Gicler : définition de gicler


Gicler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GICLER, verbe

A. − Emploi intrans.
1. [Le suj. désigne un élément liquide] Jaillir en éclaboussant. Synon. éclabousser, fuser.Elle court. Elle remonte le sentier, piétinant dans les flaques qui giclent (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 295).Il passait constamment sa main gauche sous son nez, comme pour arrêter le saignement. Mais le sang giclait toujours (Sartre, Nausée,1938, p. 211).Je mordais l'orange, un jus sucré giclait dans ma bouche (Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 36).
P. métaph. :
1. Sa misère et sa honte lui serviront de passeport pour entrer au ciel. Là-haut, la boue de son existence giclera autour d'elle en étoiles glorieuses. Aymé, Cléramb.,1950, II, 3, p. 95.
2. P. anal. Se répandre en jaillissant de tous côtés. Le plomb sort par les entailles et se répand dans les chairs en tournoyant et en giclant (Duhamel, Cécile,1938, p. 121) :
2. Il giclait des quartiers de viande, des morceaux de fesses, des rognons loin, jusque dessus la Rue royale et puis dans les nuages.. C'était l'odeur impitoyable, la tripe dans l'urine et les bouffées des cadavres, le foie gras bien décomposé... Céline, Mort à crédit,1936, p. 380.
B. − Emploi trans.
1. Rare. Faire jaillir. Moi, y en a un, près de moi, qui m'a giclé son sang dessus (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 745).
2. Région. (Suisse). Asperger de liquide, éclabousser. Les hommes bien habillés qui font attention à ne pas salir leurs chaussures, à ne pas gicler leurs pantalons bien pliés (A.-L. Grobéty, Zéro positif, Vevey, Bertil Galland, 1975, p. 192).
Emploi pronom. réciproque. Elle aperçut (...) les enfants autour de la fontaine. Elle entendait leurs cris; les garçons et la naine se giclaient (S. Corinna Bille, Juliette éternelle, Lausanne, La Guilde du Livre et Clairefontaine, 1971, p. 26).
REM. 1.
Giclage, subst. masc.Action de gicler; résultat de cette action. Sur la poitrine, les jets se croisaient en filet, si droits qu'on y sentait encore le giclage du sang (Malraux, Espoir,1937, p. 828).
2.
Giclement, subst. masc.Action de gicler; résultat de cette action. Giclements de boue (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1220).Un giclement d'eau (Céline, Voyage,1932, p. 246).
3.
Giclure, subst. fém.Trace, tache laissée par un élément liquide qui a giclé. Synon. éclaboussure.Brûlebois délibérait en lui-même sans souci des giclures de boue qui étoilaient ses larges culottes (Aymé, Brûlebois,1926, p. 151).
Prononc. et Orth. : [ʒikle], (il) gicle [ʒikl̥]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1542 « faire jaillir » (Aretin, Gen., p. 194, éd. 1542 [traduction par le Lyonnais J. de Vauzelles] ds Gdf.), attest. isolée; à nouv. en 1810 (Molard, Mauv. lang. corr., p. 136). Emprunté, à en juger d'apr. les attest. supra, au fr.-prov. jicler, gigler (cf. jiclia, jiclio ds Du Puitsp.); ce mot est apparenté à toute une famille attestée dans une grande partie du domaine gallo-roman avec des formes et des sens divers. La comparaison des formes cisclar a prov. (mil. xiiieds Levy) « crier à haute voix; siffler; pleuvoir et venter »; cisler a. fr. « fouetter » (ca 1120 ds T.-L.) et gisclar (de même sens que cisclar, mil. xiiieds Levy), justifie un étymon commun *cisculare, d'orig. inc.; on a avancé l'hyp. d'une altération de fistulare « jouer de la flûte », soit sous l'infl. de sibilare « produire un sifflement, siffler » (mais les résultats du traitement phonét. de l'initiale ci-, si- donnant toujours ci- rendent impossible ce croisement, cf. FEW t. 2, 1, p. 714b), soit sous une infl. onomatopéique (cf. Jud. R. 44. 131). Fréq. abs. littér. : 131. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 290.

Gicler : définition du Wiktionnaire

Verbe

gicler \ʒi.kle\ transitif intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Jaillir en éclaboussant, éclabousser, fuser.
    • Elle court. Elle remonte le sentier, piétinant dans les flaques qui giclent. — (Claude Farrère, L’Homme qui assassina, 1907, page 295)
    • Il passait constamment sa main gauche sous son nez, comme pour arrêter le saignement. Mais le sang giclait toujours. — (Jean-Paul Sartre, La Nausée, Gallimard, 1938, page 211)
    • Je mordais l’orange, un jus sucré giclait dans ma bouche. — (Françoise Sagan, Bonjour tristesse, Julliard, 1954, page 36)
    • Sa misère et sa honte lui serviront de passeport pour entrer au ciel. Là-haut, la boue de son existence giclera autour d’elle en étoiles glorieuses. — (Marcel Aymé, Clérambard, II, 3, 1950, page 95)
  2. Se répandre en jaillissant de tous côtés.
    • Le plomb sort par les entailles et se répand dans les chairs en tournoyant et en giclant. — (Georges Duhamel, Chronique des Pasquier, vol. 7 : Cécile parmi nous, Mercure de France, Paris, 1938, page 121)
    • Il giclait des quartiers de viande, des morceaux de fesses, des rognons loin, jusque dessus la Rue royale et puis dans les nuages. C’était l’odeur impitoyable, la tripe dans l’urine et les bouffées des cadavres, le foie gras bien décomposé… — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, Paris, 1936, page 380)
  3. Asperger de liquide, éclabousser.
    • Les hommes bien habillés qui font attention à ne pas salir leurs chaussures, à ne pas gicler leurs pantalons bien pliés. — (Anne-Lise Grobéty, Zéro positif, Bertil Galland, Vevey, 1975, page 192)
  4. (Familier) Dégager; débarrasser quelqu’un ou quelque chose en le retirant d’un lieu où il se trouvait engagé.
    • Et à droite, là où c’est coupé, il y a un autre type, et ce type, c’est Monk ! Et là, on comprend tout ! D’un coup de ciseau, on le fait gicler, l’indésirable ! Le fâcheux ! Merci, au revoir ! — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 114)
    • Maintenant les nains ont giclé Blanche Neige et tapent. — (IAM, Petit Frère)
  5. (Vulgaire) Éjaculer.
    • Parfois, il y a une éjaculation pas totalement rétrograde mais le sperme ne gicle plus. — (L'activité sexuelle, Éditions Le Manuscrit, page 107)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gicler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GICLER. v. intr.
Jaillir en éclaboussant. Il est populaire.

Gicler : définition du Littré (1872-1877)

GICLER (ji-klé) v. n.
  • Terme populaire. Rejaillir en éclaboussant. Un maçon prenant de la chaux dans sa truelle et la faisant rejaillir de tous côtés en l'appliquant sur le mur la chaux a giclé. On dit aussi, quand une roue de voiture fait rejaillir de la boue en entrant dans une ornière, que la boue a giclé.

REMARQUE

On le trouve aussi écrit jicler. F… P… Le sang avait jiclé contre le mur, au-dessus du lit. - M. le Président : Qu'entendez-vous par ce mot de jicler ? - Le témoin : Je veux dire que le sang avait jailli violemment ; c'étaient des gouttes rondes et des gouttes en long, Gaz. des Trib. 17-18 mars 1873, p. 264, 3e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gicler »

Étymologie de gicler - Littré

Provenç. giscle, pousse, jet ; gisclament, retentissement. Origine inconnue. Le giclet, nom d'une plante (voy. ce mot au Dictionnaire) y appartient. En basse Bourgogne on dit gigler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gicler - Wiktionnaire

(1542)[1] Probablement d’un étymon *cisculare (d’origine inconnue, peut-être onomatopéique), via le francoprovençal jicler / gigler, les premières attestations étant lyonnaises[2]. Les variantes anciennes de ce verbe se retrouvent dans plusieurs régions, avec les sens de « jaillir », « projeter un liquide », « éclabousser ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gicler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gicler ʒikle play_arrow

Conjugaison du verbe « gicler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe gicler

Évolution historique de l’usage du mot « gicler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gicler »

  • MERI SENSHI (7) est une compétitrice entraînée par Stéphane Wattel que nous aimons beaucoup et qui ne va pas tarder à remporter son Quinté+. Plaisante il y a quelques jours face aux mâles, elle se présente de manière rapprochée ici. Face aux seules femelles, si Théo Bachelot la fait « gicler » au moment voulu, alors nous pouvons affirmer qu’elle terminera de belle manière.SPECIAL APPEAL (13) partira avec la grande confiance d’un Jean-Pierre Gauvin en attendant une très grande performance dans ce lot. En théorie pure, si elle répète sa dernière course de rentrée au niveau handicap effectuée sur l’hippodrome de Deauville, sa place est dans les cinq.Suivez notre pronostic et pariez en ligne avec ZEturf : Jusqu’à 250€ de bonus offerts Sports.fr, Prix du Palais des Glaces, Les Vertus sur l'hippodrome de Chantilly
  • ROYALIST (2) a connu tous les malheurs du monde en dernier lieu dans la phase finale. Ici, si ce mâle de quatre ans a les mêmes ressources que lors de son dernier essai au niveau handicap et qu’il peut surtout gicler au moment voulu, alors il est certain que Max Guyon se fera plaisir dans la phase finale. Sports.fr, Prix de la Côte de Nacre, Savoir Aimer sur l'hippodrome de Clairefontaine
  • La présidente Berthault rapporte la teneur des propos (« Fais-moi jouir, fais-moi gicler et je te laisserai tranquille ») et évoque l’angoisse qui tenaillait la victime. « Tu as mis ta petite jupe aujourd’hui ? Tu es au bord de ta piscine ? Tu as mis ta petite culotte ? » La dame avait l’oppressant sentiment que son interlocuteur l’épiait de près et qu’il connaissait sa maison. , Faits-divers - Justice | En deux jours, il abreuve une dame de 88 appels à caractère sexuel

Images d'illustration du mot « gicler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gicler »

Langue Traduction
Corse squirt
Basque squirt
Japonais 潮吹き
Russe спринцовка
Portugais esguicho
Arabe بخ
Chinois 喷出
Allemand spritzen
Italien schizzare
Espagnol chorro
Anglais squirt
Source : Google Translate API

Synonymes de « gicler »

Source : synonymes de gicler sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires