La langue française

Ruade

Définitions du mot « ruade »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUADE, subst. fém.

A. − Mouvement par lequel les quadrupèdes, et plus spécialement les équidés, projettent vivement en arrière et avec force leurs membres postérieurs en prenant appui sur les antérieurs et en baissant l'encolure. Décocher, faire une ruade. Les chevaux, affolés de douleur, se cabrèrent, lancèrent des ruades et, prenant le mors aux dents, (...) se mirent à galoper comme si le diable les emportait, sans souci des fossés ni des obstacles, si bien qu'en un moment ils furent hors de vue (Gautier,Fracasse, 1863, p. 366).Brusquement il [le cheval] s'emballa (...) et lança en arrière une ruade si violente, que Marjalet distingua les sept clous du fer, à un pouce de son visage (Courteline,Train 8 h 47, Début, 1885, III, p. 184).
P. anal. Saut, coup de pied, mouvement violent. D'une ruade, elle lança au loin l'une de ses pantoufles (Colette,Chambre d'hôtel, 1940, p. 176).Enfin, de ruade en ruade, (on ne peut appeler autrement les petits sauts que nous faisons des quatre roues [du tramway]) nous finissons par avancer vers la Canebière qu'on voit là-bas devant (Giono,Chron., Noé, 1947, p. 291).
B. − Au fig. Défense brutale, réaction violente, grossièreté inattendue d'une personne. La Besnardière (...) brocha un rapport (...). La ruade lâchée, M. de Talleyrand trouva le moyen de communiquer le rapport à Alexandre (Chateaubr.,Mém., t. 2, 1848, p. 591).Le président du Conseil (...) fit tête à l'extrême gauche tout en détachant des ruades à droite (Vogüé,Morts, 1899, p. 197).
REM.
Ruader, verbe intrans.,rare. Synon. vx de ruer (v. ce mot B 2).P. métaph. Cet animal [un certain Pinon] hennissant, se cabrant, ruadant, pétaradant, par divertissement, par amour du changement, et pour me faire damner (Rolland,C. Breugnon, 1919, p. 118).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɥad]. Passy 1914, Warn. 1968, Lar. Lang. fr.: [-ɥ-], Martinet-Walter 1973: [-ɥ-], [-y-] (7, 10). Étymol. et Hist. Déb. xvies. « action de ruer (d'un cheval) » (Jean d'Auton, Chroniques de Louis XII, éd. R. de Maulde la Clavière, t. 4, p. 178). Dér. de ruer*; suff. -ade*. Fréq. abs. littér.: 70.

ruade « mouvement par lequel les équidés (chevaux, ânes, mulets) lancent vivement en arrière leurs membres postérieurs en soulevant leur train arrière »

ruade, -

Trésor de la Langue Française informatisé

RUADE, subst. fém.

A. − Mouvement par lequel les quadrupèdes, et plus spécialement les équidés, projettent vivement en arrière et avec force leurs membres postérieurs en prenant appui sur les antérieurs et en baissant l'encolure. Décocher, faire une ruade. Les chevaux, affolés de douleur, se cabrèrent, lancèrent des ruades et, prenant le mors aux dents, (...) se mirent à galoper comme si le diable les emportait, sans souci des fossés ni des obstacles, si bien qu'en un moment ils furent hors de vue (Gautier,Fracasse, 1863, p. 366).Brusquement il [le cheval] s'emballa (...) et lança en arrière une ruade si violente, que Marjalet distingua les sept clous du fer, à un pouce de son visage (Courteline,Train 8 h 47, Début, 1885, III, p. 184).
P. anal. Saut, coup de pied, mouvement violent. D'une ruade, elle lança au loin l'une de ses pantoufles (Colette,Chambre d'hôtel, 1940, p. 176).Enfin, de ruade en ruade, (on ne peut appeler autrement les petits sauts que nous faisons des quatre roues [du tramway]) nous finissons par avancer vers la Canebière qu'on voit là-bas devant (Giono,Chron., Noé, 1947, p. 291).
B. − Au fig. Défense brutale, réaction violente, grossièreté inattendue d'une personne. La Besnardière (...) brocha un rapport (...). La ruade lâchée, M. de Talleyrand trouva le moyen de communiquer le rapport à Alexandre (Chateaubr.,Mém., t. 2, 1848, p. 591).Le président du Conseil (...) fit tête à l'extrême gauche tout en détachant des ruades à droite (Vogüé,Morts, 1899, p. 197).
REM.
Ruader, verbe intrans.,rare. Synon. vx de ruer (v. ce mot B 2).P. métaph. Cet animal [un certain Pinon] hennissant, se cabrant, ruadant, pétaradant, par divertissement, par amour du changement, et pour me faire damner (Rolland,C. Breugnon, 1919, p. 118).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɥad]. Passy 1914, Warn. 1968, Lar. Lang. fr.: [-ɥ-], Martinet-Walter 1973: [-ɥ-], [-y-] (7, 10). Étymol. et Hist. Déb. xvies. « action de ruer (d'un cheval) » (Jean d'Auton, Chroniques de Louis XII, éd. R. de Maulde la Clavière, t. 4, p. 178). Dér. de ruer*; suff. -ade*. Fréq. abs. littér.: 70.

ruade « mouvement par lequel les équidés (chevaux, ânes, mulets) lancent vivement en arrière leurs membres postérieurs en soulevant leur train arrière »

ruade, -

Wiktionnaire

Nom commun

ruade \ʁy.ad\ féminin

  1. Action d’un cheval, d’un mulet, etc., qui lance vivement en arrière les pieds de derrière, en s’appuyant sur les pieds de devant.
    • Alors les chevaux, excités par les coups de fouets des chasseurs, se précipitèrent dans toutes les directions en hennissant et en lançant des ruades. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Pour l’essai des chevaux appareillés, les ruses des maquignons ne sont pas moins variées ; ainsi le plus paresseux est mis sous verge ; […] ; le croupionnement peut être évité, la ruade amoindrie par les courroies dites rueuses, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  2. (Figuré) (Familier) Brutalité inattendue d’homme grossier et emporté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUADE. n. f.
Action d'un cheval, d'un mulet, etc., qui lance vivement en arrière les pieds de derrière, en s'appuyant sur les pieds de devant. Lancer, détacher la ruade. Ce cheval lui lança, lui détacha, lui allongea une ruade. Ce cheval lui cassa la jambe d'une ruade. Il se dit, figurément et familièrement, d'une Brutalité inattendue de quelque homme grossier et emporté.

Littré (1872-1877)

RUADE (ru-a-d') s. f.
  • 1Action par laquelle le train de derrière subitement enlevé permet à l'animal de lancer vivement en arrière les membres postérieurs, pour frapper, ou pour compléter un saut en franchissant un obstacle. L'autre [le cheval]… lui lance [au loup] une ruade Qui vous lui met en marmelade Les mandibules et les dents, La Fontaine, Fables, V, 8. Je voulus monter sur ma mule, qui me lança une ruade dont j'aurais été peut-être estropié toute ma vie, si j'eusse reçu le coup de plus loin, Lesage, Guzm. d'Alf. II, 8. L'âne lui détachait des ruades pour le faire retourner, Voltaire, Taur. 1. Si le cheval veut se défendre par des ruades, c'est-à-dire avec les pieds de derrière, il est perdu sans ressource ; car l'ours lui saute d'abord sur le dos, et le serre si fortement qu'il vient à bout de l'étouffer et de le dévorer, Buffon, Quadr. t. VIII, p. 69.
  • 2 Fig. Emportement, violence, brutalité inattendue. Charles X croit que la révolution qui l'a renversé est une conspiration creusée, minée, chauffée de longue main ; erreur, c'est tout simplement une ruade du peuple, Hugo, Journal d'un révolutionnaire de 1830, septembre.
  • 3Se disait autrefois, dans la danse, du mouvement par lequel le danseur lançait le pied en arrière.

HISTORIQUE

XVIe s. Ruade seiche, Cotgrave Et ce que les Italiens disent qu'en la bataille de Fornuove, le cheval du roy [Charles VIII] le deschargea, à ruades et coups de pieds, des ennemis qui le pressoient…, Montaigne, I, 359.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUADE, s. f. (Manege.) action du cheval, lorsque baissant la tête & levant le derriere, il alonge subitement les deux jambes de derriere & les jette, pour ainsi dire, en l’air. Ce n’est pas un bon signe lorsqu’un cheval va à bonds, à ruades & à pétarades. On dit détacher, alonger, tirer, séparer une ruade.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ruade »

Ruer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de ruer avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ruade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ruade ryad

Citations contenant le mot « ruade »

  • De retour chez lui, l'homme de 42 ans a reçu dans un box une ruade en pleine tête de la part d'un de ses pensionnaires. www.lamontagne.fr, Hippisme : décès accidentel dans la Nièvre du driver Jean Boillereau après une réunion à l'hippodrome de Vichy (Allier) - Vichy (03200)
  • N'attends que ruades de l'amitié d'un âne. De Proverbe indien
  • @22366 Il vient de se prendre une ruade de Joli Jumper du côté de la déchetterie de Pia .. lindependant.fr, Aude - Gruissan : des inscriptions racistes et antisémites sur des tombes - lindependant.fr
  • La liberté de cet ex-captif de guerre n’est néanmoins pas négociable, comme le révèle cette ruade inattendue. Danielle l'a appris très tôt. Le jour même de ses noces, elle voit son mari s’éclipser avant même que le gâteau ne soit coupé, écrit le biographe. « Ce jour-là, l’homme politique est attendu par les responsables du Mouvement des prisonniers, révèle cet ex-journaliste de la BBC. Danielle décide de l’accompagner. C’est un François Mitterrand en cravate blanche et queue-de-pie accompagné de sa femme en robe de mariée, qui rejoignit ses collègues pour une réunion de routine assez ennuyeuse. » Les cartes sont distribuées, les règles affichées, le jeu de l’amour mitterrandien peut débuter. Gala.fr, François Mitterrand : sa double vie avec Anne Pingeot - Gala
  • L’opinion publique est une drôle de monture. Elle peut être velléitaire, contradictoire, et d’une ruade faire chuter celui qu’elle a avantageusement porté. Fort heureusement, en démocratie, c’est le vote qui établit la légitimité, pas les sondages. Dans la crise que nous traversons, le chef de l’État, à la différence de ses voisins allemand ou italien, ne peut, selon les enquêtes d’opinion, s’appuyer sur un assentiment majoritaire. Les embrouillaminis successifs - municipales, masques… - ont rompu la confiance. Les tentatives désordonnées de rattrapage ont eu l’effet des sables mouvants: celui qui reste immobile s’enfonce, celui qui bouge s’enfonce aussi. Cet épisode s’inscrit dans une crise de l’autorité qui précède, et de loin, l’élection d’Emmanuel Macron. Le Figaro.fr, «Crise d’autorité»

Images d'illustration du mot « ruade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ruade »

Langue Traduction
Anglais kick
Espagnol golpear
Italien calcio
Allemand trete
Chinois
Arabe ركلة
Portugais pontapé
Russe удар
Japonais キック
Basque jaurtiketa
Corse pattighjà
Source : Google Translate API

Synonymes de « ruade »

Source : synonymes de ruade sur lebonsynonyme.fr

Ruade

Retour au sommaire ➦

Partager