La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « réminiscence »

Réminiscence

Variantes Singulier Pluriel
Féminin réminiscence réminiscences

Définitions de « réminiscence »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉMINISCENCE, subst. fém.

A. − PHILOSOPHIE
1. [Chez Platon] Souvenir d'une connaissance acquise dans une vie antérieure, quand l'âme, qui vivait dans le monde supra-sensible des essences, contemplait les Idées. Réminiscence platonicienne; mythe, théorie de la réminiscence. Ce que Platon appelait réminiscence, Descartes l'appelait idées innées (P. Leroux, Humanité, 1840, p. 273).C'est sur la réminiscence que Platon fonde la possibilité de la connaissance; c'est par elle qu'il expliquera les idées premières, antérieures et supérieures à l'expérience (É. Chambry, Platon, 1967, p. 317).
2. [Chez Aristote] ,,Faculté de rappeler volontairement les souvenirs`` (Lal. 1968). Synon. mémoire volontaire (v. mémoire1).
B. − PSYCHOLOGIE
1. Retour à la conscience d'une image, d'une impression si faibles ou si effacées qu'à peine est-il possible d'en reconnaître les traces. Réminiscence du passé; confuse, vague réminiscence. On dirait très-bien de quelqu'un dont la tête faiblit (...): « Il n'a que des réminiscences, il n'a plus de souvenirs ». La réminiscence est, en un mot, un réveil fortuit de traces anciennes dont l'esprit n'a pas la conscience nette et distincte (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 9, 1864, p. 136):
... qu'il s'agît (...) de réminiscences comme celle de l'inégalité des deux marches ou le goût de la madeleine, il fallait tâcher d'interpréter les sensations comme les signes d'autant de lois et d'idées, en essayant de penser, c'est-à-dire de faire sortir de la pénombre ce que j'avais senti... Proust, Temps retr., 1922, p. 878.
2.
a) Souvenir où domine plus ou moins l'élément affectif. Réminiscence de l'enfance, de la jeunesse; réminiscence de lecture. Les plus belles choses qu'un auteur puisse mettre dans un livre, sont les sentimens qui lui sont apportés, par réminiscence, des premiers jours de sa jeunesse (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 135).
b) Souvenir qui inspire, qui influence la création artistique et, p. méton., l'emprunt, le plagiat inconscient ainsi réalisé. Réminiscence littéraire, musicale, poétique. Un poëte, qui, en faisant des vers, imite un autre poëte sans bien s'en rendre compte, et qui refait des hémistiches déjà faits est dit avoir des réminiscences (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 9, 1864, p. 136).
3. Mémoire profonde, lointaine, comme venue du fond des âges. Synon. mémoire* collective (v. mémoire1I A 2 d).Réminiscence ancestrale, héréditaire. Tout au fond de son cœur restait trop vivace l'amour des espaces et l'instinct sauvage (...). Une réminiscence venue des tréfonds de l'être, comme une grande vague d'équinoxe sauvage, balaya tout le passé, et ses ailes frémissantes s'ouvrirent largement pour l'essor et la fuite vers la forêt (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 235).Est-ce une réminiscence lointaine des fêtes païennes du solstice qui célébraient la fuite de l'hiver et le retour du soleil printanier? (Tharaud, An prochain, 1924, p. 7).
Prononc. et Orth.: [ʀeminisɑ ̃:s]. Ac. 1694: re-; dep. 1718: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) Fin xiie-déb. xiiies. « retour à l'esprit d'une image dont l'origine n'est pas reconnue » (Gloss. rom. ds T.-L.); en partic. 1580 « chez Platon, souvenir d'un état antérieur où l'âme possédait une vue directe des Idées, et qui fonde le pouvoir de connaissance des hommes » (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, II, XII, p. 548); b) 1684 « mémoire » (La Fontaine, Ragotin, III, 7, vers 713 ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 7, p. 339); c) 1968 psychol. exp. (Lar. encyclop. Suppl.); 2. 1651 « souvenir vague, difficile à localiser dans le passé » (Scarron, Rom. com., I, 15 ds Littré); 3. 1767 « emprunt généralement inconscient d'un auteur à ses souvenirs » (Diderot, Le Salon de l'année 1767, Le Dauphin mourant ds Œuvres, éd. J. A. Naigeon, t. XIV, p. 145). Empr. au b. lat.reminiscentia « ressouvenir, réminiscence », terme de philos.; dér. de reminisci « rappeler à son souvenir, faire acte de souvenir ». Fréq. abs. littér.: 355. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 533, b) 476; xxes.: a) 409, b) 553.

Wiktionnaire

Nom commun - français

réminiscence \ʁe.mi.ni.sɑ̃s\ féminin

  1. Rappel à la mémoire d’un souvenir qui n’est pas reconnu comme tel.
    • Les platoniciens croyaient que toutes les connaissances que nous acquérons ne sont que des réminiscences de ce que nous avons su avant notre naissance.
  2. Emprunt plus ou moins conscient fait par l’auteur d’une œuvre artistique ou littéraire à d’autres créateurs.
    • C’est, dit-elle, de simples stances sur lesquelles j’ai osé plaquer des réminiscences d’airs allemands… — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  3. Souvenirs vagues et confus.
    • J’ai une vague réminiscence des évènements de l'époque.
  4. Souvenir qui apparait à l’esprit sans que les pensées antérieures à cette apparition, ni les objets observés durant ou avant l’apparition du souvenir n’y semblent rattachés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉMINISCENCE. n. f.
Ressouvenir, renouvellement d'une idée presque effacée; Souvenir incertain que la mémoire ne situe pas avec précision et qui peut même n'être pas reconnu comme tel. J'ai quelque réminiscence de ce qui eut lieu à cette époque. Les Platoniciens croyaient que toutes les connaissances que nous acquérons ne sont que des réminiscences de ce que nous avons su avant notre naissance. Il signifie aussi Pensée, expression, etc., de quelque auteur, qui s'offre à la mémoire et qu'on emploie involontairement dans un ouvrage, comme si on l'eût conçue ou trouvée soi-même. Un ouvrage plein de réminiscences. Ce vers est une réminiscence. On a remarqué plusieurs réminiscences dans la musique de cet opéra.

Littré (1872-1877)

RÉMINISCENCE (ré-mi-ni-ssan-s') s. f.
  • 1Dans le langage philosophique, synonyme de ressouvenir. Il semblait qu'il n'agît que par réminiscence, Et qu'il eût autrefois fait le métier d'amant, Tant il le fit parfaitement ! La Fontaine, Fabl. XI, 2. Cet assemblage de cercles qui forment la sphère et leurs projections sur différents plans s'imprimaient dans son esprit avec une facilité surprenante, et il semblait que, selon le système de Platon, ce ne fût qu'une réminiscence de ce que son âme avait su autrefois, Fontenelle, la Hire. Observez que toutes ces manières de penser, par réminiscence, par imagination, par ampliation, par diminution, par abstraction, etc. supposent toujours des impressions antérieures immédiates, Dumarsais, Mél. gramm. philos. Œuv. t. V, p. 331. Il est des souvenirs aussi redoutables que le sentiment actuel ; on s'attendrit par réminiscence ; on a honte de se sentir pleurer, et l'on n'en pleure que davantage, Rousseau, Hél. IV, 1. La réminiscence est produite par la liaison que conserve la suite de nos perceptions, Condillac, Conn. hum. II, 1.
  • 2Dans la langue commune, rappel d'un souvenir à peu près effacé ; acte par lequel nous cherchons à ressaisir un souvenir incomplet. Il travailla en vain sa réminiscence durant le chemin, il ne put y retrouver ce qu'il y cherchait, Scarron, Rom. com. I, 15. Je demanderai à M. Coulmann pourquoi il appelle Réminiscences [titre de ses mémoires] ce qu'il aurait dû intituler Souvenirs ; évidemment le titre d'un ouvrage anglais, des Réminiscences d'Horace Walpole, l'a séduit, mais, en laissant à la charge de l'auteur anglais le mot de Réminiscences pris en ce sens, je nie qu'en français ce mot soit juste : qui dit réminiscences, en effet, dit ressouvenirs confus, vagues, flottants, incertains, involontaires ; un poëte qui, en faisant des vers, imite un autre poëte sans bien s'en rendre compte, et qui refait des hémistiches déjà faits, est dit avoir des réminiscences ; on dirait très bien de quelqu'un dont la tête faiblit et qui ne gouverne plus bien sa mémoire : il n'a que des réminiscences, il n'a plus de souvenirs ; la réminiscence est, en un mot, un réveil fortuit de traces anciennes dont l'esprit n'a pas la conscience nette et distincte ; le titre donné par M. Coulmann à ses Mémoires est donc assez impropre, à moins qu'il n'ait voulu se critiquer légèrement lui-même, Sainte-Beuve, Nouveaux lundis, t. IX, p. 36.
  • 3Pensée, expression, motif qui provient d'autrui, et qui, logé dans la mémoire, est employé par nous comme s'il était nôtre. Cet ouvrage est plein de réminiscences. Tout ce qu'il fait est de réminiscence ; il copie Wouvermans et Berghem, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 145, dans POUGENS.

SYNONYME

RÉMINISCENCE, RESSOUVENIR. Ces mots annoncent, par la particule initiale re, quelque chose d'éloigné, qui revient de loin, qui a été oublié depuis longtemps, et dont il n'y a que de légères traces dans l'esprit. Mais réminiscence reproduit le latin reminiscentia, et ressouvenir a été formé du français souvenir. C'est pourquoi réminiscence appartient au langage de la philosophie et des arts libéraux, tandis que ressouvenir est du langage ordinaire. Quand réminiscence est employé dans la langue commune, il indique le plus faible, le plus imparfait des souvenirs, celui qu'on ne reconnaît pas même pour une idée qu'on a déjà eue. Le ressouvenir est plus net et plus distinct, on sait au moins, on a la conviction que ce n'est pas une idée nouvelle (LA FAYE).

HISTORIQUE

XVIe s. S'il avenoit que nous prinsions la liberté de tirer quelque mot nouveau du latin en cette terminaison ou semblable, comme par exemple si nous disions reminiscentia et nous en voulussions former reminiscence, nous ne l'oserions proferer autrement que par a, J. Pelletier, dans LIVET, Gramm. franç. p. 170. On luy faict [à l'âme] recevoir le mensonge et le vice, si on l'en instruit ; en quoy elle ne peult employer sa reminiscence, cette image et conception n'ayant jamais logé en elle, Montaigne, II, 298. Selon l'opinion de Platon, par reminiscence de ce qu'elle [l'âme] sçavoit avant entrer au corps, Charron, la Sagesse, I, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « réminiscence »

Provenç. et espagn. reminiscencia ; ital. reminiscenzia ; du lat. reminiscentia ; de reminiscere, se souvenir, de re, et l'inusité miniscere, dont le radical min, est une forme affaiblie de man, penser, se souvenir, mens, esprit, voy. ce mot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin reminiscentia, de reminisci (« se souvenir »), de memini (« avoir présent à l’esprit ») ; apparenté à mens (« esprit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réminiscence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réminiscence remɛ̃issɑ̃s

Citations contenant le mot « réminiscence »

  • L'instruction serait une réminiscence. Platon, Phédon, 76a (traduction L. Robin)
  • L'inspiration n'est le plus souvent qu'une réminiscence. De Napoléon Bonaparte
  • Le souvenir, ce n'est pas une réminiscence du passé, c'est le moment où le présent trébuche sur une aspérité de l'histoire et libère un message laissé là longtemps auparavant, qui se déploie et prend son sens. De Richard Powers / Les Inrockuptibles - Avril 2004
  • La vraie peur, c’est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d’autrefois. De Guy de Maupassant / La peur
  • Le scenario d’une saison touristique brisée par une réminiscence de la covid-19, personne ne veut y croire dans les Vosges en cette fin juillet. C'est pourtant une crainte depuis la découverte de clusters dans le département mais les professionnels s'organisent afin de rassurer les touristes. France 3 Grand Est, Vosges : pour les professionnels du tourisme, il ne faut pas faire d'amalgame avec les clusters dans le département
  • Depuis votre hub, vous pourrez à tout moment accéder à l'onglet Souvenance. Vous constaterez alors qu'en fonction de vos exploits (tuer une certaine quantité d'ennemis, infliger X dégâts ou découvrir / terrasser les différents boss d'une ère), vous pourrez obtenir de puissants bonus pour la prochaine « réminiscence ». Derrière ce terme se cache en réalité chaque nouvelle partie, que vous serez contraints de lancer une fois toutes vos Soeurs mortes, ou que vous pourrez déclencher à votre convenance afin de profiter des différents « éclats » glanés au cours de vos batailles. Ces éclats vous permettent d'activer les souvenances récoltées en fonction de vos faits d'armes. Ainsi, vous pourrez par exemple faire en sorte que chaque nouvelle sœur créée démarre à un niveau donné, ou de profiter d'un boost de dégâts ou de jetons de résurrection supplémentaires, égaux au nombre de boss découverts. Vous aurez également, sous conditions, la possibilité de passer une ère entière, vous parachutant directement au deuxième boss, par exemple, pour gagner un peu de temps sur votre progression. Ces raccourcis ne seront pas de trop si vous souhaitez avancer dans l'aventure. Jeuxvideo.com, Test de Othercide par jeuxvideo.com
  • L’un de mes plus vieux souvenirs d’enfance, c’est quand ma mère m’a laissé à la crèche de Barentin – une crèche dont je n’en finis pas, en larmes, d’exagérer le péristyle néoclassique, comme le Gotham de Batman semble devoir, à chaque réminiscence de la nuit du meurtre de ses parents, basculer un peu plus dans un gothique expressionniste. Max a-t-il déjà formé ce genre de fantasmagorie ?  France Culture, Jour 25 : Le premier mot de Max
  • Les « barbares ». Trente ans qu’ils traînent ce surnom tant détesté, réminiscence du Wall Street aussi conquérant que cupide de la présidence Reagan. Trente ans à répéter que non, ils n’ont rien de sauvage et qu’ils ne sont pas mus par le seul argent. Qu’ils sont au contraire des financiers respectables, bien sous tous rapports, et permettant, grâce à leurs investissements avisés, de soutenir des entreprises dans leur croissance. Trente ans à maudire un livre, « Barbarians at the gate » (« Les barbares sont à la porte », non traduit en français), devenu un classique de la littérature économique américaine – un tel classique que François Fillon, dans ses premiers jours de reconversion dans la finance après la présidentielle de 2017, a été aperçu avec ledit ouvrage à la main. L'Obs, Camaïeu, La Halle, André... Ces entreprises tuées par la dette
  • En philosophie, Marcel Proust avait surtout fréquenté les œuvres d’Arthur Schopenhauer et de Platon. Chez ce dernier, il est allé puiser le thème de la réminiscence, mais pour le revisiter de façon très originale. Chez Platon, la réminiscence signifie que les hommes, lorsqu’ils croient découvrir une vérité, se souviennent en fait d’Idées que leur âme a contemplées avant leur naissance. C’est un argument qui, dans le Phédon, plaide pour l’immortalité de l’âme. Le monde sensible que nous avons autour de nous est moins satisfaisant que ces Idées, dont nous n’avons que des images parcellaires. Tous ces éléments sont redistribués dans À la recherche du temps perdu, dont le projet est expliqué dans la dernière section du Temps retrouvé (eh oui, il faut attendre jusque-là pour avoir la clé !), lors de la « Matinée chez la princesse de Guermantes ». Le narrateur y fait cet aveu qu’il n’est jamais parvenu à jouir vraiment du présent : « Tant de fois, au cours de ma vie, la réalité m’avait déçu parce que, au moment où je la percevais, mon imagination, qui était mon seul organe pour jouir de la beauté, ne pouvait s’appliquer à elle. » Ce qui permet de jouir, c’est donc l’alliance de la réalité et de l’imagination, leur réconciliation. Or cela n’est possible que dans la réminiscence. Qui devient du même coup notre sauf-conduit pour l’éternité. , À la recherche du temps perdu (pour lecteur curieux) • Folio classique / Gallimard • 10 livres pour…, Proust, Temps • Philosophie magazine
  • Les volatiles sont posés sur le rebord d’une cheminée parisienne, deux flamants roses en plâtre figés sur leurs pattes de métal, un grand et un petit. Conservé comme une relique et exposé comme un trophée, le bibelot un peu ébréché recèle une histoire qui fait sa valeur sentimentale. Il a au bas mot un demi-siècle, réminiscence baroque de vacances en famille et en camping sauvage aux Saintes-Maries-de-la-Mer dans les Bouches-du-Rhône, à la jonction des années 1960 et 1970. , « S’il vous plaît, c’est par où la Seine ? »

Images d'illustration du mot « réminiscence »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réminiscence »

Langue Traduction
Anglais reminiscence
Espagnol reminiscencia
Italien reminiscenza
Allemand reminiszenz
Chinois 怀旧
Arabe ذكريات
Portugais reminiscência
Russe реминисценция
Japonais 回想
Basque reminiscence
Corse reminiscenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « réminiscence »

Source : synonymes de réminiscence sur lebonsynonyme.fr

Réminiscence

Retour au sommaire ➦

Partager