La langue française

Feuilleton

Définitions du mot « feuilleton »

Trésor de la Langue Française informatisé

FEUILLETON, subst. masc.

A.− IMPR. [Dans le format in-douze] Petit cahier de huit pages composé du tiers de la feuille imprimée. On donne (...) le nom de gros cahier à la partie la plus considérable de la feuille pour les in-12 (...). La plus petite partie s'appelle petit cahier ou feuilleton (Maire, Manuel biblioth.,1896, p. 298):
1. On fait couramment deux espèces d'in-12 : dans l'in-12 dit à la française, le tiers inférieur de la feuille, coupé après l'impression et plié, forme un carton ou feuilleton qu'on encarte au milieu du cahier principal; dans l'in-12 dit à la hollandaise le feuilleton se place après le cahier. R. Laufer, Introd. à la textologie,Paris, Larousse, 1972, p. 111.
Rem. Certains dict. mentionnent un emploi de feuilleton dans le domaine de la papeterie et du cartonnage au sens de « carte lisse composée d'une mince feuille de carton ordinaire recouverte sur chaque face d'une feuille de papier ». On fait du feuilleton blanc ou en couleur (Cham. 1969).
B.− P. anal.
1. [Dans un journal] Espace typographique réservé pour une rubrique régulière au bas d'une page, sur toute la largeur. J'ai de prêt les Paysans, qui serviront près d'un mois le feuilleton de la Presse (Balzac, Corresp.,1840, p. 121).François le Champi a paru pour la première fois dans le feuilleton du Journal des Débats (Sand, F. le Champi,1850, p. I).
P. méton. Article, généralement de critique, de littérature, de philosophie ou de sciences, paraissant régulièrement dans un journal, autrefois en bas de page. Feuilleton dramatique; le feuilleton des théâtres. Ils virent au bas d'un journal, un feuilleton intitulé : « De l'enseignement de la géologie ». Cet article (...) exposait la question comme elle était comprise à l'époque (Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 93).Les théâtres fermés, le critique sans proie avait pris pour sujet de son feuilleton du jour la tragédienne Rachel (Valéry, Variété V,1944, p. 122):
2. C'est seulement quelques mois après la parution, que Paul Souday, l'arbitre officiel des lettres, (...) s'est occupé de moi. Son article était d'ailleurs tout farci de reproches : il me chicanait longuement sur mes imparfaits du subjonctif... Cependant, il me consacrait cinq colonnes de son feuilleton hebdomadaire. Martin du G., Souv. autobiogr.,1955, p. LIX.
2. Dans le domaine de la production littér.
a) Passage, fragment d'un roman paraissant régulièrement dans un journal. Publication [d'un roman] en feuilleton. Les Travailleurs de la mer ne peuvent être morcelés en feuilletons (Hugo, Corresp.,1866, p. 531).Le sourire rétrospectivement captivé d'un abonné qui a lu le dernier roman d'une revue, par tranches, en feuilleton (Proust, J. filles en fleurs,1920, p. 454).V. aussi cape ex. 11 :
3. ... on est journaliste; on l'est, fût-on romancier, car c'est en feuilletons que paraissent vos livres même, et l'on s'en aperçoit; ils se ressentent des coupures, des attentes et des suspensions d'intérêt du feuilleton; ils en portent la marque et le pli. Sainte-Beuve, Prem. lundis,t. 3, 1869, p. 68.
b) P. ext. Genre littéraire; tout récit d'aventures à rebondissements imprévus, récit sentimental, conventionnel et mièvre, de caractère populaire et souvent sans grande valeur. Lire un feuilleton; un héros de feuilleton. Melle Le Mire (...) surveillait son commerce (...) du fond de cette pièce où elle passait sa vie à lire des feuilletons (A. Daudet, Fromont jeune,1874, p. 39).V. aussi cape ex. 2 :
4. ... une aventure larmoyante comme on en voit au ciné ou dans les feuilletons lorsque des gars dépérissent pour l'amour d'une inaccessible, qu'à la fin on veut faire croire qu'ils épousent. Queneau, Pierrot,1942, p. 103.
En appos. et en compos. Roman-feuilleton. Le drame et le roman-feuilleton saisissent le public et lui enseignent les rudiments plus ou moins authentiques de l'argot des voleurs et des forçats (Valéry, Variété IV,1938, p. 169):
5. ... les livres prohibés m'effrayaient moins qu'autrefois; souvent je laissais traîner mon regard sur les morceaux de journaux suspendus dans les W.-C. C'est ainsi que je lus un fragment de roman-feuilleton où le héros posait sur les seins blancs de l'héroïne des lèvres ardentes. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 102.
Rem. La docum. atteste la forme feuilleton-roman. Il était défendu aux journaux d'insérer ce que l'assemblée s'est plu à appeler le feuilleton-roman (Nerval, Filles feu, Angélique, 1854, p. 506).
P. anal., dans le domaine de la radio-télév.Histoire, émission dramatique, généralement de caractère populaire, fragmentée en de nombreux épisodes. La télévision française, qui s'était longtemps contentée de présenter des feuilletons américains doublés (...) réalisa son premier feuilleton en 1957 (Bailly-Roche1967).
[P. réf. au caractère mièvre, conventionnel ou imprévu du feuilleton, supra C 2] Tout ça, c'est classique, (...) tout ça, c'est du feuilleton, du fait divers ou quelque chose d'aussi bête (Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 34).Je m'efforce seulement d'y voir clair... et de ne pas tomber dans le roman feuilleton (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 77):
6. L'entrefilet de France-Soir rapportait que le docteur Baumal, suspect d'avoir travaillé avec la Gestapo et qui venait de bénéficier d'un non-lieu, avait été trouvé à l'aube assassiné dans sa maison d'Attichy (...). Ça sentait le roman-feuilleton, cette histoire... Beauvoir, Mandarins,1954, p. 149.
REM. 1.
Feuilletonesque, adj.Qui a rapport au roman-feuilleton. Sa crainte un brin feuilletonesque de tout à l'heure (Colette, Cl. s'en va,1903, p. 305).
2.
Feuilleton(n)iser,(Feuilletoniser, Feuilletonniser) verbe.a) Emploi trans. Découper en séquences comme un feuilleton (avec l'idée de rebondissement dramatique imprévu, la séquence d'un feuilleton s'achevant généralement sur un moment de suspens). Il [le rideau] en rompt la durée [du drame], en fragmente le temps (...). L'emprise cesse, et généralement aux moments où elle est la plus forte. Toutes proportions gardées, le rideau feuilletonnise le drame (Serrière, T.N.P.,1959, p. 92).b) Emploi intrans. Faire le feuilleton (cf. supra B p. méton.) dans un journal (attesté par Littré, Guérin 1892, Lar. 20e).
Prononc. et Orth. : [fœjtɔ ̃]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1790 « petit cahier de feuillets du format in-12 » (Encyclop. méthod. Manufactures, arts et métiers, Paris, 1784-1828, t. 3, p. 225); 2. 1811 « article de journal occupant la partie inférieure d'une page » (Jouy, Hermite, t. 1, p. 63). Dimin. de feuillet*; suff. -on*. Fréq. abs. littér. : 576. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 961, b) 1 825; xxes. : a) 713, b) 221. Bbg. Inform. (L.). par P. Albert ... Paris, 1977, p. 42. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 103, 106. − Mattauch (H.). Ein früher Beleg für nfrz. feuilleton. Arch. St. n. Sp. 1963, t. 200, pp. 59-60. − Quem. DDL t. 3, 14 (s.v. feuilleton(n)esque).

Wiktionnaire

Nom commun

feuilleton \fœj.tɔ̃\ masculin

  1. Partie de certains journaux, ordinairement au bas des pages, et contenant des articles de littérature, de critique, de beaux-arts, ou des romans.
    • Feuilleton dramatique.
    • Ainsi parlait ce brave bandit, plus dégoûté de son métier qu’un journaliste parisien quand arrive son tour de feuilleton. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. (Par extension) Roman publié en feuilleton.
    • Ce journal publie en ce moment un feuilleton fort intéressant.
    • Mélancoliquement, il commence le récit de ses peines. Ernestine s’y intéresse. Elle a toujours aimé la lecture des feuilletons. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 377)
    • Il y a le « Journal des voyages » […]. À l’intérieur, Laure lit à haute voix des passages des « Robinsons marseillais », un feuilleton qu’elle aime bien. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  3. (Par extension) Longue succession d’événements.
    • La saison 1 du long feuilleton « pénibilité » s’ouvre dès 2003 avec la réforme des retraites décrétée par Fillon, alors ministre de Affaires sociales. — (Alain Guédé, Quand le Medef enterrait les lois contre la pénibilité, Le Canard Enchaîné, 2 août 2017, page 3)
    • Aujourd’hui âgé de 42 ans, il est dans un état végétatif irréversible depuis un accident de la route en 2008, et son sort a fait l’objet d’un interminable feuilleton judiciaire opposant des membres de sa famille. — (Jean-Baptiste Jacquin, Affaire Vincent Lambert : la Cour de cassation autorise un nouvel arrêt des traitements, Le Monde. Mis en ligne le 28 juin 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEUILLETON. n. m.
Partie de certains journaux, ordinairement au bas des pages, et contenant des articles de littérature, de critique, de beaux-arts, ou des romans. Feuilleton dramatique. Roman feuilleton, ou elliptiquement Feuilleton, se dit surtout d'un Roman d'aventures. Par extension, il se dit d'un Roman publié en feuilleton. Ce journal publie en ce moment un feuilleton fort intéressant.

Littré (1872-1877)

FEUILLETON (feu-lle-ton, ll mouillées, et non feu-ye-ton) s. m.
  • 1 Terme de relieur. Petit cahier composé de huit pages, le gros en ayant seize, dans la feuille in-douze.
  • 2Feuilleton des pétitions, tableau distribué aux membres des chambres, ou autres assemblées délibérantes, contenant les noms et l'objet de la demande des pétitionnaires.
  • 3Article de littérature, de critique, de beaux-arts, inséré au bas du journal. Feuilleton musical. Vous avez le sentiment inné de ses divines beautés [de Racine], et cela vaut mieux que le feuilleton [du Journal de l'Empire], Courier, Lettres, II, 50. Je demande au docteur Pinton, Dût-il me trouver indiscrète, Si feuilleton vient de feuillette, Ou feuillette de feuilleton, Épigramme contre Geoffroy le rédacteur des feuilletons du Journal de l'Empire, qu'on accusait de s'enivrer fort souvent.

    Le feuilleton contient souvent aussi des romans.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FEUILLETON. Ajoutez :
4Petite feuille collée par une de ses arêtes sur une partie d'une carte ou d'un plan, principalement d'un plan de bataille ; on peut, en l'abaissant ou la relevant, avoir la représentation de l'état des lieux, de la position des troupes, à deux moments différents.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « feuilleton »

 Dérivé de feuillet avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de feuillet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « feuilleton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feuilleton fœjtɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « feuilleton »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feuilleton »

  • Notre existence quotidienne est un mauvais feuilleton par lequel nous nous laissons envoûter. Michel Butor, Répertoire II, Éditions de Minuit
  • Dans un feuilleton américain, le suspense est très soutenable. De José Artur
  • Ecrire un feuilleton consiste à faire des boucles sur une calvitie. De Karl Kraus
  • Les feuilletons plaisantent, les biographes mentent, les portraits flattent : le tout est faux comme une épitaphe. De Rodolphe Töpffer
  • Les feuilletons doivent être lus par petits bouts, aux cabinets. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • 1er mai 2020, le policier Boher demande Irina en mariage. Ce sera le dernier épisode inédit de Plus Belle la vie. Le feuilleton est alors rediffusé, paralysé par le Covid. Lundi 29 juin, nous saurons si Irina dit oui. Plus belle la vie revient. Plus tout à fait comme avant. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Coronavirus : Plus belle la vie, grand retour du feuilleton après deux mois de rediffusion
  • Emmanuel Macron nous a annoncé pour juillet le cinquième épisode de ce feuilleton. C’est original, un Président qui fait sa propre « bande-annonce » de ses discours à venir ! Ce qui est terrible, c’est qu’on ne perçoit pas au dehors la moindre réaction du malade, comme libéré par la sortie du confinement et la possibilité de retourner au restaurant ! L’hégémonie du discours public lénifiant est à peine troublée par quelques notes discordantes des médias alternatifs ; c’est dire si nous sommes loin de l’application d’un programme politique à la hauteur du sursaut national nécessaire. L’action des patriotes démocrates et sociaux doit s’appuyer sur trois axes indissociables : l’identité historique du peuple de France, la souveraineté pleine et entière de la Nation, la justice sociale avec la valeur du travail et du mérite personnel. , Le feuilleton | La semaine de Castres
  • Globalement, les 11 présumés trafiquants de drogue ont rejeté en bloc tous les faits à eux reprochés. L’affaire devient ainsi comme à dit un avocat, un feuilleton à plusieurs épisodes. afriqueactudaily, le feuilleton à plusieurs épisodes des 11 présumés trafiquants de drogue se poursuit - afriqueactudaily

Traductions du mot « feuilleton »

Langue Traduction
Anglais serial
Espagnol de serie
Italien serie televisiva
Allemand seriell
Chinois 连载
Arabe مسلسل
Portugais serial
Russe последовательный
Japonais シリアル
Basque serie-
Corse seriale
Source : Google Translate API

Synonymes de « feuilleton »

Source : synonymes de feuilleton sur lebonsynonyme.fr

Feuilleton

Retour au sommaire ➦

Partager