La langue française

Tors, torse

Définitions du mot « tors, torse »

Trésor de la Langue Française informatisé

TORS, TORSE ouTORTE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une matière souple] Qui est tordu; qui a été soumis à une torsion. Soie torse. Les fils sont de tors droit ou de tors gauche (...). Dans le fil tors gauche, les spirales montent de droite à gauche (Araud, Ch. Thomas, Fabric. drap, 1921, p. 86).
B. − Spécialement
1. ARCHIT., ÉBÉN. Colonne torse. Colonne en bois ou en pierre dont le fût est contourné en spirale. Les chaises n'avaient pas été changées depuis le commencement du seizième siècle et offraient cette forme carrée, ces colonnes torses, et ce petit dossier garni d'une étoffe à franges dont la mode fut si répandue que Raphaël l'a illustrée dans son tableau appelé la Vierge à la chaise (Balzac, Rech. absolu, 1834, p. 171).Un autel de la décadence hausse ses colonnes torses de marbre rouge (A. France, P. Nozière, 1899, p. 244).
2. MENUIS. Mèche torse à couteaux rabattus. ,,Mèche à lèvres terminée par une vis conique de centrage, utilisée pour percer les bois durs`` (Peyroux Techn. Métiers 1985).
C. − [En parlant de certaines parties du corps de l'homme ou de qq. animaux] Qui présente une ou des courbures anormales, irrégulières. Synon. arqué, difforme.Des nains aux pieds tors, au corps gibbeux et difforme, dont les grimaces avaient le privilège de dérider la majesté granitique du Pharaon (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 236).Des cordons multicolores serraient étroitement ses jambes torses (Flaub., Hérodias, 1877, p. 166).
D. − Littér. Synon. de sinueux, tortueux.Branches tortes. Une tempête d'équinoxe, bouleversant la mer, emprisonna les îliens sur leur récifet ce furent veillées et conciliabules, courants d'air glapissants dans les ruelles tortes, repas chiches coupés de phrases lentes (Queffélec, Recteur, 1944, p. 36).
Au fig. Retors, pervers. C'est deux pays qui se sont battus: le mien et un autre. Le mien, droit et solide, l'autre tors et le cœur pourri (Giono, Baumugnes, 1929, p. 20).
Rem. C'est dans ces deux dernières accept. que l'on trouve parfois la forme fém. torte.
II. − Subst. masc., TECHNOL.
A. − Degré de torsion donné aux brins pour former un fil, une corde. V. supra I A ex. de Araud, Ch. Thomas.
Sur le tors. Dont le fil de trame a une torsion contraire au fil de chaîne. V. détors ex.
B. − ,,Gros cordon de soie employé en tapisserie`` (Peyroux Techn. Métiers 1985).
Prononc. et Orth.: [tɔ:ʀ], fém. [tɔ ʀs], [tɔ ʀt]. Homon. taure, tore, tort, formes de tordre et au fém. le subst. torse. Att. ds Ac. dep. 1694; 1694, 1718: ,,on dit quelquefois, torte, au féminin``; dep. 1740: ,,on dit populairement, torte, au féminin``. Voir Lar. Lang. fr.: ,,on trouve encore l'anc. forme du féminin torte`` et Rob. 1985: ,,torse ou (rare) torte``. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1240-80 « qui est tordu » la torse (voie) (B. de Condé, Dits et Contes, 208, 113 ds T.-L., s.v. tordre); ca 1274 baston tors (Grandes Chroniques de France, éd. J. Viard, t. 3, p. 242); 1436 soye torse (Exéc. test. de Jehenne de Velle, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 2. 1559 tors boys « pièce de bois dont les fibres sont en spirale » (Journal du Sieur de Gouberville, 25, 7 ds Poppe, p. 64); 3. 1671 archit. colonne torse (Pomey); 4. 1694 sucre tors (Ac.); 5. 1778 bot. (Lamarck Flore fr. t. 1, p. 188). B. Subst. masc. 1. [2emoit. xiies. [ms. moit. xives.] tors plur. « torsades » ([Conte de] Floire et Blancheflor, éd. M. M. Pelau, 41)] 2. a) 1723 tors sans filé « soie ouvrée qui entre quelquefois dans la chaîne des étoffes » (Savary); b) 1845 « gros cordon de soie employé en tapisserie » (Besch.); 3. 1754 « action de tordre les fils; degré de torsion qu'on fait prendre aux pièces de cordage » (Encyclop. t. 4, p. 225b); 1876 tors droit, tors gauche (Lar. 19e). Anc. part. passé adj. et subst. de tordre*; conjointement existe la forme tort, torte (issue du part. passé lat. class. tortus), 1119, Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 2660. Fréq. abs. littér.: 34.

Wiktionnaire

Nom commun

tors \tɔʁs\ masculin

  1. (Technique) Action de tordre les brins qui forment le fil, la laine, la corde…, torsion qu’on leur donne.
    • Tors en Z, tors en S.

Adjectif

tors \tɔʁ\

  1. Qui est tordu ou qui paraît l’être.
    • Et vous les écoutez, cognant leurs têtes chauves
      Aux murs sombres, plaquant et plaquant leurs pieds tors,
      Et leurs boutons d’habit sont des prunelles fauves
      Qui vous accrochent l’œil du fond des corridors !
      — (Arthur Rimbaud, Les Assis, 1870)
    • De la soie torse. — Du fil tors. — Cou tors.
    • Quelques meubles délabrés garnissaient la crypte ; ici, un lit ou plutôt un grabat […] ; là, un escabeau aux pieds tors, une table fixée au mur par des tenons de fer. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 156-166)
    • Elle apparaît dans mon âme tenant à la main une lampe, une humble lampe de ménage qui brille sous les solives d’un toit rustique et qui ne s’éteindra jamais au bout de ce bras maigre, tors et fort comme un sarment. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 165.)
  2. (Architecture) Qualifie une colonne dont le fût est contourné en forme d'hélice.
    • Deux candélabres, formés par une bacchante debout, portant un thyrse qui se divise en trois branches torses portant des binets, reliées par des feuilles de lierre. — (Exposition universelle de 1867 à Paris, Catalogue général publié par la Commission Impériale : Histoire du travail et monuments historiques, 1868, vol.2, page 516)
    • Tout en haut d’un des piliers de fonte tors, qu’il étreignait des cuisses et des pieds comme un grimpeur des cocotiers, il manœuvrait et écoutait les rouages d’un gros cartel à face plate de chat-huant, vissé sur la maîtresse-poutre. — (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 90.)
  3. (Architecture) Qualifie un type de clocher dont la couverture est contournée en forme d'hélice.
    • Le Baugeois est un coin ravissant de l’Anjou, autour de la vieille cité de Baugé. Dans plusieurs de ces beaux villages on remarque des clochers tors, ces flèches d’ardoise en spirale dont on dénombre une centaine en Europe .— (Laurence Cossé, « Théâtres et théâtre », Journal La Croix, 28 septembre 2016, page 28)
  4. (Sylviculture) (Menuiserie) Qualifie un bois, son fil ou ses fibres, lorsqu’il a poussé en tournant sur lui-même, créant une déformation hélicoïdale.
    • Si elle est de grande ampleur, la fibre torse exclut toute la grume des classes de haute qualité. — (Emmanuelle Brunin, Christophe Heyninck et Delphine Arnal, Carnet d’assistance pour l’évaluation qualitative des bois sur pied et abattus, Forêt wallonne, 2012, ISBN 2-9600251-6-4)

Nom commun 1

torse \tɔʁs\ masculin

  1. (En particulier) (Anatomie) Partie du corps humain qui s’étend depuis le cou jusqu’à la base du ventre.
    • Il avait une cravache à la main, des houseaux aux jambes ; une jaquette courte faisait saillir son torse vigoureux. — (Jules Mary, La Pocharde, 1898, chap. 1, Paris : chez H. Geoffroy, 1904-1905, p. 5)
  2. Tronc ou buste d’une personne vivante.
    • Les femmes, très coquettes, revêtent en général le costume traditionnel ; la petite veste très serrée moulant le torse et les bras, passe dans la ceinture d'une culotte flottante. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le torse moulé par un chandail et chaussées de sabots, elles attendaient, près de fritureries en plein vent, leurs clients attitrés. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Au fur et à mesure que nous approchions de Narbonne ce vent du sud devint gras et mouillé. Les rênes collaient, les chausses péguaient, le visage et le torse étaient humides. C'était le vent de la mer. — (Françis Pornon, Les Dames et les aventures du troubadour Raimon de Miraval, TDO Editions, 2016, chap. 29)
  3. Tronc, d’une statue ou corps sans tête et sans membres.
    • Le torse du Belvédère au Vatican.
    • Le torse de la Vénus de Milo est admirable.

Nom commun 2

torse \tɔʁs\ féminin

  1. (Technique) Outil servant à fabriquer des colonnes torses.
  2. (Technique) Tarière de charpentier à double filet hélicoïdal.

Forme d’adjectif

torse \tɔʁs\

  1. Féminin singulier de tors.

Forme de verbe

torse \tɔʁs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de torser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de torser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de torser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de torser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de torser.

Nom commun 1

torse \tɔʁs\ masculin

  1. (En particulier) (Anatomie) Partie du corps humain qui s’étend depuis le cou jusqu’à la base du ventre.
    • Il avait une cravache à la main, des houseaux aux jambes ; une jaquette courte faisait saillir son torse vigoureux. — (Jules Mary, La Pocharde, 1898, chap. 1, Paris : chez H. Geoffroy, 1904-1905, p. 5)
  2. Tronc ou buste d’une personne vivante.
    • Les femmes, très coquettes, revêtent en général le costume traditionnel ; la petite veste très serrée moulant le torse et les bras, passe dans la ceinture d'une culotte flottante. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le torse moulé par un chandail et chaussées de sabots, elles attendaient, près de fritureries en plein vent, leurs clients attitrés. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Au fur et à mesure que nous approchions de Narbonne ce vent du sud devint gras et mouillé. Les rênes collaient, les chausses péguaient, le visage et le torse étaient humides. C'était le vent de la mer. — (Françis Pornon, Les Dames et les aventures du troubadour Raimon de Miraval, TDO Editions, 2016, chap. 29)
  3. Tronc, d’une statue ou corps sans tête et sans membres.
    • Le torse du Belvédère au Vatican.
    • Le torse de la Vénus de Milo est admirable.

Nom commun 2

torse \tɔʁs\ féminin

  1. (Technique) Outil servant à fabriquer des colonnes torses.
  2. (Technique) Tarière de charpentier à double filet hélicoïdal.

Forme d’adjectif

torse \tɔʁs\

  1. Féminin singulier de tors.

Forme de verbe

torse \tɔʁs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de torser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de torser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de torser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de torser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de torser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TORS (tor, tor-s') adj.
  • 1Synonyme de tordu ; tors est l'ancien participe passé de tordre. De la soie torse. Du fil tors. Les chairs sont composées de divers filets qu'on appelle fibres, tors en différents sens, qui peuvent s'allonger et se raccourcir, Bossuet, Connaiss. II, 2. Des filets si artistement tissus et si bien tors pour faire leur jeu, Bossuet, ib. IV, 2.

    Soies mi-torses, soies destinées à la broderie.

    Bois tors, pièce de bois dont les fibres sont en spirale.

    Maille torse, maille d'une chaîne en fer, qui a été tordue, afin de placer la maille suivante dans un plan déterminé.

  • 2Qui est dans un état de torsion. Sa bouche est grosse et torse et semble…, Régnier, Sat. x. Quoique pour lors mon misérable corps Souffrît cent maux en tous ses membres tors, Scarron, Œuv. t. VII, p. 80, dans POUGENS. Un suisse à barbe torse, et nombre de valets, Intendants, cuisiniers, rempliront mon palais, Regnard, Ménechm. IV, 2. Que ton cou tors, désormais redressé, Sur son pivot garde un juste équilibre, Voltaire, Hypocris. Les bassets à jambes torses sont ceux qui s'y glissent [dans les terriers] le plus aisément, Buffon, Quadrup. t. II, p. 208. Ils portent des fleurs aux oreilles, des cannes torses à la main, et des souliers à l'Alcibiade ; c'est une espèce de chaussure dont Alcibiade a donné la première idée, Barthélemy, Anach. ch. 20. C'est que la liberté n'est pas une comtesse Du noble faubourg St-Germain… La bouche torse, l'œil errant…, Barbier, ïambes, Popularité.

    Fig. Un cou tors, un col tors, un hypocrite. Que ferai-je, quand ce fripon, ce col tors d'Anitus et son parti… s'attacheront à vous persécuter ? Voltaire, Socrate, II, 3.

  • 3 Terme d'architecture. Colonne torse, celle dont le fût est contourné en forme d'hélice.
  • 4 Terme de botanique. Dont les bords tournent ou tendent à tourner obliquement autour de leur axe.
  • 5 S. m. Le tors, le degré de torsion d'un fil. La régularité du tors.

    Tors sans fil, faux organsin.

    Gros cordon de soie employé en tapisserie.

    Terme de marine. Degré de torsion. en parlant des cordages.

SYNONYME

TORS, TORDU. Tors se dit de ce qui a une torsion naturelle : du bois tors ; ou une torsion opérée : de la soie torse ; Tordu se dit seulement de la torsion opérée.

HISTORIQUE

XIIe s. Et ses chevax molt tost l'emporte, Ne ne vet [va] mie voie torte, Mais la meillor et la plus droite, la Charrette, v. 725.

XIIIe s. Atant cort et prent le plus tendre [poussin], Tot le manga à un sol mors ; As autres nuef a le col tors, Ren. 17822. Je me couchié enmi la voie ; Si tenoie la teste en tort [de travers], Ausi conme se fusse mort, ib. 4159.

XVe s. Par voies torses et obliques, Froissart, II, III, 7. Tu t'en iras les couvertes voyes tout le pays ; tu connois bien les torses, les adresses et les chemins frayans…, Froissart, II, III, 112.

XVIe s. Il avoit la gueule torte comme je ne sais quoi, Despériers, Contes, LXXXV. Quelque petit enfant louche, ayant la veue torse, Paré, XVII, 1. La raison va tousjours et torte, et boiteusc, et deshanchée, et avecques le mensonge comme avecques la verité, Montaigne, II, 322.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tors »

Berry, tours ; norm. teurs ; du latin torsus ou tortus, part. passif de torquere, tordre (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1240) Ancien participe passé de tordre (→ voir torsion, latin torsio), doublet de tort (latin tortus).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tors »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tors tɔr

Citations contenant le mot « tors »

  • Situé au Nord-est de l'Anjou, à la limite de la Sarthe, le Baugeois réunit la plus importante concentration de clochers tors de France.  France Bleu, Les clochers tors du Baugeois - Episode 1/5
  • Le clocher tors de Jarzé Village - EP 5/5 France Bleu, Raconte moi la sarthe
  • Des variantes sont possibles pour aller voir Puiseaux, son clocher tors et sa halle ou pour randonner autour de Malesherbes et la base de Buthiers voisine. France Bleu, A pied dans la vallée de l’Essonne
  • Déjà, il s’agit d’un monument ancien, une église gothique bâtie entre le XIIIe et le XVe siècles. Ensuite, « il s’agit ici de restaurer l’unique clocher “tors” du département », précise Pascal Martinet, de l’entreprise creusoise éponyme, spécialisée dans la couverture et l’ossature bois. www.lepopulaire.fr, Dans les coulisses de la restauration du clocher "tors" de l'église de Naillat, en Creuse - Naillat (23800)
  • À Sérignac-sur-Garonne, les habitants sont fiers de leur clocher : l'église Note-Dame possède en effet l'un des quelque cent clochers tors répertoriés dans le monde – la plupart en France, et celui de Sérignac est le seul du Lot-et-Garonne. Selon la légende, cette forme hélicoïdale servirait à visser le clocher dans le ciel pour éviter qu'il ne s'effondre. Celui de Sérignac revient de loin : détruit par la foudre en 1921, il a pu être reconstruit en... 1989 par des Compagtnons du Tour de France, grâce à la passion et la ténacité d'une poignée de Sérignacais regroupés dans une association vouée à récolter des fonds. Alors, les 14 et 15 septembvre prochain, la commune fêtera comme il se doit le joyau de son patrimoine, avec un programme aux petits oignons. petitbleu.fr, Les 14 et 15 septembre, Sérignac célèbre l'esprit de clocher (tors) - petitbleu.fr
  • Les festivités célébrant les trente ans de la reconstruction du clocher tors de Sérignac-sur-Garonne se poursuivent aujourd'hui. Elles ont débuté hier avec un programme festif haut en couleur, ponctué notamment par des visites de ce bâtiment emblématique qu'est l'église, sans oublier le marché des producteurs, une exposition et l'accompagnement musical d'une banda. Le chanteur agenais Christian Moulié a également présenté un spectacle chanté. petitbleu.fr, Le clocher tors de Sérignac aura raison de vous - petitbleu.fr
  • Pour le 30e anniversaire de la reconstruction du clocher tors, Sérignac a rendu hommage aux Compagnons du devoir. SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : les Compagnons du clocher tors honorés
  • Il est 19h, ce jeudi-là, dans la rue de Franchepré à Jœuf. Rond comme une queue de pelle, torse à l’air et pieds nus, l’intéressé hurle et fait mine de se jeter sous les roues des automobilistes ! La police nationale est alertée. Jonathan dit aux deux agents qu’il attend son kebab. Ces derniers lui intiment l’ordre de rentrer chez lui. Le Jovicien a la moutarde qui lui monte au nez : il insulte les gardiens de la paix. Le menottage n’est pas facile, le trentenaire se rebelle. , Faits-divers - Justice | Ivre et torse nu dans la rue, il s’en prend aux policiers
  • Samuel Etienne torse nu et ultra tatoué : l'animateur de "Questions pour un champion" comme vous ne l'avez jamais vu ! Public.fr, Samuel Etienne torse nu et ultra tatoué : l'animateur de "Questions pour un champion" comme vous ne l'avez jamais vu !
  • "Tu as bien perdu !", Cauet se dévoile torse nu sur Instagram et bluffe les internautes ! Public.fr, "Tu as bien perdu !", Cauet se dévoile torse nu sur Instagram et bluffe les internautes !
  • Dans sa story Snapchat, elle a notamment partagé le torse musclé d’un garçon métisse. À l’aide de deux gros émojis cœur rouge, elle a pris soin de cacher sa tête et le reste de son corps. « À moi » a-t-elle écrit en légende. Et ce n’est pas tout, Maeva a aussi partagé une capture d’écran d’un appel avec la mention « Je suis piquée » avec un cœur. Gossip Room, Maeva Ghennam (LMvsMonde5) : de nouveau en couple, elle montre le torse de son chéri

Images d'illustration du mot « tors »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tors »

Langue Traduction
Anglais twisted
Espagnol retorcido
Italien contorto
Allemand verdrehte
Chinois 扭曲的
Arabe الملتوية
Portugais torcido
Russe скрученный
Japonais ねじれた
Basque bihurritu
Corse torciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tors »

Source : synonymes de tors sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tors »

Tors

Retour au sommaire ➦

Partager