La langue française

Solive

Sommaire

  • Définitions du mot solive
  • Étymologie de « solive »
  • Phonétique de « solive »
  • Citations contenant le mot « solive »
  • Images d'illustration du mot « solive »
  • Traductions du mot « solive »
  • Synonymes de « solive »

Définitions du mot solive

Trésor de la Langue Française informatisé

SOLIVE, subst. fém.

CHARPENT. Pièce de charpente placée horizontalement en appui sur les murs ou sur les poutres pour soutenir le plancher d'une pièce et porter en dessous les lattes d'un plafond ou les panneaux d'un plafond suspendu. Solive apparente, peinte, plâtrée, saillante, sculptée; solive de chêne, de fer. Au plafond, une couche de chaux blanche recouvrait les solives énormes qui révélaient l'ancienneté du logis (Loti, Pêch. Isl., 1886, p. 25).Les revêtements de sols plastiques, coulés ou appliqués sur dalles de béton, remplacent bien souvent les parquets de bois sur solives ou sur lambourdes (Industr. fr. bois, 1955, p. 9).
Solive passante. Solive ,,qui a toute la longueur d'un plancher`` (Forest. 1946). Solive de brin. Solive ,,faite de toute la grosseur d'un arbre`` (Chabat 1881). Solive d'enchevêtrure. Forte solive d'un assemblage ménageant un espace vide destiné au passage d'une cheminée. Ces sortes d'étriers (...) saisissent le bois dans toute sa hauteur et le forcent de s'appuyer contre le chevêtre ou la solive d'enchevêtrure (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 363).V. chevêtre ex. de Viollet-Le-Duc.Solive de remplissage. Solive placée entre deux autres pour remplir l'intervalle. V. enchevêtrure ex. de Robinot.
Vx. ,,Unité de mesure pour les bois de charpente. C'était une pièce de 6 pouces d'équarrissage sur 12 pieds de long, équivalant presque au décistère actuel`` (Bouillet 1859).
Prononc. et Orth.: [sɔli:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1180-90 solive « pièce de charpente qui porte sur les murs ou les poutres d'un édifice et soutient les planches » (Alex. de Paris, Alexandre, branche II, 3391 in Elliott Monographs n o37, p. 219); 2. 1832 « unité de mesure pour le toisé des bois de charpente » (Raymond). Dér. de sole2*; suff. -ive, sur le modèle de censive*. Solive résulte peut-être de l'abrév. d'une expr. du type *[mesure] solive qui a dû être empl. par les charpentiers pour désigner une mesure de volume équivalente à un parallélépipède à base carrée de six pouces de côté et long de douze pieds. C'était en fait une poutre de dimensions moyennes. Quand on cubait un arbre dans la forêt, on évaluait le nombre de poutres ou de solives que l'on pouvait en tirer. Solive finit par être synon. de sole2*, de tref « sablière » (travée*) et de poutre* qui désignait à l'orig. une grosse poutre qui porte la charge de plusieurs solives (Romania t. 67, p. 364). Fréq. abs. littér.: 186.
DÉR.
Solivage, subst. masc.a) Vieilli. ,,Calcul, évaluation du nombre de solives qu'on peut extraire d'une pièce de bois`` (Jossier 1881). b) Ensemble des solives composant l'ossature d'un plancher; disposition de ces solives. Un étrange palais superpose sur jardins suspendus, ses galeries, ses chambres sacerdotales aux solivages de bois précieux (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 376).[Des briques épaisses] augmentent l'assiette de la maison, elles permettent de soulager les murailles en portant le solivage, et, par endroits, certaines pièces de la charpente (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 141). [sɔliva:ʒ]. 1reattest. 1629 « ensemble des solives qui portent un plancher » (E. Panel, Doc. concernant les pauvres de Rouen, extraits des Arch. de l'Hôtel-de-ville, t. 1, p. 255); de solive, suff. -age*. Cf. anciennement solivis (1402-04, doc. d'Orléans ds Gdf., s.v. soliveis) et solivure (1415, Reg. Ezechiel de Corbie, f o13 r ods Du Cange, s.v. solivare).
BBG.Henry (A.). Un Passage difficile de Rutebeuf. Mél. Wartburg (W. von) 1968 t. 1, p. 387. − Lebel (P.). Représentants fr. de sola « poutre ». Romania. 1942-43, t. 67, pp. 361-367.

Wiktionnaire

Nom commun

solive \sɔ.liv\ féminin

  1. Pièce de charpente qui sert à soutenir les planchers et qui porte sur les murs ou sur les poutres.
    • Une solive trouée avec une pierre pour pivot ferme la haie d’un champ ; […]. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, tome 1, chez Émile Testard, 1891, p. 25)
    • Il existe deux endroits où l’on peut couper dans les solives sans diminuer la résistance du plancher. On peut d’abord entailler la partie supérieure des solives à ses points d’appui, et ce, sur une épaisseur correspondant au tiers de la hauteur de la solive et sur une longueur égale à la moitié de sa hauteur. — (André Bergeron, Collège du Vieux Montréal, La rénovation des bâtiments, Presses Université Laval, 2000)
    • Le Sauvage lui souriait entre deux randonnées et repartait. Il retournait à ses vignes, à ses bois spongieux, s’attardait aux auberges de carrefours où tout est noir autour d’une longue chandelle : les solives, les murs enfumés, le pain de seigle et le vin dans les gobelets de fer… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, p. 12)
  2. (Eaux et forêts) (Désuet) Unité de mesure des bois de charpente.
    • Quelles que soient en effet les différentes formes des Bois, ils renferment toujours ou des solives, ou des parties de solive. Concevons donc tout simplement cette mesure comme un composé de trois pieds cubes, égaux à 5184 pouces cubes. — (Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières, Volume 107, chez Panckoucke à Paris, 1791)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOLIVE. n. f.
Pièce de charpente qui sert à soutenir les planches et qui porte sur les murs ou sur les poutres. Il se dit aussi, en termes d'Eaux et forêts, d'une Pièce de bois d'un cubage déterminé.

Littré (1872-1877)

SOLIVE (so-li-v') s. f.
  • 1Pièce de charpente qui soutient les planchers, et qui porte sur les murs ou sur les poutres. Un barreau ou une solive résiste bien davantage, lorsque les couches ligneuses qui le composent sont situées perpendiculairement, Buffon, Hist. nat. part. exp. Œuvr. t. VIII, p. 198. Mon imagination, qui s'anime à la campagne et sous les arbres, languit et meurt dans la chambre et sous les solives d'un plancher, Rousseau, Conf. IX.

    Fig. Compter les solives, passer à ne rien faire le temps dans une chambre. Quand je serai lasse de compter vos solives, ne pourrai-je point aller sur vos belles terrasses ? et ne me voulez-vous point donner des figues et des muscats ? Sévigné, 150.

  • 2Anciennement, parmi les charpentiers, nom d'une mesure qu'ils établissaient de six pouces d'équarrissage sur douze pieds de longueur, c'est-à-dire formant un parallélépipède rectangle dont la base était un carré de six pouces de côté et la hauteur douze pieds ; cette base, ayant 1/2 pied de côté, contient 1/4 de pied carré ; et en multipliant par la hauteur 12, on trouve trois pieds cubes pour le volume de la solive.

    Pied de solive, une des six divisions de la solive contenant 1/2 pied cube, ou 864 pouces cubes.

    Pouce de solive, une des douze divisions du pied de solive, contenant 72 pouces cubes.

HISTORIQUE

XIIIe s. Le pont cuident abatre et trestout peçoier, Les estaches coper, les solives brisier, Ch. d'Ant. IV, 348.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SOLIVE. Ajoutez :
3 Aujourd'hui, mesure qui est un décistère ou la dixième partie du mètre cube ; elle équivaut, par conséquent, à 100 décimètres cubes ; elle diffère peu de la solive ancienne : 1000 solives anciennes équivalent à 1028 solives nouvelles, Nanquette, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 57. Mesures de solidité, bois d'œuvre : le décistère ou solive nouvelle, 0m,100, la solive ancienne (longueur 2 toises, équarrissage, 6 pouces), 0m,103, Annuaire des Eaux et Forêts, 1873, p. 23.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOLIVE, s. f. (Charpent.) piece de bois, de brin ou de sciage, qui sert à former les planchers ; il y en a de plusieurs grosseurs, selon la longueur de leur portée. Les moindres solives sont de 5 à 7 pouces de gros ; pour les travées, depuis 9 jusqu’à 15 piés. Les solives de 15 piés ont 6 pouces sur 8 ; celles de 21 piés ont 8 pouces sur 10 ; celles de 24 piés 9 pouces sur 11 ; & celles de 27 piés 10 pouces sur 12 : ces proportions sont générales dans toutes les solives. Dans les solives ordinaires & celles d’enchevêtures, elles ne sont pas tout-à-fait les mêmes, comme on le verra dans la table suivante.

Table des dimensions des solives, eu égard à leur longueur.
solives d’enchevêtures. solives ordinaires.
longueur. largeur. hauteur. largeur. hauteur.
6 piés. 5 pouces. 7 pouces 4 pouces 5 pouces
9 6 7 4 6
12 6 8 5 7
15 8 9 6 7
18 9 10 6 8
21 10 11 7 8
24 11 12 8 9

Les solives d’une grande portée doivent être liées ensemble avec des liernes entaillées, & posées en travers par-dessus, ou avec des étrésillons entre chacune. Selon la coutume de Paris, article 206, il n’y a que les solives d’enchevêture qu’on peut mettre dans un mur mitoyen, & dans un mur même non mitoyen ; mais elles doivent porter sur des sablieres. On les pose de champ, & à distances égales à leur hauteur : ce qui donne beaucoup de grace à leur intervalle. Le mot de solive vient du mot solum, plancher.

Solive de brin, solive qui est de toute la longueur d’un arbre équarri.

Solive de sciage, solive qui est débitée dans un gros arbre, suivant sa longueur.

Solive passante, solive de bois de brin qui fait la largeur d’un plancher sous poutre. Cette solive se pose sur les murs de refend, plutôt que sur les murs de face, parce que ceux-ci en diminuent la solidité, & qu’elle s’y pourrit ; & lorsqu’on est obligé d’y poser des solives de cette espece, on la fait porter sur une sabliere soutenue par des corbeaux.

Solive d’enchevêtrure, ce sont les deux plus fortes solives d’un plancher, qui servent à porter le chevêtre, & qui sont ordinairement de brin On donne aussi ce nom aux plus courtes solives qui sont assemblées dans le chevêtre. Daviler. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « solive »

Mot dérivé de sole (« pièce de charpente ») avec le suffixe -ive → voir censive.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. soliva, suliva. Origine incertaine. On le tire soit du lat. solum, sol, soit de l'anglo-sax. syl, colonne, soit du celtique : bas-bret. sôl, poutre, gaél. sail, solive ; mais les dérivés en ive sont tous des mots verbaux ; et cela rend ces étymologies bien douteuses. Diez demande si ce ne serait pas un composé de solum, le sol, avec ive, du lat. equa, remarquant que poutre signifie effectivement solive et cavale ; mais il s'objecte à lui-même que, jusqu'à présent du moins, on ne connaît point ive avec le sens de poutre. Enfin Vossius avait songé au lat. sública, pieu ; on peut avoir prononcé sublíca, et l'on sait que mendica avait donné mendive ; mais à cela Diez objecte que le sens n'est pas satisfaisant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « solive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
solive sɔliv

Citations contenant le mot « solive »

  • Un madrier, un bastaing et une solivette sont tous les trois des matériaux utilisés pour les gros travaux de menuiserie et de construction de maisons, et particulièrement pour ceux relatifs à la construction de charpentes et de planchers. Il s’agit de pièces de bois sciées en tronçons rectangulaires, épaisses, avec des arêtes vives, qui diffèrent par leur taille et par le poids qu’elles peuvent supporter. Binette & Jardin, Madrier, bastaing, solivette : explications et utilisations
  • • CV et Lettre de motivation à envoyer à [email protected]solive.biz sous la référence STG MKT SportBuzzBusiness.fr, Offre de Stage : Assistant Sales & Marketing - SOLIVE - SportBuzzBusiness.fr

Images d'illustration du mot « solive »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « solive »

Langue Traduction
Anglais joist
Espagnol vigueta
Italien travetto
Allemand balken
Chinois 托梁
Arabe رافدة
Portugais viga
Russe стропило
Japonais ジョイスト
Basque joist
Corse joist
Source : Google Translate API

Synonymes de « solive »

Source : synonymes de solive sur lebonsynonyme.fr
Partager