La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « inscription »

Inscription

Variantes Singulier Pluriel
Féminin inscription inscriptions

Définitions de « inscription »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSCRIPTION, subst. fém.

I. − Action d'inscrire, de garder la trace écrite de quelque chose.
A. − Action de porter le nom de quelqu'un ou une mention que l'on veut conserver sur un document, une liste, un registre; résultat de cette action. Inscription des dépenses, des recettes; inscription d'un acte sur les registres de l'étatcivil; inscription au procès-verbal. Aujourd'hui les naissances devraient être inscrites aux églises et aux mairies; mais l'inscription à l'église fait foi, et les maires professent un mépris souverain pour les écritures (About, Grèce,1854, p. 195):
1. Dansaert, installé en personne au bureau du marqueur, dans la lampisterie, inscrivait chaque ouvrier qui se présentait, et lui faisait donner une lampe (...). Cependant, lorsqu'il aperçut au guichet Étienne et Catherine, il eut un sursaut, très rouge, la bouche ouverte pour refuser l'inscription... Zola, Germinal,1885, p. 1534.
Spécialement
1. ADMIN. MAR.
Inscription maritime. Enregistrement et recensement des marins professionnels, qui doivent effectuer leur service militaire dans la marine nationale; effectif des marins recensés. Le pilote Rochetry, sans doute d'après des souvenirs trop anciens, me disait que la diminution de l'inscription maritime venait de la nourriture insuffisante (Michelet, Journal,1845, p. 616).Ils [les inscrits maritimes] sont (...) astreints à se présenter devant l'Administration de l'Inscription Maritime lorsqu'ils ont atteint l'âge de vingt ans ou dès leur retour en France (M. Benoist, Pettier, Transp. mar.,1961, p. 152).P. méton. L'administration qui effectue ce recensement. Il priait bien qu'on n'en parlât pas, à cause de M. le commissaire de l'inscription maritime, qui aurait pu lui chercher une affaire pour cette épave non déclarée (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 263).
2. DROIT
Inscription de faux, en faux. Procédure civile particulière par laquelle on cherche à établir qu'un acte authentique est faux ou falsifié. Si vous vous opposez à notre inscription en faux contre l'acte de décès, vous perdrez ce premier procès (Balzac, Chabert,1832, p. 94).Les procès-verbaux, revêtus de toutes les formalités prescrites (...) feront de même preuve suffisante jusqu'à inscription de faux (Code pêche fluv.,1875, p. 25).
Inscription (hypothécaire). Mention effectuée sur un registre tenu à la Conservation des hypothèques et qui signale qu'une propriété est hypothéquée. Faire faire au bureau du Conservateur des hypothèques, des inscriptions sur l'immeuble aliéné (Code civil,1804, art. 2194, p. 401).La somme des hypothèques dont l'immeuble était grevé dépassant le prix de l'acquisition, la créance de Frédéric se trouvait complètement perdue. Tout le mal venait de n'avoir pas renouvelé en temps utile une inscription hypothécaire (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 22).
Inscription d'office. ,,Pouvoir accordé par des textes aux autorités de tutelle d'inscrire elles-mêmes au budget des collectivités territoriales ou des établissements publics des dépenses obligatoires que l'organe délibérant de ces personnes publiques refuserait d'y porter`` (Jur. 1974).
Inscription électorale. ,,Obligation et fait pour tout citoyen de figurer sur une liste alphabétique qui conditionne l'exercice du droit de vote`` (Debb.-Daudet Pol. 1978). L'administration communale entreprend la révision ou la reconstitution des listes électorales et procède à l'inscription sur ces listes des femmes devenues électrices (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 572).
3. ENSEIGN. SUPÉRIEUR. Prendre ses inscriptions (en faculté). Se faire inscrire au début de chaque trimestre sur les registres de la faculté afin d'en suivre les cours et de postuler des grades ou titres universitaires. Il avait bouleversé trois fois ses projets, pris successivement des inscriptions à la Médecine, au Droit, aux Sciences politiques, et acquis tous les livres nécessaires à chacune de ces études (Martin du G., Devenir,1909, p. 57):
2. Il avait passé, de bonne heure, et de manière fort brillante, une licence de philosophie. Puis, soudainement touché de quelque lueur secrète, il avait commencé les études médicales et pris en même temps des inscriptions à la Faculté des sciences. Duhamel, Cécile,1938, p. 56.
4. FIN. Inscription de rente, sur le Grand Livre de la dette publique. Titre, délivré par l'État, d'une rente perpétuelle due par le Trésor public. Voici la dot de mademoiselle Eugénie de Sellefeuille. La mère prit avec reconnaissance le titre dotal, une inscription au Grand-livre de la dette publique (Balzac, Double fam.,1830, p. 254).Excusez l'indiscrète brutalité de la question, avez-vous des rentes sur l'État? − Toute ma fortune est en inscriptions; six à sept cent mille francs à peu près (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 102).
B. − Ce qui est inscrit.
1. Ensemble de caractères écrits ou gravés sur un monument, une médaille, une monnaie, généralement pour commémorer le souvenir de quelqu'un ou de quelque chose, ou pour indiquer la destination d'un édifice. Inscription funéraire; inscription grecque, latine, hiéroglyphique; déchiffrer, étudier une inscription; Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Il alla chez un marchand de couronnes funéraires, il choisit un bel article, jais noir, avec l'inscription : Souvenirs et regrets (Vogüé, Morts,1899, p. 17).Les inscriptions antiques ont le contenu le plus varié, depuis les plus simples, graffites obscènes, injurieux ou pieux, acclamations, souvenirs et saluts (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 455):
3. ... le vicaire de Harrow et plusieurs membres du conseil de fabrique trouvèrent immoral de recevoir dans leur église une enfant naturelle, surtout si une inscription révélait le nom de son père. La fille de Claire fut donc enterrée hors de l'église, et sans inscription, comme il convenait. Maurois, Ariel,1923, p. 323.
P. métaph. Toutes les inscriptions gravées sur la mémoire inconsciente reparurent comme par l'effet d'une encre sympathique (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 427).
2. Indication écrite placée en un lieu apparent et servant à donner un avis, un renseignement. Inscription d'une affiche, d'un panneau, d'un poteau indicateur. Des routes qui se croisent sans écriteaux, des bornes dont on a pris soin d'effacer l'inscription (Renard, Journal,1894, p. 242).Les inscriptions publicitaires, les bons vœux de Joyeux Noël! givrés d'or et d'argent (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 251):
4. Tout indique que c'est là une terre réservée. Les avertissements sont partout. Des inscriptions annoncent sur le chemin que « l'entrée est interdite », d'autres, autour du bois que la chasse est gardée; d'autres encore, à l'entrée et à la sortie de la rivière, que la pêche est défendue. Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 30.
II. − Rare. Action d'inclure une chose dans une autre :
5. Le soleil a, dans le travail qui le chasse à travers l'étendue, à surmonter avec son propre poids l'opposition des planètes qui l'étreignent et le « remontent », coalisées avec lui dans sa résistance. Et leur course à la fois est l'inscription du temps dans l'espace, traduction de la passion solaire, et l'échappement de la détente primordiale. Claudel, Art poét.,1907, p. 137.
CH. DE FER. Inscription en courbe, dans les courbes. ,,Possibilité pour un véhicule de circuler dans une courbe de rayon donné, compte tenu des différents jeux, du surécartement éventuel et de la longueur de l'empattement rigide`` (Lar. encyclop.). Le principal avantage des bogies et des avant-trains bissels n'est pas (...) de faciliter l'inscription des locomotives à grand empattement dans les courbes de très faible rayon (Herdner, Constr. et conduite locomot., t. 2, 1887, p. 302).
GÉOM. [Correspond à inscrire II A] ,,Action d'inscrire dans une surface donnée`` (Lexis 1975).
Prononc. et Orth. : [ε ̃skʀipsjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1444 inscripcion « fait de s'inscrire comme partie dans un procès » (P. Champion, Guillaume de Flavy, pièce justificative noLXXI, Bibliothèque du xves., t. 1, p. 223) − 1771, Trév.; b) 1615 « action de s'inscrire sur un registre » (E. Pasquier, Recherches de la France, p. 827); c) 1585 inscription de faux (N. Du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t. 2, p. 48); d) 1690 géom. (Fur.); 2. a) 1480 « titre d'un dossier » (Doc. ds Champollion-Figeac, Doc. hist. inédits, Paris, 1846, t. 4, p. 475); b) 1509 « texte écrit ou gravé » (J. Lemaire de Belges, Illustrations de Gaule, éd. J. Stecher, t. 1, p. 257). Empr. au lat.inscriptio « action d'inscrire; ce qui est inscrit ». Fréq. abs. littér. : 1 340. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 586, b) 1 833; xxes. : a) 1 936, b) 1 344. Bbg. Quem. DDL t. 11.

Wiktionnaire

Nom commun - français

inscription \ɛ̃s.kʁip.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’inscrire, résultat de cette action.
    • Inscription de faux ou en faux, en termes de procédure, acte par lequel on soutient en justice qu’un pièce de la partie adverse est fausse ou falsifiée.
    • Si vous allez tous les ans me donner du travail comme ça et des inscriptions à faire au registre des naissances, je serai obligé de demander à la commune une augmentation. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il a requis son inscription sur la liste des jurés, sur la liste électorale.
    1. (Épigraphie) Suite de caractères gravés ou fixés sur la pierre, le bois, le marbre, le cuivre, soit pour conserver la mémoire d’une personne ou d’un événement, soit pour indiquer la destination d’un édifice.
      • Cette chapelle renferme le tombeau de l’évêque Radulphe, dont l’inscription donne la date de 1266, comme étant celle de la mort du prélat. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
      • Un jour, montant l’escalier de l’Institut, en compagnie de Renan et d’Oppert, il rencontra Marmet et lui tendit la main. Marmet refusa de la prendre et dit : « Je ne vous connais pas. — Me prenez-vous pour une inscription latine ? » répliqua Schmoll. C’est un peu de ce mot-là que le pauvre Marmet est mort et enterré. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 19)
      • La salle de réunion du conseil municipal avait autrefois servi de salle de classe pour les enfants du village. Le frontispice de l’édifice public comportait d'ailleurs toujours l’inscription « Ecole-Mairie ». — (Bernard Rougier, Des fleurs pour Clémentine, Publibook, 2011, page 33)
  2. Fait d’être inscrit sur les registres d’une faculté en vue de passer tel ou tel examen.
    • Inscription maritime, enregistrement, au bureau des classes, de ceux qui peuvent être requis pour le service de la marine de l’état.
    • Inscription hypothécaire, mention que le conservateur des hypothèques fait, sur ses registres, de l’hypothèque ou privilège qu’une personne déclare et justifie avoir sur les biens d’une autre.
    • Prendre des inscriptions à la Faculté de Médecine, à la Faculté de Droit.
    • Prendre une ou deux inscriptions pour la licence.
    • Première, seconde, troisième inscription.
    • Après le petit déjeuner, je mis mon costume le plus propre pour me rendre au bureau du secrétaire où je devais prendre mes inscriptions. — (Julien Green, Le voyageur sur la terre, 1927, Le Livre de Poche, pages 64-65)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSCRIPTION. n. f.
Suite de caractères gravés ou fixés sur la pierre, le bois, le marbre, le cuivre, soit pour conserver la mémoire d'une personne ou d'un événement, soit pour indiquer la destination d'un édifice. On mit, on grava sur ce marbre une inscription en lettres d'or. Ce monument porte plusieurs inscriptions, est chargé d'inscriptions. L'inscription d'un arc de triomphe, d'une fontaine. On conserve dans ce musée beaucoup d'inscriptions antiques. Inscription hiéroglyphique. Déchiffrer une inscription. Le sens d'une inscription. Les inscriptions koufites, araméennes. L'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Il se dit aussi de l'Action d'inscrire une personne ou une chose sur un registre, une liste, etc., et du Résultat de cette action. Il a requis son inscription sur la liste des jurés, sur la liste électorale. L'inscription d'un acte de naissance sur les registres de l'état civil. Il désigne particulièrement le Fait d'être inscrit sur les registres d'une Faculté en vue de passer tel ou tel examen. Prendre des inscriptions à la Faculté de Médecine, à la Faculté de Droit. Prendre une ou deux inscriptions pour la licence. Première, seconde, troisième inscription. Inscription maritime, Enregistrement, au bureau des classes, de ceux qui peuvent être requis pour le service de la marine de l'État. En termes de Finance, Inscription sur le Grand Livre de la dette publique, Titre d'une rente perpétuelle due par le Trésor. En termes de Jurisprudence, Inscription hypothécaire, Mention que le conservateur des hypothèques fait, sur ses registres, de l'hypothèque ou privilège qu'une personne déclare et justifie avoir sur les biens d'une autre. Prendre, requérir une inscription. Faire l'inscription d'une créance hypothécaire. Certificat d'inscription. En termes de Procédure, Inscription de faux ou en faux, Acte par lequel on soutient en justice qu'un pièce de la partie adverse est fausse ou falsifiée.

Littré (1872-1877)

INSCRIPTION (in-skri-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Ce qu'on écrit sur le cuivre, le marbre, la pierre, etc. en mémoire d'un événement, ou pour indiquer la situation d'un édifice, etc. L'Académie des inscriptions et belles-lettres. Le déchiffrement des inscriptions hiéroglyphiques, cunéiformes. J'écrirai dessus, poursuit le Sauveur ; j'élèverai la colonne ; mais en même temps je mettrai dessus une inscription mémorable ; hé ! qu'écrirez-vous, ô Seigneur ? trois noms seulement, afin que l'inscription soit aussi courte que magnifique, Bossuet, Mar. Thér. Il travaille aux inscriptions des arcs et des pyramides qui doivent orner la ville capitale un jour d'entrée, La Bruyère, X. Il m'a demandé une inscription en français, attendu qu'il s'agit d'un roi de France et non d'un empereur romain, Voltaire, Lettres en vers et en prose, 137. Je sens très bien qu'il faudrait faire toutes les inscriptions en français ; mais aussi cela est trop difficile : la marche de notre langue est trop gênée, notre rime délaye en quatre vers ce qu'un vers latin pourrait facilement exprimer, Voltaire, Lett. Locmaria, 17 juill. 1741. Une inscription latine me déplaît parce que je suis bon Français ; je trouve ridicule que nos jetons, nos médailles et nos louis soient latins, Voltaire, ib.
  • 2Courte indication, avis succinct qu'on place en un lieu apparent pour servir d'instruction, de renseignement. Les inscriptions placées sur des poteaux dans une forêt indiquent au voyageur les directions.
  • 3Action d'inscrire une personne ou une chose sur un registre, une liste. etc. Il a requis son inscription sur la liste des jurés. L'inscription d'un acte de naissance, de décès sur les registres de l'état civil.

    Inscription civique, inscription sur les registres de la municipalité, que l'on exigeait en 1791 de tout citoyen âgé de vingt et un ans.

  • 4Action d'inscrire un étudiant sur le registre de la faculté dans laquelle il étudie, formalité sans laquelle on ne peut recevoir les grades que donne la faculté.

    Chacune des inscriptions trimestrielles qui constatent l'assiduité du jeune homme pendant le cours des études. Il faut tant d'inscriptions pour être reçu licencié, docteur. Prendre des inscriptions en droit, en médecine. Perdre une inscription pour avoir plusieurs fois manqué aux appels du professeur.

  • 5Inscription maritime, enregistrement, au bureau des classes, de ceux qui peuvent être requis pour le service de la marine de l'État.
  • 6 Terme de finances. Inscriptions sur le grand livre de la dette publique, titres d'une rente perpétuelle due par le trésor. Que l'inscription sur le grand livre soit le tombeau des anciens contrats et le titre unique et fondamental de tous les créanciers, Cambon, Rapport, 14 août 1793, p. 72. Si une inscription de 50 livres ne se vendait sur la place que 800 livres, la nation pourrait offrir le remboursement, ID. ib. p. 73. Il sera délivré à chaque créancier un extrait de son inscription sur le grand livre, ID. ib. p. 76.
  • 7 Terme de jurisprudence. Inscription hypothécaire, mention que le conservateur des hypothèques fait, sur ses registres, de l'hypothèque ou privilége qu'une personne déclare et justifie avoir sur les biens d'un autre. Certificat d'inscription. Les inscriptions conservent l'hypothèque pendant dix ans, à compter du jour de leur date, Code Nap. art. 2154. Rayer une inscription hypothécaire.
  • 8 Terme de pratique. Inscription de faux ou inscription en faux, acte par lequel on déclare au greffe de la juridiction où l'on doit plaider, que la pièce dont la partie adverse veut se servir est fausse ou falsifiée. Je discourus un peu sur les manières de Mme de Bury, sur cette inscription de faux contre une pièce qu'elle savait véritable, Sévigné, 30 juill. 1689. Mme de Lussan se porta à des inscriptions en faux honteuses et perdit son procès, Saint-Simon, 179, 142.

HISTORIQUE

Encore que en tous crimes nous ne poursuivions que notre interest civil, sans qu'il soit besoin d'aucune inscription, si la gardons nous en crime de faux, Loys. 798.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inscription »

Proven. escriptio ; espagn. inscripcion ; ital. inscrizione ; du lat. inscriptionem, de inscribere, inscrire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin inscriptio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inscription »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inscription ɛ̃skripsjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « inscription » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « inscription »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « inscription »

  • Qu'est-ce que le métier de paysagiste ? Participer à l'inscription des équipements collectifs dans le paysage, en essayant de le blesser le moins possible, de réintroduire du végétal, de relancer une sorte de dialogue entre le bâti et le planté.
    Erik Orsenna — Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Les événements effacent les événements ; inscriptions gravées sur d'autres inscriptions, ils font des pages de l'histoire des palimpsestes.
    François René de Chateaubriand — Mémoires d'outre-tombe
  • Pour fêter le dixième anniversaire de l’inscription, la municipalité a prévu une célébration non pas sur une journée, mais sur une année.
    ladepeche.fr — Albi. La ville fête ses dix ans d’inscription au patrimoine mondial - ladepeche.fr
  • Concrètement, cette inscription apporte surtout de multiples avantages, comme les détaille Etienne Tagnon : « Mention dans les documents de communication diffusés par le ministère de la Culture ; possibilité d’obtenir une signalisation routière spécifique portant le logotype ; autorisation d’utiliser le logo sur tous les documents de communication et de signalétique ; obligation d’une prise en compte dans la définition des plans locaux d’urbanisme (PLU) ; possibilité d‘avantages fiscaux et d’aide pour les travaux (15 %) ; possibilité d’obtenir des dérogations spécifiques pour concilier impératifs de sécurité et préservation du patrimoine ».
    Culture - Loisirs | Les Bleus de Bar : l'inscription au répertoire des monuments historiques qui change tout
  • Parce qu’il est Canadien, et donc considéré comme un joueur international, Karim Mane n’est pas obligé de passer par la case NCAA avant de pouvoir filer en NBA. Âgé de 20 ans, l’arrière s’est donc inscrit dans la Draft 2020 il y a plusieurs semaines, et il vient de confirmer cette inscription en signant avec un agent.
    Basket USA — Draft 2020 : le lycéen Karim Mane confirme son inscription | Basket USA
  • Le corps est une inscription sur de l’eau.
    Proverbe tamil
  • Latin : est seulement utile pour lire les inscriptions des fontaines publiques.
    Gustave Flaubert — Dictionnaire des idées reçues
  • Les inscriptions sur les tombes ressemblent parfois à des avis de recherche.
    Stanislaw Jerzy Lec — Nouvelles pensées échevelées
  • Le maire ne pourra plus, en revanche, exiger de document attestant que l'enfant a subi les vaccinations obligatoires pour son âge. Il devra uniquement être fourni à la direction de l’école pour une inscription définitive.
    Dossier Familial — Inscription à l’école : quels sont les documents à fournir ? | Dossier Familial
  • Plusieurs associations, syndicats étudiants et requérants individuels avaient demandé l’annulation de l’arrêté interministériel du 19 avril 2019 qui fixe les droits d’inscription et prévoit pour les étudiants étrangers « en mobilité internationale » un montant différent de celui payé par les étudiants français, européens ou déjà résidents en France. Les étudiants extracommunautaires devront payer 2 770 euros pour s’inscrire à une licence (contre 170 euros aujourd’hui) et 3 770 euros pour un master ou un doctorat (contre 243 euros et 380 euros aujourd’hui).
    Le Monde.fr — Universités : le Conseil d’Etat valide des frais d’inscription plus élevés pour les étudiants étrangers
Voir toutes les citations du mot « inscription » →

Traductions du mot « inscription »

Langue Traduction
Anglais registration
Espagnol registro
Italien iscrizione
Allemand anmeldung
Chinois 注册
Arabe التسجيل
Portugais cadastro
Russe постановка на учет
Japonais 登録
Basque matrikula
Corse iscrizzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « inscription »

Source : synonymes de inscription sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inscription »

Combien de points fait le mot inscription au Scrabble ?

Nombre de points du mot inscription au scrabble : 15 points

Inscription

Retour au sommaire ➦