La langue française

Rubrique

Définitions du mot « rubrique »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUBRIQUE, subst. fém.

I. − TECHNOLOGIE
A. − CHARPENT. ,,Craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce qu'il faut ôter des pièces de bois qu'ils veulent équarrir`` (Ac.).
B. − MÉD. ANC. Terre rouge dont on se servait autrefois pour étancher le sang et pour faire des emplâtres siccatifs (d'apr. Bouillet 1859).
II.
A. − ARTS GRAPH., ÉD., IMPR.
1. Titre d'un livre, d'un chapitre, écrit autrefois en rouge. Les premiers imprimeurs (...) laissaient en blanc dans leurs livres les majuscules et les titres, ou, si l'on veut, les rubriques. − On appelait ainsi les titres, parce que ordinairement on les écrivait en rouge (de rubrica, terre rouge). Après l'impression du livre, ces rubriques et ces majuscules étaient remplies à la main par un artiste rubricateur (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p. 655).Les titres des livres de jurisprudence (...) sont dits (...) rubriques: telle loi se trouve sous telle rubrique (Bach.-Dez.1882).
2. [Dans un ms. anc.] Titre, mot ou manchette tracés à la main en encre de couleur (le plus souvent rouge). Il dormit peu, rêva (...) et vit deux anges qui lui déroulaient, comme dans les mélodrames, une rubrique où était écrit: Huile césarienne (Balzac,C. Birotteau, 1837, p. 157).Sur ce papier (...) où les rubriques [des estampes japonaises] sont du plus adorable carmin, les linéaments des figures, tracés d'une manière presque imperceptible, les donnent à voir dans une espèce d'effacement vaporeux (E. de Goncourt,Mais. artiste, t. 1, 1881, p. 237).
3. Vieilli. Indication généralement fausse du lieu où un livre était censé avoir été imprimé. Ce pamphlet porte la rubrique de la Haye. Ce livre a été imprimé à Paris sous la rubrique de Genève (Ac.1935).
4. LITURG. CATH., au plur. Remarques en lettres rouges qui indiquent, dans les livres liturgiques, les règles des offices et des cérémonies; ces règles elles-mêmes (d'apr. Marcel 1938). Les rubriques du missel, du bréviaire. À la congrégation des Rites appartiennent (...) l'approbation des rubriques, des bréviaires (Stendhal,Rome, Naples et Flor., t. 2, 1817, p. 376).
B. −
1. INFORM., COMMUN.
a) Vx. Titre indiquant la provenance et la date d'une nouvelle. Elle lui tendit un numéro de gazette qu'elle avait dans la poche de son tablier, en lui indiquant l'article suivant sous la rubrique de Florence, au 25 mai (Balzac,A. Savarus, 1842, p. 124).
b) Usuel
α) Titre indiquant la matière d'un article, d'une émission radiophonique ou télévisée. Article publié sous la rubrique des mondanités, des sciences. Elle y rencontra [dans un journal], sous la rubrique banale de « Gazette des tribunaux », le détail d'un procès d'infanticide (Bourget,Irrépar., 1884, p. 80).
Partie d'un article de dictionnaire traitant de point particulier. Rubrique d'Étymologie et d'Histoire; Rubrique de Prononciation et d'Orthographe; Rubrique d'analyse synchronique. Concrètement, voici donc ce qu'offrent au minimum nos rubriques. Une partie proprement étymologique, donnant dans l'ordre historique de leur apparition les sens et emplois les plus anciens attestés dans des textes français (...). Puis une brève notice historique, illustrant, d'après les répertoires du français, les principaux sens ou emplois attestés aujourd'hui, et, autant que faire se peut, dans la langue classique (TLFt. 11971, préf., p. xliii).
β) Article ou émission (généralement réguliers) traitant d'un sujet déterminé. Rubrique cinématographique, gastronomique, littéraire, sportive; rubrique des faits divers; avoir, tenir une rubrique dans un journal; chef de rubrique; être titulaire d'une rubrique. Il existe (...) des rubriques radiophoniques ayant chacune sa clientèle caractéristique, et un annonceur peut avoir intérêt à choisir station, jours et heures d'émission en fonction de ces rubriques (Weinand,Public. radioph., 1964, p. 13).
2. P. anal.
a) Titre, désignation sous lequel/laquelle on classe une catégorie, un genre. Leur décès [de nouveaux-nés, enfants de parents tuberculeux] est alors classé sous la rubrique: débilité congénitale (Calmette,Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 233):
Chose singulière! la méprise de Kant vint d'une illusion optique: ce profond analyste ayant accouplé les mots substance-attribut, cause-effet, action-réaction, remarqua qu'ils étaient corrélatifs l'un à l'autre, et les rangea en conséquence sous la rubrique Relation... Proudhon,Créat. ordre, 1843, p. 255.
Au fig. Classe, catégorie, genre. [Les beurres de Normandie] sont désignés plus spécialement, aux Halles de Paris, sous la rubrique de beurres d'Isigny et de Gournay (Pouriau,Laiterie, 1895, p. 473).
b) BIBLIOGR. ,,Indication résumée de la matière traitée dans un ouvrage et qui peut servir au classement de l'ouvrage, souvent employé comme synonyme de vedette`` (Bibl. 1965). Les inventaires d'archives publiés (...) avaient négligé de prévoir une rubrique ermites à leur index et les archivistes consultés répondaient invariablement: phénomène inconnu (Marrou,Connaiss. hist., 1954, p. 76).
III. − Au fig., vx
A. − Méthode, pratique, coutume. Suivre une vieille rubrique, de vieilles rubriques. On le voit [Beaumarchais], pendant tout le temps de la vogue de Figaro, occupé de sa pièce comme un auteur entendu qui sait les rubriques du métier, et qui ne songe qu'à en tirer tout le parti possible pour le bruit et pour le plaisir (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t. 6, 1852, p. 236).Personne ne pleure, excepté l'actrice qui joue son personnage avec toute la rubrique théâtrale, mais qui ne le vit pas une minute (A. Daudet,Crit. dram., 1897, p. 90).
B. − Moyen détourné pour obtenir quelque chose; finesse, ruse. Connaître toutes les rubriques du métier. Voilà une plaisante rubrique; il sait toutes les vieilles rubriques; il sait toutes sortes de rubriques (Ac.). C'était, en un mot, un garçon retors, et pourvu de toutes les rubriques propres à inspirer de la confiance (Vidocq,Mém., t. 2, 1828-29, p. 178).
REM.
Rubricaire, subst. masc.Personne qui connaît à fond les rubriques des livres liturgiques. Il est grand rubricaire (Ac.1798-1878).
Prononc. et Orth.: [ʀybʀik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1273 rubriche « titre de chapitre primitivement écrit en rouge dans les manuscrits » (Établ. de S. Louis, I, 1, p. 1, var., Viollet ds Gdf. Compl.); 2. 1632 « règles, coutumes, pratiques » (Corneille, La Galerie du palais, I, 7); 1666 « finesses, ruses » (Molière, Médecin malgré lui, III, 7); 3. 1671 « notes dans un bréviaire ou missel » (Pomey); 4. 1812 « titre, date qui indique le lieu d'où une information est venue » (Boiste); 1846 « dans un journal, catégorie d'articles dans laquelle est classée une information » (Balzac, Cous. Bette, p. 369); 5. 1832 « indication fausse du lieu où un livre a été imprimé ou publié » (Raymond); 6. 1843 « indication de la matière dont il va être traité » (supra ex.). B. xves. [date du ms.] « terre, craie rouge » (Corbichon, Propriet. des choses, B. N. 22533, f o355a ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.rubrica « terre rouge », « ocre rouge qui servait notamment à écrire les titres ou articles des lois d'État et peut-être la loi tout entière, tandis que les décisions des tribunaux ou les édits du préteur étaient écrits sur un fond blanc (album), ensuite a désigné une rubrique, titre de loi, et ensuite la loi elle-même », fém. subst. de l'adj. rubricus « rouge ». Fréq. abs. littér.: 157.
DÉR. 1.
Rubricateur, subst. masc.,,Artiste qui, au moyen âge, peignait les miniatures dans les manuscrits, ou qui écrivait les mots en couleur sur les chartes et les diplômes`` (Jossier 1881). Cette bouche (...) rouge, sinueuse, pareille à ce fleuron que, d'un trait continu de pourpre, le rubricateur habile trace à la fin de son manuscrit (Toulet,Demois. La Mortagne, 1920, p. 20).En compos. Les titres de chapitre et les initiales que le copiste-rubricateur inscrivait en lettres rouges dans les textes de lois (Foit. 11968). [ʀubʀikatœ:ʀ]. 1reattest. 1842 (Ac. Compl.); de rubrique, suff. -(at)eur*2.
2.
Rubriquer, verbe trans.,rare. a) Arts graph., impr. Faire les rubriques, marquer à l'encre rouge. (Dict. xixeet xxes.). b) Au part. passé avec valeur d'adj. Indiqué, désigné dans un ouvrage, un index, une liste. Peut-être suffira-t-il de peindre la Division de monsieur La Billardière (...) homme ainsi rubriqué dans l'Annuaire? Chef de Division. Monsieur le baron Flamet de La Billardière (Balzac,Employés, 1837, p. 79). [ʀybʀike], (il) rubrique [-bʀik]. 1resattest. a) 1267 [ms. 1327] rebrichier « enregistrer, marquer avec des rubriques » (Cartul. de Guise, Richel. l.17777, f o2 v ods Gdf.), b) 1803 « connaître toutes les ruses » (Boiste); c) 1868 « marquer de notes à l'encre rouge » (C. Yriarte, Moniteur univ., 22 oct., p. 1405, 6ecol. ds Littré); de rubrique, dés. -er.
BBG.Darm. Vie 1932, p. 79. − Quem. DDL t. 10 (s.v. rubriqué).

Wiktionnaire

Nom commun

rubrique \ʁy.bʁik\ féminin

  1. (Histoire) (Médecine) Terre rouge dont les chirurgiens se servaient autrefois pour étancher le sang et pour faire des emplâtres siccatifs.
  2. (Vieilli) Craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce qu’il faut ôter des pièces de bois qu’ils veulent équarrir.
  3. (Arts) Titre, indication en lettres rouges, fait par un copiste, dans les manuscrits anciens et aujourd’hui encore dans les missels, les bréviaires, etc.
  4. Titre, dans les livres de droit civil, de droit canon, parce qu’autrefois on les écrivait en rouge.
  5. (Par extension) (Liturgie) Règles qui président à l’office.
    • Il sait ses rubriques par cœur.
  6. Indication du lieu où un livre a été publié.
    • Ce livre a été imprimé à Paris, sous la rubrique Genève.
  7. (Journalisme) Genre, catégorie d’articles.
    • On lui a confié la rubrique des théâtres.
    • Avoir une rubrique dans un journal.
    • Un vrai Lyonnais commence toujours la lecture de son journal par la rubrique nécrologique. — (San-Antonio, Réflexions définitives sur l’au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
  8. (Vieilli) (Familier) Méthodes, règles des pratiques anciennes.
    • Il a suivi une vieille rubrique, de vieilles rubriques.
    • Je ne suis point au fait de cette rubrique.
  9. (Informatique) Élément d’une structure de données conçu pour porter une valeur.

Forme de verbe

rubrique \ʁy.bʁik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de rubriquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de rubriquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de rubriquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de rubriquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de rubriquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUBRIQUE. n. f.
Sorte de terre rouge dont les chirurgiens se servaient autrefois pour étancher le sang et pour faire des emplâtres siccatifs. Il se dit aussi d'une Sorte de craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce qu'il faut ôter des pièces de bois qu'ils veulent équarrir. Il se dit encore de Titres, d'indications en lettres rouges qui se trouvent dans les manuscrits anciens et aujourd'hui encore dans les missels, les bréviaires, etc. Il se dit par extension, en termes de Liturgie, des Règles qui président à l'Office. Il sait ses rubriques par cœur. Il se dit en outre des Titres qui sont dans les livres de droit civil, de droit canon, parce qu'autrefois on les écrivait en rouge. Il désigne encore l'indication du lieu où un livre a été publié. Ce livre a été imprimé à Paris, sous la rubrique Genève. En termes de Journalisme, il désigne un Genre, une catégorie d'articles. On lui a confié la rubrique des théâtres. Avoir une rubrique dans un journal. Être titulaire d'une rubrique. Il se dit figurément et familièrement des Méthodes, des règles, des pratiques anciennes. Il a suivi une vieille rubrique, de vieilles rubriques. Je ne suis point au fait de cette rubrique. Il est vieux en ce sens.

Littré (1872-1877)

RUBRIQUE (ru-bri-k') s. f.
  • 1Terre rouge dont les chirurgiens se servaient autrefois pour étancher le sang.
  • 2Sorte de craie rouge dont les charpentiers frottent la corde avec laquelle ils marquent ce qu'il faut ôter des pièces de bois à équarrir.

    Ocre rouge artificielle.

  • 3Titres des livres de droit civil et canon, qu'autrefois on écrivait en rouge. Si vous avez besoin de lois et de rubriques, Je sais le Code entier avec ses Authentiques, Corneille, Ment. I, 6.
  • 4Dans l'Église, les rubriques, les règles selon lesquelles on doit célébrer la liturgie et l'office divin, parce que, dans les missels, les rituels, les bréviaires, etc. on les a communément écrites en lettres rouges. Il sait les rubriques par cœur. Sur la parole de celui qui a écrit les rubriques de l'Ordre romain, je ne nie point du tout qu'on ait mêlé le pain sacré dans du vin qui ne l'était pas, Bossuet, Déf. de la trad. sur la communion, II, 40.

    Petites règles, imprimées ordinairement en rouge dans le corps du bréviaire, et enseignant ce qu'il faut dire dans les divers temps de l'année à chacune des heures canoniales.

  • 5 Par extension. Titre, date qui, dans les journaux, indique le lieu d'où une nouvelle est venue. Cette nouvelle est sous la rubrique de Londres.

    Indication fausse du lieu de la publication d'un livre. Beaucoup de livres imprimés en France portent la rubrique de Genève, de la Haye ou de Londres.

  • 6 Familièrement. Méthodes, règles, pratiques anciennes. On n'y sait guère alors que la vieille rubrique, Corneille, Galerie, I, 7. Les grands en toutes choses se forment et se moulent sur de plus grands, qui, de leur part, pour n'avoir rien de commun avec leurs inférieurs, renoncent volontiers à toutes les rubriques d'honneurs et de distinctions dont leur condition se trouve chargée, La Bruyère, XIV. Moins circonspect à son égard [d'une dame] qu'au mien, il mettait en œuvre avec elle les rubriques communes de la galanterie, Staal, Mém. t. I, p. 72. Voilà ses sots discours, toujours même rubrique, Dufrény, Dédit, I, 1.
  • 7 Fig. et familièrement. Ruses, finesses. Il n'a pas affaire à un sot, et vous savez des rubriques qu'il ne sait pas, Molière, Méd. malgré lui, III, 7. Vous y savez, monsieur, d'admirables rubriques, Th. Corneille, Amour à la mode, I, 3. C'est dans cette occasion qu'il me fit voir qu'il était consommé dans toutes sortes de rubriques, Lesage, Guzm. d'Alf. VI, 3.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et totes les rubriches estoient escrites, chascune par soi vermeilles, Ass. de Jerus. I, 25.

XIVe s. La premiere rebriche est de l'ordenance du premier traitié, H. de Mondeville, f° 1.

XVe s. Et en effet, de ces droitz cy, Toute la premiere rubriche, C'est, de jure naturali, Coquillart, Droits nouv.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUBRIQUE, s. f. (Hist. ecclés.) en terme de droit canon, signifie un titre ou article particulier dans quelques anciens livres de lois : ces titres ou articles sont ainsi appellés, parce qu’ils sont écrits en lettres rouges, comme les titres des chapitres dans les anciennes bibles. Voyez Titre. On trouve telle loi sous telle rubrique.

Rubrique signifie aussi les regles données au commencement & dans le cours de la liturgie, regles par lesquelles on détermine l’ordre & la maniere dont toutes les parties de l’office doivent se faire. Voyez Liturgie.

Il y a des rubriques générales, des rubriques particulieres, des rubriques pour la communion, &c. Dans le breviaire & le missel romain il y a des rubriques pour les matines, les laudes, les translations, les béatifications, les commémorations, &c.

On appelle ces regles rubriques, du mot latin ruber, rouge, parce qu’on les imprimoit autrefois en caracteres rouges, pour les distinguer du reste de l’office qui étoit imprimé en noir ; on a conservé cet usage dans le missel romain.

La grande rubrique pour la célébration de la pâque, prescrite par le concile de Nicée, consiste dans la regle suivante. Le jour de pâque doit se célébrer le dimanche immédiatement après la pleine lune qui suit l’équinoxe du printems. Voyez Paques. M. Wallis a fait une dissertation particuliere sur les anciennes rubriques concernant le jour qu’on devoit célébrer la fête de pâques. Voyez les Transactions philosophiques.

Rubrique, s. f. (Imprimerie.) on nomme ainsi en termes d’Imprimerie, les lettres rouges d’un livre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rubrique »

Provenç. espagn. et ital. rubrica ; du lat. rubrica, [terre] rouge, de ruber, rouge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Devisement du monde, ms. du XVe siècle, avec une rubrique en tête.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rubrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rubrique rybrik

Citations contenant le mot « rubrique »

  • Chaque jeudi, on vous invite à lever les yeux et à mieux regarder la ville qui vous entoure. Il n’y a rien à gagner, sauf le plaisir de jouer en famille ou entre amis. De quelle manière ? Toutes les semaines, dans cette rubrique, vous pourrez découvrir en photo un élément quelque peu insolite : une belle façade, une enseigne étonnante, un élément de décoration peu commun… Mais où cela se trouve-t-il précisément dans la cité des sacres ? La semaine suivante, en postant un nouveau lieu, on vous donnera l’adresse du lieu de la semaine précédente. Journal L'Union, Rubrique. Où est-ce à Reims?
  • Désormais, la rubrique Trafic Métropolitain est à retrouver sur notre application, téléchargeable gratuitement. , Nouveau sur Métropolitain : la rubrique Trafic à retrouver sur notre application gratuite | Métropolitain
  • Notre rubrique s’interrompt durant l’été. Elle reprendra le mercredi 2 septembre avec les conseils de jardinage bio et le calendrier lunaire.Vous retrouverez ensuite les réponses à vos diverses demandes (copropriété, fiscalité, vie pratique...) et les synthèses relatives aux énigmes posées au cours de ces dernières semaines. Citons pêlemêle, l’historique du 11e Régiment d’Artillerie, l’histoire de la fabrique Jannel dans les Vosges, l’apéritif Matho…En attendant, continuez à nous poser des questions et restez fidèles à notre rubriqueDe vous à nous qui paraît chaque vendredi dans Le Mag. Bel été à tous ! , Courrier-service | A nos lecteurs : interruption estivale de la rubrique Courrier-service

Images d'illustration du mot « rubrique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rubrique »

Langue Traduction
Anglais heading
Espagnol bóveda
Italien intestazione
Allemand überschrift
Chinois 标题
Arabe عنوان
Portugais posição
Russe заголовок
Japonais 見出し
Basque izenburu
Corse righjuntu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rubrique »

Source : synonymes de rubrique sur lebonsynonyme.fr

Rubrique

Retour au sommaire ➦

Partager