La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « proportionné »

Proportionné

Définitions de « proportionné »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROPORTIONNÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de proportionner*.
II. − Adj. Anton. disproportionné.
A. − Proportionné à.Qui est en proportion avec; qui forme une proportion avec. Impôts proportionnés aux revenus; peines proportionnées aux délits. Il faut que la sensibilité ou la vie animale s'élève à un ton proportionné à la multitude des impressions et des images qui viennent m'assaillir (Maine de Biran,Journal, 1818, p.171):
1. D'ailleurs ses aveux même (...) de fautes qu'elle le supposait avoir découvertes, servaient plutôt pour Swann de point de départ à de nouveaux doutes qu'ils ne mettaient un terme aux anciens. Car ils n'étaient jamais exactement proportionnés à ceux-ci. Proust,Swann, 1913, p.370.
Absol. Cette pièce, toute claire, harmonieuse et proportionnée (Barrès,Voy. Sparte, 1906, p.85).Il a plus de six pieds de hauteur mais paraît moins grand, parce que sa largeur est proportionnée (Maurois,Disraëli, 1927, p.233).
B. − Qui a telles proportions, bien, mal respectées. Bien, mal proportionné. Quoique la princesse fût sa nièce, ils semblaient très proportionnés d'âge (Gyp,Souv. pte fille, 1928, p.273):
2. L'énorme rocher qui porte une ville si glorieuse est magnifiquement proportionné pour servir de monture à un tel diamant, et l'on reçoit une impression de plénitude et de force à voir ses pentes larges et décidées... Barrès,Greco, 1911, p.64.
En partic. [En parlant d'une pers.] Dont les formes sont harmonieuses. Un grand diable (...), corps admirablement proportionné, poitrine large (Verne,Île myst., 1874, p.269).Au physique c'était un colosse bien proportionné, pas trop lourd comme souvent les Russes sont (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p.73).
REM.
Proportionnément, adv.,rare. De façon proportionnée, en proportion. Synon. comparativement, proportionnellement, relativement.Le triceps brachial [de la grenouille] est composé de trois portions, à peu près comme dans l'homme, mais elles sont proportionnément plus volumineuses (Cuvier,Anat. comp., t.1, 1805, p.300).Il sera établi dans les principaux quartiers de la capitale, et ce dans un nombre qui sera réglé ultérieurement, proportionnément au besoin, des entrepôts où l'on trouvera, à juste prix, des assortimens de vers ou de prose en toutes les langues vivantes ou mortes (Jouy,Hermite, t.1, 1811, p.152).
Prononc.: [pʀ ɔpɔ ʀsjɔne]. Fréq. abs. littér.: 387. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1031, b) 381; xxes.: a) 381, b) 331.

Wiktionnaire

Adjectif - français

proportionné \pʁɔ.pɔʁ.sjɔ.ne\

  1. Dont les proportions sont en rapport avec le but recherché.
    • Chemin faisant, le grand saint Nicolas, qui aimait déjà ces enfants de tout son cœur, les interrogeait sur des sujets proportionnés à leur âge et leur posait des questions faciles, comme, par exemple : « Combien font cinq fois cinq ? » ou « Qu’est-ce que Dieu ? » Il n’en obtenait pas de réponses satisfaisantes. — (Anatole France, Les Sept Femmes de la Barbe-Bleue et autres contes merveilleux, 1909)
    • La jeune fille était bien proportionnée, de taille moyenne, un peu mince et menue, mais harmonieuse de mouvements, de gestes, de courbes, et si bien prise dans sa veste chaudron ouverte sur une chemisette de soie à col aiglon, […]. — (Henry Bordeaux, Histoire d'une vie : L'enchantement de la victoire, 1 août 1919-31 décembre 1923, 1951, page 321)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROPORTIONNER. v. tr.
Garder la proportion et la convenance nécessaire, établir un juste rapport entre une chose et une autre. Il faut proportionner les peines aux délits, les délits et les peines. Proportionner sa dépense à son revenu. Proportionner ses desseins et ses entreprises à ses forces. Proportionner son discours à l'intelligence de son auditoire. La récompense lui proportionnée au service. Se proportionner à l'intelligence de ses auditeurs. Se proportionner à tous, Se mettre à la portée des autres, ne pas affecter plus d'esprit et de capacité qu'eux. Se proportionner à son sujet, Donner à son style le degré d'élévation ou de simplicité que comporte le sujet. Il vieillit. Un corps bien proportionné, une figure bien proportionnée, Un corps, une figure dont toutes les parties ont entre elles le rapport qu'elles doivent avoir. On dit de même : Cet homme est petit, mais il est bien proportionné. Des membres bien proportionnés.

Littré (1872-1877)

PROPORTIONNÉ (pro-por-sio-né, née) part. passé de proportionner
  • 1Qui est en proportion avec. Il est bien croyable qu'un Dieu qui aime infiniment, en donne des preuves proportionnées à l'infinité de son amour, Bossuet, Anne de Gonz. Ordinairement les hommes ont une fortune proportionnée, non à leurs vastes et insatiables désirs, mais à leur médiocre mérite ; M. Boerhaave en a eu une proportionnée à son grand mérite, et non à ses désirs très modérés, Fontenelle, Boerhaave. Tout est proportionné : les lois de l'optique, qui vous font voir dans l'eau l'objet où il n'est pas…, Voltaire, Dict. phil. Apparence. Quand M. Beccaria fut applaudi pour avoir démontré que les peines doivent être proportionnées aux délits, Voltaire, Dict. phil. Supplices.

    Un corps, une figure bien proportionnée, un corps, une figure dont toutes les parties ont entre elles le rapport convenable. Les anciens avaient vu que les hommes d'une taille et d'un embonpoint médiocre, avec des membres bien proportionnés, un visage riant et fleuri…, Cabanis, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. I, p. 68.

    On dit de même : Un cheval bien proportionné ; des membres bien proportionnés.

  • 2 Terme de marine. Un mât est dit proportionné, quand sa longueur, ainsi qu'on l'exprimait dans les anciennes mesures, a un nombre de pieds triple de celui des palmes de son diamètre.

    S. m. Le proportionné se dit du point où se mesure le diamètre d'un mât, et qui est celui de la plus forte grosseur de ce mât.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « proportionné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
proportionné prɔpɔrtjɔne

Citations contenant le mot « proportionné »

  • L'équité naturelle demande que le degré de preuve soit proportionné à la grandeur de l'accusation. De Montesquieu / Défense de l'esprit des lois
  • Elle considère notamment que le PSE « évalué à 6,2 millions d’euros n’est pas proportionné aux moyens de la société et du groupe Conduent », qui « dispose de fonds propres à hauteur de 1,3 milliard de dollars et d’une trésorerie de 496 millions de dollars. » , Roubaix : Le plan social d’un sous-traitant de PSA retoqué par l’administration
  • "Il n’est pas celui qui vous aurait permis de bénéficier d’un état de légitime défense, dans un acte proportionné, nécessaire et immédiat de riposte à une agression de votre mari, ajoutait-il. Lutter contre les violences intrafamiliales, contre les violences faites aux femmes ne peut passer par la violence criminelle dont vous vous êtes rendue coupable." RTL.fr, Mort de Jacqueline Sauvage : pourquoi sa grâce a fait polémique
  • Le Parlement allemand a autorisé jeudi soir la Bundesbank à poursuivre ses achats d'obligations d'Etat pour le compte de la Banque centrale européenne. Le 5 mai, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe avait remis en cause cette participation, exigeant de la BCE qu'elle prouve que son action était « proportionnée ». Les Echos, Les députés allemands apportent leur soutien à la BCE | Les Echos

Traductions du mot « proportionné »

Langue Traduction
Anglais proportionate
Espagnol proporcionado
Italien proporzionato
Allemand verhältnismäßig
Chinois 成比例的
Arabe متناسب
Portugais proporcional
Russe соразмерный
Japonais 比例した
Basque neurrikoak
Corse proporzionale
Source : Google Translate API

Synonymes de « proportionné »

Source : synonymes de proportionné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « proportionné »

Proportionné

Retour au sommaire ➦

Partager