La langue française

Prévoyant

Sommaire

  • Définitions du mot prévoyant
  • Étymologie de « prévoyant »
  • Phonétique de « prévoyant »
  • Citations contenant le mot « prévoyant »
  • Traductions du mot « prévoyant »
  • Synonymes de « prévoyant »
  • Antonymes de « prévoyant »

Définitions du mot prévoyant

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉVOYANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de prévoir*.
II. − Adjectif
A. − Qui a de la prévoyance; qui est assez avisé pour prévoir les événements futurs. Esprit prévoyant. Le rôle de l'homme prévoyant est assez triste: il afflige ses amis, en leur annonçant les malheurs auxquels les expose leur imprudence (Chamfort, Max. et pens., 1794, p.34).Le duc de Bourgogne (...) était sage, froid et prévoyant. Il ne voulait pas, en allant trop vite, troubler le royaume (Barante, Hist. ducs Bourg., t.2, 1821-24, p.74):
1. ... toute nation qui ruinera, par de mauvaises lois ou par des impôts trop pesans, son agriculture, ses manufactures et son commerce, sera nécessairement dominée par d'autres nations plus prévoyantes. Say, Écon. pol., 1832, p.484.
B. − Qui prend les dispositions nécessaires pour faire face à telle ou telle situation dans l'avenir. Administration, municipalité, organisation, politique prévoyante; parents prévoyants. Le guide, toujours actif et prévoyant, avait fabriqué auprès du feu une sorte d'étendage où il suspendait et retournait nos vêtements (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p.356).La rampe qu'un maire prévoyant pose devant un gouffre peut donner au voyageur le sentiment d'une atteinte à sa liberté (Paulhan, Fleurs Tarbes, 1941, p.159):
2. Saint-Cyran, Jansénius et Pascal furent tout-à-fait clairvoyants et prévoyants sur un point: ils comprirent et voulurent redresser à temps la pente déjà ancienne et presque universelle où inclinaient les esprits. Sainte-Beuve, Port-Royal, t.1, 1840, p.14.
Empl. subst. Celui qui a de la prévoyance. L'homme insoucieux, l'imprévoyant, est moins accablé et démonté par l'événement catastrophique que le prévoyant (Valéry, Tel quel I, 1941, p.99).
Prononc. et Orth.: [pʀevwajɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694, 1718: prevoyant; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. a) 1550 [éd.] le Prevoyant subst. «Dieu, la Providence» (Du Bellay, L'Olive, CXII, Paris, G. Corrozet, A. L'Angelier); b) 1609 adj. (Ronsard, OEuvres, éd. P. Laumonier, I. Silver et R. Lebègue, t.18, 319, 89: Car Dieu est tout prévoyant et sage); 2. a) 1578 «qui prend des dispositions en vue de ce qui doit ou peut arriver» (Id., Les Amours, Chanson, 7 [var. des éd. 1578-87] ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.4, p.173); b) 1686 [éd.] «qui dénote de la prévoyance» (Bossuet, Oraison Funèbre de Michel Le Tellier, prononcée le 25 janv. 1686, Paris, S. Mabre-Cramoisy, p.4: prevoyante conduite). Part. prés. de prévoir*. Fréq. abs. littér.: 304. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 583, b) 452; xxes.: a) 424, b) 297.

Wiktionnaire

Adjectif

prévoyant \pʁe.vwa.jɑ̃\

  1. Qui juge par avance qu'une chose devrait arriver.
    • Les prévoyantes paroles de son père retentissaient derechef à son oreille, et sa conscience lui reprochait d'en avoir méconnu la sagesse. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  2. Qui s’assure à l’avance des conséquences de ce qui va ou ce qui peut arriver.
    • Tu as pensé aux serviettes ! Tu as été prévoyant.

Forme de verbe

prévoyant \pʁe.vwa.jɑ̃\

  1. Participe présent de prévoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉVOYANT (pré-vo-ian, ian-t' ; plusieurs disent pré-voi-ian) adj.
  • 1Qui prévoit ce qui doit arriver et prend de sages mesures. Quand le mal est certain, La plainte ni la peur ne changent le destin ; Et le moins prévoyant est toujours le plus sage, La Fontaine, Fabl. VIII, 12. Je suis vieille et prévoyante : je vous en parle pour la dernière fois, Maintenon, Lett. à M. de Villette, 24 avr. 1707.
  • 2Qui marque de la prévoyance. Sous sa ferme et prévoyante conduite [du cardinal de Richelieu], la puissance d'Autriche cessait d'être redoutée, Bossuet, le Tellier. Je sais que, près de vous en secret assemblé, Par vos soins prévoyants leur nombre est redoublé, Racine, Athal. I, 2. Comme une antique aïeule aux prévoyants discours, Hugo, Odes, v, 12.

HISTORIQUE

XVIe s. Vous estes accort, prevoyant et advisé comme l'aultre [le renard], Carloix, V, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prévoyant »

Participe présent adjectivé du verbe prévoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prévoyant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prévoyant prevɔjɑ̃

Citations contenant le mot « prévoyant »

  • L’espoir est la plus grande entrave à la vie. En prévoyant demain, aujourd’hui se perd. De Sénèque
  • Une crainte prévoyante et précoce est mère de toute sécurité. De Edmund Burke / 11 mai 1792
  • Que la nature est prévoyante ! Elle fait pousser les pommes en Normandie sachant que les indigènes de cette province ne boivent que du cidre. De Henry Monnier
  • Celui qui pourvoit uniquement à l'avenir est moins prévoyant que celui qui ne pourvoit qu'à l'instant, car il ne pourvoit même pas à l'instant, mais seulement à sa durée. De Franz Kafka / Préparatifs de noce à la campagne

Traductions du mot « prévoyant »

Langue Traduction
Anglais foreseeing
Espagnol prever
Italien prevedendo
Allemand voraussehen
Chinois 预见
Arabe التنبؤ
Portugais prevendo
Russe предусмотрительный
Japonais 予見
Basque foreseeing
Corse prevista
Source : Google Translate API

Synonymes de « prévoyant »

Source : synonymes de prévoyant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prévoyant »

Partager