Sémillant : définition de sémillant


Sémillant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SÉMILLANT, -ANTE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Qui manifeste une vivacité enjouée, une gaieté pétillante avec un vif désir de plaire, frétillant, fringant. La sémillante Dolorès se précipita au-devant des deux femmes, avec sa rage de protection et ses effusions de sensibilité (Vogüé,Morts, 1899, p. 407).Lorsqu'un évadé ainsi travesti se trouvait découvert, il était forcément ramené au stalag dans tous ses atours, et c'était un spectacle qui ne manquait pas de sel que de voir déambuler sur le chemin de la prison quelque brunette ou quelque blonde à grands pieds, plus ou moins sémillante (Ambrière,Gdes vac., 1946, p. 237).
B. − [En parlant d'une chose et, plus partic., appliqué à une façon d'être, une faculté] Vif, enjoué, fringant. C'est du vin de Champagne en bouteille; le bouchon a été enfoncé solidement à coups de maillet ecclésiastique. Mais comme la sémillante liqueur frémit déjà et rit sous le verre! (Taine,Notes Paris, 1867, p. 201).Je lui retrouvai de nouveau, dans toute la sémillante frivolité dont il fit preuve devant ce harem qui semblait presque l'intimider, ces hochements de taille et de tête, ces affinements du regard qui m'avaient frappé le soir de sa première entrée à la Raspelière (Proust,Temps retr., 1922, p. 824).
Prononc. et Orth.: [semijɑ ̃], fém. [-jɑ ̃:t]. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 3 1788 [sə-]. Ac. 1694, 1798 se-, dep. 1835: sé-. Étymol. et Hist. 1546 (Est. d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 161). Part. prés. adj. du verbe a. fr. semillier « s'employer, s'occuper, s'ingénier [malicieusement] » (1269-78 intrans. Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 20106; 1306 réfl. Guillaume Guiart, Royaux lignages, éd. N. de Wailly et L. Delisle, 15041; 1342 trans. Renart le Contrefait, 12397 ds T.-L.), dér. du subst. a. fr. semille, qui, à partir du sens de « descendance, lignée » (1174-78 males semilles « progéniture illégitime » Étienne de Fougères, Manières, éd. R. A. Lodge, 1046 [v. FEW t. 11, 429b, note 11]; ca 1200 boine semille « descendance légitime, illustre » Jean Renart, Escoufle, éd. F. Sweetser, 2104; cf. 1269-78 « progéniture » Jean de Meun, op. cit., 9482), a développé celui de « [ce qui est issu, émane de quelqu'un] acte, action » (ca 1200 « action valeureuse » [v. FEW t. 11, p. 428b] Jean Bodel, Saisnes, éd. E. Stengel et J. E. Matzke, CCXVI; 1erquart xiiies. male semille « action méchante, mauvais tour » Reclus de Molliens, Carité, 121, 4 ds T.-L.). Semille est dér., à l'aide du suff. -ille*, de l'a. fr. seme (1236 saimme « origine [d'une qualité spirituelle] » Gautier de Coinci, Miracles d'apr. FEW t. 11, p. 426b); 1314 « sperme » seme de pere Gervais du Bus, Fauvel, 2173 ds T.-L.; cf. l'a. prov. sem « semence » 1278 ds Levy [E.] Suppl.; semen « id. » ca 1220 Chans. de la Croisade, éd. E. Martin-Chabot, 189, 106; ca 1350 « race » Leys d'Amors, II, éd. J. Anglade, t. 2, p. 136; occit. [Périgord] seme « id. » E. Peyromaure, Velhadas perigordas, Toulouse, 1924, VI, p. 14), du lat. semen, -inis « graine, semence ». D'apr. FEW t. 11, p. 429a, semillant serait issu de l'adj. a. fr. semilleus « astucieux, rusé, trompeur » (ca 1250 Bestiaire d'Amour rimé, 450 ds T.-L.; dér., à l'aide du suff. -eux*, de [male] semille) par substitution de la dés. -ant des part. prés. Fréq. abs. littér.: 51. Bbg. Bugge (S.). Étymol. rom. Romania. 1875, t. 4, pp. 365-366. − Duch. Beauté 1960, p. 175. − Wartburg (W. von). Zum Ursprung von frz. sémillant. Z. rom. Philol. 1961, t. 77, pp. 437-443.

Sémillant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

sémillant \se.mi.jɑ̃\

  1. Qui est extrêmement vif.
    • Au milieu de ces salons remplis de femmes élégantes et belles, Julie triompha de la comtesse. Spirituelle, vive, sémillante, elle eut autour d’elle les hommes les plus distingués de la soirée. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ansch. I, Paris, 1832 ; p. 40)
    • Les bars, mal éclairés, grouillaient d’une espèce disparate et c’est dans un de ces bars que, la première nuit, pénétrait la Caille accompagné d’un vieillard sémillant. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • […] cette première entrevue, où Mendès sémillant, enhardi, épanoui, est le bouffon, et Villiers et Mallarmé méconnus, miséreux, sont les seigneurs […]. — (Henri Mondor, Vie de Mallarmé, Gallimard, 1941, p. 137)
    • Il est interrompu par la venue de Claudette, plus sémillante que toujours, la tétance brandie sous un teeshirt représentant un tigre mordoré en train de feuler comme un con. — (Frédéric Dard, San-Antonio : La pute enchantée, éd. Fleuve noir, 1982, chap. 6)

Forme de verbe

sémillant \se.mi.jɑ̃\

  1. Participe présent de sémiller.
    • Cupidon aux brocards ajoûte les bravades,
      Le targue, lui sourit, le saluë en gambades,
      Et tout en semillant, sur lui décoche un trait,
      Qui trompe son adresse, et tombe sans effet.
      — (Le Recueil du Parnasse, tome 1, Les Modes, Briasson, 1743, page 269)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sémillant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉMILLANT, ANTE. adj.
Qui est extrêmement vif. Enfant sémillant. Cette petite fille est toute sémillante. Il s'emploie quelquefois figurément. Un esprit sémillant.

Sémillant : définition du Littré (1872-1877)

SÉMILLANT (sé-mi-llan, llan-t', ll mouillées, et non sé-mi-yan) adj.
  • D'une vivacité qui veut plaire. Cette beauté [Mme de Schrewsbury], moins fameuse pour ses conquêtes que pour les malheurs qu'elle a causés, mettait son plus grand mérite à être plus sémillante que les autres, Hamilton, Gramm. 6. Un enfant sémillant, façon de parler bourgeoise, De Caillières, 1690. Je ne conçois pas comment Mme du Deffant peut être si gaie et si sémillante, après avoir perdu la vue, Voltaire, Lett. Richelieu, 18 févr. 1771. [Dans un tableau] un grand personnage sémillant est ridicule ; un petit personnage grave ne l'est pas moins, Diderot, Salon de 1767, t. IX, p. 60, édit. 1821. Ils [les enfants] sont vifs, étourdis, sémillants, comme il convient à leur âge, jamais importuns ni criards, Rousseau, Hél. V, 3. [Dans l'émigration] Le marquis sémillant au comptoir est tranquille ; Plus d'un jeune guerrier tient le rabot d'Emile, Delille, Pit. IV.

    Fig. Un esprit sémillant. Vous sentez bien que la maison d'un homme de mon âge n'est pas bien sémillante, Voltaire, Lett. prince de Ligne, 14 mars 1765.

HISTORIQUE

XVIe s. Semillant, Nicod.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sémillant »

Étymologie de sémillant - Wiktionnaire

Participe présent adjectivé de sémiller ou, par substitution de suffixe, de l’ancien français semilleux (« astucieux, rusé, trompeur, remuant ») dérivé de semille (« farce, tour »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de sémillant - Littré

Sémiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sémillant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sémillant semilɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « sémillant »

  • L’Atelier de tricot a licencié ses employées puis a fermé, le sémillant directeur s’est mis à rêver en latin et s’est transformé en astronome, le bureau de poste a vu transiter de moins en moins de lettres et les cabines téléphoniques ont disparu. Le roman de Jón Kalman Stefánsson (daté de 2005) semble d’abord une simple chronique villageoise, puis il entre dans les familles, débusque des comédies et des drames, nous surprend, nous fend le cœur. «Oui, le monde convulse tandis que nos mains s’agrippent à la table de la cuisine.» Libération.fr, Lumière d’été, puis vient la nuit - Culture / Next
  • Pyrénées FM (107.9), avait installé jeudi un studio éphémère au bar du Marché de gros, le rendez-vous des treizistes. Deux heures d’antenne (de 9 h à 11 h) durant lesquelles le sémillant responsable et animateur Marc Mollier a pris le pouls du village, de la communauté de communes Roussillon Conflent, épaulé par Anthony Delmas (journaliste) et Marie Duc (experte média). lindependant.fr, Les associations d’Ille-sur-Têt à l’antenne - lindependant.fr
  • Observez bien ! La crise révèle les talents et accentue les écarts. Elles renforce les plus dynamiques. Prenez Laurent de Gourcuff, 43 ans, le restaurateur parisien de Paris Society (150 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 30 établissements, de Castel à Apicius ou Raspoutine) menait déjà tambour battant le développement de son groupe de restauration, un peu à la manière de son confrère quadra Benjamin Patou, fondateur de Moma Group (100 millions d’euros de chiffre d’affaires, de Lapérouse à la Fontaine Gaillon), autre trublion du jeu établi même s’il a fait rentrer à 49 % le groupe Barrière du sémillant Dominique Desseigne dans son capital. Entreprendre.fr, Tourisme-restauration-hôtellerie : Laurent de Gourcuff (Paris Society) et le promoteur Régis Vincenot (RGV) investissent à tout-va
  • Le sémillant Spiritfarer qui, des mots même de ses développeurs est un "jeu de gestion cosy sur le thème de la mort", rajoute quelques étapes à son périple. En l'occurrence deux nouvelles plate-formes, à savoir l'Epic Games Store et Stadia. , Spiritfarer navigue également vers l'Epic Games Store et Stadia - Actu - Gamekult

Images d'illustration du mot « sémillant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sémillant »

Langue Traduction
Corse vivace
Basque bizia
Japonais にぎやか
Russe оживленный
Portugais animado
Arabe حية
Chinois 活泼
Allemand lebhaft
Italien vivace
Espagnol animado
Anglais lively
Source : Google Translate API

Synonymes de « sémillant »

Source : synonymes de sémillant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sémillant »


Mots similaires