Probe : définition de probe


Probe : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROBE, adj.

Qui a de la probité, qui fait preuve de probité.
A. − [Corresp. à probité A] Qui a soin de respecter le bien d'autrui, de remplir les devoirs de la justice. Synon. droit, honnête, incorruptible, intègre.Commerçant probe; être probe en affaires. Certaines gens dits vertueux et probes, semblablement à Nucingen, ont ruiné leurs bienfaiteurs, et certaines gens sortis de la police correctionnelle sont d'une ingénieuse probité pour une femme (Balzac, Splend. et mis., 1844, p.261).C'est un homme probe jusqu'à la rigidité, et qui jusqu'à présent a rempli tous ses engagements avec une parfaite exactitude (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.336).Ma tante ne m'apparut jamais que comme une femme de ménage ponctuelle et probe, séparant avec justice le sien et le mien (Abellio, Pacifiques, 1946, p.97):
. ... les grands voleurs ressemblent toujours à d'honnêtes gens. Vous comprenez bien que ceux qui ont des figures de coquins n'ont qu'un parti à prendre, c'est de rester probes, sans cela ils se feraient arrêter. Verne, Tour monde, 1873, p.26.
Empl. subst. Catinat, le probe, l'homme de la règle et du devoir, l'ennemi des passe-droits et des exactions, était son contraire (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.8, 1864, p.398).
B. − [Corresp. à probité B] Qui est plein d'exigence, de rigueur vis-à-vis de soi-même, par rapport à quelque chose. Synon. consciencieux, loyal, scrupuleux.Art, écrivain, esprit, intelligence, talent probe. Stephen Hudson, probe, intellectuel et raffiné, classique lui aussi par la forme attentive et dépouillée, la concentration hautaine et un peu austère sur les drames silencieux de l'être intérieur (Arts et litt., 1936, p.42-1).Le jeu est donc avant tout sincère et probe. Nulle désinvolture, nul cabotinage. Le jeu se refuse à l'effet gratuit, à l'étalage vaniteux (Serrière, T.N.P., 1959, p.146).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔb]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.1. 1464 prob «qui a de la probité» (J. Lagadeuc, Catholicon ds Gdf. Compl.); de nouv. 1543 personnages probes et fidèles (doc. ds Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t.12, 2epart., p.843); 2. 1826 «qui est le fait d'un homme probe» (Delécluze, Journal, p.318). Empr. au lat. probus «de bon aloi, de bonne qualité; honnête, vertueux». Fréq. abs. littér.: 171. Bbg. Gohin 1903, p.261.

Probe : définition du Wiktionnaire

Adjectif

probe \pʁɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Bon, honnête.
    • c’est un homme probe jusqu’a la rigidité — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 294)
    • Les jean-foutre et les gens probes
      Médisent du vent furibond
      Qui rebrousse les bois, détrousse les toits, retrousse les robes.
      — (Georges Brassens, Le Vent, 1953)
    • Et c'est ainsi que notre héros mit fin à l'aventure, sur la satisfaction du triomphe, et le probe renoncement à la vraie réparation de la victoire. — (David Eddings, Le Pion blanc des présages, 1982, traduction de Dominique Haas)

Forme de verbe

probe \pʁɔb\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de prober.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de prober.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de prober.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de prober.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de prober.

Nom commun

probe

  1. Sonde, sondage.
    • Let's put in a probe, to get more information.
  2. Instrument médical, sonde.
  3. Enquête, Recherche intensive.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Probe : définition du Littré (1872-1877)

PROBE (pro-b') adj.
  • Qui a de la probité. C'étaient les plus probes et les plus disciplinés qui parlaient ainsi [demandant qu'on leur livrât les restes de Moscou brûlé], et l'on n'avait rien à leur répondre, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 8.

REMARQUE

Probe ne se trouve dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835. Il n'est pas non plus dans Richelet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « probe »

Étymologie de probe - Wiktionnaire

Du latin probare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de probe - Wiktionnaire

Du latin probus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de probe - Littré

Lat. probus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « probe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
probe prɔb play_arrow

Citations contenant le mot « probe »

  • Il existe des juges probes, mais il n'y a aucune manière juridique de rendre la justice. De Günther Weisenborn / L'exécuteur

Images d'illustration du mot « probe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « probe »

Langue Traduction
Corse onestu
Basque zintzo
Japonais 正直
Russe честный
Portugais honesto
Arabe صادق
Chinois 诚实
Allemand ehrlich
Italien onesto
Espagnol honesto
Anglais honest
Source : Google Translate API

Synonymes de « probe »

Source : synonymes de probe sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « probe »



mots du mois

Mots similaires