La langue française

Sentier

Sommaire

  • Définitions du mot sentier
  • Étymologie de « sentier »
  • Phonétique de « sentier »
  • Citations contenant le mot « sentier »
  • Images d'illustration du mot « sentier »
  • Traductions du mot « sentier »
  • Synonymes de « sentier »

Définitions du mot sentier

Trésor de la Langue Française informatisé

SENTIER, subst. masc.

A. − Voie étroite, généralement tracée par l'homme ou marquée par le passage répété des gens ou du bétail. Sentier champêtre, forestier, rural; sentier de falaise, du maquis, des prairies, de roches, de vignes, dans les dunes; petit sentier; réseau, enchevêtrement de sentiers. Dans les sentiers de montagne, le plus habile cavalier met pied à terre, et prenant par la bride son cheval, même excellent, le soutient, l'aide à ne pas trébucher (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p. 183).V. agrainage ex., ajonc ex. 1 et 2, bois ex. 3, cathédrale ex. 2, chemin ex. 18, étroit A 1 ex. de Maupassant et ex. 1, juin ex. 1:
1. Combien nos routes grandes et nettes sont ennuyeuses! J'aime cent fois mieux les chemins raboteux de Bretagne, au bord desquels paissent les moutons. Quoi de plus horrible qu'un grand chemin? Quoi de plus charmant qu'un sentier? Renan,Avenir sc., 1890, p. 525.
SYNT. a) Frayer, tailler, tracer, préparer, pratiquer, marquer, ouvrir, aménager, entretenir un sentier; grimper, gravir, longer, dévaler un sentier; prendre, enfiler, fouler, suivre, quitter, abandonner, perdre, retrouver un sentier; ne plus distinguer, discerner un sentier; reconnaître un sentier; un sentier serpente, zigzague, se déroule, vagabonde; un sentier s'efface. b) Sentier épineux, fleuri, ombreux, parfumé, touffu; sentier d'ajoncs, de bruyère; sentier boueux, caillouteux, fangeux, gazonné, herbeux, pierreux, rocailleux, sablonneux; sentier de galets, de mousse. c) Sentier abrupt, accidenté, escarpé, étroit, facile, fatigant, glissant, impraticable, inégal, périlleux, pittoresque, raide, rapide, raviné, sauvage, sinueux, tortueux, vertigineux; dur, mauvais sentier; sentier en pente raide, à pic, à peine visible.
En partic.
Sentier de chèvres. V. chèvre I A 1.Sentier muletier ou sentier de mulets. V. muletier II.Au plur. Sentiers de vaches. V. vache.
[Le compl. prép. de désigne une pers.] Sentier destiné à l'usage particulier d'une catégorie de personnes. Sentier de chasseurs. [Sur certaines parties de la côte bretonne] il n'y a qu'un petit sentier de douaniers entre le bout du sillon et le bruyant précipice (Alain,Propos, 1927, p. 701).
Sentier de randonnée. Sentier balisé que l'on peut parcourir en un jour (sentier de petite randonnée) ou en plusieurs (sentier de grande randonnée) (d'apr. Tourisme Loisirs 1982). V. sentier de grande randonnée s.v. randonnée B.
Souvent au plur. [Dans des cont. poét. évoquant l'invitation à la rêverie, à la promenade solitaire, amoureuse] Sentiers cachés, discrets, secrets, mystérieux; frais, humble sentier. Il semble que les jours se parfument des choses, Et qu'un passé d'amour ait l'odeur d'un sentier Où le vent balaya des roses (Sully Prudh.,Solitudes, 1869, p. 89):
2. Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l'herbe menue: Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Rimbaud,Poés., 1871, p. 39.
P. anal. Ces sentiers d'écume que trace le sillage des navires (Du Camp,Hollande, 1859, p. 162).
B. − P. métaph. ou au fig., littér. [Le plus souvent suivi d'un compl. prép. de]
1. Voie étroite, chemin détourné. Sa profonde mélancolie engendrée par de constantes méditations sur elle-même la ramena par des sentiers obscurs aux rêves brillants de ses derniers jours de jeune fille (Balzac,Curé vill., 1839, p. 35).Comme s'il eût prévu l'aventure d'un Nerval, il [Moritz] imagine cet explorateur qui suivrait l'obscure nostalgie des origines et qui, se confiant aux sentiers du rêve et de la mémoire, s'évaderait dans l'inconnu (Béguin,Âme romant., 1939, p. 41).
2. Voie difficile, laborieuse. Sentier de l'innocence, de la solitude; l'âpre sentier de la vie. Voici (...) la route royale de Poésie, où moi-même jadis..., et le sentier de Science où l'on se traîne sur les mains (Larbaud,Barnabooth, 1913, p. 296).Abandonné et découragé, Ader quitta définitivement les sentiers épineux de l'aéronautique militante (P. Rousseau,Hist. techn. et invent., 1967, p. 357).
En partic., vieilli. [Le compl. prép. désigne un idéal déterminant une ligne de conduite] Sentier de l'ascèse, du devoir, de la droiture, de la paix, de la perfection, de la vertu. Ces cœurs que rien ne pouvait faire dévier du sentier de l'honneur (Balzac,Illus. perdues, 1839, p. 373).
3. Locutions
a) Au plur. Sentiers battus. Synon. de conformisme, routine.Loin des sentiers battus; quitter les sentiers battus. Il y a pour un esprit encore faible une grande joie à reconnaître les mêmes sons, à retrouver la même succession, à ne pas s'aventurer hors des sentiers battus (Jeux et sports, 1967, p. 73).
b) [P. allus. aux mœurs des Indiens d'Amérique du Nord] Être sur le sentier de la guerre. Être prêt à partir en guerre; avoir pris cette décision. Pour arriver à quitter Paris avec seulement quatre jours de retard, il m'a fallu utiliser mon temps avec une ingéniosité de sauvage sur le sentier de la guerre (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1914, p. 378).
Prononc. et Orth.: [sɑ ̃tje]. Homon. sentiez (de sentir). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 senter « chemin étroit, utilisé par les piétons, dans la campagne, la forêt... » (Roland, éd. J. Bédier, 2399); ca 1165 sentier (Benoît de Ste-Maure, Troie, 20921 ds T.-L.); 2. a) 1174-76 fig. « voie que l'on suit pour atteindre quelque chose » (Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 2180); b) 1255-71 « voie morale, direction des actes de l'esprit » le droit sentier (Rutebeuf, Vie de Ste Elysabel, 1532 ds Œuvres compl., éd. E. Faral et J. Bastin, t. 2, p. 147); 1796 fig. les sentiers battus ... les sources artificielles (Dusaulx, Voy. Barège, t. 1, p. 13 [au sens propre 1176-81 santiers batuz (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 931); 1678 sens fig. les sentiers peu battus (La Fontaine, Fables, XI, II, 43 ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 3, p. 107)]); 1872 le sentier de la guerre (A. Daudet, Tartarin de T., p. 17). D'un lat. pop. *sēmitārius (lat. médiév. semitarius, 1108, Charta Bernardi Vicecomitis Carcassonae ds Du Cange; cf. aussi le lat. médiév. semtero, 908, Rec. des Chartes de Cluny, n o101 ds Romania t. 39, p. 509 et senterium, 1184, Charta Philippi Franc. Reg. ds Du Cange) qui survit de l'a. prov. sendier 1135-1215 (Bertrand de Born, Rassa mes ds Rayn.), semdier xiiies. (Guiraut Riquier, L'Autre jorn, ibid.), l'a. florentin sentíeri, l'ital. sentiero, a. esp. et esp. semdero, semitero, semedeiro, sendero, port. sendeiro, v. FEW t. 11, p. 441b. Le lat. pop. *semitarius est prob. tiré de l'adj. lat. class. semitarius « qui se tient dans les ruelles », dér. de semita, v. sente. Fréq. abs. littér.: 2 707. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 614, b) 4 850; xxes.: a) 3 859, b) 2 654.

Wiktionnaire

Nom commun

sentier \sɑ̃.tje\ masculin

  1. Chemin étroit au travers des champs, des bois, etc.
    • Puis, apercevant, sur le sentier du bas-côté, un caillou dont l’aspect lui convint, il le ramassa et le mit dans sa poche. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’éd. de 1921)
    • Ce jour-là, précisément, Étienne Lecourt, par le sentier abrupt, hérissé de rochers et bordé de déclivités dangereuses, qui serpente au flanc de la montagne, avait grimpé jusqu’à Cornabeuf […]. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […]; des multitudes éperdues grimpèrent par d’effrayants sentiers jusqu’à ces régions si élevées que les arbres ne poussaient plus. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le sentier montait toujours, puis, après avoir grimpé trois raidillons particulièrement escarpés, le décor changea brusquement. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • El Mouria, c'est toute la forêt : il en connaît tous les sentiers, à des lieues, les cantons à muguet, les champs de myrtilles, les placers de girolles, de pieds rouges, de charbonniers ; […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Un ami raconte qu’il a pris soin de descendre au village voisin par le sentier mais qu’il s’est fait repérer par la maréchaussée sur un chemin de terre. Heureusement, il avait son attestation. — (Michel Eltchaninoff, Carnet de la drôle de guerre in newsletter de Philosophie Magazine, 21 mars 2020)
  2. (Figuré)
    • Suivre les sentiers de la vertu.
    • Le sentier de la vie.
    • Le sentier de la guerre.
    • Le sentier de la gloire, de l’honneur.
    • Pour arriver à ce but, le sentier est étroit.
    • Il fuit les sentiers battus.
  3. (Québec) (Foresterie) Passage d’engins d’exploitation, cloisonnement.
    • Il s’agit de concentrer le débardage sur le tiers des sentiers créés par l’abatteuse. Ainsi, seulement 33 % des sentiers sont à risque élevé d’orniérage. — (Guyta Mercier, Gestion de l’orniérage excessif dans un contexte de changements climatiques in Couvert boréal, printemps 2020 → lire en ligne)

Nom commun

sentier \Prononciation ?\ masculin

  1. Sentier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SENTIER. n. m.
Chemin étroit au travers des champs, des bois, etc. Il y a un sentier qui abrège le chemin. Ce sentier passe dans la prairie. Il s'emploie aussi figurément. Suivre les sentiers de la vertu. Le sentier de la vie. Le sentier de la guerre. Le sentier de la gloire, de l'honneur. Pour arriver à ce but, le sentier est étroit. Il fuit les sentiers battus.

Littré (1872-1877)

SENTIER (san-tié, l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des san-tié-z épineux) s. m.
  • Chemin étroit, dans la campagne ou les bois, qui ne sert qu'aux piétons. Les barbares n'auraient jamais pénétré dans l'Attique, si on ne leur eût découvert, dans les montagnes, un sentier que les Grecs avaient négligé de garder, Condillac, Hist. anc. II, 2. Le chemin, qui n'est plus qu'un sentier à mulets, pierreux et rapide, Saussure, Voy. Alpes, t. VIII, p. 226, dans POUGENS. Que dans vos frais sentiers doucement on s'égare ! Delille, Jard. I. Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire, Lamartine, Méd. I, 29.

    Par extension. Les poissons de la mer, qui se promènent dans les sentiers de l'Océan, Sacy, Bible, Psaum. VII, 9.

    Fig. Marchez donc dans la bonne voie, et ne quittez point les sentiers des justes, Sacy, Bible, Prov. de Salom. II, 20. Le juste ne peut pas même obtenir que le monde le laisse en repos dans ce sentier solitaire et rude où il grimpe plutôt qu'il ne marche, Bossuet, Reine d'Angleterre. Quelques-uns d'eux [les premiers chrétiens] se perdaient peut-être dans les sentiers détournés ; mais l'Église catholique était la grande voie où entraient toujours la plupart de ceux qui cherchaient Jésus-Christ, Bossuet, Hist. II, 12. âmes pures qui portez le joug du Seigneur, et qui marchez dans les sentiers de ses commandements, Fléchier, Mar.-Thér. Et toujours de la gloire évitant le sentier…, Racine, Iph. I, 2. Si Marivaux, comme l'a très bien dit un écrivain célèbre, connaissait tous les sentiers du cœur, il en ignorait les grandes routes, D'Alembert, Éloges, Mariv. Ici nous proposons d'ouvrir un nouveau sentier à la critique, Chateaubriand, Génie, II, II, 6.

HISTORIQUE

XIe s. Il nen i a ne veie ne senter, Ch. de Rol. CLXXIII.

XIIe s. Or me siwez, fait il, seignur franc chevalier ; Jo vus metrai laienz par un altre sentier, Th. le mart. 144. Or veit le dreit chemin, laissé ad les sentiers, ib. 53.

XIIIe s. Tant a fuï la lasse par un estroit sentier, Berte, XXXVIII. La premiere [manière de chemins] de quatre piés, le [la] quele on apele sentier, Beaumanoir, XXV, 2. La teue [ta] parole est lumiere à mes piez, et clartez à mes sentiers, Psautier, f° 152. Sathan, plus de sept ans ai tenu ton sentier, Rutebeuf, II, 95.

XVe s. Une piece qui est près le sendier en alant aus Motaiz, Du Cange, senterium.

XVIe s. Quand il [un chef de sauvages] visitoit les villages qui despendoient de luy, on lui dressoit des sentiers au travers des hayes de leurs bois par où il peust passer bien à l'ayse, Montaigne, I, 247. Les freres ayants à conduire le progrez de leur avancement en mesme sentier et mesme train, il est force qu'ils se heurtent et choquent souvent, Montaigne, I, 208. Un chemin sentier appellé sente se peut clorre et ouvrir d'une herse, et doit contenir cinq pieds, sur lequel l'on peut facilement aller à cheval et à pied, et mener et ramener ses bestes sans amende, Coust. gén. t. I, p. 697.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sentier »

Du latin populaire *semitarius, dérivé de sēmĭta, « sente » (→ voir sente). (Vers 1100) senter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. sentei ; dauphinois, chentier ; provenç. semdier, sendier, cendier, sentier ; catal sender ; espagn. sendero ; ital. sentiero ; du bas-lat semitarium, du lat. semitarius, relatif à une sente, de semita (voy. SENTE). Le dauphinois chentier estil une altération de sentier ; ou bien y faut-il voir un dérivé de chantier, signifiant bord d'une rivière (voy. CHANTIER 2) ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sentier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sentier sɑ̃tje

Citations contenant le mot « sentier »

  • Il y a bien des chemins sans voyageur. Il y a encore plus de voyageurs qui n'ont pas leur sentier. De Gustave Flaubert / Louise Colet - 30 Janvier 1847
  • Cet homme marchait pur loin des sentiers obliques Vêtu de probité candide et de lin blanc. Victor Hugo, La Légende des siècles, Booz endormi
  • Oui Seigneur, pardonne à la France qui dit bien la voie droite et chemine par les sentiers obliques. Léopold Sédar Senghor, Hosties noires, Prière de paix , Le Seuil
  • Si haute soit la montagne, on y trouve un sentier. De Anonyme
  • Mieux vaut la vieille voie que le nouveau sentier. De Proverbe français
  • L'amour du prochain est le sentier qui mène à Dieu. De Roger Lemelin / Les Plouffe
  • Ce n’est pas la bouche, mais le pied qui trace le sentier de la parenté. De Proverbe bambara
  • Pour frayer un sentier nouveau, il faut être capable de s'égarer. De Jean Rostand / Inquiétudes d'un biologiste
  • Le sentier est unique pour tous, les moyens d'atteindre le but varient avec chaque voyageur. De Proverbe tibétain
  • Si la petite souris abandonne le sentier de ses pères, les pointes de chiendent lui crèvent les yeux. De Proverbe africain
  • La limite entre le mal et le bien est aussi mobile et instable qu'un sentier de crête en craie fondante. De Stefan Zeromski / La nature dans son expérience et sa pensée
  • Les vieillards qui se couchent dans la tombe ne font que s'écarter du sentier pour laisser passer ceux qui les suivent.
  • Il est large et fréquenté, le chemin par où l'on sort du paradis, mais celui qui nous y ramène est un sentier étroit et parsemé d'épines. De Tarass Chevtchenko / Journal
  • Le sentier des justes est comme une lumière brillante qui s'avance et qui croît jusqu'au jour parfait. De La Bible / Le Livre des proverbes
  • La jeunesse constitue un extraordinaire élément d'optimisme car elle sent d'instinct que l'adversité n'est que temporaire et qu'une période continue de malchance est tout aussi improbable que le sentier tout droit et étroit de la vertu. De Charlie Chaplin / Ma Vie
  • Les sentiers battus n'offrent guère de richesse ; les autres en sont pleins. De Jean Giono / La chasse au bonheur
  • Cet été, le public peut découvrir le nouveau « sentier des moulins ». Cette balade thématique évoque l’histoire locale de l’énergie hydraulique, utilisée par l’homme à plus de 1000 mètres d’altitude. Le Messager, Nâves-Ronchat : un nouveau sentier thématique - Le Messager
  • « Nous avons mené une série de travaux pour revaloriser le cheminement. La première mission a été de rebâtir la passerelle de la chapelle Saint-Evy, qui était totalement hors d’usage. Nous avons également créé de nouveaux sentiers à travers champs. De ce fait, les randonneurs n’empruntent plus les axes routiers. Bien mieux pour la sécurité », souligne Stéphane Le Doaré, maire de Pont-l’Abbé et président de la communauté de communes. Le Telegramme, Le sentier des Trois chapelles réhabilité à Saint-Jean-Trolimon - Pont-l'Abbé - Le Télégramme
  • La ville de Merlimont ne se résume pas qu’à sa plage et regorge de nombreux sentiers entre dunes, forêts et marais. De la petite balade familiale de quelques minutes à la randonnée de plusieurs heures, il y en a pour tout le monde. Et les sportifs ne sont pas oubliés non plus, grâce à un parcours qui leur est dédié. Le Journal du Montreuil, Merlimont : Des sentiers de randonnées pour s’évader [Photos]
  • Sur la ligne de partage des eaux (Atlantique, Méditerranée), entre Ardèche et Haute Loire, entre Saint-André-en-Vivarais (la commune la plus verte d'Ardèche) et Saint-Bonnet-le-Froid (bien connu pour l'intérêt porté aux champignons), le sentier de sensibilisation à la nature de la ferme de Brameloup est ouvert tous les week-ends, et en semaine sur réservation. Infos pratiques , Saint-André-en-Vivarais : visitez un sentier de sensibilisation à l'équilibre de la nature - La Commère 43
  • Le vendredi 24 juillet, de 17 h 30, à la tombée de la nuit s’est déroulée une belle manifestation sur le sentier des capitelles bernissoises à Bernis. midilibre.fr, Une belle balade nocturne sur le sentier des capitelles - midilibre.fr
  • Grâce au talent d’un agent municipal amoureux du bois, le petit sentier qui relie le bout du chemin des Prés-de-Vaux au chemin blanc un peu plus haut est signalé par un joli panneau. Les nombreux usagers de la voie mode doux peuvent désormais quitter la vallée et prendre de la hauteur pour admirer la vue splendide sur les ruines de Montfaucon. , Environnement | Un petit sentier bien signalé
  • Il part de l’église Saint-Martin, au pied de la forteresse de Polignac, traverse les villages de Cheyrac, Marnhac et Chambeyrac, et revient par le Pey Gerbier (813 m) avant de retrouver son point de départ au cœur du bourg. Au terme de cette marche à la portée de tous, on se sent plus alerte, et le cœur plus ensoleillé. À deux pas du bassin du Puy, le sentier de la Dentellière déploie ses rencontres variées. Vous aimerez la pierre aussitôt que vous en verrez, pour sa couleur ocre, son grain fragmentaire et sa texture très douce qui l’oppose à la lourdeur basaltique. La brèche volcanique s’est imposée ici dans les constructions anciennes.Au sud, le bassin du Puy, et les cimes du Mézenc. Tout au long du parcours, les jambages et les linteaux des fermes, portails d’entrée, portes cintrées, sont déjà un bonheur pour les yeux, surtout lorsque se joignent dans le même bâti des basaltes, l’arkose de Blavozy et quelques granites, dans un joyeux chromatisme. De ce bâti à l’ancienne, l’Histoire a laissé plusieurs traces d’un travail élaboré. La maison forte de Cheyrac, édifice du XVIIe siècle, se signale par sa façade imposante, plusieurs ouvertures rondes et son admirable portail d’entrée bicolore, aux colonnes corinthiennes.Ces antiques cabanes, bâties en pierres sèches à la manière des igloos, servaient d’abri aux bergers qui gardaient les troupeaux sur le « lac » asséché de Chambeyrac.   www.leveil.fr, Pas à pas, sur le sentier de la Dentellière à Polignac - Polignac (43770)
  • Samedi 25 juillet, le sentier des Moulins à Naves-Ronchat a été officiellement ouvert au public. Les élus ont exprimé leur plaisir d’ouvrir ce sentier, et l’importance qu’ils attachent à la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine, culturel, historique et architectural si riche. , Culture - Loisirs | Naves : le sentier des Moulins ouvre au public

Images d'illustration du mot « sentier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sentier »

Langue Traduction
Anglais path
Espagnol camino
Italien sentiero
Allemand pfad
Chinois 路径
Arabe مسار
Portugais caminho
Russe дорожка
Japonais
Basque bidea
Corse caminu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sentier »

Source : synonymes de sentier sur lebonsynonyme.fr
Partager