La langue française

Sadique

Définitions du mot « sadique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SADIQUE, adj. et subst.

I. − Adj., PSYCH., PSYCHANAL. Qui se rapporte au sadisme; qui a le caractère, qui manifeste du sadisme. Activité, attitude, comportement, crime sadique; phantasmes, pulsions sadiques. L'homme de tendance masochiste, passif, épouse le plus souvent une femme de tendance sadique, autoritaire et méchante, pour entretenir son humiliation (Mounier,Traité caract.,1946, p. 106).Bien que la phase orale de la sexualité comporte déjà de nettes réactions agressives (morsures, incorporation), les principaux fondements de l'attitude sadique se trouvent dans la phase anale, dite parfois sadico-anale. Salir, abîmer, détruire en sont les composantes essentielles (Bastin1970).
II. − Adj. et subst.
A. − (Personne) qui manifeste du sadisme.
1. Vx. [En faisant preuve de luxure et de cruauté comme les héros actifs des romans du marquis de Sade] Ce roublard sadique et méchant, se faisant chier dans la bouche, accusant sataniquement ses maîtresses de lui voler ses montres (Goncourt,Journal,1866, p. 276).
2. PSYCH., PSYCHANAL. [En atteignant la volupté par la souffrance physique ou morale de l'autre] Fou, partenaire, persécuteur sadique; grand, petit sadique; sadique léger; être la victime d'un sadique. Le sadique et le masochiste sont hantés par l'image de la mort (Divin.1964, p. 201).Les mises en scène les plus étudiées (flagellation, simulacre de viol,...) (...) sont nécessaires au sadique pour atteindre l'orgasme (Bastin1970).
B. − P. ext.
1. (Personne) qui a tendance à exercer sur autrui des violences morales ou physiques, qui prend plaisir à faire souffrir les autres, hors de toute satisfaction sexuelle. Bourreau, tortionnaire sadique. Les sadiques de l'espèce de MlleVinteuil sont des êtres si purement sentimentaux, si naturellement vertueux que même le plaisir sensuel leur paraît quelque chose de mauvais, le privilège des méchants (Proust,Swann,1913, p. 164).Je n'aime pas tuer; je ne suis pas un sadique, je déteste le sang (Beauvoir,Mandarins,1954, p. 565).
2. Méchant, cruel. L'instinct sûr qu'ont les femmes en ce genre d'affaires disait à Laure que celle à qui elle était venue demander des comptes, n'était pas la rivale triomphante, insolente, qu'elle avait confusément imaginée, mais une créature blessée comme elle, secrètement malheureuse. Et cette pensée suscitait en elle d'étranges sentiments, où, à une joie sadique, se mêlait une infinie pitié (Daniel-Rops,Mort,1934, p. 442).Inutile de me répondre. Vous me blesseriez à coup sûr, avec votre génie des phrases sadiques (Montherl.,Pitié femmes,1936, p. 1092).
[En parlant d'une pers.] Elle ne savait que dire, comme un pauvre potache que torture un sadique examinateur (Montherl.,, J. filles,1936, p. 966).
REM. 1.
Sadique-, sadico-, élém. de compos.
Sadique-anal, -ale, -aux, sadico-anal, -ale, -aux, adj.Phase, stade sadique-anal(e) ou sadico-anal(e). Synon. de phase, stade anal(e).V. supra ex. 1.
2.
Sadiquement, adv.Avec sadisme. La fureur irrationnelle d'une brute peut seule imaginer qu'il faille torturer sadiquement des hommes pour obtenir leur consentement (Camus,Homme rév.,1951, p. 294).Dans la Névrose obsessionnelle, le SurMoi se conduit sadiquement vis-à-vis du Moi (Poinso-Gori1972, s.v. sadisme).
3.
Sadique-oral, -ale, -aux, adj.Dans le vocabulaire psychanalytique, le sadisme (...) serait l'élément majeur des pulsions instinctuelles dans l'organisation infantile de la sexualité dès ses premiers stades qualifiés de sadique-oral et de sadique-anal (Porot1975, s.v. sadisme).
4.
Sado-, élém. de compos.,var. V. sado-masochique (s.v. sadomasochisme), sadomasochisme, sadomasochiste (s.v. sadomasochisme).
5.
-sadique, élém. de compos. entrant dans la constr. d'un très petit nombre d'adj. qui signifient « qui est à la fois... et sadique ».a)
Érotico-sadique. « C'est un suicide », maintient le mari. La police n'en croit pas un mot. Elle soupçonne M. Tavano, qui fut cinéaste, d'avoir monté un petit scénario érotico-sadique et que la comédie a tourné au drame (Le Nouvel Observateur,19 avr. 1976, p. 53, col. 1).
b)
Mystico-sadique. Parce que la mise en scène est constamment belle, parce que Roger Planchon est un très grand comédien (...) que le texte, pris en soi, est bien écrit (...), on espère, pendant plus de trois heures, pouvoir pénétrer dans ce maquis mystico-sadique (Le Nouvel Observateur,, 19 janv. 1976, p. 57, col. 3).
Prononc. et Orth.: [sadik]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1862 adj. (Flaub., Corresp., p. 747); 2. 1882 subst. (E. de Goncourt, Faustin, p. 321). Dér. de sadisme*; suff. -ique*. Fréq. abs. littér.: 83. Bbg. Quem. DDL t. 29.

Wiktionnaire

Adjectif

sadique \sa.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui prend plaisir à faire souffrir.
    • De l'autre côté du mur, dans l'aile réservée aux femmes, il y a des jeunes filles dont nul n'a parlé : […]: déshabillées, frappées, insultées par des tortionnaires sadiques, elles ont subi elles aussi l'eau et l'électricité. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • On songe que les victimes de bourreaux sadiques mises en scène Wajdi Mouawad rêvaient peut-être en vain d'une ambulance. — (Odile Tremblay, Le Devoir, 24-25 avril 2004)

Nom commun

sadique \sa.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui prend plaisir à faire souffrir.
    • Alex de Large, le sadique d'Orange mécanique.
    • Qui sont encore ces sadiques capables d'incendier en plein jour un marché public, jetant ainsi des milliers de familles dans de graves difficultés économiques? — (Guy-Robert Saint-Cyr, Le Devoir, 5 juillet 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SADIQUE. adj. des deux genres
. Qui est atteint de sadisme; qui a le caractère du sadisme. Substantivement, Un sadique.

Étymologie de « sadique »

Du nom du marquis de Sade, réputé pour ses écrits libertins évoquant le plaisir de faire du mal à autrui. Le terme « sadisme » est forgé ou recensé dans la réédition posthume 1834 du Dictionnaire universel de la langue française de Boiste ; il est réutilisé avec « sadique » en 1862 par Sainte-Beuve dans son commentaire du Salammbô de Flaubert ; il est repris (peut-être indépendamment) en 1886 par le psychiatre Krafft-Ebing dans son Psychopathia Sexualis qui le popularise ; il est directement repris en 1905 par Freud dans Trois essais sur la théorie sexuelle, qui l'établit définitivement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sadique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sadique sadik

Citations contenant le mot « sadique »

  • Les remords sont les plaisirs sadiques du christianisme. De Karl Kraus / Aphorismes
  • Au moins, les sadiques ne sont pas indifférents aux souffrances qu'ils causent. De Natalie Clifford Barney / Pensées d'une Amazone
  • Pratiqué avec sérieux, le sport n'a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence ; en d'autres mots, c'est la guerre, les fusils en moins. De George Orwell
  • Les morsures de la conscience sont les motions sadiques du christianisme. De Karl Kraus
  • L’usage exige qu’un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. De Karl Kraus
  • La téléréalité stimule un plaisir sadique... que j'éprouve moi aussi d'ailleurs...
  • L'homme a un instinct sadique, et la femme un instinct masochiste, lesquels sont inconscients, donc incontrôlables. De Sigmund Freud / Sexualité et psychologie de l'amour
  • Tu me trouves sadique ? Je parie qu'on pourrait faire frire un œuf sur ton front, si on le voulait. De David Carradine / Kill Bill : Volume 1
  • L'humanité se compose de deux minuscules minorités : celle des brutes féroces, des traîtres, des sadiques systématiques d'une part, et de l'autre celle des hommes de grand courage et de grand désintéressement qui mettent leur pouvoir, s'ils en ont, au service du bien. Entre ces deux extrêmes, l'immense majorité d'entre nous est composée de gens ordinaires, inoffensifs en temps de paix et de prospérité, se révélant dangereux à la moindre crise. De Germaine Tillion / "Le diable est-il libéral ?", 2001
  • Les jeux et films d’horreur se placent quasi-systématiquement du côté des personnages : on suit leur déambulation dans des couloirs obscurs et leurs sursauts au moindre bruit qui vient briser le silence. On ressent ainsi tout ce qu’ils pourraient ressentir. Mais Carrion, le nouvel indé estampillé Devolver, prend le parti inverse. On y incarne un monstre captif d’un complexe de recherche qui fera des pieds et des mains (ou plutôt des tentacules et des tentacules) pour s’en échapper. Et qui ravagera tout sur son passage, humains comme robots. Pour notre plus grand plaisir sadique. Jeuxvideo.com, Test de Carrion par jeuxvideo.com
  • Ce genre de sadique s'en prend aux animaux et, comme il n'y aura pas de réponse judiciaire, bientôt à des enfants. ladepeche.fr, Haute-Garonne : il mutile des chats avec un marteau et publie les vidéos sur TikTok et Youtube - ladepeche.fr
  • Sorti le 2 juillet 1980, le péplum érotique sulfureux "Caligula" de Tinto Brass propulsait les spectateurs dans l'univers kitsch, décadent et sadique de l'empereur romain fou, avec son casting trois étoiles. Mais le réalisateur a renié son film... AlloCiné, Caligula : il y a 40 ans sortait le sulfureux péplum érotique de Tinto Brass - Actus Ciné - AlloCiné
  • En amont de l’expérience, des collègues de Milgram ont estimé que seuls 0,1% de sadiques infligeraient une décharge mortelle de 450 volts. Mais, constate Milgram, 65% des participants iront jusque-là… Et personne ne s’arrêtera avant un seuil de 300 volts. Le psychologue s’est cependant battu contre l’idée que nous serions foncièrement des monstres en puissance. Pourlui, tout était une question de contexte : le caractère prétendument scientifique de l’expérience, la blouse blanche du chercheur sont autant de facteurs capables d’influencer nos comportements de façon radicale. Glaçant, tout de même. Capital.fr, Suivisme : pourriez-vous devenir un bourreau, un mouton ou un sadique ? - Capital.fr
  • À ma connaissance, je n'ai pas d'enfants. Quand l'une de mes anciennes compagnes m'a dit y songer sérieusement, je suis parti acheter une baguette de pain –désolé pour le cliché, mais je ne fume pas– et ne suis jamais revenu. J'ignore comment une personne saine d'esprit et de corps, consciente de la fragilité de toute existence humaine, puisse concevoir pareil projet. Faut-il être fou ou sadique pour décider tranquillement de donner naissance à un individu dont la vie s'achèvera un beau jour dans le néant de la mort? Slate.fr, Moi, avoir des enfants? Jamais! | Slate.fr

Traductions du mot « sadique »

Langue Traduction
Anglais sadistic
Espagnol sádico
Italien sadico
Allemand sadistisch
Chinois 虐待狂
Arabe سادية
Portugais sádico
Russe садистский
Japonais サディスティック
Basque sadistic
Corse sadistu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sadique »

Source : synonymes de sadique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sadique »

Sadique

Retour au sommaire ➦

Partager