La langue française

Prêteur, prêteuse

Définitions du mot « prêteur, prêteuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÊTEUR, -EUSE, subst. et adj.

I. − Subst. Personne qui prête quelque chose. Le bruit d'un pas pesant annonça l'arrivée du prêteur de grains (Balzac, Méd. camp., 1833, p.64).On ne prête pas à une femme le Musée secret de Naples, c'est-à-dire un album lubrique, pour des prunes. Cela fait entre le prêteur et l'emprunteuse un compromis (Flaub., Corresp., 1852, p.10).On n'a pu cacher le «Château Noir» [de Cézanne dans une exposition], parce qu'il appartient à M. Paul Rosenberg, prêteur à ménager (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p.118).
En partic. Personne (physique ou morale) qui prête de l'argent. Synon. bailleur (de fonds).Prêteur de capitaux, privé, sur gages. Il signe deux petits reçus sur du papier blanc et les remet aux vieilles prêteuses (Loti, Mon frère Yves, 1883, p.282):
. ... il s'agissait d'un dernier champ, sur lequel le braconnier avait emprunté, un champ que le prêteur parlait de faire mettre aux enchères, parce qu'il ne touchait pas un sou des intérêts convenus. Zola, Terre, 1887, p.329.
Prêteur à la petite semaine (v. prêter I A 1). [La classe] des usuriers, qui se modifie de mille manières, qui reparaît sous vingt formes, sous vingt acceptions différentes, depuis le faiseur d'affaires jusqu'au prêteur à la petite semaine (Jouy, Hermite, t.3, 1813, p.156).
II. − Adj. Qui prête de l'argent. Organisme prêteur. Cette somme est donc une simple fiche de garantie. Je m'offre à la reverser, si papa rembourse jamais la société prêteuse, c'est-à-dire s'il restitue jamais les quatre mille trois cents francs au Capital Mutuel (Duhamel, Terre promise, 1934, p.14).Le crédit même des entreprises en difficulté nécessitait vis-à-vis des tiers prêteurs sa présence [de l'État] parmi les associés responsables (Univ. écon. et soc., 1960, p.22-12).
[P. réf. à la fable de La Fontaine: La Cigale et la Fourmi] Qui prête volontiers quelque chose. Paul: Vous voulez apprendre à dépenser, soyez généreuse! Henriette: Tu ne veux pas ressembler aux fourmis, sois prêteuse. MmeChameroy: Prêteuse! prêteuse! (...) prêter et donner sont deux! un prêt est une affaire! et il faut qu'une affaire soit bonne! (Labiche, Cigale chez fourmis, 1876, vii, p.223).
REM.
Co-prêteur, subst. masc.Mon co-prêteur (...) m'a débité des histoires peu rassurantes sur notre débiteur commun (Goncourt, Journal, 1878, p.1267).
Prononc. et Orth.: [pʀ εtoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Ac. 1694, 1718: presteur; dep. 1740: prêteur. Étymol. et Hist.1. Ca 1265 presteour (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, II, chap.45, p.215); 1283 presteur (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, 1120); 1830 prêteur sur gages (Balzac, Gobseck, p.420); 2. 1668 adj. (La Fontaine, Fables, La Cigale et la fourmi, I, 1). Dér. de prêter*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 182.

Wiktionnaire

Nom commun

prêteur \pʁɛ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : prêteuse)

  1. Celui qui prête quelque chose à quelqu’un.
    • Il n’est pas prêteur de son naturel.
  2. (Spécialement) Personne qui fait le prêt d’argent moyennant des intérêts.
    • Le départ des juifs n’avait pas supprimé les embarras financiers de leurs clients et ceux qui avaient besoin de capitaux n’eurent d’autre ressource que de s’adresser aux prêteurs chrétiens (lombards ou cahorsins). — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • L’appât du gain peut amener les clercs à des activités indignes de leur condition : à La Gahandière, en 1634, il s’agit de trafics de toutes sortes. Le curé présente son activité de prêteur comme une œuvre charitable. — (Robert Sauzet, Les visites pastorales dans le diocèse de Chartres pendant la première moitié du XVIIe siècle, Rome : Edizioni di stora e letteratura, 1975, p.142)

Nom commun

prêteuse \pʁɛ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : prêteur)

  1. Celle qui prête.


Nom commun

prêteuse \pʁɛ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : prêteur)

  1. Celle qui prête.


Nom commun

prêteuse \pʁɛ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : prêteur)

  1. Celle qui prête.


Nom commun

prêteuse \pʁɛ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : prêteur)

  1. Celle qui prête.


Nom commun

prêteuse \pʁɛ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : prêteur)

  1. Celle qui prête.


Nom commun

prêteuse \pʁɛ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : prêteur)

  1. Celle qui prête.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÊTEUR (prê-teur, teû-z') adj.
  • Qui prête. La fourmi n'est pas prêteuse, La Fontaine, Fabl. I, 1.

    Substantivement. Celui, celle qui prête de l'argent Un prêteur sur gages. Si, pendant ce délai ou avant que le besoin de l'emprunteur ait cessé, il survient au prêteur un besoin pressant et imprévu de sa chose, le juge peut, suivant les circonstances, obliger l'emprunteur à la lui rendre, Code Nap. art. 1889.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li presteres aime plus son detor que ses detors lui, et maintes foiz se contorbe li detors quant il encontre son presteor, porce que il li sovient de ce que il li doit rendre, Latini, Trésor, p. 320.

XVIe s. Je ne dy pas, si voulez rien prester, Que ne le prenne : il n'est point de presteur (S'il veut prester) qui ne fasse un debteur, Marot, Ép. au roy.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÊTEUR, s. m. celui qui prête son argent, ses marchandises. Les prêteurs sur gages sont regardés comme des usuriers.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prêteur »

 Dérivé de prêter avec le suffixe -eur, du latin praesto dérivé de sto (« se tenir ») avec le préfixe prae- (« devant »), littéralement « se tenir devant, venir en aide, fournir ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prêter ; prov. prestayre. Prestere, prestayre est nominatif ; presteor, prestador est régime.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prêteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prêteur prɛtœr

Citations contenant le mot « prêteur »

  • L'Etat, c'est un monsieur prêteur et malgracieux assis derrière un guichet. De Anatole France / Monsieur Bergeret à Paris
  • Ne soyez ni un emprunteur, ni un prêteur ; Car souvent on perd le prêt et l'ami, Et l'emprunt... De William Shakespeare / Hamlet
  • Dans un crédit immobilier, sauf convention contraire, l’application d’un taux d’intérêt devenu négatif est exclue de sorte que le prêteur ne peut pas être contraint de payer une quelconque rémunération à l’emprunteur. , Crédit immobilier : l’emprunteur ne peut pas percevoir des intérêts du prêteur - Éditions Francis Lefebvre
  • L’établissement prêteur, la banque, souhaite avoir la garantie de se faire rembourser en temps et en heure. Pour cela, en plus de la prise de garantie sur le bien immobilier (par exemple hypothèque), elle va nantir un placement financier censé rembourser le crédit accordé, à terme. LégiFiscal, Le nantissement et le crédit in fine LégiFiscal
  • Le capital est chatouilleux et timides sont les prêteurs d'argent. De Rudyard Kipling / Un beau dimanche anglais
  • La particularité de ce financement est qu'il prévoit un mécanisme de renoncement d'une partie de la rémunération par les deux prêteurs et un abondement de même montant par Icade, dont le montant est reversé au profit de la recherche sur les vaccins contre le Covid-19 réalisée par l'Institut Pasteur. Affiches Parisiennes, Icade obtient un crédit solidaire de 150 millions d'euros
  • Concrètement le nantissement prend la forme d’un contrat entre l’établissement prêteur et l’emprunteur. Le contrat mentionne les créances garanties, et la durée du nantissement. LégiFiscal, Le nantissement pour garantir un prêt immobilier LégiFiscal
  • Les prêteurs sur gages examinent soigneusement les bijoux avant de les accepter. , Les Mexicains s'en remettent aux prêteurs sur gages - Le Matin
  • En dix ans, que s'est-il passé ? En 2010, la loi Lagarde a instauré le principe de la « déliaison » entre assurance et crédit, permettant aux assureurs de s'engouffrer dans la brèche de ce marché jusqu'alors réservé aux banques prêteuses : l'emprunteur a été « libre d’accéder aux offres des concurrents en couvrant son crédit d’un contrat externe à celui de la banque prêteuse », rappelle le courtier en assurance emprunteur Magnolia. Puis la loi Hamon est intervenue en 2014, dans un marché qui restait encore très concentré : « une nouvelle arme législative vient renforcer le droit de l’emprunteur de délier son assurance de prêt en lui offrant la possibilité de changer de contrat durant sa première année de vie », explique le courtier. Une période de douze mois de blocage jugée encore trop longue pour les emprunteurs qui conduit à ce qu'en 2017, l'ex-sénateur du Doubs Martial Bourquin concocte un amendement donnant la possibilité à tous les emprunteurs de changer de contrat, chaque année à date d’anniversaire. L'Argent & Vous, Assurance-emprunteur : 10 ans après la libéralisation du marché, un bilan mitigé, Actualité/Actu Immobilier
  • En dix ans, que s'est-il passé ? En 2010, la loi Lagarde a instauré le principe de la « déliaison » entre assurance et crédit, permettant aux assureurs de s'engouffrer dans la brèche de ce marché jusqu'alors réservé aux banques prêteuses : l'emprunteur a été "libre d’accéder aux offres des concurrents en couvrant son crédit d’un contrat externe à celui de la banque prêteuse", rappelle le courtier en assurance emprunteur Magnolia. Puis la loi Hamon est intervenue en 2014, dans un marché qui restait encore très concentré : "une nouvelle arme législative vient renforcer le droit de l’emprunteur de délier son assurance de prêt en lui offrant la possibilité de changer de contrat durant sa première année de vie", explique le courtier. Une période de douze mois de blocage jugée encore trop longue pour les emprunteurs qui conduit à ce qu'en 2017, l'ex-sénateur du Doubs Martial Bourquin concocte un amendement donnant la possibilité à tous les emprunteurs de changer de contrat, chaque année à date d’anniversaire. Investir, La délégation d’assurance emprunteur ne décolle pas, Actualité des placements - Investir-Les Echos Bourse
  • La délégation d’assurance, une vieille histoire. Cela fait dix ans, depuis la loi Lagarde de juillet 2010, que les emprunteurs ont la possibilité de choisir leur propre assurance de prêt et sortir du contrat groupe de la banque prêteuse. En optant pour un assureur extérieur, les emprunteurs divisent le coût de leur assurance crédit par deux, voire par trois à condition de respecter les mêmes garanties que celles du contrat groupe. La délégation d’assurance a été renforcée en 2014 par la loi Hamon qui a rendu possible le changement d’assureur à tout moment durant la première année du crédit. L’amendement Bourquin, quatre ans plus tard, a ouvert le droit au changement d’assurance tous les ans, à la date anniversaire du contrat. , Crédit immobilier : la délégation d’assurance patine | De Particulier à Particulier - PAP
  • Rappel : le prêt de main d’œuvre à but non lucratif consiste, pour une entreprise prêteuse, à mettre un ou plusieurs salariés à disposition d’une entreprise utilisatrice. Les contrats de travail des salariés prêtés ne sont ni rompus ni suspendus. L’entreprise prêteuse leur verse leur salaire dans les conditions habituelles, puis refacture à l’entreprise utilisatrice ces salaires, les cotisations sociales correspondantes ainsi que les frais professionnels remboursés au salarié. Les Echos Executives, Le prêt de main-d’œuvre facilité, Social et RH
  • Lorsque deux époux sont co-emprunteurs, le prêteur doit adresser l’offre de crédit à chacun des conjoints. Seloger, Qu’est-ce qu’une offre de prêt immobilier ? | Seloger
  • Pour qu’un établissement prêteur puisse accepter une demande de rachat de crédit, l’emprunteur doit disposer d’un emploi stable, de revenus suffisants et d’un bon historique de crédit. En ce qui concerne le taux d’endettement, il ne doit pas dépasser les 33 % de ses revenues. À ce titre, l’emprunteur doit constituer un dossier complet qui sera étudié et éventuellement approuvé par le prêteur. , Brand Content | Rachat de crédit : fonctionnement du regroupement de crédit
  • La demande d'étude de rachat peut se faire aussi bien en agence qu'en ligne. L'établissement prêteur demande à l'emprunteur de fournir toutes les pièces qui justifient son éligibilité au regroupement de prêt : des renseignements sur sa situation personnelle et professionnelle, relevés de compte de crédits, etc. Le prêteur se basera sur les éléments fournis afin d'accepter ou refuser la demande de rachat. À cet effet, il faut faire en sorte de constituer un dossier complet. Si la demande de rachat est acceptée, l'emprunteur recevra le contrat à signer. Ainsi, le prêteur prendra en charge le remboursement de tous les prêts avec le nouveau crédit. A lire : Immobilier à Cannes : investir abordable près de la Croisette ideal-investisseur.fr, Rachat de crédit : comment demander un regroupement de prêt ?
  • Ledit rapport fait également ressortir que la situation nette des banques sur le marché des repos, hors opérations avec Bank Al-Maghrib, a dégagé une position nette prêteuse de 24,4 MMDH, contre 16,4 MMDH en 2018, sous l’effet conjugué de la hausse des valeurs reçues en pension de 6,8 MMDH et de la baisse des valeurs données en pension de 1,1 MMDH. Le Desk, Le besoin de liquidité des banques s'accentue en 2019 - Le Desk
  • Pour contrer les effets de la crise, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs afin d'aider les entreprises, plombées par une chute brutale de leurs revenus. L'un d'eux consiste à garantir les prêts accordés par les banques pour faire face aux besoins de trésorerie. Les entreprises peuvent emprunter jusqu'à 25 % de leur chiffre d'affaires hors taxes 2019. Un montant pour lequel l'Etat se porte garant à hauteur de 90 % dans la plupart des cas - les 10 % restant étant supportés par la banque prêteuse. Les Echos, Coronavirus : le prêt garanti par l'Etat en quatre questions | Les Echos
  • Adoptée le 1 er juillet 2010, la loi Lagarde permet aux particuliers de souscrire à une assurance emprunteur autre que celle proposée par la banque prêteuse à condition de garanties équivalentes. Dix ans plus tard, les banques dominent toujours le marché. Les Echos, Dix ans après la loi Lagarde, le marché de l'assurance-emprunteur reste cloisonné | Les Echos
  • Le musée a confié au début 2020 son immense Jean Tinguely au Mamco. Une affaire d’État. Le MAH se révèle en effet plus volontiers prêteuse à l’étranger qu’à Genève, même si le Mamco a justement parlé de «biens communs» à propos des collections de la Ville. Je vous entretiendrai ainsi sous peu du Picasso confié au Musée des beaux-arts de Lyon pour son exposition sur les baigneurs et les baigneuses de maître. Il y avait donc un énorme trou à la place de la machine dans la salle du rez-de-chaussée située à gauche depuis l’entrée. Une sorte de dépotoir où se trouvent notamment les casiers servant de vestiaires. Un trou d’autant plus visible que l’espace suivant reste lui aussi vide en ce moment. Bilan, Le Musée d'art et d'histoire a voulu des balançoires pour son public. Retoqué! - Bilan

Traductions du mot « prêteur »

Langue Traduction
Anglais lender
Espagnol prestador
Italien prestatore
Allemand darlehensgeber
Chinois 贷方
Arabe المقرض
Portugais emprestador
Russe кредитор
Japonais 貸し手
Basque emaileak
Corse prestatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « prêteur »

Source : synonymes de prêteur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prêteur »

Prêteur

Retour au sommaire ➦

Partager