Senti : définition de senti


Senti : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SENTI, -IE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de sentir*.
II. − Adjectif
A. − Qui exprime avec force et sincérité les sentiments, l'intérêt que l'on porte à quelque chose. Marie courait d'un pas délibéré, leste, sur le sable fin d'une contre-allée, disant, comme Raoul, peu de paroles, mais senties et portant coup (Balzac,Fille Ève, 1839, p. 150).Je lui dis que j'avais passé devant son château, non loin de Balbec. « Oh! comme j'aurais été heureuse de vous le montrer », dit-elle presque à voix basse (...) mais d'un ton senti, tout pénétré du regret de l'occasion manquée (Proust,Guermantes 1, 1920, p. 428).
[Précédé d'un adv.] Il m'a aussitôt donné une marque très sentie de sa bienveillance (Gobineau,Corresp.[avec Tocqueville], 1854, p. 207).Le Parisien est un monsieur qui va au Maxim's, sait dire deux ou trois phrases bien senties à sa marchande de tabac, et se montre généralement très gentil avec les femmes (Fargue,Piéton Paris, 1939, p. 173).
B. − [En parlant d'une œuvre artist.] Qui est rendu ou exprimé avec art et sensibilité. C'était de la belle musique admirablement comprise et sentie (Sand,Hist. vie, t. 2, 1855, p. 268).[À propos du tableau Apollon et Marsyas, attribué à Raphaël] l'Apollon a les jambes grêles: elles sont d'un modelé faible: les pieds ont l'air de petites planches emmanchées au bout des jambes: le cou et les clavicules sont manqués, ou plutôt ne sont pas sentis (Delacroix,Journal, 1858, p. 172).Sully Prudhomme dit quelque part, dans ses vers un peu lents et bourgeois, mais sentis, que la contemplation de la Grande Ourse lui fit examiner sa prière du soir (L. Daudet,Rech. beau, 1932, p. 41).
[Précédé d'un adv.] Il n'y pas d'œuvre bien sentie qui ne soit naturellement bien peinte (Fromentin,Maîtres autrefois, 1876, p. 68).
À la forme impers. C'est senti, c'est bien senti. Voilà bien, en effet, des coins de paysage [de Maurice de Guérin] comme je les préfère: c'est délicat, c'est senti, et c'est peint en même temps (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t. 15, 1860, p. 9).
C. − Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui est perçu, éprouvé par les sens ou par l'intuition. Introduire dans ma pensée, quelle qu'elle soit, le souci de la rigueur, et la conscience d'elle-même (...); éviter avec soin la confusion (...) entre les fictions et les vrais actes psychiques, entre le vu, le pensé, le raisonné, le senti (Valéry,Lettres à qq.-uns, 1945, p. 106).
Prononc.: [sɑ ̃ti]. Fréq. abs. littér.: 5 766. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 8 576, b) 7 239; xxes.: a) 8 262, b) 8 355. Bbg. Gohin 1903, p. 236.

Senti : définition du Wiktionnaire

Adjectif

senti \sɑ̃.ti\

  1. Rendu, exprimé avec vérité, avec sincérité.
    • Cela est senti, cela est bien senti.
    • Un discours bien senti.

Forme de verbe

senti \sɑ̃.ti\

  1. Participe passé masculin singulier de sentir.

Forme de verbe

senti \ˈsẽnti\

  1. Deuxième personne du singulier du futur de l’indicatif du verbe sentiñ.

Verbe

senti \ˈsen.ti\ transitif mot-racine UV

  1. Sentir, éprouver.
    • (Ekzercaro §33) Li sentis sin tiel malfeliĉa, ke li malbenis la tagon, en kiu li estis naskita.
      Il se sentait si malheureux, qu’il maudissait le jour où il fut mis au monde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Senti : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SENTIR. (Je sens, tu sens, il sent; nous sentons. Je sentais. Je sentis. Je sentirai. Que je sente. Que je sentisse. Sentant. Senti.) v. tr.
Recevoir quelque impression par le moyen des sens; éprouver en soi quelque chose d'agréable ou de pénible. Sentir le chaud, le froid. L'approche de l'hiver commence à se faire sentir. Sentir une chaleur douce. Sentez-vous dans cette sauce le goût de champignon? Je sentais battre mon cœur. Sentir la faim, la soif. Sentir une grande douleur de tête. Sentir une pesanteur dans le bras. Sentir des inquiétudes dans les jambes. Absolument, La faculté de sentir. Il se dit spécialement des Sensations l'odorat. Sentir une odeur. J'ai senti une odeur de brûlé. Ce parfum est agréable à sentir. Il est enrhumé, il ne sent rien.

SENTIR se dit également en parlant des Différentes impressions que l'âme éprouve. Il a senti une grande joie de la nouvelle qu'il reçue. Il a senti un extrême chagrin du passe-droit qu'on lui a fait. Il sentait du plaisir à se sacrifier pour elle. Je sens pour lui une aversion insurmontable. Je sens le besoin d'être utile aux autres. Il n'a jamais senti aucun remords. Il signifie encore Être ému, touché, affecté de quelque chose d'extérieur. Il ne sent point les affronts. Il ne sent pas la perte qu'il a faite. Je sens toute l'horreur de votre situation. Sentir la poésie, la musique, etc., En être ému, touché. Sentir quelque chose pour quelqu'un, L'aimer, être disposé à l'aimer. Je ne sens rien pour elle. Ce que je sens pour lui ne saurait s'exprimer.

SENTIR signifie aussi Discerner, connaître directement, par intuition. Je sens bien qu'on me trompe. Je ne me sentais pas la force de lui en dire davantage. Il sent tous ses torts. Je sens la difficulté de cette entreprise. Je sens tout le prix de ce que vous faites pour moi. Je me sens assez de courage pour l'attaquer. Je sentis renaître ma colère. Il sentira, je lui ferai sentir ma colère, les effets de ma colère, de mon ressentiment, etc. Je le sentis venir de loin, Je connus, je pénétrai où il en voulait venir. Sentir de loin, Découvrir, prévoir les choses de loin.

SENTIR signifie aussi Flairer. Sentir un rose. Sentir une tubéreuse. Fig. et fam., Je ne puis pas sentir cet homme. là, J'ai pour lui beaucoup de répugnance, d'aversion.

SENTIR signifie aussi Exhaler, répandre une certaine odeur. Cela sent le brûlé. Cela sent la fleur d'oranger. Sentir le renfermé. Fig. et fam., Cet ouvrage sent l'huile, Il paraît avoir coûté beaucoup de veilles, beaucoup de travail à son auteur. Fig. et fam., Cet homme sent le fagot, Il est soupçonné d'hérésie, d'impiété. On dit dans un sens analogue : Cet écrit, ces vers sentent le fagot. Fig. et fam., Cela sent le sapin se dit d'un Symptôme qui semble présager la mort. Il a une mauvaise toux, cela sent le sapin. Prov. et fig., La caque sent toujours le hareng se dit en parlant de Ceux qui, par quelque action ou par quelque parole, font voir qu'il reste en eux quelque chose de la bassesse de leur origine, de la vulgarité du milieu où ils se sont formés. Ce parvenu joue l'homme de qualité, mais la caque sent toujours le hareng.

SENTIR s'emploie dans cette acception avec les mots Bon, mauvais, fort, etc. Cela sent bon. Cette chose sent mauvais. Ce poisson sent fort. Fig. et fam., Cela ne sent pas bon se dit d'une Affaire qui prend une mauvaise tournure, qui peut avoir des suites fâcheuses.

SENTIR s'emploie absolument et signifie Sentir mauvais. Cette viande commence à sentir.

SENTIR se dit, dans un sens analogue, du Goût, de la saveur d'un aliment ou d'une boisson. Cette soupe ne sent rien. Cette eau sent la terre. Cette carpe sent la vase. Ce vin sent la framboise, sent le fût, sent le terroir. Ce cidre sent le moisi. Fig., Cet homme sent le terroir, Il a le caractère qu'on attribue aux gens du pays d'où il est. Sentir le terroir se dit de même des Ouvrages de l'esprit, quand ils ont le caractère qu'on attribue au pays d'où l'auteur est, où il a vécu.

SENTIR signifie, au figuré, Avoir le caractère, les manières, l'air, l'apparence de. Il sent le coquin d'une lieue. Cela sent son pédant. Cette proposition sent l'hérésie. Tout dans cette maison sent la richesse et le luxe. Tout sent ici la joie et le bonheur.

SE SENTIR signifie, au sens physique et au sens moral, Connaître, sentir en quel état, en quelle disposition on est. Je me sens bien, je ne suis pas si malade qu'on croit. Il se sent plus mal aujourd'hui. Il ne se sentait pas à son aise. Je me sens faible. Il ne se sentit pas mourir. Il est si engourdi qu'il ne se sent pas. Il ne se sent pas de froid. Je me sens tout autre depuis que j'ai pris ce parti. Il ne se sent pas de joie, il ne se sent pas d'aise, Il est si pénétré de sa joie qu'elle lui ôte tout autre sentiment. Se sentir de quelque chose, Sentir, éprouver quelque chose. Se sentir de quelque mal, de quelque bien, En avoir quelque reste. Il a eu une fièvre dont il se sent encore. Ce pays se sent encore de la guerre. Il vieillit. On dit aujourd'hui Se ressentir. Le participe passé

SENTI s'emploie comme adjectif. Cela est senti, cela est bien senti se dit, en termes de Littérature et de Beaux-Arts, de Ce qui est rendu, exprimé avec vérité, avec sincérité. Un discours bien senti.

Senti : définition du Littré (1872-1877)

SENTI (san-ti, tie) part. passé de sentir
  • Qui a été perçu, éprouvé. Le goût de la vertu, pour avoir été trop souvent senti, est émoussé, Massillon, Carême, Inconst. Ces nuances… saisies par l'homme de génie, senties par l'homme de goût, D'Alembert, Œuv. t. I, p. 222.

    Terme d'arts. Cela est bien senti, cela est senti, cela est exprimé avec vérité, avec âme.

    S. m. Terme de littérature et de beaux-arts. Ce qui est senti, plein de sentiment. Celui qui n'est ni Jean [Racine] ni Pierre [Corneille], qui n'aime pas du tout le raisonné de Pierre, et qui n'approche point du senti de Jean, Voltaire, Lett. Thibouville, 10 déc. 1770.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SENTI. Ajoutez :
2 Fig. Qui est le résultat du sentiment, de l'affection, de l'intérêt. Quelle injustice, lui dis-je ! un caprice vous fait vous refuser à des démarches senties et nécessaires de ma part, Cazotte, le Diable amoureux, ch. XII.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « senti »

Étymologie de senti - Wiktionnaire

Du français sentir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de senti - Wiktionnaire

Participe passé de sentir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « senti »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
senti sɑ̃ti play_arrow

Citations contenant le mot « senti »

  • Plusieurs lecteurs nous ont signalé avoir senti cette odeur désagréable ce matin. C'est le cas Mireille à Saint-Jean, en banlieue est de Toulouse, d'Ulrich à Rangueil ou encore de Marie dans les quartiers nord de Toulouse qui explique l'avoir remarqué vers 4 heures du matin. Un autre qui habite plus loin à Fronton, Jean-Christophe, à une trentaine de kilomètres au nord de la Ville rose, témoigne également. D'autres habitants du Lot-et-Garonne et du Gers (Auch, Samatan, Montestruc-du-Gers) ont également senti cette odeur de caoutchouc brûlé. Et sur les réseaux sociaux les témoignages fleurissent. ladepeche.fr, Quelle est cette mystérieuse odeur de brûlé qui a flotté dans l'air de la région ce matin ? - ladepeche.fr
  • Il faut prendre en considération tous les éléments avant de se demander si je me sens soutenu. Mais oui, j'ai toujours senti le soutien du club et de l'équipe. Et si ce n'était pas le cas, je prendrais d'autres décisions. Mais je me sens très bien actuellement. » L'Équipe, Quique Setién (Barcelone) : « J'ai toujours senti le soutien du club et de l'équipe » - Foot - ESP - Barça - L'Équipe
  • Le vainqueur Wout van Aert, Philippe Gilbert, Loïc Vliegen et Greg Van Avermaet ont été les quatre Belges à avoir franchi la ligne d'arrivée des Strade Bianche dans les temps. Oliver Naesen s'est perdu en cours de route. "Dès le début, j'ai senti qu'il faisait trop chaud pour moi", a déclaré le coureur d'AG2R. Naesen espérait pourtant un top-10. "Dès le début, j'ai senti qu'il faisait trop chaud pour moi. Je ne me souviens pas de grand-chose de cette course. Oui, c'est beau, mais je pense que c'est plus agréable de la disputer par 8 degrés qu'à 40". DH Les Sports +, Philippe Gilbert: "Cet effort sera payant à long terme" - DH Les Sports+
  • L'effroi et un terrible sentiment d'impuissance. Mardi 28 juillet dans l'après-midi, Aurélien, 34 ans, un professeur d'histoire géographie se trouvait sur la RN2, dans l'Aisne, à hauteur de Laon, simple automobiliste, lorsqu'il a été témoin du terrible accident dans lequel quatre enfants ont perdu la vie. Encore très choqué par ce qu'il a vu, il raconte comment, avec d'autres témoins de la scène, il a essayé d'éviter le pire. leparisien.fr, Accident de la RN2 : «Je me suis senti impuissant», raconte un témoin qui a secouru la conductrice - Le Parisien
  • Dans le petit monde où vivent les enfants, rien n'est plus délicatement perçu et senti que l'injustice. De Charles Dickens / De grandes espérances
  • Ce qui fait que la plupart des femmes sont peu touchées de l’amitié, c’est qu’elle est fade quand on a senti l’amour. De François de La Rochefoucauld
  • J’ai un copain fakir, et l’autre jour on lui a piqué son porte-feuille... il a rien senti ! De Philippe Geluck / Ma langue au chat
  • Une fois que vous aurez senti la poussière de l’Inde, vous ne vous en libèrerez jamais. De Rumer Godden / The Peacok spring
  • Les choses que la passion fait faire paraissent ridicules à ceux qui n'en ont jamais senti. De Hortense Mancini / Mémoires
  • Pour redorer sa dignité, il faut d'abord s'être senti mal dans sa peau. De Alain Bosquet
  • Religion à part, le bonheur est de s’ignorer et d’arriver à la mort sans avoir senti la vie. De François René de Chateaubriand
  • La vieillesse, c'est quand on commence à se dire : "Jamais je ne me suis senti aussi jeune". De Jules Renard
  • Celui qui a senti une fois dans ses mains trembler la joie ne pourra plus jamais mourir. De José Hierro / Joie
  • Peut-être faut-il avoir senti l’amour pour bien connaître l’amitié. De Chamfort / Maximes et pensées
  • Si Jeanne d'Arc avait eu du diabète, tout Rouen aurait senti le caramel. De José Artur
  • Il manque quelque chose à l'homme qui ne s'est jamais senti éperdu. De Roger Caillois / Le fleuve Alphée
  • Il n’y a pas d’arbre qui n’ait senti la force du vent. De Proverbe afghan
  • On a senti le diable dans la machine et on n'a pas tort. De Oswald Spengler
  • Le flatteur est comme l'eau de Cologne, fait pour être senti et non avalé. De Somerset Maugham

Images d'illustration du mot « senti »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « senti »

Langue Traduction
Corse sintia
Basque sentitu
Japonais フェルト
Russe почувствовал
Portugais sentido
Arabe شعور
Chinois
Allemand fühlte
Italien provato
Espagnol sintió
Anglais felt
Source : Google Translate API

Synonymes de « senti »

Source : synonymes de senti sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires