Sabler : définition de sabler


Sabler : définition du Wiktionnaire

Verbe

sabler \sa.ble\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Couvrir de sable.
    • Sabler les allées d’un jardin.
    • Sabler un manège.
  2. Projeter du sable sur un objet en vue de le décaper.
    • Sabler une pièce de ferronnerie pour en ôter la rouille.
    • Sabler une paroi pour en ôter la peinture.
    • Sabler un pantalon en jeans pour le faire paraître usé.
  3. Verser, couler d’un seul coup la fonte dans un moule de sable.
  4. (Vieilli) (Par analogie) Boire d’un seul trait.
    • Et tout en balbutiant, Jacques, en chemise et pieds nus, avait sablé deux ou trois rasades sans ponctuation, comme il s'exprimait, c'est-à-dire de la bouteille au verre, du verre à la bouche. — (Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son maître, 1796)
  5. Plus spécialement : « sabler le champagne » : boire du champagne.
    • [...] En effet, l’heure me paraît venue de sabler le champagne sans attendre au dessert ! — (Jules Verne, Clovis Dardentor, chap. 4, 1896 → lire en ligne)
  6. (Québec) Poncer, polir, avec du papier sablé, papier de verre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sabler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SABLER. v. tr.
Couvrir de sable. Sabler les allées d'un jardin. Sabler un manège. Il signifie, figurément et familièrement, Boire tout d'un trait, fort vite. Sabler un verre de vin. Sabler le champagne. Le participe passé

SABLÉ s'emploie adjectivement. Galette sablée, Gâteau sec dont la pâte est friable et se réduit en poudre. Substantivement, Un sablé.

Sabler : définition du Littré (1872-1877)

SABLER (sa-blé) v. a.
  • 1Couvrir de sable. Sabler les allées d'un parc. Il fait sabler son parterre, Sévigné, 582.
  • 2Fondre dans un moule de sable.

    Fig. et familièrement. Boire tout d'un trait, fort vite. Ce vieux Crésus, en sablant du champagne, Gémit des maux que souffre la campagne, Voltaire, Ép. 64. Il balançait les avantages et les inconvénients qu'il y aurait à épouser la présidente, et calculait combien une femme de cinquante ans pouvait vivre encore en sablant tous les soirs sa bouteille de champagne, Marmontel, Cont. mor. Philos. soi-dis. Ainsi le bon Horace, avec de vrais amis, Faisait une satire en sablant le falerne, Picard, Amis de collége, I, 15. Faute de vin d'élite, Sabler ceux du canton, Béranger, Rog. B.

    Absolument. J'aime les liqueurs ; c'est ma folie ; il y en a dans ce cabinet ; vous allez voir comme je sable, Dancourt, l'Opérateur Barry, sc. 12.

    Sabler un verre de vin, c'est l'avaler tout d'un coup, le jeter dans le gosier comme la matière fondue se jette dans le moule de sable.

  • 3 Terme d'argot. Assommer quelqu'un avec une peau d'anguille remplie de sable.

HISTORIQUE

XVIe s. La sabler [la surface d'un amphithéâtre] de vermillon et de storax, au lieu d'arene, Montaigne, IV, 13.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SABLER. Ajoutez : - REM. M. Roche, de Marseille, m'écrit : " Sabler le champagne, c'est le boire d'une manière particulière que l'on pratiquait fort au siècle dernier, si j'en crois les souvenirs que rapportent quelques personnes : elle consistait à prendre un verre, celui qu'on désigne sous le nom de flûte, à y souffler dedans de manière à recouvrir la surface interne d'une légère buée, à saupoudrer ensuite avec du sucre finement pulvérisé ; une portion restait adhérente aux parois ; dès lors, l'excès de sucre rejeté, c'était dans cette gaîne de sable que l'on versait le champagne, qui se résout alors complétement en mousse. En donnant cette origine à la locution, on reconnaît le fait démontré du dégagement gazeux facilité dans une dissolution par l'introduction d'un corps rugueux et, à fortiori, par une matière pulvérulente. On comprend également que, par transition, on ait pu attribuer à cette locution le sens généralement admis : on ne sablait le champagne que pour le rendre plus mousseux ; de là la nécessité de le boire vite et d'un trait. " En fait de locution, la moindre tradition vaut mieux que la plus belle conjecture. Je pense donc qu'on peut accepter l'explication fournie par M. Roche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sabler : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SABLER, l’action de, (Physiolog.) c’est une façon de boire dans laquelle on verse brusquement la boisson tout-à-la-fois dans la bouche ; & la langue conduit le tout dans le gosier avec la même vitesse. C’est cette façon de boire qu’Horace appelle thracia amystis.

Pour sabler, il y a deux moyens ; l’un de fermer la valvule du gosier en la baissant sur la langue, ou en retirant la langue sur elle, afin de prendre son tems pour avaler. L’autre est d’ouvrir cette valvule, en éloignant la langue de cette valvule, pour laisser passer tout d’un coup la liqueur dans le gosier, sur lequel la langue se retire aussitôt, pour pousser le liquide dans l’ésophage, & pour baisser l’épiglotte, afin de garantir la trachée-artere.

Cette maniere débauchée de boire, peut n’être utile qu’à ceux qui ont quelque médicament dégoutant à prendre. Ce moyen est assez bon pour éviter le dégoût, parce que la boisson passe avec tant de vîtesse, qu’elle n’a pas le tems de frapper desagréablement la bouche ni le nez.

La façon de boire au galet ou à la régalade, comme on dit vulgairement, ne differe de sabler qu’en ce que le sabler se fait en un seul coup, & que le galet se fait en plusieurs.

Pour boire ainsi on renverse la tête, on ouvre la bouche fort grande, on retire la langue en arriere pour boucher le gosier, afin d’éviter la chûte trop prompte du liquide, qui incommoderoit la trachée-artere ; on verse de haut, mais doucement, pour donner le tems à la langue & à la valvule du gosier de s’éloigner pour le passage de la boisson, & lorsqu’il en est passé environ une gorgée, la langue & la valvule se rapprochent subitement, pour empêcher que ce qui est encore dans la bouche, ne suive ce qui est déja dans le gosier, & on profite de cet instant, pour respirer par le nez.

A l’égard du sabler, j’ai dit qu’il différoit peu du galet ; & ce que je vais ajouter de la déglutition dans cette façon de boire, servira pour l’un & pour l’autre.

Quand on boit au galet, la racine de la langue & la valvule se rapprochent mutuellement pour retenir le liquide, jusqu’à ce qu’on ait pris son tems pour avaler ; lequel tems est toujours après l’inspiration ou l’expiration ; & quand on veut avaler, on éleve la valvule, on retire la langue en-devant, pour donner passage à une partie du liquide ; ensuite la langue se retire dans le fond du gosier, pour pousser le liquide dans l’ésophage ; de maniere qu’elle ne fait qu’avancer sa racine en devant, pour laisser entrer l’eau, & ensuite se retirer jusqu’au fond du gosier, tant pour pousser le liquide dans le fond de l’ésophage, que pour boucher les narines & la glotte : ces mouvemens instantanés sont répétés, jusqu’à ce que l’on ait achevé de boire. Voyez Boire & Déglutition, mém. de l’acad. des Scienc. ann. 1715 & 1716.

J’ajoute seulement qu’il n’y a pas le moindre plaisir à sabler une liqueur agréable, parce qu’on ne la savoure point en l’avalant tout-d’un-coup, & d’une seule gorgée. Il y a plus : dans cette maniere brusque de boire, on risque de s’étouffer, si par hasard la langue n’a pas pu en baissant promptement l’épiglotte, garantir la trachée-artere du torrent d’un vin fumeux ; c’est là-dessus qu’est fondé ce couplet d’une de nos meilleures chansons bacchiques,

Chers enfans de Bacchus, le grand Grégoire est mort !
Une pinte de vin imprudemment sablée,
A fini son illustre sort :
Et sa cave est son mausolée.

(D. J.)

Sabler une allée, (terme de Jardinier.) c’est couvrir avec art une allée de sable, pour empêcher que l’herbe n’y vienne. Avant que de sabler une allée, il faut la dresser, ensuite la battre à deux ou trois volées ; car, sans cette façon, le sable se mêle en peu de tems avec la terre. Enfin on met dessus l’allée battue, deux pouces d’épaisseur de sable de riviere, sur lequel on passe le rouleau. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Sabler : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « sabler » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « sabler »

Étymologie de sabler - Littré

Sable 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de sabler - Wiktionnaire

 Dérivé de sable avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sabler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sabler sable play_arrow

Conjugaison du verbe « sabler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe sabler

Citations contenant le mot « sabler »

  • Dans la matinée du 14 février 2020, un bus de la STCLM a perdu son gazole sur plusieurs kilomètres dans les rues du centre-ville de Limoges. Pour absorber le liquide et éviter les accidents, les équipes de voirie de Limoges Métropole ont du sabler la route, de la Mairie à la place Denis Dussoubs. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Limoges : pourquoi les rues du centre-ville sont-elles recouvertes de sable ?
  • Le confinement nous a obligés à annuler la réunion prévue en mai. Un vrai crève-cœur d’autant que nous fêtons cette année les 140 ans de l’hippodrome. Nous avions même prévu des billets spéciaux pour cette saison. Lorsqu’on nous a annoncé le confinement le 15 mars, nous étions déjà dans les préparatifs de la réunion de mai. Mais les subventions n’ont pas été versées, les investissements suspendus. C’est toute une filière qui s’est retrouvée brutalement à l’arrêt, tout ce qui avait été prévu est perdu. L’hippodrome, qui est aussi un centre d’entraînement, est resté ouvert pour ceux qui pouvaient s’y rendre. Si la plupart des entraîneurs ont dû se débrouiller chez eux pour poursuivre l’entraînement des chevaux, une dizaine est restée sur place, leur propriétaire nous louant les box. Avec quelques bénévoles, nous avons continué à entretenir et sabler la piste. Moi je n’habite pas loin, l’attestation de sortie me permettait de venir jusqu’à l’hippodrome. La mairie n’a pas pu nous apporter le soutien habituel alors nous avons dû faire avec les moyens du bord. Ça a été un très grand investissement personnel pour tous. ladepeche.fr, Castelsarrasin. Hippodrome : une réunion à huis clos aujourd’hui - ladepeche.fr
  • A l’issue de son deuxième meeting de Formule 3, à 16 ans et alors qu’il entre dans sa deuxième saison complète de monoplace, Théo Pourchaire a déjà coché la case victoire. Le jeune pilote de l’Equipe de France FFSA Circuit a construit son exploit avec un élégant mariage de rapidité, sagesse et opportunisme qui lui a permis de sabler le champagne de la deuxième course F3 du Grand Prix de Styrie. , Théo Pourchaire, plus jeune vainqueur de l’histoire de la F3 ! – Kartcom
  • Les services techniques de la Ville de Lorient sont intervenus en urgence, ce jeudi 16 juillet, en fin de matinée, pour sabler la chaussée du cours de la Bôve, rendue glissante et impraticable après le déversement de plusieurs litres d’huile. L’incident s’est produit sur un camion de ramassage des ordures ménagères au niveau de l’intersection avec la rue Nayel. La route a été bloquée à la circulation pendant l’intervention des équipes de nettoyage. Les branches des arbres auraient aussi été aspergées pendant l’incident. Le Telegramme, Huile sur la chaussée : le cours de la Bôve fermé à la circulation - Lorient - Le Télégramme
  • Depuis sa création en 2017, AMBPR a développé un prototype de robot basé sur une nacelle élévatrice instrumentée qui peut travailler en mode autonome pour nettoyer, sabler et peindre les flancs de bateaux en cale sèche. Grâce au soutien industriel de Sercel, AMBPR prévoit de vendre ses premières unités dans les six mois à venir. Capital.fr, A suivre aujourd'hui... CGG - Capital.fr
  • Pour faire la pâte : sabler la farine, le sucre glace, le sel et le beurre. , Magazine Gastronomie et Vins | Aujourd'hui, on réalise des fleurs de pommes !

Images d'illustration du mot « sabler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sabler »

Langue Traduction
Corse sabbia
Basque harea
Japonais
Russe песок
Portugais areia
Arabe رمال
Chinois
Allemand sand
Italien sabbia
Espagnol arena
Anglais sand
Source : Google Translate API

Synonymes de « sabler »

Source : synonymes de sabler sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires