Réaction : définition de réaction


Réaction : définition du Wiktionnaire

Nom commun

réaction \ʁe.ak.sjɔ̃\ féminin

  1. (Physique) Action d’un corps sur un autre qui agit ou vient d’agir sur lui.
    • La réaction est toujours égale à l’action.
  2. (Chimie) Modifications d’ordre chimique résultant de l’action d’un corps sur un autre.
    • Les hydrocarbures ainsi que les glucosines déterminent indirectement cette réaction, car ils donnent naissance à des sucres lorsqu’on les traite à l’acide sulfurique. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Un tel milieu est susceptible de protoner tout substrat organique et de favoriser des réactions improbables en chimie classique. — (Michel Marty, Michel Boiron, Eurocancer 2003, compte-rendu du XVIe congrès, 8-9-10 juillet 2003, 2003)
    • C'est le cas par exemple de la réaction d'un diacide sur un dialcool qui donne naissance à un polyester et à de l'eau qui doit être éliminée si on souhaite que la réaction conduise effectivement à des grandes molécules. — (Claude Duval, Matières plastiques et environnement, Dunod, 2e éd, 2009, p.11)
    • Le diiode permettant d’étalonner la solution de thiosulfate peut être aussi préparé extemporanément par oxydation des iodures par le dichromate de potassium en milieu acide selon la réaction : Cr2O72- + 6 I- + 14 H+ → 2 Cr3+ + 3 I2 + 7 H2O. — (Jean-Louis Burgot, Chimie analytique et équilibres ioniques, Lavoisier, 2011, page 332)
  3. (Physiologie) Action de l’organisme en réponse à une excitation quelconque.
    • Avec l’utilisation d’antigènes de tréponèmes pâles tués, les réactions sérologiques ont vu leur sensibilité et leur spécificité nettement améliorées. — (François Pebret, Maladies infectieuses : toutes les pathologies des programmes officiels des études médicales ou paramédicales, Heures de France, 2003, page 497)
  4. Émotion que provoque un reproche, une menace, une nouvelle heureuse ou fâcheuse, etc.
    • Plus que l’opinion cancanière, l’instituteur redoute l’intime réaction d’Héloïse. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • J'eus envie de demander où était mon erreur, mais il était clair que mon chef ne tolérait pas les questions, comme l'avait prouvé sa réaction à mon investigation au sujet du destinataire. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 11)
    • Il manque de sang-froid, ses réactions sont violentes. Je croyais l’affliger en lui apprenant cette nouvelle : sa réaction a été faible, a été nulle.
  5. (Politique) Mouvement d’opinion qui agit dans un sens contraire au mouvement qui a précédé.
    • Sous Auguste, toutefois, une profonde réaction se produisit. En 27, on décida le rétablissement de la vieille république, c’est-à-dire, de l’aristocratie […] — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Plusieurs fois, des écrivains éloquents crurent qu’ils pourraient déterminer un courant de réaction contre ces doctrines […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, Les Préjugés contre la violence, 1908, p. 125)
    • Toutefois la pacification des villes ne va pas sans réactions parfois violentes et soudaines de fanatiques irréductibles. — (Michel Droit, De Lattre, maréchal de France, Pierre Horay, éditions de Flore, 1952, p.21)
  6. (En particulier) Action d’un parti politique qui s’efforce de rétablir l’état de choses antérieur.
    • La réaction thermidorienne.
  7. (En particulier) (Par ellipse) Ce parti lui-même.
    • Combattre la réaction, les menées de la réaction.
    • L’opposition accusait les conservateurs de favoriser la réaction.
  8. (Équitation) Chacun des mouvements plus ou moins vifs et brutaux d’un cheval, et chacune des secousses que ces mouvements font éprouver au cavalier.
    • Ce cheval a les réactions dures.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Réaction : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉACTION. n. f.
T. de Physique. Action d'un corps sur un autre qui agit ou vient d'agir sur lui. La réaction est toujours égale à l'action. En termes de Chimie, il désigne des Modifications d'ordre chimique résultant de l'action d'un corps sur un autre. En termes de Physiologie, il désigne une Action de l'organisme en réponse à une excitation quelconque.

RÉACTION se dit, dans le langage courant, d'une Émotion que provoque un reproche, une menace, une nouvelle heureuse ou fâcheuse, etc. Il manque de sang-froid, ses réactions sont violentes. Je croyais l'affliger en lui apprenant cette nouvelle : sa réaction a été faible, a été nulle. Il se dit encore d'un Mouvement d'opinion qui agit dans un sens contraire au mouvement qui a précédé. Réaction politique, religieuse, philosophique, littéraire. La réaction contre le naturalisme, contre le positivisme. Il se dit particulièrement de l'Action d'un parti politique qui s'efforce de rétablir l'état de choses antérieur. La réaction thermidorienne. Il se dit plus particulièrement encore, et par ellipse, de ce Parti lui-même. Combattre la réaction, les menées de la réaction. L'opposition accusait les conservateurs de favoriser la réaction. Il se dit spécialement d'une Réaction dans le sens conservateur. En termes d'Équitation, il désigne Chacun des mouvements plus ou moins vifs et brutaux d'un cheval, et chacune des secousses que ces mouvements font éprouver au cavalier. Ce cheval a les réactions dures.

Réaction : définition du Littré (1872-1877)

RÉACTION (ré-a-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1 Terme de physique. Action opposée à une autre ; résistance active à un effort quelconque. C'est par réaction que le corps élastique comprimé rebondit à la hauteur d'où il est tombé, et qu'un corps choqué frappe un autre corps avec le même intensité qu'il a été frappé lui-même. Il faut faire attention à ce principe certain, que la réaction est égale à la résistance que trouve l'action, ou qu'un corps qui en choque un autre, souffre dans ses parties la même compression qu'il produit dans l'autre, Malebranche, Rech. Lois des mouv. part. 2. C'est une loi générale de la nature, que la réaction est égale et contraire à l'action, Laplace, Expos. IV, 1.
  • 2Effort qui est suscité, en retour, par une action. Dans les mouvements physiques, l'action est toujours suivie d'une réaction, Montesquieu, Espr. V, 1. L'action de ce feu [le feu central] est si grande, la force de l'explosion est si violente, qu'elle produit, par sa réaction, des secousses assez fortes pour ébranler et faire trembler la terre, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. Œuv. t. II, p. 292.

    Fig. C'est une des réactions de la justice universelle qui gouverne le monde, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

  • 3 Terme d'équitation. La secousse plus ou moins forte que le cheval en action fait éprouver au cavalier qui le monte. Réactions douces. Réactions dures.
  • 4 Terme de chimie. La manifestation des caractères distinctifs d'un corps, provoquée par l'action d'un autre corps.

    Phénomènes entre des corps agissant les uns sur les autres. Les réactions générales qui ont lieu entre les métaux et les acides, Fourcroy, Conn. chim. t. I, p. CX.

  • 5En physiologie et en pathologie, l'action organique qui tend à contre-balancer l'influence de l'agent morbifique par lequel elle a été occasionnée.

    Quelquefois aussi l'action par laquelle un organe irrité détermine l'activité normale ou morbide d'un autre organe qu'on dit alors irrité sympathiquement.

  • 6En science sociale, action contraire suscitée par une action antécédente. Il en est [des parties d'un État] comme des parties de cet univers, éternellement liées par l'action des unes et la réaction des autres, Montesquieu, Rom. IX. Il y a entre les puissances européennes une action et une réaction qui, sans les déplacer tout à fait, les tient dans une agitation continuelle, Rousseau, Paix perp.
  • 7Il se dit de l'ensemble des actes d'un parti opprimé qui devient le plus fort.

    Plus particulièrement, le parti conservateur considéré comme s'opposant à l'action de la révolution. Après la chute de Robespierre, la réaction royaliste fut très violente dans le midi de la France.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Réaction : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉACTION, s. f. terme de Physique, est l’action d’un corps sur un autre, dont il éprouve l’action. Voyez Action.

Les Péripatéticiens définissent la réaction, l’impression que fait un corps sur celui qui l’a affecté, impression qu’il exerce sur la partie même de l’agent qui l’a affecté, & dans le tems que l’agent l’affecte ; comme fait l’eau jettée sur du feu, qui en même tems qu’elle s’y échauffe, éteint le feu.

C’étoit un axiome dans les écoles, qu’il n’y a point d’action sans réaction ; ce que les Scholastiques expriment par ces termes : omne agens, agendo repatitur.

Mais on ignoroit que la réaction est toujours égale à l’action. C’est M. Newton qui a fait le premier cette remarque, & qui nous a appris que les actions de deux corps qui se heurtent l’un l’autre, sent exactement égales, mais s’exercent en sens contraires ; ou, ce qui est la même chose, que l’action & la réaction de deux corps l’un sur l’autre, produisent des changemens égaux sur tous les deux ; & que ces changemens sont dirigés en sens contraires.

Ainsi quelque corps que ce soit qui en presse ou en attire un autre, en est également pressé ou attiré. Voyez Lois de la nature, au mot Nature.

Si un corps mu, venant à en choquer un autre, change son mouvement en quelque direction que ce soit, le mouvement du premier s’est aussi altéré en sens contraire ; & cela en conséquence de la réaction du second corps, & de l’égalité des deux impressions réciproques.

Ces actions produisent des changemens égaux, non pas à la vérité dans les vîtesses, mais dans les mouvemens des deux corps, c’est-à-dire dans les produits de leurs masses par leurs vîtesses. Voyez Percussion, &c. Chambers. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Réaction : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « réaction » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « réaction »

Étymologie de réaction - Wiktionnaire

 Composé de re-, action et réagir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de réaction - Littré

Ré…, et action.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « réaction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réaction reaksjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « réaction »

  • La vidéo qui a fait le buzz a été le passage de la réaction du petit Noa en voyant sa mère métamorphosée. , Sarthe. La réaction de Noa, 9 ans, face à sa mère lors de l'émission "Incroyable transformation" fait le buzz ! | Les Nouvelles de Sablé
  • De nombreux soupçons pesaient sur une probable relation amoureuse entre Cyndi le Cœur et le grand Mopao depuis longtemps. Cette vidéo n’a fait que donner une preuve aux internautes. Après la diffusion de cette vidéo, la réaction de Didi Stone ne s’est pas faite attendre. La mannequin a non seulement unfollow son père, mais elle a aussi supprimé toutes les vidéos et photos de son papa sur son compte Instagram. Une vive réaction qui a suscité des milliers de commentaires des internautes. Afrik.com, Koffi Olomidé infidèle ? La réaction de sa fille Didi Stone
  • Dans beaucoup de choix de la vie, il est difficile de savoir la part de la réaction contre et de l'inclination pour. De Pierre Bourdieu / Les Inrockuptibles - Avril 1997
  • L'injustice peut avoir intérêt à passer les limites : elle suscite alors des réactions dont l'excès lui donnera beau jeu. De Jean Rostand / Carnet d’un biologiste
  • Le théâtre fait appel à l'intelligence, au jugement, à la réflexion, à toutes les facultés et les réactions de l'âme par lesquelles le spectateur se distingue du spectacle. De Jacques Copeau
  • Trop savamment utilisé, trop intelligemment cultivé, le réflexe de la peur engendre des réactions d'indifférence, de renoncement, de pessimisme et... de nihilisme ! De Roger Molinier / L'écologie à la croisée des chemins
  • Les individus sont des énigmes décourageantes, leurs réactions sont imprévisibles. Malgré l'existence en commun, les êtres sont éternellement seuls et séparés. De Reine Malouin / Cet ailleurs qui respire
  • La vie à deux est une merveilleuse expérience chimique, à condition de suivre sérieusement les réactions afin de ne pas rater le résultat. De Lauréanne Harvey / L'Amour... assassin
  • La modestie doit être la réaction naturelle de l'homme qui reçoit les acclamations que lui ont valu le sang versé par ses subordonnés et le sacrifice de ses amis. De Dwight Eisenhower / Allocution au Guild-hall - Londres 1945
  • Quand on est encore trop jeune pour se raser, l'optimisme est une réaction tout à fait légitime à l'échec. De Stephen King
  • Lorsqu’un humoriste déclenche des rires imprévus, sa première réaction est de vérifier si sa braguette est ouverte. De W.C. Fields
  • Débauche. Organisation particulière d'une vie en réaction contre l'aliénation sociale. De Jean Schuster
  • L'amour, c'est comme la chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction. De Anonyme
  • Le nationalisme moderne est une réaction de défense contre l'emprise brutale de la civilisation. De Franz Kafka
  • Si vous voulez vraiment connaître un homme, regardez ses réactions quand il perd de l’argent. De Proverbe anglais
  • L’intégrisme est une réaction aux failles du libéralisme, une réaction frelatée et mystificatrice. De Slavoj Zizek / Le Nouvel Observateur, 22 janvier 2015
  • L'agonie a ses ruades. En langue politique, cela s'appelle réaction. Victor Hugo, Tas de pierres, Éditions Milieu du monde

Images d'illustration du mot « réaction »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réaction »

Langue Traduction
Corse reazione
Basque erreakzio
Japonais 反応
Russe реакция
Portugais reação
Arabe رد فعل
Chinois 反应
Allemand reaktion
Italien reazione
Espagnol reacción
Anglais reaction
Source : Google Translate API

Synonymes de « réaction »

Source : synonymes de réaction sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réaction »


Mots similaires