La langue française

Rejaillir

Définitions du mot « rejaillir »

Trésor de la Langue Française informatisé

REJAILLIR, verbe intrans.

A. − [Le suj. désigne un liquide ou, p. anal., une lumière]
1. Jaillir en étant renvoyé par une surface, un obstacle. Les rayons qui rejaillissent d'un miroir (Ac.).
Rejaillir + compl. prép. désignant l'obstacle ou l'objectif atteint.Une grande lumière tombait de la lampe, inondait la table et rejaillissait sur les figures (D'Esparbès, Demi-soldes, 1899, p. 196).On entendait une pluie diluvienne qui rejaillissait sur le zinc des gouttières et le fer des balcons (J. Bousquet, Trad. du sil., 1936, p. 133).
2. Jaillir en éclaboussant, sous l'effet d'un choc, d'une pression. La mer étant haute, s'avancer sur le bord de la digue, braver la vague qui s'écrase contre les pierres et rejaillit en éclaboussures (Renard, Journal, 1893, p. 167).Pierre, trouvant un galet plus gros, le lança si habilement que l'eau rejaillit, et Thérèse en fut toute éclaboussée (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 232).
B. − [Le suj. désigne un solide] Être renvoyé en sens inverse par une surface dure, un obstacle. Synon. rebondir, ricocher.Il arrive souvent que le matador manque son coup: l'épée rencontre un os et rejaillit (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 87).Panturle se redresse (...) Comme il est là, une pelote de plumes et de cris lui vient frapper la poitrine, tombe à terre, se partage et rejaillit de l'herbe en deux moineaux (Giono, Regain, 1930, p. 102).
Rejaillir sur + compl. désignant l'objectif atteint.La pierre a rejailli du mur contre lequel elle était lancée, sur le mur opposé, a rejailli du mur sur un passant (Ac.1835-1935).
C. − Au fig. Qqc. rejaillit sur qqn/qqc.Retomber sur quelqu'un ou quelque chose, par une relation de cause à effet. Un scandale rejaillit sur une institution; des erreurs rejaillissent sur un organisme. Ceux qui portaient derrière nous le même uniforme kaki dont nous étions revêtus à l'avant, s'étaient montrés si agressifs et si intempérants, que le discrédit qu'ils s'étaient attiré rejaillissait sur toute l'armée (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 20).
Prononc. et Orth.: [ʀ ə ʒaji:ʀ], (il) rejaillit [-i]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1230 agn. regalir « résonner » (Ste Modwenna, 8304 ds T.-L.); 2. xiiies. rejaillir « sauter en arrière » (Isopet de Lyon, 2599, ibid.); 1588 au fig. rejallir « rebondir, retomber » (Montaigne, Essais, III, 3, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 826: Ainsi cette pipperie rejallit sur celuy qui la faict); 3. 1580-81 trans. rejallir (l'eau) « faire jaillir » (Id., Journal, p. 187 ds Hug.); 1588 intrans. rejalir « jaillir avec force (d'un liquide) » (Id., Essais, III, 6, p. 906); 1611 rejallir « réverbérer, réfléchir » (Cotgr.). Dér. de jaillir*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 315. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 571, b) 498; xxes.: a) 437, b) 318.
DÉR.
Rejaillissement, subst. masc.a) [Corresp. à supra A] Fait de rejaillir; p. méton., ce qui rejaillit. C'est le moulin de Saint-Point. Je vois d'ici le rejaillissement du soleil levant sur ses tuiles (Lamart., Tailleur pierre, 1851, p. 393).Denise (...) était venue jusqu'à la porte, sans se soucier du rejaillissement des gouttes [de l'averse], qui la trempait (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 414).b) Au fig. L'infamie dont le rejaillissement l'outrageait, c'était lui-même qui en était cause (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 201). [ʀ ə ʒajismɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1557 (J. P. de Mesmes, Instit. astron., p. 127 ds Gdf. Compl.); de rejaillir, suff. -(isse)ment1*. Fréq. abs. littér.: 30.

Wiktionnaire

Verbe

rejaillir \ʁə.ʒa.jiʁ\ intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Jaillir à la suite d’un choc, d’une pression, etc., en parlant des liquides.
    • Les vagues sautaient sur le pavé de la cale [...], leur écume rejaillissait sur les passagers qui s’embarquaient. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 184, 2012)
    • La pluie mollissant un peu, l’atmosphère légèrement dégagée, nous voyons un torrent exaspéré, tout empanaché d’écume, débouliner de roc en roc et s’engouffrer avec un fracas de tonnerre sous la route, qui est ici un viaduc, en rejaillissant jusque sur les pieds des chevaux. — (Marie-Anne de Bovet, L’Écosse, souvenirs et impressions de voyages, 1898, page 311)
  2. Repousser, renvoyé en sens inverse, en parlant d'un corps solide qui a frappé un autre corps.
    • La pierre a rejailli du mur contre lequel elle était lancée, sur le mur opposé, a rejailli du mur sur un passant.
  3. Réfléchir, en parlant de la lumière.
    • Les rayons qui rejaillissent d’un miroir.
  4. (Figuré) Revenir en bien ou en mal sur une personne, en parlant de l' honneur, du déshonneur, de la gloire, de la honte, etc.
    • L’honneur de cette action rejaillit sur lui.
    • Cette injure tombe sur un tel, mais elle rejaillit jusqu’à vous.
    • La gloire de l’action qu’il a faite rejaillit sur tous ceux qui l’ont secondé.
    • La honte en a rejailli sur nous.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REJAILLIR. v. intr.
En parlant des Liquides, Jaillir à la suite d'un choc, d'une pression, etc. L'eau rejaillit jusqu'à sa figure. Faire rejaillir de la boue contre quelqu'un. Il se dit aussi d'un Corps solide qui, ayant frappé un autre corps, est repoussé, renvoyé en sens inverse. La pierre a rejailli du mur contre lequel elle était lancée, sur le mur opposé, a rejailli du mur sur un passant. Il se dit aussi de la Lumière qui est réfléchie. Les rayons qui rejaillissent d'un miroir. Il se dit figurément de l'Honneur, du déshonneur, de la gloire, de la honte, du bien ou du mal qui revient de quelque chose à une personne, L'honneur de cette action rejaillit sur lui. Cette injure tombe sur un tel, mais elle rejaillit jusqu'à vous. La gloire de l'action qu'il a faite rejaillit sur tous ceux qui l'ont secondé. La honte en a rejailli sur nous.

Littré (1872-1877)

REJAILLIR (re-ja-llir, ll mouillées, et non re-ja-yir) v. n.

Il se conjugue comme jaillir.

  • 1Jaillir en sens inverse, rebondir. De sorte que le plus faible doit rejaillir avec un mouvement égal à la quantité du choc, ou continuer son mouvement avec une augmentation égale aussi à la quantité du choc, Malebranche, Rech. vér. lois des mouv. part. 1. Ils se choquèrent rudement, et de ce coup ils rejaillirent chacun de leur côté, Montesquieu, Lett. pers. 128. Le mouvement d'une balle de paume qui, après avoir touché le mur vers lequel on la lance, rejaillit vers celui qui l'a lancée, Brisson, Traité de phys. t. I, p. 73.

    Il se dit de la lumière. Une lumière qui tombe sur un miroir et qui en rejaillit en formant un angle de réflexion égal à celui d'incidence, Buffon, Hist. min. introd. part. exp. Œuv. t. VII, p. 317.

    Fig. Elles nous accablèrent d'abord de traits plaisants et fins, qui, tombant toujours sans rejaillir, épuisèrent bientôt leur carquois, Rousseau, Hél. II, 21.

  • 2En parlant des liquides, il ne signifie souvent rien de plus que jaillir. Leur sang a rejailli sur ma robe, et tous mes vêtements en sont tachés, Sacy, Bible, Isaïe, LXIII, 3. De mille coups mortels son audace est punie, Son infidèle sang rejaillit sur Junie, Racine, Brit. V, 8. Ceux qui, sous le même règne [de Charles VI], firent rejaillir sur le Dauphin le sang de deux maréchaux de France, et qui massacrèrent dans les rues de Paris trois mille cinq cents gentilshommes, Voltaire, Philos. Disc. de Bellegier.
  • 3 Fig. Il se dit du bien, du mal, de l'honneur, du déshonneur qui s'étend de quelque chose à quelqu'un ou à quelque chose. Tu veux à ce héros rendre un devoir suprême ; L'honneur que tu lui rends rejaillit sur toi-même, Corneille, Pomp. V, 4. D'où il s'ensuit que la malice n'en doit pas être seulement attribuée au médisant, mais qu'elle doit rejaillir sur tous ceux qui contribuent à la médisance, Bourdaloue, Exhort. Faux témoignages rendus contre J. C. t. II, p. 28. Et pourquoi me cacher ? et par quelle injustice Faut-il que sur mon front sa honte [d'Hélène] rejaillisse ? Racine, Iphig. III, 2. Le siècle fut plus grand que Louis XIV ; mais la gloire en rejaillit sur lui, Voltaire, Dict. phil. Arts. L'humeur que lui donnait sa situation [censeur] rejaillissait sur les ouvrages qui avaient le malheur de tomber entre ses mains, D'Alembert, Éloges, Crébillon. La bassesse d'un secrétaire rejaillit sur son maître, Genlis, Théât. d'éduc. le Magistrat, I, 1. Quelques-uns [des vainqueurs dans les jeux] font rejaillir les distinctions qu'ils reçoivent sur les chevaux qui les leur ont procurées ; ils leur ménagent une vieillesse heureuse ; ils leur accordent une sépulture honorable…, Barthélemy, Anach. ch. 38. Nos fautes rejailliront sur nos fils ; nous sommes tous solidaires, Chateaubriand, Génie, I, I, 6.
  • 4 Fig. Résulter. …Ou plutôt sans pâlir Considérez l'honneur qui doit en rejaillir, Racine, Iphig. I, 5.

    Il se conjugue avec le verbe avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. Le dos en gemissoit, Et sans playe l'espée en haut rejaillissoit, Ronsard, 843. Ce qu'on void journellement au cours des fontaines qui rejaillissent en haut, De Serres, 771. Une ame forte et solide, contre laquelle les traicts de la fortune venants à donner, il est force qu'ils rejaillissent et s'esmoussent, Montaigne, I, 388. Cette piperie rejaillit sur celui qui la faict, Montaigne, III, 285.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REJAILLIR, v. n. (Gramm.) il se dit de tous les corps qui sont poussés contre d’autres qui les renvoient. La balle a rejailli jusqu’ici. La honte en rejaillira sur vous.

Il se dit du mouvement direct d’un fluide mû avec violence hors de son canal. Le sang a rejailli jusqu’au pié de son lit.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rejaillir »

Re…, et jaillir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de jaillir avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rejaillir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rejaillir rǝʒajir

Citations contenant le mot « rejaillir »

  • Le bonheur est un parfum que l'on ne peut répandre sur autrui sans en faire rejaillir quelques gouttes sur soi-même. De Ralph Waldo Emerson
  • Pour espérer faire rejaillir l’eau thermale, les participants, par équipe de 3 à 6 personnes, doivent donc marcher dans les pas de ces deux personnages légendaires.  , Découvrez "L'Or Bleu", le nouvel escape game en plein-air lancé par Destination Amnéville | Lorraine Actu
  • Si l’on met de côté ces productions indépendantes tendant à faire rejaillir l’aspect arcade des jeux de football comme il en sortait sur 16 bits, il est vrai que l’offre Switch en matière de simulation de ballon rond est pour le moins famélique. Fredzone, Konami laisse espérer un PES 2022 sur Switch
  • C’est un nom qui semble rejaillir d’outre-tombe, tant l’entreprise qui lui est associée ne fait plus vraiment l’actualité. Pourtant, elle n’a pas rendu l’âme. Kodak, puisque c’est de cette société qu’il s’agit, existe toujours. Et cela, malgré sa transition manquée vers le numérique. On l’a même vu explorer le secteur de la blockchain avec le KodakCoin, en 2018. Numerama, Au fait, pourquoi Kodak s'appelle Kodak ?
  • Il subsiste de leurs existences des traces indicibles que seule l’écriture parvient à faire rejaillir. Parmi les odeurs d’écorces et les accents d’anciens parlers, c’est à l’aube de l’an mil qu’irradient le vécu de ces femmes et leur puissance épiphanique. , Agrapha : huit femmes, tressant les mots de l'Apocalypse
  • Tricher à ce niveau de responsabilité revient à avouer que nos institutions vont bien mal. Encore une fois, le comportement fantasque et purement clientéliste de certains députés ne manquera pas de rejaillir sur une institution discréditée et dont le président est désormais en sursis. Webdo, ARP : Le scandale des 18 bulletins nuls

Images d'illustration du mot « rejaillir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rejaillir »

Langue Traduction
Anglais rebound
Espagnol rebote
Italien rimbalzo
Allemand rebound
Chinois 回弹
Arabe الانتعاش
Portugais rebote
Russe отскок
Japonais リバウンド
Basque rebote
Corse rimbattimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rejaillir »

Source : synonymes de rejaillir sur lebonsynonyme.fr

Rejaillir

Retour au sommaire ➦

Partager