La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « récidive »

Récidive

Variantes Singulier Pluriel
Féminin récidive récidives

Définitions de « récidive »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCIDIVE, subst. fém.

I. − MÉD. Réapparition d'une affection (surtout infectieuse) plus ou moins longtemps après sa guérison. Récidive du cancer, d'une phlébite, d'une tumeur, de la variole; craindre, redouter une récidive. Il n'était pas guéri, et les fièvres intermittentes sont sujettes à de fréquentes et dangereuses récidives (Verne,Île myst., 1874, p. 510).À l'opposé de la rechute, la récidive est due à un nouveau contact infectieux. Cette distinction ne s'applique qu'aux processus microbiens. Dans les cas de tumeurs malignes les récidives sont de nouvelles manifestations du même processus initial (Méd.1966).
II.
A. − DR. PÉNAL. Fait de commettre, après une condamnation définitive, une nouvelle infraction; état d'un délinquant qui a commis une nouvelle infraction. Cas de récidive; il y a récidive. Treize mois de prison pour coups et blessures, avec récidive (Mille,Barnavaux, 1908, p. 134):
La récidive est générale ou spéciale, c'est-à-dire qu'elle existe pour deux infractions différentes ou seulement pour deux infractions semblables; elle est perpétuelle ou temporaire, c'est-à-dire qu'elle existe quel que soit le délai qui sépare les deux infractions, ou seulement si la seconde infraction est commise dans un certain délai qui court depuis l'expiration de la première peine. Jur.1981.
Être en récidive. Heureusement, pour toi, je ne dresserai pas de procès-verbal, tu serais en récidive, et tu n'as pas de port d'armes! (Balzac,Méd. camp., 1833, p. 136).
Récidive correctionnelle. ,,Récidive dans laquelle la seconde infraction est passible d'une peine d'emprisonnement correctionnel et dont le premier terme est une condamnation qui dépasse (grande récidive correctionnelle (...)) ou ne dépasse pas (petite récidive correctionnelle (...)) une année d'emprisonnement`` (Cap. 1936). Récidive de contravention. ,,Récidive dans laquelle n'entrent en jeu que des contraventions de simple police`` (Cap. 1936). Récidive criminelle. ,,Récidive qui consiste, pour un individu ayant encouru déjà une condamnation à une peine criminelle, à commettre une nouvelle infraction pour laquelle il encourt encore une peine criminelle`` (Cap. 1936).
B. − Courant
1. Fait de retomber dans la même faute, la même erreur. Synon. rechute.Une faute n'est pas le vice (...) mais, après de constantes récidives, le vice fut visible (Balzac,Rabouill., 1842, p. 322).Par mainte et mainte récidive Vous l'avez forcé [Dieu] de punir (Pommier,Enfer, 1853, p. 48).
2. P. ext.
a) Fait de faire de nouveau ce qu'on a déjà fait. Édouard (...) prit de nouveau l'accord (...). Son oreille n'étant pas encore satisfaite, il (...) exposa une seconde fois les fragments de sa flûte à la chaleur du foyer. Cette malheureuse récidive fit naître dans l'assistance un sourd murmure (Feuillet,Mariage monde, 1875, pp. 5-6).
b) Répétition. Ses yeux retombèrent sur le miroir, et il revit la vision. Les quatre lignes s'y dessinaient avec une netteté inexorable. Cette fois ce n'était pas un mirage. La récidive d'une vision est une réalité (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 388).
REM.
Récidivisme, subst. masc.Tendance à la récidive. a) Dr. [Corresp. à supra II A] Le récidivisme (...) pose le problème de la persistance dans l'adoption d'un comportement antisocial (...) [et] celui de l'inefficacité des mesures prises lors de la première infraction (Yam.-Kell.1970).V. infra dér. récidivité b ex.b) [Corresp. à supra II B 1] [Les perversions] rayonnent toujours autour de l'inadaptabilité sociale, greffée sur l'anarchie des instincts. L'irréductibilité des tendances perverses se traduit par le récidivisme incessant de la faute, l'incorrigibilité en apparence absolue (Mounier,Traité caract., 1946, p. 727).
Prononc. et Orth.: [ʀesidi:v]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. 1561 terme de méd. « réapparition d'une maladie » (A. Paré, Des tumeurs en particulier, éd. J. Fr. Malgaigne, VI, 15, t. 1, p. 408); 2. 1593 « action de retomber dans le même crime » (Archives municipales de Bayonne, Registres Français, 2, 543 cité par K. Baldinger ds R. Ling. rom. t. 20, p. 84). Empr. au lat. médiév.recidiva « reprise » (1190 ds Nierm. et Du Cange), fém. subst. de l'adj. lat. class. recidivus « qui retombe, qui revient », dér. de recidere « retomber ». Fréq. abs. littér.: 56.
DÉR.
Récidivité, subst. fém.a) Méd. [Corresp. à supra I] ,,S'est dit en parlant de certaines tumeurs pour désigner le fait de leur récidive, considéré comme une qualité qui leur serait inhérente`` (Littré-Robbin 1865). b) Dr. [Corresp. à supra II A] Les législations modernes ont envisagé le problème [de la récidive] sous l'angle de la récidivité, c'est-à-dire de la tendance à délinquer en tant qu'elle entraîne un danger social particulier, et du récidivisme, c'est-à-dire de cette même tendance en tant qu'elle correspond à certaines caractéristiques de l'homme délinquant contre lesquelles il convient d'agir (Yam.-Kell.1970). [ʀesidivite]. 1resattest. a) 1858 terme de méd. « tendance qu'ont certaines tumeurs à réapparaître » (Littré-Robin Add.), b) 1864 « tendance à tomber en récidive, en parlant des criminels » (Journal de médecine mentale, t. 4, p. 52 ds Littré 1869); dér. sav. de récidive, suff. -ité, v. -té.

Wiktionnaire

Nom commun - français

récidive \ʁe.si.div\ féminin

  1. Rechute dans une faute ; action de commettre de nouveau le même délit, le même crime.
    • La prison devrait être une école de la réinsertion, elle devient une école de la récidive. — (Martin Lavielle, « Emmanuel Macron prend le risque de mettre plus de détenus en prison » sur Ouest-France.fr. Mis en ligne le 7 mars 2018)
    • Les lois qui frappent la récidive correctionnelle ne font pas, en effet, de distinction entre la récidive locale et la récidive encourue en divers points du territoire de la République. — (Alphonse Bertillon, Identification anthropométrique, instructions signalétiques, Imprimerie Administrative, 1893, pages xiii-xvi)
    • Être accusé de vol avec récidive.
    • Le conducteur présumé du véhicule lors des faits, un homme de 46 ans, a été mis en examen pour assassinat, délit de fuite et conduite en état alcoolique en récidive légale. Son casier judiciaire porte la mention de 13 condamnations, la plus récente pour récidive de conduite en état alcoolique en mars 2019. — («Femme percutée mortellement à Béziers : le chauffard mis en examen pour assassinat», Le Figaro avec AFP, 26 décembre 2021)
  2. (Médecine) Réapparition d’une maladie après une guérison en apparence complète et au bout d’un laps de temps quelquefois fort long.
    • Ainsi, il paraît logique d’anticoaguler les patients présentant une cardiopathie à haut risque de récidive embolique : prothèses valvulaires mécaniques, valvulopathies mitrales, infarctus du myocarde récent, cardiomyopathies dilatées, anévrysmes ventriculaires, fibrillation auriculaire non rhumatismale associée à un thrombus intracavitaire. — (Les anticoagulants, ouvrage collectif coordonné par Hervé Décousus, 2006, page 44)
    • Hallopeau présenta devant l’Académie de médecine l’observation d'un homme de 35 ans atteint d’une syphilis secondaire d’abord traitée par le mercure puis par le salvarsan du fait d’une récidive. Après deux injections, le malade mourait. — (Gérard Tilles, Dermatologie des XIX et XXe siècles: Mutations et controverses, Springer, 2011, page 195)
    • Compte tenu de la classification de son cancer, Lucile rechercha sur Internet les statistiques de récidive. À l’horizon de cinq ans, seulement 25 % des patients avaient survécu. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCIDIVE. n. f.
Rechute dans une faute; Action de commettre de nouveau le même délit, le même crime. En cas de récidive. À la première récidive, il sera puni. Il y a récidive. La récidive entraîne une peine plus forte que celle à laquelle on a été condamné précédemment. Être accusé de vol avec récidive. En termes de Médecine, il signifie Réapparition d'une maladie après une guérison en apparence complète et au bout d'un laps de temps quelquefois fort long. La récidive d'une tumeur.

Littré (1872-1877)

RÉCIDIVE (ré-si-di-v') s. f.
  • 1 Terme de médecine. Réapparition d'une maladie après le rétablissement complet de la santé, au bout d'un laps de temps indéfini qui quelquefois se compte par années. La récidive d'une tumeur qui avait été extirpée.
  • 2Action de retomber en la même faute, le même délit, le même crime. Qu'il ne serait permis de railler Homère deux fois, et qu'on ne permettrait point la récidive, Fontenelle, Jugement de Plut. Les nouveaux traits contre Louis XIV, répandus dans le discours sur la polysynodie, étaient regardés comme une récidive, et comme un oubli impardonnable du repentir que l'abbé de Saint-Pierre avait paru témoigner dans la précédente accusation, D'Alembert, Éloges, l'Ab. de St-Pierre, note 15. Le châtiment d'une faute s'accroîtra par les récidives, Raynal, Hist. phil. I, 8. Des peines de la récidive pour crimes et délits : Quiconque, ayant été condamné à une peine afflictive ou infamante, aura commis un second crime…, Code pénal, liv. I, ch. 4.
  • 3 Par analogie, faute d'action ou de langage où l'on retombe. De pas mis avec rien tu fais la récidive ; Et c'est, comme on t'a dit, trop d'une négative, Molière, Femm. sav. II, 6. Elles craignaient avec raison qu'après les avoir surprises la nuit dernière, il ne leur sût mauvais gré de la récidive, Lesage, Diabl. boit. 5.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils [des gens affectés de hernie, de maigres devenus gras] ont laissé de porter le brayer sans aucune recidive, Paré, VI, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉCIDIVE, s. f. (Jurisprud.) est la rechute dans une même faute. La récidive est punie plus rigoureusement que le délit qui est commis pour la premiere fois.

Dans les jugemens qui se rendent en matiere d’injures, rixes & autres excès, on fait défenses aux parties de récidiver, sous plus grande peine, ou sous telle peine qu’il appartiendra. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « récidive »

Lat. recidivus, sujet à retomber, de re, et cadere, tomber (voy. CHOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin recidivus (« qui revient, qui renaît »), par substantivation de l'adjectif dérivé de recidere (« retomber » → voir re- et cadere).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « récidive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
récidive residiv

Citations contenant le mot « récidive »

  • Connu des services de police avec dix-neuf condamnations et en état de récidive légale, il est condamné à six mois d’emprisonnement ferme. La Voix du Nord, Calais: prison ferme pour un vol de trottinette et violences en récidive
  • Par ailleurs, en cas de récidive sous quinze jours après une première amende, la contravention passe à 1 500 euros. Lyon Capitale, Masque obligatoire : quel est le montant de l'amende en cas de récidive ?
  • « Le caractère récent des filières djihadistes syro-irakiennes et de leur traitement judiciaire (près de 600 personnes jugées depuis 2014, dont la majorité est encore en détention) ne permet pas de porter une appréciation pertinente sur le risque de récidive de la part de ces personnes », selon le document. , Terrorisme : 60 % des « vétérans » français du djihad ont récidivé à leur retour, selon une étude
  • Le Narbonnais était en récidive de conduite en état alcoolique. lindependant.fr, Narbonne : ivre au volant et en récidive - lindependant.fr
  • Ce 22 juillet, c’est en vidéo conférence que comparaissait devant le tribunal de Saint-Brieuc cet homme de 58 ans, accusé d’exhibition sexuelle à Ploubazlanec. Le 29 juin, dans la même commune proche de Paimpol,  il avait,  derrière un rocher sur la plage, cédé une fois encore à ses pulsions interdites. Il avait été incarcéré le jour même puisque la récidive avait été retenue. , Ploubazlanec. L'exhibitionniste récidive huit jours plus tard, au même endroit | La Presse d'Armor
  • Enquête« Le Monde » a assisté, pendant six mois, à Lyon, aux séances d’un groupe de discussion réunissant douze auteurs de violences conjugales. L’administration pénitentiaire mise sur l’échange entre condamnés pour prévenir la récidive. Le Monde.fr, « Je n’avais plus les mots » : à Lyon, paroles d’hommes violents pour prévenir la récidive
  • Ces deux délits ont été commis en état de récidive légale. Le prévenu avait déjà été condamné pour les mêmes faits par la même juridiction, en 2016 et 2018. www.leberry.fr, En récidive, un sexagénaire saint-amandois condamné à trois mois de prison pour usage et conduite sous cannabis - Bourges (18000)

Traductions du mot « récidive »

Langue Traduction
Anglais recidivism
Espagnol reincidencia
Italien recidività
Allemand rückfälligkeit
Chinois 累犯
Arabe الإرتداد
Portugais reincidência
Russe рецидив
Japonais 再犯
Basque recidivism
Corse ricidivismu
Source : Google Translate API

Synonymes de « récidive »

Source : synonymes de récidive sur lebonsynonyme.fr

Récidive

Retour au sommaire ➦

Partager