La langue française

Radiation

Sommaire

  • Définitions du mot radiation
  • Étymologie de « radiation »
  • Phonétique de « radiation »
  • Citations contenant le mot « radiation »
  • Images d'illustration du mot « radiation »
  • Traductions du mot « radiation »
  • Synonymes de « radiation »
  • Antonymes de « radiation »

Définitions du mot radiation

Trésor de la Langue Française informatisé

RADIATION1, subst. fém.

A. −
1. Action de radier quelqu'un (d'une liste, d'un tableau) (v. radier2A). Radiation d'un assuré d'un organisme de sécurité sociale; radiation des listes électorales. M. de Vaubert (...) obtint à la longue sa radiation de la liste des émigrés, et reprit son rang aussitôt que les hautes classes de la société commencèrent à se reconstituer (Sandeau, Mllede La Seiglière, 1848, p. 28).Nous pourrions constituer avec vous un comité qui déciderait, à la majorité des voix, des radiations à prononcer. Ce comité détiendrait en pleine propriété ce cahier où se font les radiations (Camus, État de siège, 1948, 3epart., p. 282):
[M. Méline] commence-t-il à comprendre que la question de savoir si un innocent est au bagne, et si un criminel se cache sous l'uniforme d'un officier français − dont personne n'a encore demandé la radiation des cadres de la légion d'honneur − ne peut pas comporter d'autre solution que la manifestation de la vérité? Clemenceau, Iniquité, 1899, p. 290.
P. ext. Sanction disciplinaire d'ordre professionnel qui consiste à exclure un membre d'une profession libérale. Synon. exclusion.Radiation de l'ordre (d'un médecin). J'étais sur la pente d'être avocat (...). Je renonce aux triomphes du barreau. Je ne défendrai point la veuve et je n'attaquerai point l'orphelin. Plus de toge, plus de stage. Voilà ma radiation obtenue (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 789).
2. Vieilli. Action de radier quelque chose (d'une liste, d'un registre, d'un compte, d'un texte officiel) (v. radier2B). Synon. annulation.Radiation d'un article de compte. Je demande la radiation formelle de toute la partie de votre délibération qui porte sur mes prétendus motifs (Balzac, Corresp., 1841, p. 326).
3. DR. CIVIL
a) Radiation d'inscription (hypothécaire). Annulation totale ou partielle d'une inscription hypothécaire, qui s'opère au moyen d'une mention portée en marge de cette inscription par le conservateur des hypothèques. De la radiation (...) des inscriptions. (...). Les inscriptions sont rayées du consentement des parties intéressées (...) ou en vertu d'un jugement en dernier ressort ou passé en force de chose jugée (Code civil, 1804, art. 2157, p. 392).
b) Radiation judiciaire ou radiation forcée. Radiation d'inscription hypothécaire ordonnée par le tribunal (d'apr. Barr. 1974).
c) Radiation d'instance ou radiation du rôle. ,,Suppression d'une affaire du rôle, ordonnée par le tribunal lorsque les avoués des parties ne se présentent pas ou ne maintiennent pas leurs conclusions`` (Cap. 1936).
B. − COMPTAB. Raie, trait que l'on trace sur un article de compte pour l'annuler. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [ʀadjasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1388 (ds Ordonnances des rois de France, t. 7, p. 241). Dér. d'un lat. tardif radiare « rayer » 1559 ds Du Cange qui semble être une trad., par fausse étymol. du fr. rayer* qui sert de verbe à radiation d'une hypothèque. Bbg. Ranft 1908, p. 87.

RADIATION2, subst. fém.

A. − PHYSIQUE
1. Émission et propagation d'énergie dans l'espace ou dans la matière sous forme d'ondes électromagnétiques ou de particules; p. méton., énergie ainsi émise et propagée. Fréquence, longueur d'onde, période d'une radiation; radiations électromagnétiques, corpusculaires; radiations infrarouges, ultraviolettes. Quand les Curie eurent découvert le radium, on vit que tout corps radio-actif était une source inépuisable de radiation (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, p. 198).[Les] « panspermistes » (...) pensent que les germes vitaux sont en état de « vie latente », et ainsi peuvent résister à l'action des radiations de faible longueur d'onde qui, venues des étoiles, sillonnent les espaces (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 191):
1. Pour la dose maximum admissible pour les travailleurs professionnellement exposés, la norme adoptée est environ vingt fois supérieure à la dose moyenne que les populations des pays développés reçoivent par radiation naturelle et examens médicaux aux rayons X. Goldschmidt, Avent. atom., 1962, p. 224.
Littér. Émission de rayons lumineux. On sera tenu de faire badigeonner les façades des maisons avec la substance phosphorescente, et leur radiation éclairera les rues (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 191).
2. En partic.
a) Radiation ionisante. V. ionisant rem. s.v. ioniser ex.
b) Radiation monochromatique*.
c) Radiation parasite. Radiation secondaire due à l'effet d'une radiation initiale (d'apr. Pir. Atom. 1959).
d) Radiation visible. Radiation de longueur d'onde comprise entre 0,4 et 0,8 microns, visible sous forme d'une lumière monochromatique dont la couleur dépend de sa longueur. La photographie a permis de découvrir des astres qui n'émettent pas de radiations visibles, mais qui sont encore assez chauds pour fournir une émission (...), capable d'impressionner des plaques infrarouges (Prinet, Phot., 1945, p. 108).
e) Pression de radiation. Pression, infime mais décelable, exercée par les radiations lumineuses sur les corps qu'elles rencontrent. L'existence de la pression de radiation a été rattachée par Bartoli à la loi de Stefan, au moyen de considérations thermodynamiques et indépendamment de toute hypothèse sur la nature électromagnétique de la lumière (H. Poincaré, Hyp. cosmogon., 1911, p. 241).Le rayonnement est comparable à un gaz: il est homogène, il a une température T, il occupe un volume V et il exerce une pression uniforme P sur les parois de l'enceinte qu'il remplit. Cette pression, c'est la « pression de radiation » (L. de Broglie, Théorie quanta, 1959, p. 80).
B. −
1. ASTRON. Radiation cosmique, souvent au plur. Radiation d'une grande énergie, très pénétrante, qui atteint la terre en provenance de l'espace extraterrestre. Le biologiste Friesen, au cours d'un vol stratosphérique qui a duré plusieurs heures, a soumis des mouches du vinaigre à une radiation cosmique beaucoup plus intense que celle qui parvient à la surface de la terre (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 172).Une station habitée de cette nature servira d'abord (...), à compléter (...) les connaissances humaines sur les conditions futures des « percées » en profondeur vers le système solaire, par l'étude directe des radiations cosmiques formant la double ceinture, dite de Van Allen, autour du globe, des pluies de météorites, des « tempêtes solaires » (Combat, 15 avr. 1961, p. 10, col. 5 ds Guilb. Astronaut. 1967).
2. BIOL. Radiation adaptative, radiation évolutive. Chacune des lignes divergentes selon lesquelles a évolué un organe animal ou végétal le long des divers phylums, et qui a pour but l'adaptation de l'espèce ou des groupes à un milieu ou à un mode de vie particulier. Les acquisitions de ventouses, de sabots, de griffes rétractiles, etc., sont des radiations adaptatives de l'extrêmité des doigts (GDEL).
3. MÉD., au plur. Radiation pouvant avoir un effet particulier sur l'organisme et utilisé à des fins thérapeutiques. Nous disposons pour le traitement du cancer du rectum de deux armes essentielles: la chirurgie et les radiations (Quillet Méd.1965, p. 170).
4. PHYS. DU GLOBE. Quantité d'énergie reçue en un lieu donné, dans un temps donné. Radiation effective, radiation nocturne (Lar. encyclop.).
Radiation solaire. Énergie rayonnante émise par le soleil. La montée universelle du flux vivant est due à la radiation solaire (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 18):
2. ... le même organisme qui aurait emmagasiné directement l'énergie de la radiation solaire l'aurait dépensée en mouvements libres dans l'espace. Et c'est pourquoi nous devons présumer que les premiers êtres vivants ont cherché, d'une part à accumuler sans relâche de l'énergie empruntée au soleil et, d'autre part, à la dépenser d'une manière discontinue et explosive par des mouvements de locomotion... Bergson, Évol. créatr., 1907, p. 117.
Radiation globale. Somme de la radiation solaire directe et de la radiation diffuse émanée par l'atmosphère. Les mesures du rayonnement solaire direct donnent (...) des résultats moins précis que celles de la radiation globale (Maurain, Météor., 1950, p. 33).
5. OCCULT. Rayonnement magnétique, force subtile pouvant émaner de certains êtres humains et se transmettre à d'autres. On peut essayer de former l'idée d'une police par radiations, qui serait avertie de tout crime et de toute pensée de crime avant le moindre signe extérieur et le moindre commencement d'exécution (Alain, Propos, 1932, p. 1096):
3. Ceux mêmes qui ne la connaissaient pas étaient avertis par quelque chose de singulier et d'excessif − ou peut-être par une radiation télépathique (...) − que ce devait être quelque personne connue. Proust, Swann, 1913, p. 420.
6. PÉTROL. ,,Partie d'un four de raffinage qui utilise la chaleur radiante ou rayonnée directement de la flamme des brûleurs`` (GDEL).
REM.
Rad, subst. masc.,sc. Unité d'irradiation correspondant à 100 ergs d'énergie absorbée par gramme de matière irradiée (d'apr. Adr.-Legr. 1981).
Prononc. et Orth.: [ʀadjasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1472 radiacion « émission de rayons lumineux » (Guillaume Leseur, éd. H. Courteault, t. 1, p. 31); 1839 phys. radiation (Biot et Becquerel, Sur la nature de la radiation émanée de l'étincelle électrique ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 8, p. 223); 1890 « ensemble des éléments constitutifs d'une onde électromagnétique lumineuse, etc. qui se propage dans l'espace » (Lar. 19eSuppl.). Empr. au lat.radiatio, -onis « rayonnement, éclat lumineux », dér. du verbe radiare, v. radiant.
STAT.Radiation1 et 2. Fréq. abs. littér.: 132.

Wiktionnaire

Nom commun 1

radiation \ʁa.dja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de rayer, de radier.
    • Solliciter, obtenir sa radiation d’un rôle de contributions.
    • Sa radiation des cadres de l’armée a été prononcée.
    1. Suppression, annulation d’un article, d’un compte.
      Cet article est sujet à radiation.
      La radiation de l’écrou d’une personne détenue injustement.
    2. Biffure dans un acte, d’un écrit, pour l’annuler.
      La radiation d’une inscription hypothécaire.
      On a fait plusieurs radiations sur ses comptes.

Nom commun 2

radiation \ʁa.dja.sjɔ̃\ féminin

  1. (Physique) Propagation de l’énergie à partir d’une source rayonnante, sous forme d’ondes électromagnétiques ou de particules.
    • Dans l’espace, de graves dangers nous guettent, parmi lesquels : micrométéorites, radiations cosmiques mortelles et vieillissement accéléré en apesanteur. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, p.33, automne 2009)
    • Dans le cas du chauffage d’un solide par radiation, la transmission de chaleur sera une combinaison de radiation et de conduction.
  2. (Par métonymie) Énergie ainsi émise et propagée.
    • Les radiations absorbées par la feuille de verre portée à température de la pièce, sont réémises selon une loi de corps noir. Le verre ne constitue donc qu'une barrière faible au rayonnement et se comporte comme un corps noir quasi parfait. — (Laurent Joret, Vitrages à Isolation Thermique Renforcée, Techniques de l'Ingénieur n° C3 635, page 4)
    • Radiations lumineuses.
    • Radiations ultraviolettes.
    • Radiations électromagnétiques.
    1. Énergie rayonnante émise par le soleil.
      • Les mesures du rayonnement solaire direct donnent (...) des résultats moins précis que celles de la radiation globale.
    2. (Absolument) Énergie radioactive des rayons X.
      • La radiothérapie est une méthode de traitement locorégional des cancers, utilisant des radiations pour détruire les cellules cancéreuses.
      • En France, la réglementation fixe les limites annuelles de radiation à 20 millirems pour les travailleurs.
  3. (Biologie) Chacune des lignées divergentes selon lesquelles a évolué un organe animal ou végétal le long des divers phylums.
    • Les acquisitions de ventouses, de sabots, de griffes rétractiles, etc., sont des radiations adaptatives de l’extrêmité des doigts.
  4. (Occultisme) Force obscure ou inexpliquée.
    • Une radiation télépathique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RADIATION. n. f.
T. de Physique. Il se dit des Diverses formes sous lesquelles l'énergie se propage dans le vide, sans support matériel. Radiations lumineuses. Radiations ultra-violettes. Radiations électro-magnétiques. Toutes les radiations se propagent dans le vide avec la vitesse de la lumière.

Littré (1872-1877)

RADIATION (ra-di-a-sion) s. f.
  • Terme didactique. Émission de rayons lumineux. L'humidité de air, la radiation solaire, les phénomènes météoriques…, Flammarion, Feuilleton du Siècle (11 juin 1867)

    Il se dit aussi de l'émission du calorique. La radiation du calorique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RADIATION, s. f. en termes de Physique, se dit de l’émission des rayons qui partant d’un corps lumineux comme centre. Voyez Rayon.

Tout corps visible est radiant, car tout corps ou point visible envoie des rayons à l’œil, puisqu’il ne peut être vu que pour ces rayons. Il y a pourtant de la différence entre radiant & radieux, ce dernier mot se dit principalement des corps qui reçoivent leur lumiere d’eux-mêmes. Le soleil, une chandelle sont des corps radieux ; les planetes, & presque tous les corps subluminaires sont radians.

La surface d’un corps radiant peut être conçue comme consistant en point radieux. Voyez Radieux.

En effet, chaque point d’un corps lumineux envoie des rayons en tout sens ; & chaque point d’un corps non lumineux reçoit des rayons de tous côtés, & par conséquent en renvoie aussi de tous côtés. Car une infinité de rayons qui tombent sur le même point d’une surface droite ou courbe, sont renvoyés de maniere que l’angle d’incidence de chacun de ces rayons est égal à l’angle de réflexion. Voyez Lumiere. (O)

Radiation, (Jurisprud.) en terme de palais, signifie l’action de rayer quelque chose : on ordonne la radiation d’un article dans un compte ou dans une déclaration de dépens ; la radiation de l’écroue d’un homme qui a été mal emprisonné ; la radiation des termes injurieux qui sont contenus dans quelque écrit ou imprimé ; la radiation des titres ou qualités qui ont été donnés mal-à-propos à quelqu’un dans un acte ; la radiation d’une personne du rôle des tailles, de la matricule ou liste dans laquelle un officier est inscrit ; on ordonne aussi la radiation de son nom dans le tableau des interdits, lorsqu’on le rétablit dans ses fonctions. Voyez Biffer, Libelle, Interdiction, Suppression, Rature. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « radiation »

(Nom commun 1) De radier, issu du latin tardif radiare, avec le suffixe -ation.
(Nom commun 2) Du latin radiatio (« rayonnement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. radiationem, action de rayonner, de radiare, rayonner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « radiation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
radiation radjasjɔ̃

Citations contenant le mot « radiation »

  • Rapport mondial sur le marché Détection en radiation médicale lanalyse objective est de fournir une évaluation importante du marché Détection en radiation médicale et identifie le segment haut de croissance et explore des possibilités de croissance potentielle avec les données historiques et le dernier développement dans le monde. Lanalyse SWOT a été utilisée pour comprendre la force, faiblesses, opportunités et menaces dans tous les segments de lindustrie. Il donne la vue densemble à 360 degrés et en profondeur du paysage concurrentiel du marché Détection en radiation médicale estimé à 2026. , Détection en radiation médicale mondial du marché – Analyse, produit des ventes, les principaux acteurs et investissements futurs – JustFamous
  • La radiation d’office d’une SARL du RCS par le greffier du tribunal de commerce n’a pas pour effet de mettre fin aux fonctions de son gérant, si bien qu’un jugement peut être valablement signifié à cette société, qui dispose toujours d’un représentant légal. , Le gérant de SARL reste en fonction malgré la radiation d’office de la société - Éditions Francis Lefebvre
  • Voyager dans l’espace n’est pas du tout chose facile, et parmi les difficultés auxquelles les scientifiques doivent faire face pour préserver le bien-être des astronautes durant les voyages spatiaux, il y a la protection contre les radiations spatiales. Les chercheurs essaient ainsi de trouver le meilleur moyen de bloquer ces radiations néfastes, surtout qu’un des objectifs de la NASA est d’envoyer les premiers astronautes sur la planète Mars. Fredzone, Et si les champignons de Tchernobyl étaient utilisés comme bouclier anti-radiation par les astronautes ?

Images d'illustration du mot « radiation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « radiation »

Langue Traduction
Anglais radiation
Espagnol radiación
Italien radiazione
Allemand strahlung
Chinois 辐射
Arabe إشعاع
Portugais radiação
Russe излучение
Japonais 放射線
Basque erradiazio
Corse radiazzioni
Source : Google Translate API

Synonymes de « radiation »

Source : synonymes de radiation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « radiation »

Partager