La langue française

Algarade

Sommaire

  • Définitions du mot algarade
  • Étymologie de « algarade »
  • Phonétique de « algarade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « algarade »
  • Citations contenant le mot « algarade »
  • Traductions du mot « algarade »
  • Synonymes de « algarade »

Définitions du mot algarade

Trésor de la Langue Française informatisé

ALGARADE, subst. fém.

I.− Au propre, vx. Attaque militaire brusque destinée à semer l'effroi :
1. ... en pleine paix avec la plus vieille alliée de la France, nous l'attaquons, nous lui ravissons sa féconde province du Nil, sans déclaration de guerre, comme des Algériens qui, dans une de leurs algarades, se seraient emparés de Marseille et de la Provence. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t.2, 1848, p. 364.
2. Edme se porte à merveille, sauf une estafilade à la main. Il l'a reçue en juillet, dans une algarade à Madrid, sur la place de la Constitution, entre les gardes du corps absolutistes et les « exaltés », dont nous sommes. P. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 429.
P. ext. :
3. Scapin, Blazius et Léandre suffiront bien à garder Isabelle jusqu'à notre rentrée au logis. Mais, de crainte de quelque querelle ou algarade par les rues, je vais prendre mon épée pour appuyer la vôtre au besoin. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 289.
II.− Au fig.
1. Altercation vive et soudaine avec quelqu'un :
4. 30 novembre. Vendredi. Examiné à fond les affaires de mon père : elles sont détestables (...). Il avait raison au fond, mais ses moyens sont l'injure, l'insinuation, des algarades et des chicanes qui gâtent sa cause. B. Constant, Journaux intimes,nov. 1804, p. 170.
5. Il ne se passe pas de jours que des algarades fâcheuses n'éclatent devant la barrière du préau : invectives et menaces lancées à pleine voix, contre les maîtresses, contre moi, contre « cette sale administration ». L. Frapié, La Maternelle,1904, p. 234.
2. Fam. Avoir une algarade. Scène mouvementée :
6. ... je ne t'ai pas écrit hier au soir parce que nous avons eu une algarade terrible à propos de ma mère. Elle a été empoisonnée par des huîtres... G. Flaubert, Correspondance, 1857, p. 235.
Faire une algarade à qqn. Faire une scène à quelqu'un :
7. Le prince a purement et simplement fait une algarade à Swann et lui a fait assavoir, comme disaient nos pères, de ne plus avoir à se montrer chez lui, étant donné les opinions qu'il affiche. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 676.
3. Arg. ,,Engueulade`` (Bruant 1901).
III.− SP. (cyclisme). ,,Démarrage impétueux, qui déclenche une réaction dans le peloton.`` (Esn. 1966) :
8. Il a été de toutes les algarades (cycl., 1927). Esn.1966
Prononc. : [algaʀad]. Passy 1914 note une durée mi-longue sur la dernière syllabe du mot.
Étymol. ET HIST. − 1. 1502 « joute dont les marins de Gênes donnèrent le spectacle au roi Louis XII », unique attest. en ce sens (J. D'Auton, Chron., BN 5082, fo110 rods Gdf. Compl. : Courir esquifz, brigandins et gallyotes de navire a autre et faire la mille autres algarades et jeux divers); 2. av. 1533 « mouvement vif, brusque » (Salel, Iliade, VI, 116 rods Hug. : Un cheval de sejour, Lequel apres avoir faict la rompture De son licol, son estable ou closture, Gaigne les champs, faisant mille alguerades, Haulse la teste, et jecte des ruades), attest. isolée; 3. 1548 « brusque sortie contre qqn » (G. Du Bellay, Instructions sur le faict de la guerre, fo527 : Vray est qu'aucunes fois ces choses se font sans y penser aucune malice, mesmement si ceulx qui font ces alguerades, ont autant de raison d'avoir doubte de leur costé, comme les autres du leur). Empr. à l'esp. algarada « incursion brusque en territoire ennemi », attesté dep. env. 1300 (Gran Conquista de Ultramar, d'apr. Cor. t. 1 1954, s.v. algara; attesté également au sens « tumulte, cris », ca 1270, Primera Cronica General de Alfonso X el Sabio), dér. de algara « id. », de l'ar. al gāra « id. » (FEW t. 19, s.v. gāra). Brunot t. 2, p. 213; Nyrop t. 1, p. 90; Rupp. 1915, p. 33; Schmidt 1914, p. 88; Marty t. 1 1896, p. 181; Brault ds Rom. Philol., t. 15 1962, p. 131.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 90.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Bruant 1901. − Dup. 1961. − Esn. 1966. − Fér. 1768. − Laf. 1878. − Le Roux 1752. − Ritter (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. gen. 1905, t. 36, p. 344.

Wiktionnaire

Nom commun

algarade \al.ɡa.ʁad\ féminin

  1. Discussion vive et inattendue, dispute.
    • Écrasée sous une avalanche de questions, reproches, menaces, remontrances, l’infortunée fondit en larmes, sans comprendre un traitre mot à l’algarade. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • On est tombé sur l’algarade entre la chanteuse allumée et le présentateur diplômé d’insolence, sur la publicité débile, la colère du politique poussé hors de ses gonds. — ( Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, p. 31.)
    • L’algarade commence avec le très vallsiste Christophe Caresche, qui regrette notamment le refus du candidat PS d’assumer le bilan du quinquennat et « ses bons résultats ». — (« Frondeurs d’hier et d’aujourd’hui », dans Le Canard enchaîné, 22 février 2017, page 2)
  2. Insulte faite brusquement, avec un certain éclat, sans sujet, ou pour un sujet très léger.
    • Le pauvre secrétaire, tout décontenancé de l’algarade, baissait le nez et gardait le silence. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
    • Je viens, au contraire, général, vous faire mes excuses sur l’algarade malheureuse que je me suis permise à votre égard […]. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
  3. (Histoire) Incursion sur un territoire ennemi, non précédée d’une déclaration de guerre.
    • Faire une algarade.
    • Il lui a fait mille algarades.
    • Il vint nous faire une algarade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALGARADE. n. f.
Insulte faite brusquement, avec un certain éclat, sans sujet, ou pour un sujet très léger. Faire une algarade. Il lui a fait mille algarades. Il vint nous faire une algarade.

Littré (1872-1877)

ALGARADE (al-ga-ra-de) s. f.
  • 1Incursion militaire. J'ai rendu compte à M. Louvois de l'expédition que M. de Bellefonds a faite à Roncevaux, où il a marché avec 2000 hommes par ordre du roi, qui lui avait mandé d'aller faire une algarade aux Espagnols, Mémoires de Foucault, Bibl. impér. Ms. suppl. fr. n° 150, f° 39 bis.

    Vieilli en ce sens.

  • 2Vive sortie contre quelqu'un, insulte brusque, inattendue. Le duc de Noailles ne pouvait plus souffrir les algarades et les scènes que je lui faisais essuyer, Saint-Simon, 470, 214. Je ne me trompe point ! - Oui, ventrebleu, c'est moi, Vous venez de me faire une rude algarade, Regnard, Légat. III, 7. Mon basque les suivit avec les laquais de Clérante, qui leur firent une infinité d'algarades pendant les chemins, Francion, liv. VI, p. 255.

HISTORIQUE

XVIe s. Le duc, indigné de toutes les algarades que luy faisoit cet aventurier, jura… qu'il ne le relascheroit jamais, Mém. sur du G. ch. IV. Ayant apprins toutes les traverses et algarades [mauvais tours] qu'elle avoit jouées à son mari, Despériers, Contes, CXXVII. Pour lui donner une brave algarade [une gaillarde bienvenue] à une lieue ou deux de Nancy, Carloix, VI, 44. Cette-ci avoit fait plusieurs algarades à Montal, lieutenant de Roi en la basse Auvergne, mesme lui aiant de nouveau deffait deux compagnies, D'Aubigné, Hist. II, 168. À la veuë et approche des asnesses, ils font mille algarades, desordonnans tout un marché, De Serres, 311.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « algarade »

Portug. algazara, algarade, tintamarre ; espagn. algara, troupe à cheval, algarada, cris de gens de guerre qui se battent, algarear, crier, algazara, cri des Maures sortant d'une embuscade pour tomber sur l'ennemi ; basse latinité, algara, tumulte militaire, algaru, algarum, nom des expéditions militaires des Maures ; de l'arabe al, le, et gharet, expédition de cavaliers pour piller le territoire ennemi, de gâr, faire des incursions sur l'ennemi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) De l’espagnol algarada (« trouble causé par une troupe de cavaliers »), dérivé de algara (« troupe de cavalier ») avec le suffixe -ada, emprunté à l’arabe غارة, ḡārah (« raid, razzia »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « algarade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
algarade algarad

Évolution historique de l’usage du mot « algarade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « algarade »

  • L’algarade s’est produite ce jeudi 11 juin à Mézin. Un des protagonistes a été interpellé pour finir en garde à vue SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : une arme de poing sortie dans un conflit de voisinage
  • Vers 3 heures, au cours d'une algarade entre deux hommes pour une question de jalousie, l'un a porté à l'autre un coup de tesson de bouteille sur la tête. Les pompiers ont pris en charge le blessé pour le conduire à l'hôpital, ainsi qu'une deuxième victime qui avait tenté de s'interposer. www.lepopulaire.fr, Une dispute de couple se termine dans le sang à la sortie d'un bar de Limoges - Limoges (87000)
  • L’observateur se montre aussi injuste mettant dans le même panier de crabes celui qui ne dit rien et assiste contraint et désolé au combat de deux coqs qui se volent dans les plumes après avoir été amis et complices. C’est qu’il aurait dû taper du poing sur la table et exiger que cesse ce cirque honteux, au lieu de quoi, il pariait sur l’effet désastreux de cette algarade du plus mauvais effet. Tenir la chandelle est certes moins grave mais il eut été préférable d’en souffler les bougies. AgoraVox, Orléans : Scène de ménage à trois - AgoraVox le média citoyen
  • « Gestuelle, colère feinte ou sévère algarade diplomatique que ce rappel de l’ambassadeur d’Algérie en France ? Est-on tenté de s’interroger. À y voir de plus près, on peut dire les trois et, en la matière, c’est du travail d’orfèvre, de la porcelaine politique, un vase de Soissons qu’on casse avec un vrai sens de la mise en scène », écrit le journal sur son site internet dans un article sous le titre « L’Algérie ou la diplomatie du mécontentement ». Maroc Diplomatique, Rappel de l'ambassadeur algérien à Paris: une simple diversion par un régime en grande difficulté politique et économique
  • Dès le début de l’algarade, les voisins ont pu écouter toute la vive discussion entre les deux hommes, car leur chambre est contiguë à celle des Loubat. En entendant retentir le coup de feu, ils se sont précipités chez eux et ont découvert le « père Loubat étendu sur son lit et baignant dans son sang ». La victime décèdera quelques heures plus tard. millavois.com, Epargné par la Veuve, le parricide millavois est mort au bagne de Thio…
  • Aussi, ce rappel de l’Ambassadeur d’Algérie en France n’est que gestuelle, une colère feinte et une simple algarade diplomatique orchestrée par les responsables algériens. Un travail d’orfèvre, de la porcelaine politique, un vase de Soissons qu’on casse avec un vrai sens de la mise scène.Un usage fort tactique de l’actualité par un régime algérien en grande difficulté politique et économique. Pagesafrik.info, Une nouveauté ! Les autorités algériennes caquettent face à la France

Traductions du mot « algarade »

Langue Traduction
Anglais altercation
Allemand auseinandersetzung
Source : Google Translate API

Synonymes de « algarade »

Source : synonymes de algarade sur lebonsynonyme.fr
Partager