La langue française

Altéré, altérée

Sommaire

  • Définitions du mot altéré, altérée
  • Phonétique de « altéré »
  • Évolution historique de l’usage du mot « altéré »
  • Citations contenant le mot « altéré »
  • Traductions du mot « altéré »
  • Synonymes de « altéré »
  • Antonymes de « altéré »

Définitions du mot altéré, altérée

Trésor de la Langue Française informatisé

ALTÉRÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de altérer1*.
II.− Emploi adj.
A.− CHIM. [En parlant d'un corps, d'une substance] ,,Qui a subi une transformation, mais n'est pas encore complètement décomposé.`` (Duval 1959).
B.− Dénaturé, gâté (cf. Lar. encyclop., Lar. 3). Texte altéré (Quillet 1965).
C.− [En parlant d'une pers. (ou d'une chose propre à l'homme)] Troublé, ému; qui a subi une modification à la suite d'une profonde émotion. Visage altéré, traits altérés (Quillet 1965).

ALTÉRÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de altérer2*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une pers., d'un animal, d'une chose concr.] Qui a soif. Homme altéré, bouche altérée (Besch. 1845) :
1. Par certaines journées d'énergie, où le sentiment de son malheur accroissait son exaspération, il regardait Lisbeth, comme un voyageur altéré, qui, traversant une côte aride, doit regarder une eau saumâtre. H. de Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 69.
2. Le vieux musicien surtout était altéré comme une citerne vide, il buvait sans cesse et demandait toujours à boire; tout à coup, il se leva, prit la bouteille à plein ventre, l'entra dans sa bouche jusqu'à moitié du goulot et la vida sans désemparer; ensuite il reprit sa place et se mit à rire. M. Du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie,1854, p. 118.
3. À d'énormes distances s'élevaient des palmiers épanouissant leur éventail poudreux près de quelque source souvent tarie, dont les chevaux altérés fouillaient la vase de leurs narines sanglantes. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 339.
P. ext. [En parlant d'une plante] :
4. Donnez-leur donc l'essor. Que le jeune bouton Espère le zéphire, et craigne l'aquilon; À ce lys altéré versez l'eau qu'il implore : ... J. Delille, L'Homme des champs,Quatrième chant, 1800, p. 129.
5. Des hommes travaillent autour des cotonniers altérés; de profondes crevasses entr'ouvrent la terre desséchée et soulevée par larges écailles qui craquent et se pulvérisent sous les pieds. Le Nil baisse chaque jour davantage; la chaleur est aiguë comme une brûlure. M. Du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie,1854, p. 260.
B.− Altéré de + subst. désignant un inanimé concr. ou abstr.
1. [En parlant d'un animal] Altéré de sang :
6. Souvent le chatpard, altéré de sang, qui était descendu des montagnes en amortissant sur les mousses discrètes son pas qui les foule à peine, en contenant son miaulement de tigre, en voilant ses yeux ardents qui brillent dans la nuit comme des lumières errantes... Ch. Nodier, Trilby,1822, pp. 132-133.
Par métaph. et souvent dans le lang. poét. [En parlant d'une pers.] :
7. Un Suisse vert-lézard caparaçonné d'or, Qui, jaloux de servir les vertus de Madame, Pour la première fois sut dégainer sa lame. Comme tous les chasseurs, ce fat malencontreux Des pieds de sa maîtresse était fort amoureux; Ce fut donc comme un tigre altéré de carnage Qu'il arrêta Prosper, et, contre tout usage, Le jeta sans façon par la fenêtre, avant De regarder au moins s'il faisait trop de vent. T. de Banville, Les Cariatides,Les Baisers de pierre, 1842, pp. 57-58.
2. Au fig. Qui a un vif désir de, qui éprouve un grand besoin de :
8. Ainsi se passa pour moi cet été de solitude et de sécheresse d'âme. La compression de ma vie morale dans cette aridité et dans cet isolement, l'intensité de ma pensée creusant sans cesse en moi le vide de mon existence, les palpitations de mon cœur, brûlant sans aliment réel et se révoltant contre les dures privations d'air, de lumière et d'amour dont j'étais altéré, finirent par me mutiler, par me consumer jusque dans mon corps, et par me donner des langueurs, des spasmes, des abattements, des dégoûts de vivre, des envies de mourir que je pris pour des maladies du corps et qui n'étaient que la maladie de mon âme. A. de Lamartine, Les Confidences,Graziella, 1849, p. 373.
9. Mon souffle est altéré de ce trésor limpide... Moi, seule en mon chemin et pleurante au milieu, J'ai dit ce que jamais femme ne dit qu'à Dieu. Comme un oiseau dont rien n'avait noué les ailes, Prompte aux illusions, m'envolant après elles, Facile à me créer des thèmes ravissants, J'ai chanté comme vrais bien des bonheurs absents. M. Desbordes-Valmore, Fragments,À madame A. Tastu, 1859, pp. 237-238.
III.− Emploi subst., rare
A.− Homme assoiffé :
10. Elle se dégagea enfin, troublée tout à coup : − Non, Yann! ... Grand-mère Yvonne pourrait nous voir! Mais lui, avec un sourire, chercha les lèvres de sa femme encore et les reprit bien vite entre les siennes, comme un altéré à qui on a enlevé sa coupe d'eau fraîche. P. Loti, Pêcheur d'Islande,1886, p. 267.
B.− Vx. C'est un altéré, ,,en parlant d'un homme âpre au gain.`` (Besch. 1845).
Rem. Littré précise que cette loc. a été usitée autrefois.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 984. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 2 521, b) 1 436; xxes. : a) 819, b) 770.

Wiktionnaire

Forme de verbe

altéré \al.te.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.

Forme de verbe

altérée \al.te.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe altérer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALTÉRER. v. tr.
Modifier dans sa manière d'être. En ce sens général, il n'est guère usité que dans les Sciences physiques. Tout ce qui altère les qualités d'un corps. Il signifie, dans l'usage ordinaire, Modifier en bien ou en mal. Le soleil altère les couleurs. La grande chaleur altère les liqueurs. Cela altère les humeurs, altère le sang. Cela lui a altéré le tempérament. Ses malheurs ont altéré son caractère, son humeur, son jugement. Sa santé en est fort altérée. La souffrance avait altéré ses traits, son visage. L'émotion altère sa voix. Le défaut de confiance altère l'amitié. L'exemple du vice altère les mœurs. Cette disgrâce altère son repos, son bonheur. Le vin s'altère à l'air. Les bonnes coutumes s'altèrent peu à peu. Altérer un discours, Le rapporter autrement qu'il n'a été prononcé ou écrit. Altérer un texte, Y faire des changements qui en corrompent la pureté. Altérer le sens d'un passage, Détourner ce passage de son véritable sens. Altérer la vérité, S'écarter de la vérité en parlant, en écrivant. Altérer les monnaies, Les falsifier par un alliage illégal, excessif.

ALTÉRER signifie aussi Causer de la soif. La chaleur et la poussière m'ont fort altéré. Être toujours altéré, Avoir toujours soif, et par plaisanterie Être toujours disposé à boire, aimer à boire. Fig., Il est altéré de sang, C'est un tigre altéré de sang, C'est un homme cruel, qui se plaît à répandre le sang. En termes de Musique, Des accords altérés, Notes naturelles ou diatoniques modifiées par les dièses et les bémols.

Littré (1872-1877)

ALTÉRÉ (al-té-ré, rée) part. passé.
  • 1Changé de bien en mal. Couleur altérée. Santé altérée. Monnaie altérée.
  • 2Peiné, affecté. Un tel discours n'a rien dont je sois altéré, Molière, Femm. sav. V, 1.
  • 3Qui a soif. Buvons toute cette eau ; notre gorge altérée En viendra bien à bout, La Fontaine, Fab. VIII, 25.

    Fig. Ils sont altérés de sang, Fénelon, Tél. XVI. Ainsi parle en secret l'ange altéré de crime ; Et tandis qu'il se couche auprès de sa victime, D'un sourd et long fracas retentissent les monts, Gilbert, Mort d'Abel, ch. VII. Je vois ces fiers chrétiens, de rapine altérés, Voltaire, Zaïre, I, 2. Le ciel… Du sang de l'innocence est-il donc altéré ? Racine, Iph. IV, 4.

    On a dit autrefois, substantivement, c'est un altéré, pour c'est un homme âpre au gain.

  • 4En musique, se dit des notes naturelles ou diatoniques modifiées par les dièses et les bémols.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « altéré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
altéré altere

Évolution historique de l’usage du mot « altéré »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « altéré »

  • Rien ne vient à nous que falsifié et altéré par nos sens. De Michel de Montaigne / Essais
  • Comment la pandémie a altéré notre rythme de sommeil Numerama, Comment la pandémie a altéré notre rythme de sommeil
  • A force de boire, je me suis altéré. De Maurice Roche
  • Une séquence sous la pluie, mais qui n’a pas altéré la satisfaction des futurs dirigeants de la police. Aux côtés du ministre se tenaient notamment le maire de Lyon Gérard Collomb et son nouveau meilleur ami François-Noël Buffet. Dans le discours prononcé par Christophe Castaner, durant lequel il a affirmé son soutien aux forces de l’ordre, le premier flic de France a donné quelques précisions sur son voyage dans le Rhône. Lyonmag.com, Lyon : Christophe Castaner a rencontré le policier frappé dans le 7e
  • En dehors du fait que ce n'est pas correct envers la candidate qui a vu son affiche remplacée, notons aussi que la dégradation de panneau d'affichage électoral, qu'on ait "enlevé, déchiré, recouvert, ou altéré par un procédé quelconque, de manière à les travestir ou à les rendre illisibles" l'affiche, est punie d'une contravention de 3ème classe, soit une amende qui peut aller jusqu'à 450 euros. Si le fait a été commis par un fonctionnaire ou un agent de l'autorité publique, c'est une contravention de 4ème classe qui s'applique.  Clicanoo.re, [Société] PHOTO - A Saint-Louis, Virapoullé père s'invite sur les panneaux d'affichage électoral | Clicanoo.re
  • Les symptômes neurologiques les plus fréquemment rapportés restent un état mental altéré et des accidents vasculaires cérébraux. Selon les chercheurs, ces deux symptômes majeurs devraient également être considérés comme des « signaux d'alarme » de l’infection à SARS-CoV-2. Ces examens révèlent en effet que : santé log, COVID-19 : Quand le virus nous prend la tête aussi | santé log

Traductions du mot « altéré »

Langue Traduction
Anglais altered
Espagnol alterado
Italien alterato
Allemand verändert
Portugais alterado
Source : Google Translate API

Synonymes de « altéré »

Source : synonymes de altéré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « altéré »

Partager