Balzac,Corresp., 1833, p. 320).
Sommation respectueuse. ,,Acte solennel par lequel, dans la législation française en vigueur encore au début du xxesiècle, l'enfant majeur jusqu'à un certain âge requérait ses parents de donner leur consentement au projet de mariage qu'il avait formé`` (Lep. 1948).
Sommation avec/sans frais. Il épluchait rageusement le foncier, (...) l'impôt des portes et fenêtres; mais ses grandes colères étaient les centimes additionnels qui montaient d'année en année, disait-il. Puis, il attendait de recevoir une sommation sans frais. Ça lui faisait toujours gagner une semaine. Il payait ensuite par douzième, chaque mois, en allant au marché (Zola,Terre, 1887, p. 334).Remise de sommations avec frais aux débiteurs des contributions directes (Pradelle,Serv. P.T.T. en Fr., 1903, p. 217).
Sommation à/de + inf.Sommation de paraître en justice, de payer une dette. On ne répondit pas, il dut frapper plus fort, il osa appeler, en expliquant que c'était pour la sommation d'avoir à déguerpir (Zola,Terre, 1887, p. 393).Il a trouvé, ce matin, (...) une sommation à payer quatre cents francs à sa femme (Goncourt,Journal, 1896, p. 959).
Faire sommation à.Si la chose due est un corps certain qui doit être livré au lieu où il se trouve, le débiteur doit faire sommation au créancier de l'enlever, par acte notifié (Code civil, 1804, art. 1264, p. 228).Chaque créancier hypothécaire a droit de faire vendre (...) l'immeuble hypothéqué, trente jours après commandement fait au débiteur originaire, et sommation faite au tiers détenteur de payer la dette exigible ou de délaisser l'héritage (Code civil, art. 2169, 1804, p. 395).
Empl. impers. passif. Il sera fait sommation à la partie d'être présente, par acte d'avoué à avoué (Code procéd. civile, 1806, p. 363).
P. métaph. Une révolution était une sommation d'huissier par laquelle une nation faisait savoir à qui de droit son intention de se mettre en faillite elle-même et de ne plus payer ses dettes (A. de Broglie,Diplom. et dr. nouv., 1868, p. 197).
2. [La sommation est exprimée oralement par une autorité civile ou militaire] Appel, avertissement réglementaire adressé à quelqu'un que l'on veut interrompre dans son action ou qui doit se faire connaître. Se rendre à la première sommation. On entendit de la barricade un chuchotement bas et rapide pareil au murmure d'un prêtre pressé qui dépêche une prière. C'était probablement le commissaire de police qui faisait les sommations légales à l'autre bout de la rue. Puis la même voix éclatante qui avait crié: qui vive? cria: − Retirez-vous! (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 367).
Les trois sommations. Si un attroupement a lieu sur la voie publique, c'est au préfet (...) qu'il appartient de se présenter devant le rassemblement tumultueux, de faire procéder aux trois sommations, qui sont, en fait, autant de roulements de tambour, et de prononcer la formule sacramentelle depuis la loi du 27 août 1791: « Obéissance à la loi. − On va faire usage de la force. − Que les bons citoyens se retirent » (Baradat,Organ. préfect., 1907, p. 143).
Sans sommation. Un communiqué (...) venait de faire connaître qu'il serait tiré sans sommation sur toute lumière qui serait surprise après la sonnerie de l'extinction des feux (Ambrière,Gdes vac., 1946, p. 252).
C. − Au fig. Demande, invitation impérative. Céder à la sommation du devoir. Se résigner à la volonté de Dieu, ne vouloir rien que ce qu'il veut, c'est l'acte religieux le plus pur dont l'âme humaine soit capable. Trois sommations sont faites à l'homme pour obtenir de lui cette résignation, la jeunesse, l'âge mûr et la vieillesse: heureux ceux qui se soumettent à la première! (Staël,Allemagne, t. 5, 1810, p. 91).Ne pas entendre les sommations de la crainte et de l'espérance (Alain,Propos, 1914, p. 182).
Prononc. et Orth.: [sɔm(m)asjɔ ̃]. Homon. et homogr. somation, sommation2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1283 « action de sommer, de mettre en demeure » (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, 1781: sommacion); 2. 1632 fig. (Guez de Balzac, Lettre du 4 janv. ds Œuvres, Paris, Th. Jolly, 1665, t. 1, p. 272: [je] me rends à la premiere sommation que vous me faites). Dér. de sommer1*; suff. -(a)tion*.

SOMMATION2, subst. fém.

[Corresp. à sommer2]
A. − MATH. Opération par laquelle on fait la somme de plusieurs quantités, notamment des termes d'une série. Méthode de sommation d'Euler-Maclaurin. L'intégration est essentiellement une méthode pour calculer de proche en proche l'effet résultant des variations instantanées, une sommation progressive des changements élémentaires (Gds cour. pensée math., 1948, p. 367).Diverses opérations transcendantes, le logarithme, l'exponentielle, les fonctions trigonométriques (...), le passage à la limite, la sommation des séries, acquièrent droit de cité, sans qu'il soit facile sur chaque point de marquer le moment précis où se fait le pas en avant (Bourbaki, Hist. math., 1960, p. 213).
Sommation actualisée. ,,Tout procédé qui consiste à déterminer la valeur conventionnelle globale équivalente, à un moment donné, d'une série de valeurs diversement échelonnées dans le temps`` (Métro 1975).
Symbole de sommation. ,,Lettre Σ (sigma) utilisée pour noter la somme d'une suite de termes d'un espace vectoriel`` (Bouvier-George Math. 1979).
B. − PHYSIOL. Phénomène par lequel les effets de stimulation de même nature s'additionnent. Le milieu, à partir duquel il faut comprendre l'individu, se trouve irréductible à une sommation de stimuli isolés (J. Vuillemin,Être et trav., 1949, p. 146).Stirling (1851-1932), qui a découvert la sommation des excitations électriques (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 479).
Par (une) sommation (de). Lorsqu'on procède à la stimulation par deux chocs électriques consécutifs, on atteint le seuil avec un voltage moindre qu'avec un choc unique, mais, dès que le seuil est atteint, on ne perçoit pas seulement une sensation pour le deuxième choc, par sommation, mais pour tous les deux, avec leur intervalle (Piéron,Sensation, 1945, p. 408).La structure comportementale des animaux les plus inférieurs échappe à qui veut la saisir en la reconstruisant par une sommation de réflexes particuliers, de réactions spéciales à des stimuli isolés (J. Vuillemin,Essai signif. mort, 1949, p. 8).
Sommation spatiale. ,,La sommation est dite spatiale lorsque les réponses provenant de différents neurones viennent stimuler simultanément un même neurone`` (Mill. Vision 1981). Cette convergence croissante (...) intervient pour réduire l'acuité et augmente le pouvoir de sommation spatiale, dans des proportions considérables, pour la plus grande partie du champ visuel entourant la plage centrale (Piéron,Sensation, 1945, p. 397).
Sommation temporelle. ,,Il y a sommation temporelle lorsqu'un certain nombre de stimulations sont reçues successivement par un même neurone dans un court intervalle de temps`` (Mill. Vision 1981).
Spécialement
CARDIOL. Bruit (ou galop) de sommation. ,,Bruit cardiaque apparaissant parfois au milieu de la diastole, chez des sujets normaux lorsque le cœur s'accélère`` (Garnier-Del. 1972).
ÉLECTRON. ,,Procédé qui consiste à améliorer le rapport signal/bruit dans un système où l'on peut disposer de plusieurs signaux presque identiques se succédant rapidement`` (Électron. 1963-64).
MUS. Sommation résultante. ,,Événements sonores regroupés dans la zone de signifiance plurielle et qui clôturent le processus sonore`` (Rey Sémiot. 1979).
OPHTALMOL. Sommation binoculaire. ,,Amélioration des performances de détection visuelle que l'on constate lorsqu'on passe de la vision monoculaire à la vision binoculaire`` (Mill. Vision 1981).
Prononc. et Orth.: [sɔm(m)asjɔ ̃]. Homon. et homogr. somation, sommation1. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1458 « somme, compte » (Arnoul Greban, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 7536: sommacion); 2. a) 1872 son de sommation (Littré); b) 1904 physiol. (Nouv. Lar. ill.). Dér. de sommer2*; suff. -(a)tion*. Son de sommation est empr. à l'all. Summationston, créé en 1856 par le physicien et physiologue H. Helmholz [1821-1894].
STAT.Sommation1 et 2. Fréq. abs. littér.: 201. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 259, b) 349; xxes.: a) 226, b) 310.
DÉR.
Sommateur, -trice, adj.,physiol. Qui entraîne une sommation. Enfin un fait paradoxal, découvert par Piéron et Segal, conduit à admettre un processus particulier d'itération sommatrice intra-cortical, c'est celui de la facilitation rétroactive (Piéron,Sensation, 1945, p. 408).[sɔm(m)atœ:ʀ], fém. [-tʀis]. 1resattest. a) 1874 math. « (instrument) qui fait une somme » (L. Lalanne, Travaux scientifiques, p. 17 ds Littré Suppl.), b) 1945 physiol. (Piéron, loc. cit.); de sommation2, suff. -eur2*.

Trésor de la Langue Française informatisé

SOMMATION1, subst. fém.

[Corresp. à sommer1]
A. − Fait de sommer; intimation, mise en demeure, demande impérative. L'inconvenance de la sommation que venait de me faire M. de Broglie et à laquelle je refusai péremptoirement de répondre (Thiers, 1901ds Rec. textes hist., p. 70).L'Assemblée reçut de lui [La Fayette] sommation de briser le mouvement démocratique (Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 255).
B. − En partic. Injonction réglementaire.
1. [La sommation est exprimée par écrit] DR. Sommation (d'huissier). Acte par lequel un huissier enjoint à un débiteur de payer ce qu'il doit ou d'accomplir ce à quoi il s'est obligé. C'est un droit qu'il leur serait pénible de réclamer par sommation d'huissier (Flaub.,Corresp., 1862, p. 55).L'un de ces messieurs dicte une sommation à mon gérant, mais comme cette sommation doit être remise en mains propres, on téléphone (...) à l'intéressé pour s'assurer qu'il est bien chez lui (Green,Journal, 1939, p. 217).
Rem. ,,La sommation s'oppose au commandement en ce sens qu'elle n'interrompt pas la prescription et en ce qu'elle n'exige pas un titre exécutoire`` (Roland-Boyer 1983).
Sommation judiciaire. Mon ouvrage intitulé le Médecin de campagne étant arrêté dans son impression (...), j'ai l'honneur de vous annoncer qu'après avoir, par une sommation judiciaire, constaté cet état de choses, je le ferai finir ailleurs (Balzac,Corresp., 1833, p. 320).
Sommation respectueuse. ,,Acte solennel par lequel, dans la législation française en vigueur encore au début du xxesiècle, l'enfant majeur jusqu'à un certain âge requérait ses parents de donner leur consentement au projet de mariage qu'il avait formé`` (Lep. 1948).
Sommation avec/sans frais. Il épluchait rageusement le foncier, (...) l'impôt des portes et fenêtres; mais ses grandes colères étaient les centimes additionnels qui montaient d'année en année, disait-il. Puis, il attendait de recevoir une sommation sans frais. Ça lui faisait toujours gagner une semaine. Il payait ensuite par douzième, chaque mois, en allant au marché (Zola,Terre, 1887, p. 334).Remise de sommations avec frais aux débiteurs des contributions directes (Pradelle,Serv. P.T.T. en Fr., 1903, p. 217).
Sommation à/de + inf.Sommation de paraître en justice, de payer une dette. On ne répondit pas, il dut frapper plus fort, il osa appeler, en expliquant que c'était pour la sommation d'avoir à déguerpir (Zola,Terre, 1887, p. 393).Il a trouvé, ce matin, (...) une sommation à payer quatre cents francs à sa femme (Goncourt,Journal, 1896, p. 959).
Faire sommation à.Si la chose due est un corps certain qui doit être livré au lieu où il se trouve, le débiteur doit faire sommation au créancier de l'enlever, par acte notifié (Code civil, 1804, art. 1264, p. 228).Chaque créancier hypothécaire a droit de faire vendre (...) l'immeuble hypothéqué, trente jours après commandement fait au débiteur originaire, et sommation faite au tiers détenteur de payer la dette exigible ou de délaisser l'héritage (Code civil, art. 2169, 1804, p. 395).
Empl. impers. passif. Il sera fait sommation à la partie d'être présente, par acte d'avoué à avoué (Code procéd. civile, 1806, p. 363).
P. métaph. Une révolution était une sommation d'huissier par laquelle une nation faisait savoir à qui de droit son intention de se mettre en faillite elle-même et de ne plus payer ses dettes (A. de Broglie,Diplom. et dr. nouv., 1868, p. 197).
2. [La sommation est exprimée oralement par une autorité civile ou militaire] Appel, avertissement réglementaire adressé à quelqu'un que l'on veut interrompre dans son action ou qui doit se faire connaître. Se rendre à la première sommation. On entendit de la barricade un chuchotement bas et rapide pareil au murmure d'un prêtre pressé qui dépêche une prière. C'était probablement le commissaire de police qui faisait les sommations légales à l'autre bout de la rue. Puis la même voix éclatante qui avait crié: qui vive? cria: − Retirez-vous! (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 367).
Les trois sommations. Si un attroupement a lieu sur la voie publique, c'est au préfet (...) qu'il appartient de se présenter devant le rassemblement tumultueux, de faire procéder aux trois sommations, qui sont, en fait, autant de roulements de tambour, et de prononcer la formule sacramentelle depuis la loi du 27 août 1791: « Obéissance à la loi. − On va faire usage de la force. − Que les bons citoyens se retirent » (Baradat,Organ. préfect., 1907, p. 143).
Sans sommation. Un communiqué (...) venait de faire connaître qu'il serait tiré sans sommation sur toute lumière qui serait surprise après la sonnerie de l'extinction des feux (Ambrière,Gdes vac., 1946, p. 252).
C. − Au fig. Demande, invitation impérative. Céder à la sommation du devoir. Se résigner à la volonté de Dieu, ne vouloir rien que ce qu'il veut, c'est l'acte religieux le plus pur dont l'âme humaine soit capable. Trois sommations sont faites à l'homme pour obtenir de lui cette résignation, la jeunesse, l'âge mûr et la vieillesse: heureux ceux qui se soumettent à la première! (Staël,Allemagne, t. 5, 1810, p. 91).Ne pas entendre les sommations de la crainte et de l'espérance (Alain,Propos, 1914, p. 182).
Prononc. et Orth.: [sɔm(m)asjɔ ̃]. Homon. et homogr. somation, sommation2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1283 « action de sommer, de mettre en demeure » (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, 1781: sommacion); 2. 1632 fig. (Guez de Balzac, Lettre du 4 janv. ds Œuvres, Paris, Th. Jolly, 1665, t. 1, p. 272: [je] me rends à la premiere sommation que vous me faites). Dér. de sommer1*; suff. -(a)tion*.

SOMMATION2, subst. fém.

[Corresp. à sommer2]
A. − MATH. Opération par laquelle on fait la somme de plusieurs quantités, notamment des termes d'une série. Méthode de sommation d'Euler-Maclaurin. L'intégration est essentiellement une méthode pour calculer de proche en proche l'effet résultant des variations instantanées, une sommation progressive des changements élémentaires (Gds cour. pensée math., 1948, p. 367).Diverses opérations transcendantes, le logarithme, l'exponentielle, les fonctions trigonométriques (...), le passage à la limite, la sommation des séries, acquièrent droit de cité, sans qu'il soit facile sur chaque point de marquer le moment précis où se fait le pas en avant (Bourbaki, Hist. math., 1960, p. 213).
Sommation actualisée. ,,Tout procédé qui consiste à déterminer la valeur conventionnelle globale équivalente, à un moment donné, d'une série de valeurs diversement échelonnées dans le temps`` (Métro 1975).
Symbole de sommation. ,,Lettre Σ (sigma) utilisée pour noter la somme d'une suite de termes d'un espace vectoriel`` (Bouvier-George Math. 1979).
B. − PHYSIOL. Phénomène par lequel les effets de stimulation de même nature s'additionnent. Le milieu, à partir duquel il faut comprendre l'individu, se trouve irréductible à une sommation de stimuli isolés (J. Vuillemin,Être et trav., 1949, p. 146).Stirling (1851-1932), qui a découvert la sommation des excitations électriques (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 479).
Par (une) sommation (de). Lorsqu'on procède à la stimulation par deux chocs électriques consécutifs, on atteint le seuil avec un voltage moindre qu'avec un choc unique, mais, dès que le seuil est atteint, on ne perçoit pas seulement une sensation pour le deuxième choc, par sommation, mais pour tous les deux, avec leur intervalle (Piéron,Sensation, 1945, p. 408).La structure comportementale des animaux les plus inférieurs échappe à qui veut la saisir en la reconstruisant par une sommation de réflexes particuliers, de réactions spéciales à des stimuli isolés (J. Vuillemin,Essai signif. mort, 1949, p. 8).
Sommation spatiale. ,,La sommation est dite spatiale lorsque les réponses provenant de différents neurones viennent stimuler simultanément un même neurone`` (Mill. Vision 1981). Cette convergence croissante (...) intervient pour réduire l'acuité et augmente le pouvoir de sommation spatiale, dans des proportions considérables, pour la plus grande partie du champ visuel entourant la plage centrale (Piéron,Sensation, 1945, p. 397).
Sommation temporelle. ,,Il y a sommation temporelle lorsqu'un certain nombre de stimulations sont reçues successivement par un même neurone dans un court intervalle de temps`` (Mill. Vision 1981).
Spécialement
CARDIOL. Bruit (ou galop) de sommation. ,,Bruit cardiaque apparaissant parfois au milieu de la diastole, chez des sujets normaux lorsque le cœur s'accélère`` (Garnier-Del. 1972).
ÉLECTRON. ,,Procédé qui consiste à améliorer le rapport signal/bruit dans un système où l'on peut disposer de plusieurs signaux presque identiques se succédant rapidement`` (Électron. 1963-64).
MUS. Sommation résultante. ,,Événements sonores regroupés dans la zone de signifiance plurielle et qui clôturent le processus sonore`` (Rey Sémiot. 1979).
OPHTALMOL. Sommation binoculaire. ,,Amélioration des performances de détection visuelle que l'on constate lorsqu'on passe de la vision monoculaire à la vision binoculaire`` (Mill. Vision 1981).
Prononc. et Orth.: [sɔm(m)asjɔ ̃]. Homon. et homogr. somation, sommation1. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1458 « somme, compte » (Arnoul Greban, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 7536: sommacion); 2. a) 1872 son de sommation (Littré); b) 1904 physiol. (Nouv. Lar. ill.). Dér. de sommer2*; suff. -(a)tion*. Son de sommation est empr. à l'all. Summationston, créé en 1856 par le physicien et physiologue H. Helmholz [1821-1894].
STAT.Sommation1 et 2. Fréq. abs. littér.: 201. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 259, b) 349; xxes.: a) 226, b) 310.
DÉR.
Sommateur, -trice, adj.,physiol. Qui entraîne une sommation. Enfin un fait paradoxal, découvert par Piéron et Segal, conduit à admettre un processus particulier d'itération sommatrice intra-cortical, c'est celui de la facilitation rétroactive (Piéron,Sensation, 1945, p. 408).[sɔm(m)atœ:ʀ], fém. [-tʀis]. 1resattest. a) 1874 math. « (instrument) qui fait une somme » (L. Lalanne, Travaux scientifiques, p. 17 ds Littré Suppl.), b) 1945 physiol. (Piéron, loc. cit.); de sommation2, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

sommation \sɔ.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de sommer, de mettre en demeure.
    • Sans adresser à l’infracteur de la paix jurée ni remontrances, ni sommation préalable, Gonthramn fit marcher contre Chlodowig des troupes conduites par le meilleur de ses généraux, Eonius Mummolus. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Cela ne constitue pas un armement bien formidable, mais au moins nous sommes à l'abri de la nécessité de nous rendre à la première sommation, si nous venions à être attaqués par un parti de flibustiers. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 46)
    • Un jour, sans sommation ni rien, la ville étant ouverte et sans défense, les canons allemands se postèrent devant elles, et la bombardèrent. — (Pierre Nothomb, Les barbares en Belgique, 1915)
    • Elle est optimiste parce qu’elle se croit certaine d’épouser le professeur. Que dirait-elle si elle savait les transes que celui-ci éprouve devant les deux sommations contradictoires qu’il a reçues ?... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 360.)
    • Les coups de feu sont partis sans sommation. […]. Avant de commander le feu, un officier doit faire la sommation verbale selon la formule consacrée : « Que les bons citoyens se retirent, la foule doit faire usage de ses armes. » — (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
  2. (En particulier) Acte écrit contenant la mise en demeure faite en justice.
    • Voilà les trois sommations qui lui ont été faites.
    • Sommation respectueuse, acte extrajudiciaire qu’un fils de vingt-cinq ans ou une fille majeure de vingt et un ans étaient tenus de faire signifier à leur père et à leur mère ou à leurs aïeuls et aïeules, lorsque ces parents n’avaient pas donné leur consentement au mariage qu’ils voulaient contracter.

Nom commun 2

sommation \sɔ.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. (Mathématiques) Addition.
    • La sommation des suites, des séries.
  2. (Sonorisation) Procédé par lequel on peut mélanger (sommer) une série de sources différentes à l’aide par exemple d’un sommateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOMMATION. n. f.
Action de sommer. Sommation verbale. Sommation par écrit. Faire une sommation. Les sommations qui doivent précéder l'emploi de la force armée contre les attroupements séditieux. Les sommations requises et nécessaires. Réitérer les sommations. Il désigne particulièrement l'Acte écrit contenant la sommation faite en justice. Voilà les trois sommations qui lui ont été faites. Sommation respectueuse s'est dit de l'Acte extrajudiciaire qu'un fils de vingt-cinq ans ou une fille majeure de vingt et un ans étaient tenus de faire signifier à leur père et à leur mère ou à leurs aïeuls et aïeules, lorsque ces parents n'avaient pas donné leur consentement au mariage qu'ils voulaient contracter.

Littré (1872-1877)

SOMMATION (so-ma-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de sommer. Cette forteresse capitula à la première sommation. Les trois sommations qui précèdent l'emploi de la force armée contre les attroupements séditieux. J'ai toujours mandé qu'on ne trouverait jamais d'huissier qui osât faire une sommation au greffier du parlement toulousain, après que ce parlement a défendu si sévèrement la communication des pièces, c'est-à-dire de sa honte [condamnation de Calas], Voltaire, Lett. d'Argental, 4 août 1762.

    Fig. Je me rends à la première sommation que vous me faites, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 5.

  • 2Acte par écrit contenant la sommation faite en justice. Voilà les trois sommations qui lui ont été faites. Recevoir une sommation.

    Sommation respectueuse, acte extra-judiciaire qu'un fils de vingt-cinq ans ou une fille de vingt et un ans sont tenus de faire signifier à leurs père et mère ou à leurs aïeuls et aïeules, pour leur demander conseil sur leur mariage, lorsque ces parents n'ont pas donné leur consentement. La fille de St-Aulaye fit à sa mère des sommations respectueuses et se maria, Saint-Simon, 166, 199.

HISTORIQUE

XVe s. Si leur fit on sommation De vouloir la ville au roi rendre, Martial de Paris, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOMMATION, s. f. (Gram. & Jurisprud.) est un acte par lequel on interpelle quelqu’un de dire ou faire quelque chose.

Les huissiers font des sommations de payer, de remettre des pieces, &c.

Les procureurs font des sommations de donner copie de pieces, de fournir de défenses, de satisfaire à un réglement, de venir plaider, &c.

Sommation respectueuse est un acte fait par deux notaires, ou par un notaire en présence de deux témoins, par lequel, au nom d’un enfant, ils requierent ses pere & mere, ou l’un d’eux, de consentir au mariage de cet enfant.

On appelle ces sortes de sommations, respectueuses, parce qu’elles doivent être faites avec décence, & sans appareil de justice ; c’est pourquoi l’on y emploie le ministere des notaires, & non celui des huissiers.

Ces sommations ne peuvent être faites qu’en vertu d’une permission du juge, laquelle s’accorde sur requête, l’objet de ces sommations de la part de l’enfant, est de se mettre à couvert de l’exhérédation que ses pere & mere pourroient prononcer contre lui, s’il se marioit sans leur consentement.

Mais pour que ces sommations produisent cet effet, il faut que l’enfant soit en âge de les faire, & qu’il ait trente ans, si c’est un garçon, ou vingt-cinq ans, si c’est une fille.

L’enfant qui consent de courir les risques de l’exhérédation, peut se marier à 25 ans, sans requérir le consentement de ses pere & mere. Voyez l’arrêt de réglement, du 27 Juillet 1692, au Journal des audiences. (A)

Sommation, en guerre, sommer une place, c’est envoyer un tambour, ou un trompette ordonner au gouverneur de se rendre ; sinon lui protester qu’on donnera l’assaut, & qu’on mettra tout à feu & à sang.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sommation »

 Dérivé de sommer avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sommer 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sommation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sommation sɔmasjɔ̃

Citations contenant le mot « sommation »

  • La société de consommation porte mal son nom, car un con ne fait généralement pas de sommation avant de dire une connerie en société. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • Moi qui m’imaginais la mort un peu grandiloquente, avec des tas de flonflons et des grandes orgues, j’allais partir sans sommation, presque sur la pointe des pieds De Jean-Marie Rouart / Ne pars pas avant moi
  • Devant cette agression dangereuse, un policier a été contraint à utiliser son arme de service en tirant deux balles de sommation, avant de toucher le suspect majeur au niveau des membres inférieurs et de l’épaule, ce qui a permis de neutraliser le danger, d’interpeler les deux mis en cause et de saisir les armes blanches utilisées dans cette agression, ainsi que plusieurs tubes de colle dissolution utilisés comme drogue. Hespress Français, Casablanca : Tirs de sommation pour interpeller deux individus dangereux | Hespress Français
  • Rabat – Un policier exerçant dans le district provincial de sûreté de la ville d’El Kelaâ des Sraghna a été contraint, mercredi, d’utiliser son arme de service en tirant une balle de sommation lors d’une intervention sécuritaire visant à interpeller un individu de 20 ans qui était dans état de forte impulsivité et qui a exposé des éléments de la police à une agression physique dangereuse à l’aide de jet de pierres. MAP Express, El Kelaâ des Sraghna : un policier tire une balle de sommation pour interpeller un individu ayant agressé des éléments de la police | MAP Express MAP Express
  • Cette situation a contraint le policier de faire usage de son arme de service et en tirant deux balles de sommation pour neutraliser le danger émanant de cette agression et interpeller les suspects, ajoute la DGSN. Hespress Français, Meknès : Tirs de sommation pour interpeller des multirécidivistes | Hespress Français
  • Une patrouille de police était intervenue pour interpeller les deux forcenés qui ont semé le chaos dans la voie publique au quartier Sidi Baba, et physiquement agressé un passant, avant de manifester une opposition farouche face aux éléments de la police à l’aide de l’arme blanche et de jets de pierres, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que cette situation a contraint le policier de faire usage de son arme de service et en tirant deux balles de sommation pour neutraliser le danger émanant de cette agression et interpeller les suspects. MAP Express, Meknès : Un policier tire des balles de sommation pour interpeller deux frères multirécidivistes (DGSN) | MAP Express MAP Express
  • XALIMANEWS- L’épouse du député et président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar (Bby), Aymerou Gningue, a servi une sommation interpellative à Moustapha Cissé Lô qui l’accuse, dans ses enregistrements sonores, d’avoir bénéficié de 40 tonnes des semences, informe Seneweb. Xalima.com, Aymerou Guingue sert une sommation à Cissé Lô - Xalima.com
  • Voulant appréhender le dealer, l’un des éléments de la cellule drogue dans sa course poursuite fait un tir de sommation. Lequel tir va s’avérer mortel pour son collègue engagé dans la course poursuite. En effet, un coup part accidentellement traverse l’épaule du dealer et atteint mortellement son collègue. , Yopougon : Un gendarme abat son collègue dans un fumoir - Linfodrome

Images d'illustration du mot « sommation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sommation »

Langue Traduction
Anglais summons
Espagnol citación
Italien convocazione
Allemand ladung
Chinois 传票
Arabe استدعاء
Portugais convocação
Russe вызов
Japonais 召喚
Basque deialdiak
Corse summona
Source : Google Translate API

Synonymes de « sommation »

Source : synonymes de sommation sur lebonsynonyme.fr
Partager