La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « probabilité »

Probabilité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin probabilité probabilités

Définitions de « probabilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROBABILITÉ, subst. fém.

A. − Vraisemblance, apparence de vérité; chance qu'une chose a d'être vraie. La probabilité d'une hypothèse. La fuite de l'accusé donne un nouveau degré de probabilité à l'accusation; il est de la plus grande probabilité que cette allégation est fausse (Ac.).[Ce filou] s'approcha nonchalamment de la table de jeu, enleva la somme avec une assurance qui aurait fait envie à son ancien maître (...) et, pour donner plus de probabilité à son impudence, il laissa sur la même chance une pièce d'or de 40 francs (Raban, Marco Saint-Hilaire, Mém. forçat, t.2, 1828-29, p.64).Si le cocuage Sainte-Beuve est incertain, le cocuage Vacquerie est de toute probabilité (Goncourt, Journal, 1896, p.1000).
PHILOS., THÉOL. Doctrine de la probabilité, doctrine de probabilités. ,,Celle qui enseigne qu'en matière de morale on peut, en sûreté de conscience, suivre une opinion, pourvu qu'elle soit probable`` (Ac.). Synon. probabilisme:
1. ... en dehors de ce cogito cartésien, toutes les théories sont seulement probables, et une doctrine de probabilités, qui n'est pas suspendue à une vérité s'effondre dans le néant; pour définir le probable il faut posséder le vrai. Sartre, Existent., 1946, p.64.
Loc. adv. En toute probabilité (littér.), selon toute probabilité. Vraisemblablement. Le cours de ses réflexions l'amena (...) à être (...) toujours bienfaisant mais bienfaisant aussi pour soi, bref l'homme d'ordre sachant ce qui devrait arriver en toute probabilité (Verlaine, OEuvres posth., t.1, Hist. comme ça, 1896, p.351).Harlequin ne paraîtra pas, selon toute probabilité, demain (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1912, p.429).
B. − Gén. au plur.
1. Ce qui permet de conjecturer raisonnablement ce qui se produira, si un événement se produira ou non; chance qu'un événement a de se produire. Examiner, évaluer, peser des probabilités. Je pourrais (...) m'étendre longuement sur cette portion du génie américain qui le fait [Poë] (...) se jouer avec une volupté enfantine et presque perverse dans le monde des probabilités et des conjectures (Baudel., Hist. extr., 1856, p.xxviii).L'irradiation augmente la probabilité des mutations (Goldschmidt, Avent. atom., 1962, p.220):
2. ... entre les trains réglementaires, on lançait souvent des trains de marchandises imprévus, surtout aux époques des grands arrivages. Et quel risque inutile alors! Comment savoir à l'avance si ce serait bien l'express qui viendrait se briser là? Longtemps, elle roula les probabilités dans sa tête. Zola, Bête hum., 1890, p.219.
2. MATH., STAT. Rapport du nombre des cas favorables au nombre des cas possibles. Probabilité d'un événement, d'un phénomène aléatoire; probabilité forte, faible, nulle; théorie, loi des probabilités. En statistique la probabilité est de plus en plus voisine de la certitude, à mesure que la base de l'observation est plus étendue (E. Boutroux, Contingence, 1874, p.39).La probabilité 1 signifie la certitude, la probabilité 0 l'impossibilité (A. Monjallon, Introd. à la méthode stat., Paris, Vuibert, 1966, p.103).
Calcul des probabilités. Ensemble des règles à l'aide desquelles on calcule les chances. V. hasard I B ex. de Renouvier.
a) En partic.
α) Probabilité mathématique. ,,La probabilité mathématique se détermine a priori. On sait a priori, p.ex., que dans une loterie qui a vendu 1000 billets, la probabilité pour un détenteur de 2 billets de gagner le lot est de 0,002`` (Foulq. Sc. soc. 1978).
β) Probabilité statistique. ,,Compte tenu d'une table statistique de n événements où l'événement A s'est produit K fois, la probabilité statistique de A est le rapport K/n ou le rapport obtenu à partir de celui-là après diverses corrections`` (Aur.-Weil 1981). Probabilité statistique: déterminée a posteriori, c.-à-d. en se référant à l'expérience, d'événements de portée sociale (nuptialité, naissance, mortalité, accidents, suicides, etc.) permettant par extrapolation ou projection sur l'avenir la prévision et la planification (Morf.Philos.1980).
b) LING. [Dans la théorie de la communication] ,,La probabilité définit la quantité d'information que porte une unité linguistique dans un contexte donné`` (Ling. 1972). La quantité d'information d'une unité est définie en fonction de sa probabilité dans un énoncé: elle est inversement proportionnelle à la probabilité d'apparition de cette unité (Ling.1972).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔbabilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1370-72 «caractère de ce qui est probable» (Oresme, Ethiques, éd. A. D. Menut, p.116); 2. 1656 théol. (Pascal, Provinciales, 6elettre, 10 avr. ds OEuvres, éd. L. Lafuma, 1963, p.393); 3. 1705 math. (Éloge de M. Bernoulli ds Hist. de l'Ac. royale des sc., Paris, 1730, p.149); 4. 1738 [éd.] «apparence, indice qui laisse à penser qu'une chose est probable» (Voltaire, Élemens de la philos. de Newton, Amsterdam, E. Ledet, p.X). Empr. au lat. probabilitas «vraisemblance», du lat. probabilis, v. probable. Fréq. abs. littér.: 593. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 842, b) 2024; xxes.: a) 212, b) 591. Bbg. Quem. DDL t.20.

Wiktionnaire

Nom commun - français

probabilité \pʁɔ.ba.bi.li.te\ féminin

  1. Qualité d’être probable ; vraisemblance ; apparence de vérité.
    • […], tout concourait en même temps pour préparer la chute de la branche aînée des Bourbons; mais, de la probabilité à l'accomplissement du fait, il y avait loin , et l'on ne peut disconvenir que M. Thiers et tous les instigateurs du mouvement ne jouassent gros jeu. — (Biographie des accusés d'avril, de leurs défenseurs, des pairs, juges du procès, des ministres et des membres du parquet, précédée d'une relation des événemens d'avril, 2e livraison, Paris : chez Collibert, 1835, p. 18)
    • Nos conclusions font état d'une faible probabilité pour que les flavonoïdes interviennent directement dans l'aptitude au volubilisme chez Periploca graeca L.. — (Annales scientifiques de l'Université de Besançon: Botanique, 1974, page 140)
    • Quant aux femmes titulaires du BEPC, avec ou sans études techniques, ou du baccalauréat, elles ont une forte probabilité d'épouser un homme ayant au moins le BEPC. — (Geneviève Canceill, Antoine Chastand & Olivier Choquet, Données statistiques sur les familles: revenus, activité féminine, conditions de vie, n° 370, Institut national de la statistique et des études économiques, 1975, page 57)
  2. Chance ; risque.
    • Nous sommes si éloignés de connaître tous les agens [sic] de la nature, et leurs divers modes d’action ; qu’il ne serait pas philosophique de nier les phénomènes, uniquement parce qu’ils sont inexplicables dans l’état actuel de nos connaissances. Seulement, nous devons les examiner avec une attention d’autant plus scrupuleuse, qu’il paraît plus difficile de les admettre ; et c’est ici que le calcul des probabilités devient indispensable, pour déterminer jusqu’à quel point il faut multiplier les observations ou les expériences, afin d’obtenir en faveur des agens [sic] qu’elles indiquent, une probabilité supérieure aux raisons que l’on peut avoir d’ailleurs, de ne pas les admettre. — (Pierre-Simon de Laplace, Essai philosophique sur les probabilités, Mme Ve Courcier, Paris, 1814 (2e édition))
    • Examiner, évaluer, peser, calculer des probabilités.
  3. (Mathématiques) Ensemble des règles d’après lesquelles on peut calculer le hasard relatif de la survenue des événements.
    • Douce soirée où l’on pouvait encore croire —à la rigueur, le calcul des probabilités cédant à une chance inouïe— qu’il n’y aurait pas de morts pendant la guerre. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Lorsque nous n'avons pas toutes les données du problème, nous ne savons pas avec certitude ce qui va se passer ; nous parlons alors de probabilité. — (Carlo Rovelli et Sophie Lem, Helgoland, le sens de la mécanique quantique, éditions Flammarion, 2021)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PROBABILITÉ (pro-ba-bi-li-té) s. f.
  • 1Apparence de vérité. Il faut qu'ils [les faits d'une accusation] soient aussi certains que le sera le supplice auquel vous condamnerez le coupable ; car, si vous n'avez, par exemple, que vingt probabilités, ces vingt probabilités ne peuvent équivaloir à la certitude de sa mort, Voltaire, Dict. phil. Vérité. Presque toute la vie humaine roule sur des probabilités, Voltaire, Pol. et lég. Sur les probabilités en justice. Combien je dois être persuadé de la probabilité de mon hypothèse sur la formation des planètes, Buffon, Théor. ter. Part. hyp. Œuv. t. IX, p. 299. Nous errons dans les ténèbres, ou nous marchons avec perplexité entre des préjugés et des probabilités, Buffon, Quadr. t. I, p. 256. On peut accroître la probabilité d'une théorie, soit en diminuant le nombre des hypothèses sur lesquelles on l'appuie, soit en augmentant le nombre des phénomènes qu'elle explique, Laplace, Expos. IV, 14.
  • 2 Terme de mathématique. Doctrine, théorie, analyse, calcul des probabilités, l'ensemble des règles par lesquelles on peut calculer le nombre de chances qu'a un événement de se produire. La suite de ces idées a conduit M. Bernoulli à cette question : si, le nombre des cas inconnus diminuant toujours, la probabilité du parti qu'on doit prendre en augmente nécessairement, de sorte qu'elle vienne à la fin à tel degré de certitude qu'on voudra, Fontenelle, Bernoulli. Le calcul des probabilités est appuyé sur cette supposition, que toutes les combinaisons différentes d'un même effet sont également possibles, D'Alembert, Quest. calc. Probab. Œuv. t. IV, p. 291, dans POUGENS. Dans le calcul des probabilités, on désigne la certitude par l'unité, c'est-à-dire que l'on suppose égal à un le nombre des combinaisons possibles qui renferment l'événement dont on cherche la probabilité, ou dans lesquelles cet événement n'entre point ; la probabilité de l'événement, représentée alors dans une fraction, est le nombre des combinaisons dans lesquelles l'événement a lieu, Avert. des éditeurs, dans VOLT. Pol. et lég. Sur les probabilités en justice. L'analyse est le seul instrument dont on se soit servi jusqu'à ce jour dans la science des probabilités, pour déterminer et fixer les rapports du hasard, Buffon, Ess. arith. mor. Œuv. t. x, p. 139. Dans tous les jeux, les paris, les risques, les hasards, dans tous les cas, en un mot, où la probabilité est plus petite que un dix-millième, elle doit être et elle est en effet pour nous absolument nulle, Buffon, ib. t. X, p. 85. La probabilité d'un événement se mesure par une fraction dont le numérateur est le nombre des cas favorables, et le dénominateur le nombre de tous les cas possibles, favorables ou contraires, Pinel, Instit. Mém. sc. 1807, 1er sem. p. 172.

    Probabilité simple, celle d'un événement qui ne peut dépendre que de l'action simple d'un certain nombre de causes du même ordre.

    Probabilité composée, celle dans laquelle on doit considérer simultanément plusieurs probabilités simples ou l'action de différents genres de causes.

    Probabilités de la vie, durée probable de la vie qu'a un individu à chaque âge. La connaissance des probabilités de la durée de la vie est une des choses les plus intéressantes dans l'histoire naturelle de l'homme, Buffon, Prob. de la vie, Œuv. t. X, p. 217.

  • 3 Terme de casuistique. La doctrine des opinions probables. Ôtez la probabilité, on ne peut plus plaire au monde ; mettez la probabilité, on ne peut lui déplaire, Pascal, Pens. XXIV, 72, éd. HAVET. Les trois marques de la religion : la perpétuité, la bonne vie, les miracles ; ils [les jésuites] détruisent la perpétuité par la probabilité, la bonne vie par leur morale, les miracles en détruisant ou leur vérité ou leur conséquence, Pascal, ib. XXIII, 28. Mon révérend père, lui dis-je, que le monde est heureux de vous avoir pour maîtres ! que ces probabilités sont utiles ! Pascal, Prov. VI. Voilà comment les opinions s'élèvent peu à peu jusqu'au comble de la probabilité, Pascal, ib. XII.

HISTORIQUE

XIVe s. Bien est voir [vrai] que cest dit a aucune probabilité, Oresme, Eth. VII, 13.

XVIe s. Nonobstant que telle raison ait quelque apparence de probabilité, Paré, X, 9.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « probabilité »

(Siècle à préciser) Du latin probābilitās.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. probabilitatem, de probabilis, probable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « probabilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
probabilité prɔbabilite

Fréquence d'apparition du mot « probabilité » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « probabilité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « probabilité »

  • Le calcul des probabilités, appliqué à la mortalité humaine a donné naissance à une science nouvelle : celle des assurances.
    Emile de Girardin — Les 52
  • La probabilité de réussir la mise sur orbite d'une fusée est d'une chance sur un million. Dépêchons-nous de rater 999.999 lancements !
    Jacques Rouxel — Les Shadoks
  • Il y a tellement de gens qui trouvent à travers le monde la seule femme qu’ils puissent aimer, que l’énorme fréquence de ces rencontres me rend sceptique, moi qui ai un certain respect du calcul des probabilités.
    Tristan Bernard — Deux amateurs de femmes
  • S'il est plus contraignant de relever de grands défis que de moindres, les probabilités de réussite sont en revanche plus grandes.
    André Pronovost — Les marins d'eau douce
  • Nos études ont montré que la probabilité qu’un programme corrigé fonctionne comme avant la correction est seulement de cinquante pour cent.
    Bev Littlewood & Lorenzo Strigini — Pour la science
  • Il est dans la probabilité que mille choses arrivent qui sont contraires à la probabilité.
    Henri Louis Mencken
  • Pour l’infectiologue, la « probabilité que les choses repartent est très forte ». Par « chance » comme il l’indique, « nous disposons aujourd’hui de moyens permettant que la pandémie ne reprenne pas de la même façon ».
    La probabilité d'une deuxième vague de Covid-19 est très forte, alerte le Pr Rabaud | Lorraine Actu
  • Le risque se définit, sur le plan international, comme la probabilité d’un effet. En effet, le risque est la probabilité de contracter le covid, et le masque est un facteur du risque qui modifie, en la diminuant, la relation Sars-covid-2 avec la maladie. Nous sommes dans une analyse du risque classique.
    Contrepoints — Le masque en plein air est-il vraiment utile ? | Contrepoints
  • Faut-il rejeter toutes les probabilités parce qu'elles ne sont pas des certitudes ?
    Jane Austen — Orgueil et Préjugés
  • Il suffit de forger des noms nouveaux, de nouvelles appréciations et de nouvelles probabilités pour créer à la longue aussi des "choses" nouvelles.
    Friedrich Nietzsche — Le Gai Savoir
Voir toutes les citations du mot « probabilité » →

Traductions du mot « probabilité »

Langue Traduction
Anglais probability
Espagnol probabilidad
Italien probabilità
Allemand wahrscheinlichkeit
Chinois 可能性
Arabe احتمالا
Portugais probabilidade
Russe вероятность
Japonais 確率
Basque probabilitate
Corse probabilità
Source : Google Translate API

Antonymes de « probabilité »

Combien de points fait le mot probabilité au Scrabble ?

Nombre de points du mot probabilité au scrabble : 16 points

Probabilité

Retour au sommaire ➦