Préconiser : définition de préconiser


Préconiser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉCONISER, verbe trans.

A. −
1. Vx, RELIG. CATH. [Le suj. désigne le pape ou un cardinal] Déclarer en consistoire qu'un ecclésiastique choisi par un chef d'État pour un évêché ou une fonction particulière, et dont la nomination est soumise à l'agrément du Saint-Siège, a les qualités requises. Le pape a préconisé un tel pour l'archevêché de Paris (Littré).
2. Vieilli. Vanter excessivement une personne ou une chose.
a) [Le compl. désigne une pers.] M. Boissonade, qui avait horreur des éloges outrés, qui en était véritablement confondu et qui en souffrait, littéralement parlant, au moral et au physique, a été loué et préconisé un peu plus que de raison (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t.6, 1863, p.85).
Empl. pronom. réfl. Ce Journal [du marquis d'Argenson], monument (...) d'un ambitieux sans le savoir, qui s'exalte in petto et se préconise (...) est curieux pour le moraliste, non moins qu'instructif pour l'historien (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t.14, 1859, p.256).
b) [Le compl. désigne un inanimé] Au moment de l'apparition du volume [La Guerre des Dieux de Parny], Ginguené (...) donna dans la Décade jusqu'à trois articles favorables, analyses détaillées et complaisantes, dans lesquelles il étalait le sujet et préconisait l'oeuvre (Sainte-Beuve,Portr. contemp., t.4, 1844, p.450).
B. − Mod. Recommander vivement et avec insistance quelque chose (à quelqu'un). Synon. prôner.Radicaux et modérés préconisent le retour à la constitution de 1875. Les autres proclament leur volonté d'obtenir «une assemblée unique et souveraine» (De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p.243):
. Ayant naguère bu des bocks dans les cafés de Montmartre avec des chimistes politiciens, il lui en demeurait une estime confiante pour les méthodes scientifiques, qu'il préconisait à son tour aux instituteurs francs-maçons, dans les loges. A. France,Orme, 1897, p.95.
Préconiser un remède, un traitement. Conseiller à un malade l'utilisation d'un remède précis que l'on juge efficace. Terrible chaleur depuis trois jours. Curieuse épidémie incompréhensible. Ce n'est pas la fièvre récurrente, et le traitement préconisé pour celle-ci reste sans effet (Gide,Retour Tchad, 1928, p.939).
Prononc. et Orth.: [pʀekɔnize], (il) préconise [pʀekɔni:z]. Ac. 1694, 1718: preconiser; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. 1321 preconizer «publier, proclamer» (Arch. JJ 60, fo89 vods Gdf.); 2. 1660 «louer, vanter» (Loret, La Muze hist. ou Recueil de Lettres en vers, 25 sept. 1660, v. 205-206 ds Brunot t.4, p.581); 3. 1680 relig. cath. (Rich.). Empr., à différentes reprises, au lat. tardif praeconizare «proclamer, annoncer» (IIes. ds Blaise Lat. chrét.), dér. de praeco, -onis «crieur public, annonceur». Fréq. abs. littér.: 162.
DÉR. 1.
Préconisation, subst. fém.a) Vx. Acte par lequel le pape ou un cardinal préconise un évêque et lui donne l'institution canonique. (supra A 1). [Le Curé:] −(...) chez les Pères Théatins (...) c'est là que la terrible et délicieuse nouvelle de ma préconisation m'est parvenue (Fabre,Xavière, 1890, p.233).b) Vive recommandation. [Ces méthodes] ont encore une influence qu'elles doivent aux préconisations irréfléchies de gens parfaitement étrangers à la matière qu'elles traitent (La Madelaine,Chant, 1852, p.65). [pʀekɔnizasjɔ ̃]. Ac. 1694 et 1718: pre-; dep. 1740: pré-. 1resattest. a) 1321 preconizacion «publication» (Arch. JJ 60, fo90 rods Gdf.), b) 1680 «action de préconiser un prélat» (Rich.); c) 1852 «action de recommander» (La Madelaine, loc. cit.); de préconiser, suff. -(a)tion (v. -tion).
2.
Préconiseur, préconisateur, subst. masc.a) Vx ou vieilli. Cardinal ou pape qui préconise un évêque. (Dict. xixeet xxes.). Louangeur outré (Dict. xixeet xxes.). b) Mod., rare. Celui qui recommande, favorise excessivement quelque chose. M. Vérola est l'auteur (non le préconisateur, ainsi qu'il le dit avec une plaisante franchise) d'une nouvelle science de traiter le sonnet (Verlaine,OEuvres posth., t.3, Les Baisers morts, 1896, p.129). [pʀekɔnizoe:ʀ], [-zatoe:ʀ]. Littré: -seur; Rob.: -seur: ,,on dit aussi préconisateur``. 1resattest. a) 1558 «héraut» (Disc. de la temer. entrepr. de Phil. de Sav., Arch. cur., 1èresér., II, 225 ds Gdf.), b) 1688 «celui qui préconise un prélat» (Miège), c) 1896 «celui qui recommande, qui introduit qqc.» (Verlaine, loc. cit.); de préconiser, suff. -ateur (v. -eur2*), cf. aussi préconizeur «crieur public» (1467-1483 Compt. de Nevers ds Gdf.), preconiseur (Pasquier, Lett. t.III, p.915 ds Littré), préconiseur «louangeur outré» (av. 1741 J.-B. Rousseau, Ép. II, 4, ibid.), préconiseur ou préconisateur hist. eccl. (Ac. Compl. 1842).

Préconiser : définition du Wiktionnaire

Verbe

préconiser \pʁe.kɔ.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) Louer publiquement, vanter, prôner.
    • Louis XVI n'était pas précisément tel qu'on s'était attaché à le peindre pour l’avilir : ce n'était ni l’imbécile abruti qu'on exposait au mépris du peuple, ni l'honnête homme bon et sensible que préconisaient ses amis. — (« Notices historiques sur la Révolution », dans Mémoires de Mme Roland, éditées par J. Ravenel, vol.1, Paris : chez Auguste Durand, 1840, p. 286)
    • Harry Grant était de ceux qui préconisaient en Angleterre l’œuvre de M. de Lesseps et ne jetaient pas des rivalités politiques au travers d’un grand intérêt international. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  2. Recommander une chose.
    • On a préconisé diverses substances dont quelques-unes sont aujourd'hui utilisées industriellement. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Il se fichait même de savoir pourquoi De Lavarice préconisait un désherbement à la main plutôt que l'application de produit herbicide. Il se fichait de savoir si c'était par souci de pollution ou d'économie. Ernest Bavarin, L'habitation de la nouvelle chance, L'Harmattan, 2001, p.264
  3. (Médecine) Vanter l’excellence, l’efficacité d’un remède et en recommander l’emploi.
  4. (Langage ecclésiastique) Déclarer en plein consistoire que tel sujet a été nommé à un évêché et qu’il a toutes les qualités requises, en parlant d’un cardinal ou du pape lui-même.
    • Le cardinal, protecteur des affaires de France, préconisa tel docteur en théologie pour l’évêché de Tulle.
    • Le pape a préconisé un tel pour l’archevêché de Paris.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Préconiser : définition du Littré (1872-1877)

PRÉCONISER (pré-ko-ni-zé) v. a.
  • 1Déclarer en plein consistoire qu'un sujet nommé à un évêché ou à un bénéfice a les qualités requises. Le pape a préconisé un tel pour l'archevêché de Paris.
  • 2Louer excessivement. Surtout sachons priser Tout don qui part d'une auguste personne, Et qu'on ne peut assez préconiser Et le présent et celui qui le donne, Du Cerceau, Remerc. au duc du Maine. Il vaut mieux être préconisé par une voix qui loue sans cesse [la postérité], que par une bouche qui se tait quand nous n'avons plus d'oreilles, Diderot, Lett. à Falconet, janvier 1766. Si nous avons été affligés de voir Bossuet préconiser celle [persécution] de Louis XIV, nous en aimons davantage Fénelon, qui a osé la condamner, La Harpe, Cours de litt. t. IX, p. 408, dans POUGENS.
  • 3Se préconiser, v. réfl. Se vanter beaucoup.

    Se vanter d'être. S'idolâtre, s'admire, et, d'un parler de miel, Se va préconisant cousin de l'arc-en-ciel, Régnier, Sat. X.

HISTORIQUE

XVIe s. Preconiser, mot nouveau d'après PASQUIER, Lettres, t. III, p. 915.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « préconiser »

Étymologie de préconiser - Wiktionnaire

(1321) preconizer « publier, proclamer » ; (1660) « louer, vanter ». Emprunté, à différentes reprises, au latin tardif praeconizare « proclamer, annoncer » (attesté au IIe siècle chez Blaise), dérivé de praeco, praeconis « crieur public, annonceur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de préconiser - Littré

Lat. praeconisare (QUICHERAT, Addenda), de praeco, crieur public.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « préconiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préconiser prekɔ̃ize play_arrow

Conjugaison du verbe « préconiser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe préconiser

Citations contenant le mot « préconiser »

  • Par ailleurs, lors d'une conférence de presse après le match amical entre Lille et les Belges de Mouscron, l'entraîneur lillois Christophe Galtier, dont trois joueurs viennent d'être testés positifs au coronavirus, a appelé l'Etat français à "être ferme. Chez nous, il ne faut pas préconiser, il faut interdire", a-t-il estimé. Les Echos, Coronavirus: la LNR et les ligues sportives critiquent le public de Paris SG-Beveren | Les Echos
  • \ud83d\udde3\ud83d\udcac "Il ne faut pas préconiser, il faut interdire"Interrogé sur les images des supporters du PSG, Chroistophe Galtier réclame de la fermeté. Il en a profité pour pousser un gros coup de gueule concernant le non respect global des gestes barrières en France, pic.twitter.com/F3dDZ3xFeo SudOuest.fr, Coronavirus : les ultras du PSG "irresponsables", les ligues sportives s’inquiètent des conséquences
  • Il a fini par préconiser clairement le port du masque -- ce à quoi il s'était jusque-là refusé, contrairement à Joe Biden, qui depuis des mois ne s'affiche en public qu'avec cette protection. LaProvence.com, France - Monde | En difficulté, Trump invoque la "majorité silencieuse" à 100 jours de la présidentielle | La Provence
  • Et si dans la région du Centre, la commune de La Louvière a décidé de ne pas prendre de mesures supplémentaires, d’autres estiment en revanche nécessaire d’imposer ou de préconiser le port du masque dans certaines de leurs artères. sudinfo.be, Où est-il obligatoire de porter son masque dans la région du Centre?
  • L’importance du dialogue pour cultiver les bonnes relations est également à souligner. Pour éviter d’éventuelles prises de bec, informer le voisinage lorsque des travaux risquent de s’éterniser ou en amont d’une réception festive apparaît comme une marque de respect à préconiser. L'Hebdo Journal, Des capsules vidéo pour encourager le bon voisinage - L'Hebdo Journal

Images d'illustration du mot « préconiser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « préconiser »

Langue Traduction
Corse avvucatu
Basque defendatzaile
Japonais 提唱する
Russe адвокат
Portugais advogado
Arabe المؤيد
Chinois 主张
Allemand befürworten
Italien avvocato
Espagnol abogado
Anglais advocate
Source : Google Translate API

Synonymes de « préconiser »

Source : synonymes de préconiser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « préconiser »



mots du mois

Mots similaires