La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « judas »

Judas

Définitions de « judas »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUDAS, subst. masc.

A. − Traître. Carlos vit, dans un modeste cabinet, un petit homme à cheveux rares et blonds, et reconnut en lui, d'après la description que lui en avait faite Lucien, le judas de David Séchard (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 184).Ganelon le Judas, le traître, le félon! Je restai là trois jours; au fond de ma pensée Je revoyais mon crime et ma honte passée (Bornier, Fille Rol.,1875, I, 2, p. 13).Ce sont des gens comme toi qui nous ont trahis, vendus! Des Judas, des renégats! (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 259).
B. − Petite ouverture, fermée d'une grille, d'un grillage, d'une trappe amovible pratiquée généralement dans une porte, parfois dans une cloison, plus rarement dans un plafond ou un plancher, et permettant de voir sans être vu. Il se levait afin de regarder (...) par un judas de quinze pouces environ, qu'il avait fait pratiquer dans le plancher de sa chambre à coucher (Vidocq, Vrais myst. Paris, t. 3, 1844, p. 19).Il pleurait, les mains jointes contre la lourde porte romane, bardée, cloutée, percée d'un judas; une croix de fer barrait cette étroite ouverture (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 436).À tout instant, une ronde, un gardien, pouvaient passer, jeter un coup d'œil par le judas et emmener Decraemer au cachot (Van der Meersch, Invas. 14,1935p. 279).
SYNT. Judas grillagé, grillé, ouvert; judas de prison; judas donnant vue sur qqc.; porte munie d'un judas; ouvrir, tirer un judas; épier un prisonnier, regarder, voir qqn par le judas; examiner qqn au travers d'un judas; guetter (qqn) derrière un judas; s'écarter du judas; avoir l'œil, risquer un œil au judas.
Prononc. et Orth. : [ʒyda] et [-ɑ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 « traître » (Chronique Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 36241 : uns traïtre, uns Judas); 2. 1788 « petite ouverture par laquelle on peut voir sans être vu » (Les Nuits de Paris, ou Le Spectateur-nocturne, V, 9epart. ds Quem. DDL t. 3). De Judas, nom de l'apôtre qui livra Jésus. Fréq. abs. littér. : 87.

Wiktionnaire

Nom commun - français

judas \ʒy.da\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Bible) (Familier) Traître, par allusion au disciple qui trahit Jésus-Christ, Judas Iscariote.
    • C’est un judas.
    • — Vous auriez peut-être voté l’acquittement, vous ! Ah ! vingt dieux ! ne pas comprendre que casser la tête d’un Judas, c’est sauver la tête de mille des siens ! J’ai l’horreur du sang et j’en ai plein les mains : il s’est accroché à moi au coup de grâce ! Seulement, s’il n’y en a pas qui tuent les espions, alors quoi ? — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
  2. Petite ouverture pratiquée à un plancher pour voir ce qui se passe au-dessous et plus souvent à une porte pour voir ce qui se passe derrière.
    • À onze heures en été, à dix heures en hiver, on fermait ces portes à double tour. La ville, après avoir ainsi poussé les verrous comme une fille peureuse, dormait tranquille. Un gardien, qui habitait une logette placée dans un des angles intérieurs de chaque portail, avait charge d’ouvrir aux personnes attardées. Mais il fallait parlementer longtemps. Le gardien n’introduisait les gens qu’après avoir éclairé de sa lanterne et examiné attentivement leur visage au travers d’un judas ; pour peu qu’on lui déplût, on couchait dehors. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, page 44)
    • Le gardien fit jouer le judas. Une tête s’encadra dans l’ouverture. C'était celle de Camille-Eugène-Marie Dieudonné. — (Albert Londres, L'Homme qui s'évada, Les éditions de France, 1928, page 15)
    • Derrière elle, un judas permettait de passer les plats de la cuisine à la salle. Le chef y montra la tête. — (Georges Simenon, Le Relais d’Alsace, Fayard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 8)
    • Quant à la petite porte bâtarde par laquelle je suis tant de fois entré et qui m’est désormais interdite, je la retrouve avec son judas grillé. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; réédition Le Livre de Poche, 1967, page 212)
    • La porte à judas était ouverte, livrant passage à une jeune femme flanquée d'une grosse valise. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 35)
  3. Instrument optique à lentilles permettant de voir sans être vu (judas optique).
  4. Miroir suspendu hors d’une fenêtre et disposé de telle façon que l’on peut voir ce qui se passe dans la rue.
    • Après le dîner, afin de faciliter, par un repos, leur digestion, ces demoiselles ont l’habitude de s’asseoir devant les fenêtres qui donnent sur la rue. Pour ne pas trahir leur présence, elles ne déplacent aucun des rideaux. Mais des glaces, appelées judas, sont fixées à l’extérieur avec un angle tel qu’elles y peuvent voir, sans bouger, tout ce qui se passe au dehors. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 42)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUDAS. n. m.
Traître, par allusion au disciple qui trahit JÉSUS-CHRIST. C'est un Judas. Il est familier. Fig., Baiser de Judas Voyez BAISER.

JUDAS se dit figurément d'une Petite ouverture pratiquée à un plancher pour voir ce qui se passe au-dessous et plus souvent à une porte pour voir ce qui se passe derrière. Ouvrir, fermer le judas. Regarder par le judas. Il se dit aussi d'un Miroir suspendu hors d'une fenêtre et disposé de telle façon que l'on peut voir ce qui se passe dans la rue.

Littré (1872-1877)

JUDAS (ju-dâ ; l's se lie : un ju-dâ-z ouvert) s. m.
  • 1Nom du disciple qui trahit Jésus-Christ. Le style de l'Évangile est admirable en tant de manières, et, entre autres, en ne mettant jamais aucune invective contre les bourreaux et ennemis de Jésus-Christ, car il n'y en a aucune des historiens contre Judas, Pilate, ni aucun des Juifs, Pascal, Pens. XIX, 2, éd. HAVET.
  • 2 Fig. Un traître. C'est un Judas. Monsieur Judas est un drôle Qui soutient avec chaleur Qu'il n'a joué qu'un seul rôle Et n'a pris qu'une couleur, Béranger, M. Judas.

    Adj. Que voilà qui est scélérat ! que cela est judas ! Molière, Bourg. gent. III, 10.

    Baiser de Judas, caresse que l'on fait à quelqu'un pour le trahir.

    Poil de Judas. poil roux.

  • 3 Fig. Petite ouverture pratiquée à un plancher, pour voir ce qui se passe au-dessous, et ainsi nommée parce que celui qui regarde par le judas regarde pour ainsi dire en trahison. Regarder par le judas.

HISTORIQUE

XVIe s. Nous demandons du lait de truye à l'hotesse : l'un fait le mauvais, l'autre le Judas, et tout vient en partage avec les compagnons, D'Aubigné, Faen. III, 1. Jaune paisle, jaune doré, couleur de Judas, d'aurore, de serain, D'Aubigné, ib. I, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « judas »

Judas ou Juda, nom juif qui vient d'une racine signifiant célébrer, confesser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De Judas Iscariote, personnage de la Bible chrétienne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « judas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
judas ʒyda

Fréquence d'apparition du mot « judas » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « judas »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « judas »

  • Les judas et les traites sont toujours au rendez vous "Les JUDAS NE MEURENT JAMAIS".
    Club de Mediapart — Les JUDAS ne meurent jamais | Le Club de Mediapart
  • À travers le judas je vois réapparaître mon père, avec son chapeau neuf. Il arrive, l’air affairé, humble, comme il est en réalité.
    Elsa Morante — Territoire du rêve

Traductions du mot « judas »

Langue Traduction
Anglais judas
Espagnol judas
Italien giuda
Allemand judas
Chinois 犹大
Arabe يهوذا
Portugais judas
Russe иуда
Japonais ユダ
Basque judas
Corse ghjuda
Source : Google Translate API

Synonymes de « judas »

Source : synonymes de judas sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot judas au Scrabble ?

Nombre de points du mot judas au scrabble : 13 points

Judas

Retour au sommaire ➦