La langue française

Pervers, perverse

Définitions du mot « pervers, perverse »

Trésor de la Langue Française informatisé

PERVERS, -ERSE, adj. et subst.

I. − Empl. adj.
A. − [En parlant d'une pers. ou d'une divinité]
1. Enclin au mal; qui fait, qui aime à faire le mal. Synon. corrompu, malfaisant, méchant.Créature, dieu, divinité, jouisseur, race pervers(e). L'homme (...) devient pervers; il vole, il ment; L'âme inconnue et sombre a des vices d'esclave (Hugo, Légende,t.2, 1859, p.605).Beaucoup de ces rustres (...) croient (...) aux ondines perverses et naufrageuses (Arnoux, Rhône,1944, p.64).
2. PSYCHOPATHOL. Qui est totalement dépourvu de sentiments et de sens moral (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). L'enfant dit «pervers», c'est-à-dire celui qui manifeste des tendances pathologiques à accomplir des actes immoraux, agressifs (Leif1974,s.v. perversité).L'homme pervers (atteint de perversité) «ne s'abandonne pas seulement au mal, mais le désire» (VirelPsych.1977).V. cupide B 2 ex. de Mounier.
En partic. Dont le comportement sexuel s'écarte de la normalité. Synon. dépravé, vicieux.Bien des individus (...) résistent parfois difficilement à l'invasion de leur imagination par des fantasmes sexuels dits pervers sans qu'on puisse les classer parmi les personnalités perverses (Bastin1970, s.v. perversion).
B. − [P. méton., en parlant d'un attribut d'une pers., d'une manifestation de l'esprit humain]
1. Qui caractérise, qui est le fait d'une personne encline au mal, qui fait, qui aime à faire le mal. Je parle des femmes vraiment femmes, douées de cet esprit (...) de canaillerie charmante, de tromperie exquise, de délicieuse perfidie, de toutes ces perverses qualités qui poussent au suicide les amants imbécilement crédules (Maupass., Contes et nouv.,t.1, Avent. paris., 1881, p.761).Un besoin pervers et enfantin de mystifier le lecteur (Sarraute, Ère soupçon,1956, p.73).
SYNT. Âme, esprit, intelligence, nature pervers(e); conseil, curiosité, désir, goût, impulsion, instinct, joie, plaisir, sensualité, volupté pervers(e).
P. anal. Effet pervers. Conséquence néfaste, pernicieuse, qui n'était pas prévue ou prévisible, et qui n'en est que plus redoutable. C'est (...) à l'actionnaire (l'État) ou à l'épargnant (en souscrivant à des emprunts) de financer l'investissement (...). D'abord, on risque de déclencher des «effets pervers», ces conséquences imprévues qui vont à l'encontre du but recherché (Le Point, 1ermai 1978, p.86, col. 2).La guerre des ondes a eu un autre effet pervers. En cryptant leurs programmes pour riposter au piratage, les responsables des chaînes câblées ont du même coup cassé le marché des installations satellites aux États-Unis (L'Express 2, 21 nov.-18 déc. 1986, p.34).
2. PSYCHOPATHOL. Qui caractérise un pervers constitutionnel (v. infra). Disposition perverse. Du point de vue médico-légal, (...) il convient d'apprécier dans quelle mesure un acte pervers est le résultat dans l'intention de mal faire, d'une libération volontaire des tendances mauvaises de la nature, ou l'effet malfaisant d'une détérioration pathologique de la personnalité morale (Porot1960).
En partic. Qui caractérise un sujet dont le comportement sexuel s'écarte de la normalité. La disposition perverse polymorphe définit toute sexualité infantile, (...) la plupart des perversions se rencontrent dans le développement psychosexuel de tout individu (Lapl.-Pont.1967,s.v. perversion).Ce n'est qu'au cours de la deuxième poussée sexuelle (puberté) que la fraction des activités «perverses» (érotiques extra-génitales) qui n'a pas été refoulée (...) sera réintégrée à la sexualité, sous forme des plaisirs préliminaires (Chazaud1973, s.v. perversion).V. Bastin 1970 supra:
1. ... ce qui (...) leur avait été présenté comme vice, (...) −l'homosexualité, les drogues, les formes compliquées ou perverses de l'érotisme −la jeunesse en faisait étalage devant eux comme d'amusements presque normaux... Druon, Gdes fam.,t.1, 1948, p.26.
P. méton. [En parlant d'une chose] Qui corrompt, qui incite à faire le mal dans le domaine sexuel. Beauté perverse. L'odeur perverse des parfums (Huysmans, À rebours,1884, p.72).Sa rousse et perverse chevelure (...) était parcourue (...) d'ondes étonnantes qui m'arrivaient droit par vibrations jusqu'au périnée (Céline, Voyage,1932, p.123):
2. Les sons pervers de l'accordéon perçaient encore ses oreilles, l'horreur des yeux humains excités par la concupiscence restait sur elle. Jouve, Paulina,1925, p.205.
II. − Empl. subst.
A. −
1. Personne qui est encline au mal, qui fait ou qui aime à faire le mal. Que toute la nature Crie à l'aspect de ces pervers: Hou, les vils scélérats! Les monstres! Les infâmes! (Chénier, Ïambes,1794, p.270).
2. PSYCHOPATHOL. Pervers (constitutionnel). ,,Sujet totalement dépourvu de sentiments et de sens moral, enclin à faire le mal volontairement et dont le caractère asocial se manifeste très tôt, dès l'enfance`` (Méd. Biol. t.3 1972). Méchanceté foncière du pervers. «L'honnête homme» (...) n'est «l'honnête homme» que pour lui, parce qu'il lui plaît. Le saint ni le pervers ne sont aussi bien maîtres d'eux-mêmes (Jouhandeau, M. Godeau,1926, p.55).Le niveau intellectuel du pervers conditionne largement son comportement social et rend compte du plan d'organisation plus ou moins habile de ses méfaits (Porot1960,s.v. perversion).Les véritables pervers sont rares; ce sont de «mauvais sujets», incapables de se plier à une discipline, égoïstes, (...) méchants, [ils] font souffrir les animaux, se répandent en calomnies (...) et prennent plaisir à accomplir des actes antisociaux ou contre nature (Sill.1965, s.v. perversion).V. perversité ex. de Mounier.
En partic. Sujet dont le comportement sexuel s'écarte de la normalité. Pervers dont la satisfaction complète est inséparable des actes que l'on pourrait appeler accessoires ou préparatoires au coït normal (Porot1960,s.v. perversions sexuelles).Selon la théorie classique, le petit enfant humain est un pervers polymorphe, c'est-à-dire que ses désirs sexuels infantiles ne sont canalisés dans aucune direction et qu'il considère les différentes zones érogènes comme interchangeables (Rycr.1972, s.v. perversité polymorphe):
3. Elle trouva amusant de déniaiser ce gamin (...). Lui, immédiatement possédé, hanté, éperdu de passion pour cette perverse, en devint follement amoureux et jaloux. Van der Meersch, Invas. 14,1935, p.171.
B. − Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, littér. et/ou PSYCHOPATHOL. Goût du mal, caractère de celui, celle qui est enclin au mal, qui fait, qui aime à faire le mal. Ce qui est nul finit un jour ou l'autre par tomber dans le pervers (Gobineau, Pléiades,1874, p.278).[L'] inactivité (...) oriente les nerveux vers le frémissement brutal de l'anormal et du pervers (Mounier, Traité caract.,1946, p.253):
4. ... Lafcadio (...) pousse son compagnon hors du wagon, pour rien, par curiosité de lui-même. Cette dangereuse curiosité de soi, c'est pourtant le principe de l'éthique d'André Gide, comme ce goût du pervers, celui de son esthétique. Massis, Jugements,1924, p.12.
REM.
Perversement, adv.D'une manière perverse. Leurs mains perversement câlines [des femmes des bars] En servant ont d'heureux hasards (Lorrain, Modern.,1885, p.23).Inaccessible au sacré, j'adorais la magie: le cinéma, c'était une apparence suspecte que j'aimais perversement pour ce qui lui manquait encore (Sartre, Mots,1964, p.101).
Prononc. et Orth.: [pε ʀvε:ʀ], fém. [-ε ʀs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. subst. purvers «celui qui est enclin à faire le mal» (Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, XVII, 26); 1176-81 adj. pervers «qui est enclin à faire le mal» (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 1352). Empr. au lat. perversus «renversé» et au fig. «appliqué à contre temps; vicieux», part. passé adj. de pervertere, v. pervertir. Fréq. abs. littér.: 590. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 692, b) 635; xxes.: a) 1130, b) 897.

Wiktionnaire

Adjectif

pervers

  1. Qui est méchant, dépravé et naturellement enclin au mal.
    • J'ai jeté un coup d'œil discret aux sites qu'elle explore, histoire de vérifier qu'elle ne s'expose pas au nouveau péril des temps modernes, le cyberprédateur pervers tapi en embuscade sur la toile. — (Sylvie Brunel, Cavalcades et dérobades, éd. J.-C. Lattès, 2008, chap. 6)
    • Être, enfant, animal pervers. — Avoir des sentiments pervers.
    1. (Par extension) Se dit des choses et des concepts abstraits.
      Siècle pervers, doctrine perverse.
  2. Qualifie une conséquence indirecte non souhaitée, contraire au résultat espéré, négative.
    • Par un manque de chance pervers, il apparut à l'autre bout du couloir à l’instant où elle s’y précipitait, et il s'en fallut de peu qu'elle le percutât. — (Kathryn Ross, Dans les bras d’Alexi Demetri, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin, 2010, chap. 5)

Nom commun

pervers \pɛʁ.vɛʁ\ masculin (pour une femme on dit : perverse) singulier et pluriel identiques

  1. (Religion) (Désuet) Antonyme de converti, personne qui a quitté la religion considérée comme vraie.
    • Dieu châtiera les pervers.
  2. (Psychologie) Sujet totalement dépourvu de sentiments et de sens moral, enclin à faire le mal volontairement et dont le caractère asocial se manifeste très tôt, dès l'enfance.
    • C'est une perverse.
  3. (Sexualité) Sujet dont le comportement sexuel s'écarte de la normalité.
    • On va passer pour des pervers si on continue comme ça !
  4. (Psychologie comportementale) Sujet en état de stress permanent qui engendre des actions inversées; "renversées" (cf étymologie du XII siècle), donc contraires à ses pensées inconscientes. Ses conflits intra-psychiques entre conscience et inconscient sont la cause d’actes de violences incontrôlables et souvent regrettées par la suite. Le pervers exprime rarement ses regrets étant donné qu'il a été programmé par ses parents (PNL) de cette façon. Toutes les addictions sont ses moyens de réassurance.

Forme d’adjectif

perverse \pɛʁ.vɛʁs\

  1. Féminin singulier de pervers.

Adjectif

perverse \Prononciation ?\

  1. Pervers.
  2. Entêté, buté.

Nom commun

perverse \Prononciation ?\

  1. Pervers.

Forme d’adjectif

perverse \pɛʁ.vɛʁs\

  1. Féminin singulier de pervers.

Adjectif

perverse \Prononciation ?\

  1. Pervers.
  2. Entêté, buté.

Nom commun

perverse \Prononciation ?\

  1. Pervers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PERVERS (pèr-vêr, vèr-s') adj.
  • 1Dont l'âme est tournée vers le mal. À ces mots l'animal pervers (C'est le serpent que je veux dire, Et non l'homme : on pourrait aisément s'y tromper), La Fontaine, Fabl. X, 2.

    Il se dit aussi des choses. Des doctrines perverses. Siècle pervers, Rotrou, Herc. mour. III, 5. Et je rentre un moment dans ce monde pervers Pour venger mon époux, ton hymen et tes fers, Voltaire, Olymp. III, 6.

  • 2 S. m. Homme pervers. Prince, l'espoir des bons et l'effroi des pervers, Rotrou, Bélis. V, 5. Les injustices des pervers Servent souvent d'excuse aux nôtres, La Fontaine, Fabl. VI, 15. Je ne sais ni pardonner aux pervers, ni abandonner les malheureux, Voltaire, Lett. Damilaville, 22 juill. 1767. Abandonnons le pervers à sa honte secrète, Diderot, Claude et Nér. II, 3.

HISTORIQUE

XIIe s. Od [avec] les purvers n'aiez mais nul comunement, Th. le mart. 80.

XIIIe s. Et por ce qu'ele [la fortune] est si perverse, Que les bons en la boe verse, la Rose, 6189. Ses meurs pervers, ib. 16538. Il avient bien que un enfes de dix ans ou de douze est si porvers ou si plains de malice, qu'il ne se veut atorner à nul bien fere, Beaumanoir, XVI, 10.

XVIe s. Il tumba en une griefve, estrange et perverse maladie, Amyot, Numa, 36. Ces inclinations perverses et desnaturées, Montaigne, IV, 227.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pervers »

(XIIe siècle) Du latin perversus (« renversé », au figuré : « appliqué à contre temps, vicieux »), participe passé adjectivé de pervertere → voir pervertir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. pervers ; espagn. et ital. perverso ; du lat. perversus, qui vient de per, et versus, tourné.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pervers »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pervers pɛrvɛr

Citations contenant le mot « pervers »

  • Nous sommes tous des pervers sexuels persécutés. De Docteur Michel Meignant
  • On ne devient pas pervers, on le demeure. De Sigmund Freud
  • Le mariage semble inventé pour récompenser les pervers. De Charles Fourier / Théorie des quatre mouvements
  • Dans le train, un pervers réserve toujours sa place dans le wagon de queue. De José Artur
  • La perversion d'une idée juste est l'hommage des pervers à la vertu. De Régis Debray / Les rendez-vous manqués
  • Tout le mal de ce monde vient de ce qu'on n'est pas assez bon ou pas assez pervers. De Nicolas Machiavel
  • Le chocolat nous rend pervers, il éveille en nous la culpabilité, il nous pousse au péché, il nous donne la santé, il nous rend chic et heureux. De Elaine Sherman
  • Un homme et une femme qui s'aiment sont les plus grands pervers de la terre, les éléments les plus asociaux qu'on puisse rêver. De Philippe Sollers / Passion fixe
  • Les hommes sont si pervers que le seul espoir et même le seul désir de les corriger, de les voir raisonnables et honnêtes, est une absurdité, une idée romanesque, qui ne se pardonne qu'à la simplicité de la première jeunesse. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • La fille du patron des Caves d’Huy, sur la Grand-Place, victime ce week-end d’un pervers, Philippe (PHOTO), a quitté Huy. Dans la nuit de lundi à mardi, son papa l’a ramenée dans le centre « Les Maisonnées » à Azay-le-Rideau (dans le département d'Indre-et-Loire, en France) où elle séjourne depuis 2010, non loin du domicile de sa maman. sudinfo.be, La fille handicapée d’un cafetier hutois emmenée par un pervers: «Quand je l’ai récupérée à Andenne, elle pleurait dans mes bras...»
  • Appelés manipulateurs ou pervers narcissiques, ces hommes, proches, collègues ou même conjoints brisent les vies de ceux qui les croisent. Découvrez les différentes caractéristiques de leur personnalité. Si vous pensez en connaître un, voici cinq signes qui le trahissent. Blasting News, Pervers narcissiques : Manipulateurs, manque d'affect... les reconnaître en 5 signes
  • INTERVIEW - Le redresseur d'entreprises Arnaud Marion appelle les entreprises à se transformer pour ne pas mourir et il alerte sur les effets pervers du Prêt garanti par l'Etat (PGE). Cette solution de trésorerie qui a permis à un grand nombre d'entreprises de survivre pourrait à terme les fragiliser. Challenges, Gare aux effets pervers du Prêt Garanti par l'Etat - Challenges
  • François Ozon signe ici un film adapté d’un livre qu’il aurait lu lors de ses 17 ans justement pendant l’été 1985, « Dance on my Grave » de Aiden Chambers. C’est une interprétation heureuse du roman parlant bien entendu d’amour de vacances, mais également de la tourmente que l’on peut ressentir à cet âge et l’apprentissage de la gestion des émotions passionnées. Cela dit, ce film est également un témoignage d’une relation entre un pervers narcissique et sa victime. Daily Movies, ÉTÉ 85 – La Fracture d’un Pervers narcissique - Daily Movies
  • L'attitude européenne à l'encontre de l'Afrique sur la question du virus n'est pas isolée. Elle est le révélateur d'un état d'esprit qui prévaut depuis les indépendances africaines, et dans lequel le continent a souvent agi à la manière d'un maniaco-dépressif et l'Europe comme une perverse narcissique. D'un côté, voici un continent jeune et pauvre, récemment affranchi du joug colonial tout en regorgeant de matières premières. De l'autre un continent vieux qui est « riche parce qu'il a pu avoir un accès très bon marché aux ressources de l'Afrique », comme l'affirme l'essayiste et militant écologiste Pierre Rabhi. Forte de ses atouts, l'Afrique aurait du connaître un décollage économique exponentiel. Le reste de l'histoire est connu. La conjonction de la fragmentation, du népotisme, du manque d'intégration régionale, combinée à des systèmes politiques basés sur la rente - à l'instar de ceux installés par les puissances coloniales- ainsi que les soubresauts de la guerre froide ont contribué à laisser l'Afrique sur le bord du chemin du développement. L'équivalent de plusieurs « plans Marshall » seront déversés sur le continent en cinquante ans, pour des résultats nettement insuffisants. La montée en gamme dans les chaînes de valeurs mondiales par l'Afrique ne sera amorcée qu'à l'orée du XXème siècle, vraisemblablement trop tard. Côté européen, sans pour autant sombrer dans les théories du complot, beaucoup de choses ont été faites pour maintenir le continent dans un état de sous-développement chronique. Lorsque l'Europe aura besoin de main d'œuvre pour se reconstruire et alimenter son secteur vorace du bâtiment, elle fera appel aux travailleurs immigrés maghrébins puis sub-sahariens, vidant ainsi en partie le continent de forces vives. Quelques décennies plus tard, ces mêmes pays européens feront tout pour construire une « immigration intérieure » en stigmatisant ces populations d'origine africaine. De même, des contrats léonins avec des pays pétroliers ou miniers du continent seront maintenus et prolongés par des lobbies politiques puissants de part et d'autre de la Méditerranée. Le cynisme sera même poussé jusqu'à avoir jusqu'encore récemment des mercenaires européens - souvent proches des services de renseignement de leurs pays- être impliqués dans des tentatives de déstabilisation politique en Afrique. La Tribune, Afrique-Europe : l’union du maniaco-dépressif avec la perverse narcissique ?
  • Favorisées par les idéaux de notre société libérale, les conduites perverses se multiplient, révèlent les psychanalystes. Qu’est-ce qui les caractérise ? Comment reconnaître l’individu maltraitant ? De quelle façon réagir face à lui ? Nos réponses pour éviter de se faire manipuler. , Perversion - Tout savoir sur les pervers | Psychologies.com
  • Dans deux fortes prises de parole, il a méthodiquement attaqué la doctrine de la dissuasion nucléaire, jugeant sa logique « perverse ». La Croix, François juge la dissuasion nucléaire « perverse » et « immorale »
  • Huit mois après le début d’une crise multifactorielle qui menace les fondations du Liban, sa classe politique n’a toujours pas pris de véritable mesures afin d’enrayer l’effondrement à venir. Couvrant leurs mises sur un système qui n’est déjà plus, les politiciens libanais ont opté pour la logique perverse du « business as usual » et poussent le pays au bord du précipice. L'Orient-Le Jour, Les piliers du système libanais s’effondrent - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « pervers »

Langue Traduction
Anglais perverse
Espagnol perverso
Italien perverso
Allemand pervers
Chinois 不正当的
Arabe المنحرف
Portugais perverso
Russe извращенный
Japonais ひどい
Basque gaizto
Corse perversu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pervers »

Source : synonymes de pervers sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pervers »

Pervers

Retour au sommaire ➦

Partager