Régenter : définition de régenter


Régenter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉGENTER, verbe

A. − Empl. intrans.
1. Vieilli. Exercer les fonctions de régent (v. ce mot II C); enseigner. Geoffroy régentait au théâtre comme au collège (Thibaudet, Hist. litt. fr., 1936, p. 84).
2. P. anal. Diriger à la manière d'un régent. La maréchale de Luxembourg aurait désavoué une pareille élève [Mmede Genlis] qui, à côté de l'autorité, supprimait le charme, et qui, au lieu de plaire en avertissant, ne savait que régenter (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 4, 1862, p. 28).Un avocat est rompu à écouter les plus insipides arguties, tandis qu'un professeur toujours veut régenter (Barrès, Appel soldat, 1900, p. 184).
B. − Empl. trans.
1. Vieilli. Enseigner, diriger des élèves en qualité de régent (v. ce mot II C). Si M. Delteil n'eût pas promis à l'aînée des marchandes de modes de veiller à l'éducation de son fils, il aurait quitté depuis longtemps le collège de Laon, car il se sentait incapable de régenter ses élèves (Champfl., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 233).Peu après, quand la Myon Groisne, qui tenait l'école, mourut, elle vint prendre sa place dans le bourg et ne se mêla plus que de régenter les enfants (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 264).
2. P. anal.
a) Vieilli. Diriger à la manière d'un régent au moyen de préceptes et de théories; faire la leçon. [Ils] avaient trouvé moquable et impertinent de voir des gens sans nulle pratique des affaires, et tout spéculatifs, quitter leurs livres pour régenter les princes et pour gouverner l'état comme leurs classes (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 328).
b) Péj. Diriger de manière autoritaire; aimer à dominer les autres; imposer ses vues. Oh! monsieur, s'écria la reine [Marie Stuart] (...). Il est gentil ton peuple? si tu voulais le régenter toi seul, il te goberait comme une fraise (Balzac, Martyr calv., 1841, p. 130).Une jeune épouse qui n'a pas son domaine familier, si petit soit-il, ressemble beaucoup à une esclave. On comprend la réflexion de cette nouvelle venue dans une ferme (...). La vie d'intérieur me répugne car je dois supporter la présence de ma belle-mère qui régente tout (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 50).
c) Exercer une influence prédominante; dominer un système, un courant de pensée. Depuis que Rome ne commandait plus au monde par l'épée des légions, elle le régentait avec deux textes, le droit canonique et le droit romain (Michelet, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. i).Elle a d'ailleurs peu de prétentions aux sciences, contente de régenter les lettres et les arts (Toulet, Nane, 1905, p. 123).
Prononc. et Orth.: [ʀeʒ ɑ ̃te], (il) régente [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1416-22 trans. « gouverner, régner sur, diriger » (J. de Courcy, La Boucquechardière, Ars. 3514, f o255a ds Gdf. Compl.); b) ca 1485 absol. « gouverner, régner, être celui qui dirige » (Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 250); 2. a) 1529 absol. « être professeur, enseigner » (Tory, Champfleury, I, III, 49 r ods Hug.); b) 1580 trans. « enseigner à, apprendre à, faire la leçon à (des élèves) » (Montaigne, Essais, II, IV, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 364); c) 1remoit. xviiies. trans. « enseigner, apprendre (une matière) » (Saint-Simon, Mém., éd. A. de Boislisle, t. 24, p. 150); 3. 1588 trans. « dominer, mener » (Montaigne, op. cit., III, XIII, p. 1074). Dér. de régent*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 64.

Régenter : définition du Wiktionnaire

Verbe

régenter \ʁe.ʒɑ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Être régent, diriger.
    • C’est un homme qui a la manie de régenter.
  2. (Vieilli) Diriger une classe.
    • Quoi ! toujours, malgré nos remontrances,
      Heurter le fondement de toutes les sciences,
      La grammaire, qui sait régenter jusqu’aux rois,
      Et les fait, la main haute, obéir à ses lois !
      — (Molière, Les Femmes savantes, acte II, scène VI)
  3. Aimer à dominer et vouloir toujours que son avis prévale.
    • Sa volonté suprême régenta jusqu’aux intérêts locaux. — (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Parce qu’elle est parisienne, elle croyait tout régenter ici, mais c’est une Parisienne de la rue, sans aucune éducation […] — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VII, Gallimard, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Régenter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉGENTER. v. tr.
Il se dit de Ceux qui aiment à dominer et qui veulent toujours que leurs avis prévalent. Il régente tous ses confrères. Je ne me laisse pas ainsi régenter. Absolument, C'est un homme qui a la manie de régenter.

Régenter : définition du Littré (1872-1877)

RÉGENTER (ré-jan-té) v. n.
  • 1Être régent dans un collége. Il régente dans tel collége. Denys le tyran, régentant à Corinthe, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, II, Pythagore.
  • 2 Fig. Dominer, gouverner, faire la leçon. Vous ne me reconnaissez plus ; me voilà une vraie commère [s'occupant de la nourrice et de l'enfant de Mme de Grignan] ; je m'en vais régenter dans mon quartier, Sévigné, 8 avr. 1671. Langlée régentait au Palais-royal, chez M. le Grand et chez ses frères, Saint-Simon, 75, 231. Tout y régente, et c'est là qu'à bon titre Les ânes mêmes sont docteurs, Lamotte, Fabl. I, 2.
  • 3 V. a. Faire une classe en qualité de régent (vieilli en cet emploi). Il a longtemps régenté la troisième. Le P. Sanlecque, religieux de Sainte-Geneviève, excellait à régenter l'éloquence et les humanités, Saint-Simon, 352, 131.

    Fig. Enseigner comme un régent. La grammaire, qui sait régenter jusqu'aux rois, Et les fait, la main haute, obéir à ses lois, Molière, F. sav. II, 6. La vieillesse est toujours sujette à radoter ; Cependant les vieillards veulent nous régenter, Destouches, Irrésolu, II, 10. D'ignorants barbouilleurs qui ont assez d'amour-propre pour régenter devant le public un homme qui en sait cent fois plus qu'eux, La Harpe, Cours de litt. t. VIII, p. 230.

HISTORIQUE

XVe s. [Un vieux roi] estoit fort ancien pour regenter [gouverner], Perceforest, t. IV, f° 66.

XVIe s. Edouard qui regenta [gouverna] si longtemps nostre Guienne, Montaigne, I, I. Cette amitié qui possede l'ame, la regente en toute souveraineté, Montaigne, I, 216. Les enfants en nos jours regentent les plus vieux sur les lois ecclesiastiques, Montaigne, I, 400. Quand Platon faict le legislateur, il emprunte un style regentant et asseverant, Montaigne, II, 244.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « régenter »

Étymologie de régenter - Littré

Régent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de régenter - Wiktionnaire

(1418) Dénominal de régent (→ voir régir). Intransitif au XIVe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « régenter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
régenter reʒɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « régenter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe régenter

Citations contenant le mot « régenter »

  • Un jour le Pr. Delfraissy, président du conseil scientifique, refuse le déconfinement au sénat. La peur en couronne de puissance, le savoir devenu une arme contre le pouvoir politique : le conseil scientifique a pris la République. Tout est symbolique dans cette décision : une humiliation du pouvoir démocratique et des assemblées. Il brille par son pouvoir médical comme beaucoup de ses coreligionnaires, décidant de tout, voulant tout régenter comme Fagon qui voulait avoir la main sur Louis XIV. Le conseil scientifique a pris le pouvoir pour faire aboutir une véritable junte médicale. A tel point que le président de la République se déplacera à deux reprises à l’hôpital de la Pitié Salpetrière, qui devient alors le centre du pouvoir par son université : la noblesse médicale reçoit la République pour la manœuvrer. La Règle du Jeu, Patrick Pelloux, Critique de la raison d’un ordre médical - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • Notre conseil pour votre journée: ne cherchez pas à régenter la vie de votre entourage même si ça part d'un bon sentiment ! , Horoscope du Jeudi 16 juillet 2020
  • L’Etat doit définir un cap notamment en matière économique, mais ne doit plus vouloir régenter l’ensemble des aspects de cette ligne de conduite. De la même manière, l’engagement écologique de la population doit trouver des traces concrètes dans l’action publique, qui ne doit pas cependant se substituer au pouvoir de chacun. FranceSoir, La place de l’Etat dans la conduite de la France : une question centrale ?
  • Comme le MPR «parti-État», comme l’AFDL «conglomérat des aventuriers», le PPRD/FCC doit réaliser que sa prétention d’avant janvier 2019 à indéfiniment régenter la RD Congo comme une monarchie républicaine n’est plus acceptable. Le terreau où il avait recruté ses 500 hommes liges est en voie d’assèchement rapide. , mediacongo.net - Actualités - PPRD/FCC, une forteresse prenable
  • D’où l’importance des politiques publiques, qui commencent par l’éducation artistique et culturelle, pour contrebalancer cette tendance dominante et laisser leurs chances à des formes dont l’expression ne se traduit pas en débouchés économiques immédiats. Le rôle du politique n’appartient pas au passé et l’on aurait tort de laisser les plateformes numériques tout régenter. La Croix, Va-t-on vers la fin de la culture patrimoniale ?
  • Paris aurait-il enfin compris que sur certains sujets, il ferait mieux de faire confiance aux territoires plutôt que de vouloir tout régenter et, souvent, faire entrer en ligne de compte des considérations politiques nationales bien éloignées des réalités locales. On peut le croire à entendre le nouveau Premier ministre évoquer avec insistance le droit à la différenciation des territoires qui doit être consacré dans une loi organique. petitbleu.fr, Le Lot-et-Garonne, "labo" de la "France des territoires" ? - petitbleu.fr
  • Flageolet se mit à croire qu’il allait régenter tout ce petit monde des quais et des rives. Non pas qu’il se sentit de taille à donner des coups de becs dans les mollets de tous les hôtes noctambules de la place, il ne faisait pas la maille pour ça, mais en faisant appel aux cohortes belliqueuses des oies pour mener à la baguette tout ce joli monde. AgoraVox, Flageolet le vilain petit canard - AgoraVox le média citoyen
  • Si la vérité nous fait parfois défaut, c’est parce que nous avons commencé à lui manquer, en prétendant la régenter et la connaître. De Christian Bobin / Le huitième jour de la semaine
  • Exiger l’homme sans passions, c’est vouloir régenter la nature. De Antoine de Rivarol / L’esprit de Rivarol

Images d'illustration du mot « régenter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « régenter »

Langue Traduction
Corse guvernà
Basque agintzea
Japonais 支配する
Russe управлять
Portugais governar
Arabe ترأس، قاد
Chinois 统治
Allemand regieren
Italien governare
Espagnol mandar
Anglais to rule
Source : Google Translate API

Synonymes de « régenter »

Source : synonymes de régenter sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires