La langue française

Prostration

Définitions du mot « prostration »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROSTRATION, subst. fém.

A.− Vx. Synon. de prosternation.Se tournant vers le midi, les bras tantôt ouverts et tantôt croisés, ils faisaient des génuflexions et des prostrations (Volney, Ruines,1791, p. 81).Ces scènes atroces étaient vite suivies (...) de soupirs, de prostrations à ses pieds et de tous les appels du pardon (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 137).
LITURG. CATH. Action de s'étendre complètement sur le sol, face contre terre, au cours de certaines cérémonies (ordination aux ordres majeurs, sacre des évêques notamment). (Dict. xixeet xxes.).
B.−
1. PATHOL. État d'abattement extrême, physique et psychique, se traduisant par l'immobilité et une absence de réaction aux sollicitations extérieures. Synon. adynamie.La prostration totale d'un épileptique après l'accès (Vogüé, Morts,1899, p. 375).Les signes généraux [du lupus érythémateux] sont constants, avec température élevée, anémie, céphalée, asthénie, prostration (Ravault, Vignon, Rhumatol.,1956, p. 561).
PATHOL. ANIM. Parfois, l'animal succombe en quelques minutes [après une inoculation de toxines]; le plus souvent, ces accidents primitifs s'atténuent; on constate de la prostration, de l'accélération de la respiration (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 259).
2. P. anal.
a) Vieilli. État de grand affaiblissement d'une faculté physique ou morale. Prostration morale, nerveuse. Elle jeta sur son mari de craintifs regards qui annonçaient une prostration complète de ses forces écrasées par une tyrannie morale et physique (Balzac, Goriot,1835, p. 297).V. affadissement ex. 8 :
1. Voilà ma vie en raccourci : une alternative d'élans et de défaillances, d'emportements d'imagination et de prostrations d'âme, de rêves fous à force d'ardeur, et de refroidissements désolants. M. de Guérin, Corresp.,1834, p. 159.
b) Absol. État de très grand abattement physique et moral, se traduisant par l'inactivité, l'immobilité dans une attitude de repli sur soi. Synon. abattement, accablement, dépression.Tomber, plonger dans la prostration; être frappé de prostration; tirer qqn de sa prostration; moment de prostration. Il était allongé sur son divan, dans un état de prostration crispée qui suit la journée d'un ouvrier de la pensée (Goncourt, Journal,1876, p. 1159):
2. ... une heure de séparation suffisait à me jeter dans un état de prostration indescriptible, dans un anéantissement où mon désir et mon attente semblaient seuls me survivre. Milosz, Amour. init.,1910, p. 213.
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔstʀasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. Ca 1300 « prosternement » (Richier, Vie de S. Rémi, éd. Bolderston, 1567 ds Fonds Barbier); 2. 1743 méd. « affaiblissement extrême » (Mém. de l'Académie de chirurgie, 1, 219 d'apr. FEW t. 9, p. 468b); 3. 1826 « apathie » (Balzac, Physiol. mar., p. 122 : vous dompterez sous une prostration invincible la volonté de votre femme). Empr. au lat. chrét. prostratio (dér. de prostratum, supin du verbe prosternere, v. prosterner) « action de coucher, d'étendre »; « action de renverser » d'où « ruine, anéantissement » (Blaise Lat. chrét.). Fréq. abs. littér. : 145.

Wiktionnaire

Nom commun

prostration \pʁɔs.tʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Affaiblissement extrême ; profond abattement.
    • Je lui racontai tout: cette étrange hallucination qui me prenait à cette heure où Kostaki avait dû mourir; cette terreur, cet engourdissement, ce froid de glace, cette prostration qui me couchait sur mon lit. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Elle se perdait ainsi durant des jours dans ses rêves, qui se terminaient d’ordinaire par des accès de complète prostration. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 35.)
    • Disons plus : la pieuse prostration de l’enfant qui a perdu sa vieille mère, par exemple, n’est-elle pas (de nos jours) un luxe que les indigents, harcelés par une tâche obligatoire, ne peuvent se permettre ? Le loisir de cette songerie morbide n’est donc pas de première nécessité : l’on peut, enfin, s’en passer ? — (Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, L’Appareil pour l’analyse chimique du dernier soupir, dans les Contes cruels, Calmann Lévy, 1893, p.202)

Nom commun

prostration

  1. prostration.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROSTRATION. n. f.
Affaiblissement extrême, profond abattement. Cet accès fut suivi d'une grande prostration.

Littré (1872-1877)

PROSTRATION (pro-stra-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Synonyme de prosternation.
  • 2 Terme de médecine. Anéantissement des forces musculaires qui accompagne certaines maladies aiguës, et particulièrement les fièvres typhoïdes. La prostration des forces, Portal, Instit. Mém. scienc. 1821 et 1822, t. V, p. 84.

HISTORIQUE

XVIe s. Prostration, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prostration »

Du latin prostratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. prostrationem, de prostratus (voy. PROSTRÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prostration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prostration prɔstrasjɔ̃

Citations contenant le mot « prostration »

  • La prostration est le signe de notre repentir et de notre abaissement au sens de l'humilité , Prier avec son corps : quatre questions sur la prostration - Aide à la prière - Vie chrétienne - famillechretienne.fr
  • La prière s’incarne dans des attitudes du corps qui traduisent les mouvements du cœur. Troisième volet de notre série : la prostration, geste de pénitence et de conversion. , Numéro 2220 - samedi 01 août 2020 Hélène Carrère d'Encausse : « La mort est devenu un mot interdit ! » - Magazines - famillechretienne.fr
  • Exercice à la Georges Bataille ? À certains égards, forcément puisé quelque part en soi. Le père disparu et revenant, la mère se donnant aux chiens – qu’en est-il ? Que devient l’existence si l’on ne sait remiser les visions, les accrocs, les génuflexions en guise de prostration, les consentements déguisés en refus ignorés ? Nul ne sait refaire sa vie, cependant l’écriture réforme le passé, règle les comptes, elle est faite pour cela aussi, ne nous en privons pas, et en cela serons… fidèle. Club de Mediapart, « Cristina », pour revoir ou refaire son enfance, avec Caloniz Herminia | Le Club de Mediapart
  • Si vous m’offrez le choix entre la prostration dans une bulle hygiénique ou l’occasion de développer une immunité au virus, je penche pour la deuxième option en un claquement de doigts. Comprenez-moi bien : je respecte scrupuleusement les actuelles directives sanitaires du gouvernement du Québec afin d’étaler la contagion dans le temps, mais sans crainte pour ma petite personne. Ma seule peur est celle de transmettre le SARS-CoV-2 à mon insu (puisque ce serait bien mon genre de faire partie des propagateurs « asymptomatiques » insidieux).    Le Journal de Montréal, Prêt à s'immuniser | Le Journal de Montréal
  • Les signes de coup de chaleur chez le chien : halètement excessif ou continu ; hypersalivation, gueule qui mousse ; troubles intestinaux (vomissements, diarrhée) ; ataxie (difficulté à coordonner les mouvements) ; muqueuses (babines, truffe, gencives) qui deviennent bleu violacé ; raideur, léthargie, prostration ; crise convulsive, perte de connaissance. Futura, Quels sont les chiens qui vont le plus souffrir du changement climatique ?
  • C'est une scène qui résume à elle seule le soulagement et l'intense émotion du PSG après sa qualification. On y voit Neymar assis sur les marches du Parc des Princes, la tête dans les mains alors que ses partenaires communient avec leurs supporters. On imagine que le Brésilien est en train de verser quelques larmes de joie avant que Kylian Mbappé ne vienne le tirer de son état de prostration. Quelques minutes plus tôt, juste après la victoire, le numéro 10 parisien avait exulté vers une tribune vide. Neymar aime le show mais là il ne jouait pas. Pas comme au début du match, où dans une mise en scène bien sentie, l'attaquant brésilien avait débarqué au Parc des Princes avec une enceinte crachant de la musique dans les mains. Evidemment il n'était pas difficile d'y voir un clin d'œil au huis clos et à l'ambiance de cathédrale censée habiter le stade parisien. Mais le crack de Santos ne s'est pas contenté d'une simple posture d'avant-match. Neymar a mis du son tout au long de ce huitième de finale, et il l'a même singulièrement monté sur certaines phases. Trop parfois comme lors de ce carton jaune évitable en fin de match après un accrochage avec Emre Can. leparisien.fr, PSG-Dortmund (2-0) : Neymar a monté le son - Le Parisien

Images d'illustration du mot « prostration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prostration »

Langue Traduction
Anglais prostration
Espagnol postración
Italien prostrazione
Allemand erschöpfung
Chinois 虚脱
Arabe سجود
Portugais prostração
Russe прострация
Japonais 衰弱
Basque prostration
Corse prostrazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « prostration »

Source : synonymes de prostration sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prostration »

Prostration

Retour au sommaire ➦

Partager