La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « raboteux »

Raboteux

Variantes Singulier Pluriel
Masculin raboteux
Féminin raboteuse raboteuses

Définitions de « raboteux »

Trésor de la Langue Française informatisé

RABOTEUX, -EUSE, adj.

A. − Dont la surface présente au contact des inégalités, des aspérités. Synon. inégal, râpeux, rêche, rugueux; anton. égal, lisse, poli.Le chèvre-feuille rampant embrasse de ses guirlandes de fleurs le tronc rond et raboteux du chêne (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 87).Le sens du toucher nous fait connaître l'état des surfaces: elles sont égales et polies, elles sont rudes, raboteuses, inégales (Broussais, Phrénol., 1836, p. 481).Un vieux bonhomme, muni d'un long cou pelé, raboteux et rose qui fait penser au cou d'une volaille déplumée par la maladie (Barbusse, Feu, 1916, p. 85).
En partic. [En parlant du sol d'un chemin] Synon. âpre, caillouteux, inégal, rocailleux.Pavé raboteux. Les chemins durs, raboteux et mal entretenus, qu'on trouve dans la plupart des provinces voisines (Tocqueville, Anc. Rég. et Révol., 1856, p. 330).Le reste (...) n'était que sentiers plus ou moins raboteux et accidentés (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 27).
B. − Au fig., vieilli
1. [En parlant (du caractère, du comportement) d'une pers.] Qui manque d'aménité. Synon. fruste, revêche, rude.Votre titre et les manières peut-être un peu raboteuses des gens qui pensent comme vous sur les trois quarts des questions, vous empêchent de les voir (Stendhal, Armance, 1827, p. 144).Montlosier, esprit abrupt et un peu rustique, raboteux pour ainsi dire, n'avait guère souci de la liaison dans les idées (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 5, 1852, p. 474).À la constance des Laborderie il opposa une constance plus serrée, un entêtement raboteux, spasmodique; mais dont la ligne tourmentée ne se brisa pas une fois (Genevoix, Assassin, 1948, p. 87).
2. [En parlant (du style, de la composition) d'une œuvre littér.] Qui est heurté, inégal. Synon. hérissé, rocailleux, rude.Style raboteux. J'ai poli le plus que j'ai pu certains endroits raboteux, et en somme je crois que cela est plus présentable (Mérimée, Lettres Delessert, 1870, p. 192).La conduite du discours était malhabile et raboteuse. Il n'importait et il le savait bien. Éclatait partout une puissance d'affirmation qui avait sa source dans la vie même (Guéhenno, Jean-Jacques, 1948, p. 289).
Prononc. et Orth.: [ʀabɔtø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1540 « (surface, sol) qui présente des aspérités » (Le Pourpoint fermant à boutons ds Rec. de poés. fr. des XVeet XVIes., éd. A. de Montaiglon, t. 4, p. 273: mains [...] raboteuses); 2. 1657 « (style) rocailleux, rude, heurté » (Gombauld, Epigrammes, l. 2 ds Rich. 1680). Dér. de rabot*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér.: 47.

Wiktionnaire

Adjectif - français

raboteux \ʁa.bɔ.tø\

  1. Qui est noueux, inégal, en parlant du bois.
    • Le cornouiller est raboteux. Des planches raboteuses.
  2. Qualifie toute surface inégale, et principalement des chemins, du sol où l’on marche.
    • Je veux dire que sa chaleur aura avant peu changé l'aspect et la nature du pays, que la glace fondue ne présentera plus une surface favorable au glissage des traîneaux, que le sol redeviendra raboteux et dur. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Et nous sur la route raboteuse ou glissante nous allons droit devant nous, sans nous arrêter, et sans autre repos que le sommeil de la nuit dans une écurie ou dans une bergerie. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Il (le sentier) enjambait de gros blocs raboteux de telle sorte qu’il fallait sauter de l’un à l’autre. — (Robert Louis Stevenson, Les Gais Lurons, 1881, Traduction Jean-Pierre Naugrette, 2004)
    • Sur les pierres les moins raboteuses, les ascidies composées étendaient leurs plaques luisantes, vertes, brunes, rouges, violettes, semées de figures d'une régularité géométrique. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Tous les dimanches, seul, il s'en allait à l'aube, suivant au hasard les routes raboteuses de la plaine et parfois les sentiers ardus de la montagne. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
  3. (Figuré) Qui est rude, heurté, mal poli en parlant du style des ouvrages en vers ou en prose.
    • — Nous irons à l'Engelbourg, nous irons au Thannerhubel ! on peut revenir par l'Albertsfelsen.
      Ils trébuchent sur ces mots raboteux.
      — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RABOTEUX, EUSE. adj.
Il se dit proprement du Bois et signifie Qui est noueux, inégal. Le cornouiller est raboteux. Des planches raboteuses. Il se dit aussi de Toute surface inégale, et principalement des chemins, du sol où l'on marche. C'est un terrain inégal, pierreux et raboteux. Une allée raboteuse. Il se dit figurément du Style, des ouvrages en vers ou en prose et signifie Qui est rude, heurté, mal poli. Style raboteux. Vers raboteux.

Littré (1872-1877)

RABOTEUX (ra-bo-teû, teû-z') adj.
  • 1Qui présente des nœuds, des inégalités, en parlant du bois. Une planche raboteuse.
  • 2 Par analogie, il se dit d'une superficie inégale, et particulièrement du terrain, des chemins. Il me faut des torrents, des rochers, des sapins, des bois noirs, des montagnes, des chemins raboteux à monter et à descendre, des précipices à mes côtés qui me fassent bien peur, Rousseau, Conf. IV. Il avait tiré parti des lieux les plus raboteux, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg. Des aspects raboteux, sombres, secs et sans grâces, Des arbres africains nous décèlent les races, Delille, Trois règnes, VI.

    Fig. Quand la défiance, l'aigreur, l'aversion sont visibles et sont mêlées à toutes les paroles, en vérité, cela serre le cœur… on n'est point accoutumé à ces chemins raboteux, Sévigné, 6 nov. 1680. Redressons tous les sentiers tortus, aplanissons ce qu'il y a de raboteux, Bourdaloue, Pensées, t. III, p. 227.

  • 3 Fig. En parlant du style, rude. Sophocle enfin, donnant l'essor à son génie, Accrut encor la pompe, augmenta l'harmonie, Intéressa le chœur dans toute l'action, Des vers trop raboteux polit l'expression, Boileau, Art p. III. Le style de Corneille, devenu encore plus incorrect et plus raboteux dans ses dernières pièces, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Attila, Préface.
  • 4 S. f. Raboteuse, mollusque, voy. TROQUE 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Il marche à pied à travers lieux bossus et rabotteux, pleins de ruisseaux et de fondrieres, Amyot, Philop. 9. Comme un crystal poly prend en sa polissure Et represente mieux une lumiere pure Ou quelque autre beauté qu'un raboteux miroir, Am. Jamyn, liv. I, prier. La teste d'un mont coupé, rabotteux et inaccessible, Montaigne, I, 176.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « raboteux »

Voy. RABOTER ; génev. rabotu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot dérivé de rabot, avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « raboteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raboteux rabɔtø

Fréquence d'apparition du mot « raboteux » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « raboteux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « raboteux »

  • L' association a besoin aujourd'hui de compléter un investissement important qui permettra d'acheter des machines professionnelles : scie à format, toupie et dégauchisseuse-raboteuse, mais aussi d'adapter l'installation électrique et de mettre en place le système d'aspiration adéquat.
    France Bleu — Nantes : cette association qui envoie du bois a besoin de vous
  • La roue arrière d’un porte-char qui transportait une lourde raboteuse a mordu l’accotement, ce qui a emmené l’ensemble au fossé. Le temps de faire venir une grue et de relever la raboteuse, la route départementale 537 (axe Grand-Fougeray – Nozay) a été coupée et déviée jusqu’à 18 h.
    Accident de la route à Derval. La route a été coupée pendant plus de six heures - Redon.maville.com
  • Tu t'es adapté à tous les penchants : molletonné pour les douillets, raboteux pour les spartiates, embaumé pour les délicats, coloré pour les esthètes... Tu es plus indispensable que l'expresso du matin. Aucun fessier ne peut se passer de tes fibres absorbantes que l'on déroule avec rapacité.
    Site-LeVif-FR — Hommage au PQ - Belgique - LeVif
  • Les équipes de Vinci Autoroutes et des géotechniciens se sont mobilisées pour faciliter les investigations et les travaux nécessaires à la remise en sécurité des voies impactées par cet incident. Durant la nuit, des moyens spécifiques (raboteuse et asphalteuse), dépêchés en urgence, ont permis de raboter la chaussée endommagée, puis de mettre en place une nouvelle couche de chaussée sur plusieurs centaines de mètres.
    Transports | Isère : la chaussée déformée réparée, la circulation a repris normalement sur l’autoroute A7
  • « J’irai devant toi, et j’aplanirai les chemins raboteux ; je romprai les portes d’airain et je briserai les barres de fer. » (Ésaïe 45.2) Crédit photo: Photographier/123Rf
    Journal Chrétien — « J’irai devant toi, et j’aplanirai les chemins raboteux ; je romprai les portes d’airain et je briserai les barres de fer. » (Ésaïe 45.2) - Verset du jour avec commentaire biblique - Journal Chrétien
  • Si la moyenne d’âge des Soeurs Augustines au Québec est de 84 ans, elles étaient toutes dehors lundi pour relever le défi, parfois avec un peu d’aide. «J’ai une marchette parce que nos chemins sont raboteux, mais d’habitude je n’en ai pas besoin», jure Soeur Micheline Roy, 88 ans. «Ce qui se passe, je trouve ça raboteux comme nos routes. Ça nous questionne beaucoup sur le point religieux et social», avoue-t-elle. 
    Le Soleil — COVID-19: un mouvement de solidarité des Augustines [VIDÉO] | COVID-19 | Actualités | Le Soleil - Québec
  • Après le passage de la raboteuse, l’entreprise a appliqué mardi une première couche de grave bitume. Ce chantier, d’une longueur totale de 530 mètres, permet de remettre en état la couche de roulement depuis le carrefour de la place communale, jusqu’à la sortie de la commune après la mairie et l’école.
    La Voix du Nord — À Belle-et-Houllefort, un enrobé pour la route départementale 233

Traductions du mot « raboteux »

Langue Traduction
Anglais rugged
Espagnol escabroso
Italien aspro
Allemand robust
Chinois 崎岖
Arabe وعر، خشن، قاس
Portugais áspero
Russe прочный
Japonais 険しい
Basque malkartsua
Corse accidentat
Source : Google Translate API

Synonymes de « raboteux »

Source : synonymes de raboteux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « raboteux »

Combien de points fait le mot raboteux au Scrabble ?

Nombre de points du mot raboteux au scrabble : 17 points

Raboteux

Retour au sommaire ➦