La langue française

Pourri, pourrie

Définitions du mot « pourri, pourrie »

Trésor de la Langue Française informatisé

POURRI, -IE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de pourrir* et empl. adj.
A.−
1. [En parlant de matières organiques] Qui a pourri, qui est attaqué par la pourriture. Tronc pourri; feuille, paille, racine pourrie; arbre pourri à la base, au pied, jusqu'au cœur; banc, escalier, parquet pourri; planche, porte, poutre pourrie; sentir le bois pourri; odeur de bois pourri, de feuilles pourries.
Planche* pourrie.
En partic. [En parlant d'un aliment] Altéré, impropre à la consommation. Synon. avarié, gâté.Fruit, poisson pourri; viande pourrie; sentir l'œuf pourri. Ce gaz incolore [l'hydrogène sulfuré], combustible, qui a une odeur d'œufs pourris caractéristique, est toxique (Quéret, Industr. gaz,1923, p. 142).
Expr. pop. Engueuler, traiter qqn comme du poisson pourri (v. poisson1).
[Dans une injure] Tais-toi, boucle ton saladier, viande pourrie (Arnoux, Zulma,1960, p. 40).
2. [P. méton.]
a) [En parlant d'une odeur, d'une saveur, d'une couleur] Qui est celle ou rappelle celle d'une chose pourrie. Voici une lande de boue où l'herbe rare jute comme une éponge, sur laquelle tombe le crépuscule d'un vert pourri (Morand, Tendres stocks,1921, p. 40).Elle but une gorgée de café; c'était un vrai café de petit matin, âcre et sucré comme celui qu'on boit sur le quai des gares après une nuit de voyage (...). Cette saveur pourrie attendrit le cœur de Françoise (Beauvoir, Invitée,1943, p. 35).La brume qui se lève de bonne heure des marécages noyait déjà les rues : l'odeur pourrie et familière passa sur mon visage (Gracq, Syrtes,1951, p. 305).
b) [En parlant d'eau, de terre] Qui contient des matières en putréfaction ou, p. ext., malsaines. [Le Drac] est hideux, pensait Durtal; cette rivière de bile doit charrier des fièvres; elle est maléficiée, pourrie avec ses plaques savonneuses (Huysmans, Cathédr.,1898, p. 15).On en est réduit, parfois, à boire l'eau corrompue, l'eau pourrie qui stagne dans les trous d'obus (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 61).Ces terrains ainsi infectés de spores charbonneuses sont appelés : champs pourris ou champs maudits (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 214).
3. P. anal.
a) [En parlant d'un organe, du corps] Qui est profondément altéré par une affection, une maladie. Doigt, poumon, sang pourri; dent, vessie pourrie. Le médecin ne m'en donne pas pour six mois; le foie pourri, mon vieux! (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 253).
MÉD. VÉTÉR. Pied pourri. Synon. de piétin.V. ce mot ex. de Garcin.
b) [En parlant de matières non organiques, d'un objet] Qui se désagrège, en très mauvais état, détérioré. Voiture, vélo, moto complètement pourri(e); corde pourrie.
[En parlant d'une pierre, d'une roche] Qui s'effrite. On est dans le plus mauvais de la pente, dans une rocaille pourrie; on s'y accroche de la main, elle vous casse sous la main (Ramuz, A. Pache,1911, p. 249).L'inquiétude est de le savoir porté à s'en aller toujours vers ces côtes où la montagne est pourrie (Giono, Bout route,1937, p. 51).
[En parlant de la glace, de la neige] À demi fondue. Parfois, il jette un coup d'œil à droite et à gauche, un regard craintif, il voudrait déceler la fente perfide, cachée sous le matelas de neige pourrie, qui pourrait brutalement l'avaler (M. Liotier, Celui qui va devant,Paris, Arthaud, 1974, p. 161).
c) P. ext. Qui est usé et souillé ou malsain. J'ai vu ce grand vieillard qui, nu dans son paletot pourri, croisait les bras sur sa poitrine (Claudel, Ville,1893, ii, p. 350).Je viens faire mes adieux au salon dont le tapis est à demi pourri (Jacob, Cornet dés,1923, p. 116).On condamnerait un boucher qui vendrait de la viande pourrie, mais le code permet d'imposer des logis pourris aux populations pauvres (Le Corbusier, Charte Ath.,1957, p. 17).V. braillement B ex. de H. Bazin, et geigneux ex. de Huysmans, s.v. geigneur.
d) Vieilli, p. exagér. [En parlant d'aliments] Ramolli par une trop longue cuisson. Il y a joliment longtemps que ces messieurs vous attendent. C'est toujours comme ça. Vous me faites manquer mon dîner quand il faut qu'il soit bon. Maintenant, tout est pourri de cuire (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 141).
4. [En parlant du temps, du climat et, p. méton., d'une période] Très humide, pluvieux. Printemps, été, dimanche pourri. L'hiver alors touchait à sa fin, un hiver pourri, comme on dit aux champs, humide et tiède (Maupass., Une Vie,1883, p. 189).La nouvelle lune amènerait peut-être un temps sale et pourri, les chemins seraient difficiles. Ou bien le froid reviendrait (Pourrat, Gaspard,1931, p. 38).
Ciel pourri. Ciel très nuageux. C'était au soir de l'un de ces mauvais jours où, d'un bout à l'autre de la ligne, le ciel est pourri, où toutes les montagnes semblent au pilote rouler dans la crasse (Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 141).
B.− Au fig.
1. Altéré dans son intégrité; qui a perdu ses qualités, sa valeur, sa force.
a) [En parlant d'une pers. ou de ce qui a trait à l'individu] Le loyalisme est un des rares sentiments qui ne me semblent pas pourris (Malraux, Voie roy.,1930, p. 79).
Pourri de + compl.V. décadentisme ex. de Montherlant et fini II A 2 ex. de Péguy.
b) [En parlant de groupes, d'instit., de phénomènes soc., pol.] Gouvernement, ordre pourri; loi pourrie. Enfin, il fallait bien qu'il vînt autre chose, puisque l'empire était pourri décidément, et que personne n'en voulait plus (Zola, Débâcle,1892, p. 498).Parlant de la France, qu'il méprisait, et de toute la société bourgeoise, il me dit : « Tout cela est pourri. Ça ne durera pas » (Green, Journal,1932, p. 85).
[P. allus. à Shakespeare, Hamlet, I 4 : Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du Danemark; pour dénoncer un scandale, un abus, ce qui ne va pas] Depuis longtemps il y avait quelque chose de pourri dans l'Empire d'Autriche-Hongrie. Fait de pays et de races diverses, hostiles, il ne tenait debout que par l'équilibre des forces opposées (Maurois, Édouard VII,1933, p. 324).Il y a quelque chose de pourri dans cette vie humaine Quelque chose par quoi l'esprit voit se rétrécir son domaine (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 89).
[Avec l'idée d'excès, de facilité, facteurs de dégradation, de décadence] :
1. ... ces laides façades me parlent comme ne me parle point la nature. Les générations de notre temps sont trop civilisées, trop perfectionnées, trop pourries, trop savantes, trop factices pour faire leur bonheur avec du vert et du bleu. Goncourt, Journal,1856, p. 252.
Pourri + compl. prép.La république : On ne l'établit pas chez un peuple pourri de civilisation, dans une population de 32 millions avec des fortunes monstrueusement colossales, avec des millions de prolétaires; il faut des mœurs, des terres à défricher (Chênedollé, Journal,1833, p. 168).
c) [En parlant d'une situation, d'un état de choses] C'était une guerre pourrie, stagnante et morne (Vialar, Éperon arg.,1952, p. 282).
2. Qui est corrompu moralement.
a) [En parlant d'une pers. ou d'un attribut de la pers.] L'esprit [chez Proust] n'a d'égal que parmi les plus grands, le caractère est non seulement, ainsi qu'il le dit quelque part du caractère des hommes de génie : « pétri de défauts », mais légèrement pourri de vices (Du Bos, Journal,1922, p. 147).
[Dans une injure] C'est pas assez de la taule pour un cochon pareil! un sale maquereau pourri! (Céline, Voyage,1932, p. 610).
b) [En parlant d'une société, d'une époque] Un régime pourri. On y respire [en France] cette odeur de vieille civilisation pourrie, ce parfum de Carnaval que les romantiques demandaient à Venise et les délicats d'avant-guerre, à certaines maisons de Chine (Morand, Bouddha,1927, p. 122).« Dans notre époque pourrie », s'écria-t-il, « l'armée reste un refuge sacré, le refuge de la grandeur (...) » (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 341):
2. ... ce n'est pas en tant qu'il décrit une société pourrie que Proust fait œuvre révolutionnaire. Toutes les sociétés vues par un psychologue et par un moraliste paraissent pourries... Mauriac, Journal 2,1937, p. 153.
HIST. Bourg* pourri.
3. Très mauvais, détestable. Synon. pop. dégueulasse, infect.Ah! c'est vraiment bien la peine d'avoir retiré du salon carré l'Embarquement de Cythère de Watteau pour y substituer la peinture pourrie de Claude Lorrain qui représenterait Diogène jetant son écuelle! (Goncourt, Journal,1894, p. 503).
P. antiphr. Du vieux Laffitte pour moi. Pour ces jeunes gens une tisane qui se laisse boire, quelque chose d'amusant. Allez Adrien. Ah! je crois que nous n'allons pas faire un petit repas trop pourri (Lavedan, Vx marcheur,1895, p. 76).
II.− Adj., gén. péj., fam. Pourri de + subst.Plein de, qui a beaucoup.
A.− [Le subst. désigne une chose concr.] Pourri de dettes. Ton père est un distillateur pourri de fric (Magnane, Bête à concours,1941, p. 284).Pour le blé, me dit Albert, il faudra l'engranger à Théotime. Ici, les greniers sont pourris de rats (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 249).
B.− [Le subst. désigne une chose abstr.] Être pourri de vices. Houfflack [violoniste des concerts Lamoureux] est pourri de talent, mais ce concerto de Wienawski, quelle ordure! (Willy, Mouche des croches,1894, p. 247).Quelle figure va faire cet article imprimé. Il ne signifie pas grand'chose. Il est pourri de naïvetés, agrémenté de faux style (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p. 205).Je sais bien que mon rôle, ça serait d'être sœur de charité et consolatrice, et tout : mais je ne peux pas. Aujourd'hui j'étais pourrie de bonnes résolutions : et voilà Volange qui se ramène. J'ai décampé (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 293).
Vieilli. Pourri de chic. − Oui très bien, brillant, charmant; car enfin, je suis pourri de chic, comme on dit dans le meilleur monde. − Pourri de chic? − Vous ne comprenez donc plus le parisien? (Avenel, Calicots,1866, p. 299).C'est pourri de chic, disait La Faloise, en examinant la tente de pourpre, tenue sur des lances dorées. On se croirait à la foire aux pains d'épice (Zola, Nana,1880, p. 1422).
III.− Subst. Synon. de pourriture.
A.− Subst. masc. sing.
1. Ce qui pourrit, ce qui est complètement pourri. Les femmes assises autour des clayettes d'osier y triaient la récolte, détournant le vert et le pourri (Hamp, Champagne,1909, p. 136).Il était là le canal, aplati dans sa terre, immobile, tout luisant de pourri (Giono, Gd troupeau,1931, p. 136).Thomas (...) piétina des algues mises à sécher et qui sentaient le pourri (Queffélec, Recteur,1944, p. 31).
Humidité. Pour la saint-Michel, le temps devint sombre, rechignant, entremêlé de froid, de malsain et de pourri. Un brouillard noir traînait par la montagne (Pourrat, Gaspard,1925, p. 245).
2. Au fig. Ce qui est dégradé, corrompu; état de corruption. Maintenant, c'est des cœurs pourris. Et le malheur, garçon, c'est qu'ils sont pas mauvais : non, mais que si on restait trop longtemps près d'eux, on sentirait vite le pourri aussi (Giono, Gd troupeau,1931p. 97).Je traite mon père comme du pourri!... Je m'époumone!... « Y avait pas un pire dégueulasse dans tout l'univers! » (Céline, Mort à crédit,1936, p. 48).
B.− Subst. Personne corrompue. Daudet parlait ce soir d'un Espagnol devenu un pourri parisien, d'un Miranda, chassé d'un cercle pour tricherie au jeu (Goncourt, Journal,1884, p. 401).Cette fois, les parlementaires furent bien convoqués mais, par crainte du bombardement de Paris, aucun des neuf cents fantoches, ou pourris, comme on disait alors ne répondit à la convocation (L. Daudet, Ciel de feu,1934, p. 106).
Ce pourri de + nom propre.Si sceptique, si dur de cœur que fût ce pourri de Maugé, il fut frappé par cette fraîche et charmante apparition (Coppée, Contes rap.,1889, p. 101).
[En injure] Bande de pourris! La Foule : Traître! vendu! pourri! − À bas Rabagas! (Sardou, Rabagas,1872, iii, 12, p. 149).Et vous aussi, vous donnerez des coups de pied dans la porte des Français en criant : « Fauchés, pourris, colonialistes, soyez maudits! » (Aymé, Mouche,1957, p. 238).
Prononc. et Orth. : [puʀi]. Ac., v. pourrir. Fréq. abs. littér. : 872. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 543, b) 1 286; xxes. : a) 1 618, b) 1 582. Bbg. Quem. DDL t. 17, 18.

Wiktionnaire

Adjectif

pourri

  1. (Sens propre) ou (Figuré) Qui est en état de pourriture ou de corruption.
    • Son imagination enflammée lui représentait une de ces sombres fosses dont on ne parlait qu’à voix basse, où le malheureux qu’on y enfermait vivait de pain noir et d’eau pourrie – en attendant que la mort vînt le délivrer. — (Michel Zévaco, Le Capitan, ch. LI, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • (Figuré) Cet enfant unique est d’ailleurs élevé très mal : un enfant gâté, dorloté, pourri d’égoïsme. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Je suis un spécimen athée, paresseux, assisté, profiteur et pourri, qui aime se reproduire comme des lapins. Je fais partie du Tiers-Con. Ma devise : Se lever pour une canette. — (Stanley Nagel, Tropique de Belgique, Société des Écrivains, 2013, p. 7)
  2. (Par extension) Qui est de médiocre valeur.
    • Je sais pas pourquoi, les jeux Retour vers le futur ont toujours été pourris, et ça sur tous les supports. C’est vraiment du gâchis pour un si bon film. — (Joueur du Grenier, Retour vers le futur 2 - Master System (8 avril 2010))
    • […], et le résultat est pourri - on a juste entendu que vous aviez joué à la zob, sans préparation, sans organisation, mochement, donc. — (Bertrand Ferrier, L'homme qui jouait de l'orgue: récit, éd. Max Milo, 2015)
    • Un mec qui ne s'encombrera pas des convenances et de la séduction à deux balles, qui rentrera, posera le kébab et sans dire un mot, m'embrassera fougueusement en me disant de ne pas m'inquiéter pour toutes les histoires de couple pourries […]. — (Laura Bernard, Football, amour, kébab, Éditions Publibook, 2012, p. 49)
    • Et pendant un quart d’heure, l'autre l’avait flingué, traitant ses hommes de chèvres, de baltringues, incapables d’élucider une affaire, menaçant tout ce beau monde de finir dans les bureaux de police les plus pourris et éloignés de banlieue si aucune avancée significative n'intervenait avant une semaine. — (Michel Tourscher, Flics Requiem, Éditions Les Nouveaux Auteurs (Prisma Média), 2013, p. 24)

Nom commun

pourri \pu.ʁi\ masculin (pour une femme on dit : pourrie)

  1. (Péjoratif) Personnage qui se laisse corrompre, qui est corrompu.
    • La France en était alors au régime du Directoire, et Barras, son expression la plus parfaite, venait d’y entrer. Barras ! le chef des pourris, selon le mot de Napoléon, encore un complice pour Talleyrand. — (Hippolyte Castille, Talleyrand, 1857)
    • Mais, vont dire nos modernes Fabius, nos pourris diplomatiques, il fallait avant tout gagner du temps, faire tomber l’entrain populaire, et, « laisser cuire la révolution dans son jus ». — (Émile Morice, La Grèce, telle que l’ont faite les Philhellènes et les Protocoles, dans Révélations et pamphlets, 1834)

Forme de verbe

pourri \pu.ʁi\

  1. Participe passé masculin singulier de pourrir.

Forme d’adjectif

pourrie \pu.ʁi\

  1. Féminin singulier de pourri.

Forme de verbe

pourrie \pu.ʁi\

  1. Participe passé féminin singulier de pourrir.

Forme d’adjectif

pourrie \pu.ʁi\

  1. Féminin singulier de pourri.

Forme de verbe

pourrie \pu.ʁi\

  1. Participe passé féminin singulier de pourrir.

Forme d’adjectif

pourrie \pu.ʁi\

  1. Féminin singulier de pourri.

Forme de verbe

pourrie \pu.ʁi\

  1. Participe passé féminin singulier de pourrir.

Forme d’adjectif

pourrie \pu.ʁi\

  1. Féminin singulier de pourri.

Forme de verbe

pourrie \pu.ʁi\

  1. Participe passé féminin singulier de pourrir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POURRI (pou-ri, rie) part. passé de pourrir
  • 1Qui a pourri. Un corps pourri. Allons fouler aux pieds ce foudre ridicule Dont arme un bois pourri ce peuple trop crédule, Corneille, Poly. II, 6. Ses ais demi-pourris [du lutrin], que l'âge a relâchés, Sont à coups de maillet unis et rapprochés, Boileau, Lutr. III. Le bois mort, altéré sur la terre de différentes manières, et connu sous le nom de bois pourri, est un des plus singuliers résultats de la décomposition putride des végétaux, Fourcroy, Connaiss. chim. t. VIII, p. 223, dans POUGENS.

    Fig. Je ne vois rien en vous qu'un lâche, un imposteur… Et d'un tronc fort illustre une branche pourrie, Boileau, Sat. v.

    Pot pourri, voy. POT, n° 10.

    Fig. C'est une planche pourrie, se dit d'une personne sur qui on ne peut compter.

    S'appuyer, se fixer sur une planche pourrie, s'assurer sur une chose incertaine, sur des espérances mal fondées, sur une personne qui peut manquer.

    S. m. Le pourri, ce qui est pourri. Ce fromage sent le pourri. Ôter le pourri d'une pomme.

  • 2Il se dit des parties du corps attaquées de gangrène ou d'ulcération. Les remèdes que l'on applique n'ont point assez de puissance pour enlever le mal : que sert-il de tailler le doigt si le bras est pourri ? Poussin, Lett. 16 août 1648. Il [Vivonne] est mort en un moment, dans un profond sommeil… et, entre nous, aussi pourri de l'âme que du corps, Sévigné, à Bussy, 21 sept. 1688.

    Un homme pourri d'ulcères, un homme rongé d'ulcères, et, absolument, un homme pourri, homme atteint profondément de maux syphilitiques ou scrofuleux.

  • 3 Fig. Se dit des choses morales. La sagesse des scribes sera corrompue et pourrie, Pascal, Passages omis, proph. éd. FAUGÈRE.

    C'est un membre pourri, c'est un homme dangereux, ou qui est une cause de déshonneur.

    Cœur pourri, homme bas et corrompu.

    Substantivement, les pourris, s'est dit, dans la Révolution française, de membres du parti de Danton.

  • 4Bourg pourri, voy. BOURG.
  • 5Un temps pourri, un temps humide et malsain.
  • 6Se dit d'un filon composé d'argile qui provient de la décomposition sur place des roches qui le remplissaient.

HISTORIQUE

XVIe s. Le garder [un troupeau de moutons] du pourry et de la clavelée, De charme, de venin et d'herbe ensorcelée, Belleau, Bergeries, t. I, p. 109.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pourri »

Du participe passé du verbe pourrir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pourri »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pourri puri

Citations contenant le mot « pourri »

  • Les bons mûrissent, les mauvais pourrissent. De Victor Hugo
  • Il n'y a pas de bons pères, c'est la règle. Qu'on n'en tienne pas rigueur aux hommes, mais au lien de paternité qui est pourri. De Jean-Paul Sartre / Les mots
  • Le nez ne sent pas le cerveau pourri. De Lelung Chebai Dorje / Autobiographie
  • Le vrai sage ne craint pas la mort car il sait que la mort n'est rien. La conscience ne souffre pas puisqu'elle a disparu. Avec la chair qui pourrit, c'est l'esprit qui pourrit aussi, et les désirs, et l'angoisse. De Eric-Emmanuel Schmitt / L'Evangile selon Pilate
  • L’âge mûr c’est la période de la vie qui précède l’âge pourri. De Pierre Desproges / Vivons heureux en attendant la mort
  • Les gens ne sont jamais tout à fait ce qu'ils donnent l'impression d'être. Sauf les vaniteux et les égocentriques qui participent vraiment du bois pourri qu'ils font paraître. De André Carpentier / Du Pain des oiseaux
  • Inondations, épisodes de grêles dramatiques comme sur les vignobles de Buzet : des événements ponctuels ont pu émouvoir ou alarmer, mais c’est bien sur le long terme qu’un printemps « pourri », avec un excédent d’eau et d’humidité, a affecté les récoltes d’hiver, et rend encore… SudOuest.fr, Agriculture en Lot-et-Garonne : inondations, épisodes de grêles…un printemps "pourri" et des rendements malheureux
  • Chien pourri ne peut pas passer par Paris sans rendre visite à Bidouille ! Unidivers, Chien Pourri débarque dans votre bibliothèque ! Bibliothèque Benoîte Groult Paris mercredi 30 septembre 2020
  • Quand la société ne compte plus que sur les ONGs pour mettre fin aux dérives du pouvoir, c’est que les institutions de la République ont perdu toute crédibilité. Où est l’Assemblée Nationale dont la mission confiée å elle par l’électorat est d’assurer la reddition des comptes ? Où est la justice dont l’indépendance est inscrite dans notre Constitution ? Où sont les organes de contrôle chargés d’assurer l’utilisation optimale et vertueuse des ressources des contribuables ? La vérité est que la corruption est devenue systémique gangrenant tous les rouages de l’Etat. La corruption, c’est l’autre nom du libéralisme triomphant ou les valeurs dominantes sont l’argent roi, l’individualisme et l’opportunisme politique. La corruption devient la norme. Dans sa version tropicalisée le libéralisme africain n’est qu’un intermédiaire rapace entre le capitalisme mondialisé et les peuples africains et qui confond développement avec croissance, optimisation des capacités endogènes, avec investissements étrangers, conscientisation avec exhortation. Dans un tel contexte l’arrivée du pétrole dans quelques années va être le déclic pour le déclenchement d’appétits encore plus féroces d’où la guerre de succession larvée au sein du clan au pouvoir. Pourrons-nous échapper à la malédiction du pétrole ? Je ne le pense pas. Le ver a déjà pourri le fruit. SenePlus, LE VER A DEJA POURRI LE FRUIT | SenePlus
  • «Ce qui est certain, c’est qu’on tient tous à le fêter ce nouvel an, parce que c’est une tradition. C’est jamais la meilleure soirée de l’année, mais c’est l’occasion de se retrouver entre potes, avec des gens qu’on connaît depuis longtemps et qu’on voit un peu moins avec le temps qui passe… Et encore moins avec la crise sanitaire. On se dit que c’est important de célébrer la sortie de cette année pourrie, parce que ça a vraiment été difficile.» Libération.fr, «C’est important de célébrer la fin de cette année pourrie» - Libération
  • Couvre-feu oblige, il n'y aura pas de réveillon ce jeudi soir dans les discothèques limousines. Une situation inédite. Les professionnels de la nuit sont à l'arrêt complet depuis dix mois, et l'année 2020 aura donc été pourrie jusqu'au bout pour eux, qu'ils soient patrons d'établissements ou DJs. France Bleu, Pas de réveillon ce jeudi soir : année 2020 pourrie jusqu'au bout pour le monde de la nuit en Limousin
  • Les personnels ont fait face, ils ont été adaptables et créatifs. Il y a un an, lors de la grève de transports, les infirmières dormaient sur des lits de camp à l'hôpital pour être certaines de prendre leur service à 7 heures du matin. L'année 2020 dans mon département, ce sont des grèves, un déménagement et deux vagues Covid. Finalement, c'est une année bien pourrie dont nous pouvons quand même être fiers ! » Les Echos, Covid : « 2020, une année bien pourrie dont nous pouvons quand même être fiers » | Les Echos

Images d'illustration du mot « pourri »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pourri »

Langue Traduction
Anglais rotten
Espagnol podrido
Italien marcio
Allemand verfault
Chinois
Arabe فاسد
Portugais podre
Russe гнилой
Japonais 腐った
Basque ustel
Corse podre
Source : Google Translate API

Synonymes de « pourri »

Source : synonymes de pourri sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pourri »

Pourri

Retour au sommaire ➦

Partager