La langue française

Proportionner

Définitions du mot « proportionner »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROPORTIONNER, verbe trans.

I. − Empl. trans.
A. − Proportionner qqc. à, (plus rarement) avec qqc.Établir une juste proportion, un juste rapport entre une chose et une autre; calculer la proportion convenable à. Synon. adapter, ajuster, assortir, faire coïncider, rapporter.Proportionner l'effort, le travail aux résultats recherchés, la fin aux moyens, les récompenses aux services, les peines aux délits, les emplois à la demande, ses dépenses à son revenu. Les joujoux sont des images qui mettent les objets extérieurs à leur portée, en les proportionnant avec leur âge, leur stature et leurs forces (Joubert,Pensées, t.1, 1824, p.213).L'océan faisait partie du mécanisme. Le flot montant haussait la panse sans choc (...). Gilliatt combinait et proportionnait les deux travaux, celui de l'eau et celui de l'appareil (Hugo,Travaill. mer, 1866, p.311):
. Le coiffeur qui a coiffé la mariée lui a demandé si son mari était petit ou grand; et comme la mariée l'interrogeait sur ce que ça pouvait lui faire, il lui disait que c'était pour la coiffer en vue de sa taille, proportionnant l'échafaudage des cheveux de l'épouse à la hauteur de l'époux. Goncourt,Journal, 1895, p.758.
Empl. pronom. passif. On peut prévoir telles circonstances où la fixité de l'impôt, ne se proportionnant pas aux facultés des contribuables et aux circonstances du sol, produirait autant de mal qu'il a fait de bien dans d'autres cas (Say,Écon. pol., 1832, p.536).
B. − Proportionner qqc.Donner des proportions à; réduire à ses justes proportions. Cette sorte de dépaysement qui proportionne l'effort présent, sans rien ôter à l'instant de son urgence (Gide,Journal, 1922, p.728).
Absol. Le propre de l'esprit critique, c'est de classer et de proportionner; appliqué aux hommes, il les jauge, les pèse, les mesure (Amiel,Journal, 1866, p.72).La justice conserve sa balance; elle mesure et proportionne (Bergson,Deux sources, 1932, p.71).
II. − Empl. pronom. réfl. Se proportionner (vieilli)
A. − Se proportionner à qqn.Se mettre à la portée de. Se proportionner à l'intelligence de ses auditeurs (Ac.1835-1935).Converser agréablement sans s'appesantir sur les objets (...), se proportionner aux personnes qui écoutent (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p.1616).
B. − Se proportionner à qqc.Se mettre en proportion avec. L'effort (...) se proportionne lui-même aux divers degrés de résistance que les muscles opposent à la volonté (Maine de Biran,Influence habit., 1803, p.19).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔpɔ ʀsjɔne], (il) proportionne [-sjɔn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 «adapter, préparer, mettre en état convenable» (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, 705); b) 1483 «soumettre aux lois de la proportion» (Coust. de Norm., fo229 rods Gdf. Compl.); ca 1590 part. passé stature [...] bien proportionnée (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p.344); c) 1869 «donner des proportions à» (Mérimée, Lettres duchesse de Castiglione-Colonna, p.110); 2. ca 1355 verbe pronom. se proporcionner à «être mis en proportion avec» (Bersuire, fo21 vods Littré); 1687 «se mettre à la portée de» (Bourdaloue, Or. funèbre de Condé, ibid.). Empr. au b. lat. proportionare «même sens». Fréq. abs. littér.: 120.

Wiktionnaire

Verbe

proportionner \pʁɔ.pɔʁ.sjɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se proportionner)

  1. Garder la proportion et la convenance nécessaire, établir un juste rapport entre une chose et une autre.
    • L'importance de la somme se proportionnait à l'importance de l'entreprise. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROPORTIONNER. v. tr.
Garder la proportion et la convenance nécessaire, établir un juste rapport entre une chose et une autre. Il faut proportionner les peines aux délits, les délits et les peines. Proportionner sa dépense à son revenu. Proportionner ses desseins et ses entreprises à ses forces. Proportionner son discours à l'intelligence de son auditoire. La récompense lui proportionnée au service. Se proportionner à l'intelligence de ses auditeurs. Se proportionner à tous, Se mettre à la portée des autres, ne pas affecter plus d'esprit et de capacité qu'eux. Se proportionner à son sujet, Donner à son style le degré d'élévation ou de simplicité que comporte le sujet. Il vieillit. Un corps bien proportionné, une figure bien proportionnée, Un corps, une figure dont toutes les parties ont entre elles le rapport qu'elles doivent avoir. On dit de même : Cet homme est petit, mais il est bien proportionné. Des membres bien proportionnés.

Littré (1872-1877)

PROPORTIONNER (pro-por-sio-né ; en vers, de cinq syllabes) v. a.
  • 1Garder la proportion convenable, établir un juste rapport entre une chose et une autre. …Proportionnez vos vœux à vos mérites, Rotrou, Vencesl. I, 4. À votre avis, mes pères, est-ce par grimace et par feinte que les juges chrétiens ont établi ce jugement ? et ne l'ont-ils pas fait pour proportionner les lois civiles à celles de l'Évangile ? Pascal, Prov. XI. Salomon fit ce grand ouvrage [le temple] avec la magnificence qu'on a vue ailleurs ; car il le voulait proportionner, autant qu'il pouvait, à la grandeur de celui qui voulait y être servi, Bossuet, Polit. VII, V, 1. Si Lulli a excellé dans son art, il a dû proportionner, comme il a fait, les accents de ses chanteurs et de ses chanteuses à leurs récits et à leurs vers ; et ses airs, tant réputés dans le monde, ne servent qu'à insinuer les passions les plus décevantes, Bossuet, Comédie, 3. Dieu, dans toute la terre, a proportionné les organes et les facultés des animaux, depuis l'homme jusqu'au limaçon, au lieu où il leur a donné la vie, Voltaire, Jenni, 9.
  • 2Se proportionner, v. réfl. Être mis en proportion avec. La population se proportionne exactement aux moyens de subsistance, Presse scientifique, 1861, t. I, p. 233.
  • 3 Fig. Se mettre à la portée. Se proportionner à l'intelligence de ses auditeurs. [Le prince de Condé] s'accommodant et se proportionnant à tous, Bourdaloue, Or. fun. de Condé. Il [Mentor] avait même je ne sais quoi de complaisant et d'enjoué, quand il voulait se proportionner aux besoins des autres et leur insinuer quelque vérité, Fénelon, Tél. x. Pour moi, je me livrais tout entier aux plus courageux et aux habiles… je me proportionnais aux autres, Vauvenargues, Dial. 16. Dieu, malgré sa défense de peindre et de sculpter aucune figure, a daigné se proportionner à la faiblesse humaine, qui demandait qu'on parlât aux sens par des images, Voltaire, Dict. phil. Idolâtrie.

    Se proportionner à son sujet, donner à son style la forme qui convient au sujet.

HISTORIQUE

XIVe s. Le nombre des trente cinq lignies [tribus] ne se proporcione pas au nombre des centuries dessus dictes, Bercheure, f° 21, verso. Retourne le nez [à demi tranché] adroit en sa forme, en proporcionant les narrilles en leur droit point si comme elles souloient, Lanfranc, f° 27. Science de proporcionner [les médicaments], Lanfranc, f° 119, verso.

XVIe s. D'une stature droicte et bien proportionnée, Montaigne, II, 17. Il fault que les licts soient proportionnez à la maison, les vestemens sortables aux licts, Amyot, Lyc. 23. Les colomnes estoient fort bien proportionnées de la grosseur à la haulteur, Amyot, Publ. 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROPORTIONNER, v. act. (Gram.) établir entre une chose & une autre un juste rapport. Dieu proportionne ses graces à nos besoins. La justice proportionne ses châtimens aux infractions ; la récompense, au mérite de l’action. C’est la marque d’un bon esprit, que de sçavoir se proportionner à tous.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « proportionner »

Prov. et espagn. proporcionar ; ital. proporzionare ; du lat. proportionare (QUICHERAT, Addenda) ; voy. PROPORTION.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « proportionner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
proportionner prɔpɔrsjɔne

Citations contenant le mot « proportionner »

  • Nous devons proportionner le châtiment, non au crime qui est grand, mais au criminel qui est petit. De Victor Hugo / Choses vues
  • La maladie peut être vécue sans grand symptôme chez quatre personnes sur cinq mais elle tourne à une lutte acharnée de 15 jours pour la cinquième. Le but d’une mesure de prévention efficace est alors de proportionner le confinement à ceux qui ne peuvent supporter cette épreuve : personnes de plus de 65 ans, malades cardiaques et vasculaires, insuffisants respiratoires ou rénaux, transplantés, personnes obèses, etc. Ces risques particuliers étaient d’ailleurs déjà présents en 2009 lors de la pandémie H1N1 sans que nous ayons en quoi que ce soit modulé nos conseils de prévention. Sans immobiliser 80 % de la population active et surtout pas ceux qui en sortent guéris et (peut-être) immunisés après deux semaines – et contribueraient avec les jeunes et les plus actifs à éteindre l’épidémie en réduisant la taille de la population cible – on aurait pu alors diriger la prévention vers les seules personnes à haut risque, incluant des mesures spécifiques pour les soignants, tandis que l’épidémie ralentit, comme elle l’a fait en Australie, en Chine et en Corée. Transmettre et expliquer cette information maintenant connue de tous, pour que chacun d’entre nous comprenne son risque, l’évalue et décide en conséquence de se confiner ou pas est le meilleur gage de réussite. Il permet aussi de considérer les citoyens pour ce qu’ils sont : des adultes responsables en capacité de voter et d’agir. Car l’épidémie n’a peut-être été ni différente ni mieux contenue en Europe que dans les États qui n’ont pas eu recours à ces mesures. La pandémie est en effet tout sauf confinée : elle concerne maintenant tous les pays, toutes les régions et tous les cabinets médicaux (on estime à plusieurs millions le nombre de Françaises et Français qui ont été en contact avec le virus). Alors que la France a passé le sommet de la vague entre le 2 (contaminations) et le 10 avril (valeur maximale du nombre de décès, figure 3), l’issue pourrait donc ne pas même avoir été modifiée : les courbes nationales ne montrent que peu d’inflexions différenciées mais un parcours le plus souvent semblable, quelles qu’aient été les décisions prises (seul le masquage des contaminations initiales apparaît dans certains pays, probablement pour des raisons de politique locale). EcoRéseau Business, EcoRéseau Business | Le confinement était-il la seule solution ?
  • Côté finance, changement de poste et d’institution. Quentin prend du galon et devient analyste au sein du département des fonds alternatifs. «Grâce à ma nouvelle fonction, je rencontrais enfin les managers qui font la pluie et le beau temps dans le domaine. J’ai adoré cette période.» Malgré une carrière qui s’annonce sous les meilleurs auspices, il garde à l’esprit tout ce qui se rapporte au gin et profite de son temps libre pour partir à la rencontre d’herboristes dans le Jura et Neuchâtel. Après ses journées bancaires, il passe la plupart de ses soirées à calibrer, mélanger, touiller, proportionner jusqu’à l’obtention de la potion magique. «Quitte à payer plus cher une consommation, j’ai toujours été sensible à la complexité aromatique d’une boisson alcoolisée. Je fais très attention à ce que je bois.» Le Temps, Quentin Verne, faiseur de gin - Le Temps
  • Cette conception de la rationalité a pour elle, selon R. Pouivet, de ne pas conduire à laisser sans réponse la question de savoir pourquoi nous devrions respecter une norme comme celle de proportionner nos croyances aux données disponibles. Répondre que la respecter maximise nos chances d’atteindre la vérité soulève immédiatement en effet la question de savoir pourquoi nous devrions croire le vrai ; pourquoi « nous inquiéter de la vérité ? C’est la vraie question. À défaut d’y répondre, on laisserait toute sa place à un discours postmoderne qui, justement, trouve dans cette inquiétude l’indice d’une aliénation et encourage des discours ironiques à l’égard du projet de connaissance » (67). Or « [l]e défaut du déontologisme épistémique est qu’il est incapable d’expliquer la source de notre idéal de vérité et des normes en général » (190) ; « la normativité n’est pas elle-même justifiée. Après tout, pourquoi conviendrait-il d’être rationnel ? En quoi et pourquoi est-ce une obligation de notre vie intellectuelle ? Suffit-il comme réponse à ces questions d’en appeler à la déesse Raison et à la Vérité comme norme ? » (68). Pour y répondre, il faut selon l’auteur répondre à « la question de la valeur de la connaissance », expliquer « pourquoi la vérité est […] un bien » et « pourquoi la raison est […] bonne » (67). Autrement dit, on ne saurait s’en tenir, comme le fait (supposément) le déontologisme épistémique, à poser des normes ; il faut à un moment expliquer ce qui fait la valeur des choses que nous pouvons atteindre en les respectant. Et l’épistémologie des vertus dispose, selon R. Pouivet, d’une explication : cette valeur est fondée « dans la réalisation de ce que nous sommes en tant qu’êtres rationnels » (191). , Dieu et le désir de vérité - La Vie des idées
  • Il y a en fait une réponse à celle-ci. L’extension est construite sur la base de l’accord de recrue de Mahomes, qui s’étend jusqu’en 2021. Cela signifie que les salaires de Mahomes et ses primes de liste – qui constituent la majeure partie de son contrat – n’atteignent le plafond qu’en 2022. Les chefs ont donné Mahomes gagne beaucoup d’argent tout en bloquant pour que cet argent atteigne le plafond salarial. Au lieu de cela, ils lui ont donné un humble bonus de signature de 10 millions de dollars, qu’ils peuvent proportionner au cours des 12 prochaines années (en raison de la prolongation de 10 ans ajoutée aux deux premières années de l’accord actuel de Mahomes). Marseille News .net, 8 questions sur la prolongation folle du contrat de Patrick Mahomes - Marseille News .net
  • Certains, dans l’émotion de la pandémie, voudraient proportionner le salaire à l’utilité. Comment se fait-il que les éboueurs, dont le métier est si indispensable, soient moins bien payés qu’un footballeur, un pilote d’avion ou un professeur d’université, dont il semble si facile – on le vérifia durant deux mois de confinement – de se passer ? L'analyse d'André Comte-Sponville. Challenges, L’utilité d’un travail ne fait pas sa valorisation - Challenges

Images d'illustration du mot « proportionner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « proportionner »

Langue Traduction
Anglais proportion
Espagnol proporción
Italien proporzione
Allemand anteil
Chinois 比例
Arabe نسبة
Portugais proporção
Russe доля
Japonais 割合
Basque proportzioa
Corse proporzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « proportionner »

Source : synonymes de proportionner sur lebonsynonyme.fr

Proportionner

Retour au sommaire ➦

Partager