La langue française

Pourchasser

Sommaire

  • Définitions du mot pourchasser
  • Étymologie de « pourchasser »
  • Phonétique de « pourchasser »
  • Citations contenant le mot « pourchasser »
  • Images d'illustration du mot « pourchasser »
  • Traductions du mot « pourchasser »
  • Synonymes de « pourchasser »

Définitions du mot pourchasser

Trésor de la Langue Française informatisé

POURCHASSER, verbe trans.

A.− [Le suj. et le compl. d'obj. désignent un animé]
1. Poursuivre (v. ce mot I A) avec acharnement (un animé qui fuit) pour s'en emparer. Pourchasser un cerf, des fuyards. Une de ces battues où l'on pourchasse périodiquement les lapins qui dévastent les maigres pâturages à moutons (Gracq, Syrtes,1951, p. 30).Les thermidoriens pourchassèrent les Jacobins et disloquèrent le gouvernement révolutionnaire (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 433).V. aboyeur ex. 2 :
1. ... ces intrépides contrebandiers qui, sur les hauteurs de Marboré, livrent aux gardes des frontières qui les pourchassent des combats (...) terribles... Dusaulx, Voy. Barège,t. 2, 1796, p. 181.
Empl. pronom. réciproque. Se poursuivre avec ardeur, acharnement. Les mésanges amoureuses se pourchassaient encore dans les taillis (Musset, Hist. merle bl.,1842, p. 64).Un va-et-vient incessant se produisait entre la cour et la salle de classe. Les sabots claquaient. On se pourchassait de table en table, franchissant les bancs et l'estrade d'un saut (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 51).
P. anal., littér. [Le suj. désigne le vent, le compl. d'obj. désigne une chose] Chasser, pousser devant soi pendant une longue durée. Un souffle vif descend soudain du faîte des arbres, court dans l'allée en pourchassant des brindilles (Colette, Music-hall,1913, p. 7).Glissement des nuées pourchassées par le vent (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 258).
2. Au fig. [Le compl. d'obj. désigne gén. une manifestation de l'esprit hum.] Chercher avec soin et opiniâtreté à supprimer (une chose condamnable, nuisible ou considérée comme telle). Pourchasser la paresse, la contrebande. Pourchasser les fautes dans un texte (Dub.). Le langage intuitif, suggestif, pourchassé au profit du seul langage abstrait, s'est réfugié dans la création esthétique (Huyghe, Dialog. avec visible,1955p. 245).Il faut pourchasser toute terre inutile, renoncer à un élevage trop peu rentable, tout mettre en labours (Meynier, Paysages agraires,1958, p. 146).V. amphibologie ex. 2 :
2. Le travail et l'amour (...) veulent (...) rendre enfin la réalité humaine et l'humanité réelle, en pourchassant la guerre, le vice, l'exploitation et la mort violente, qui sont les signes et les produits visibles de notre aliénation dans la crainte. J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 298.
B.− [Le suj. et le compl. d'obj. désignent une pers.] Chercher avec acharnement à atteindre, à rejoindre (quelqu'un qui se dérobe) pour en obtenir quelque chose. Être pourchassé par ses créanciers, par des importuns. Au logis Madame Bergeret le pourchassait de pièce en pièce pour diverses raisons d'économie domestique (A. France, Orme,1897, p. 132).Elle pourchassait les agents théâtraux, ces prometteurs d'engagements, au fond de leurs escaliers pisseux (Céline, Voyage,1932, p. 450):
3. Les dettes de bourse avaient été réglées (...) par des emprunts faits à des usuriers. Ceux-ci le pourchassaient dès qu'il traversait Londres. Il ne les craignait pas; au contraire, il aimait à entrer chez eux (...) puis à leur échapper brusquement par une parade magistrale. Maurois, Disraëli,1927, p. 47.
En partic., vieilli. [Le suj. désigne un homme, le compl. d'obj. désigne une femme] Chercher avec ardeur et obstination à obtenir les faveurs amoureuses d'une femme, à l'épouser. Jamais prunelle espagnole D'un feu plus chaste ne brilla; Elle fuyait ceux qui pourchassent Les filles sous les peupliers (Hugo, Odes et ball.,1828, p. 506).Peytel aurait pourchassé Félicie Alcazar pour la fortune de cette jeune personne (Balzac, Œuvres div.,t. 3, 1850, p. 246).
Au fig. [Le suj. désigne une chose abstr., le compl. d'obj. désigne une pers. ou son esprit] Occuper sans cesse l'esprit de quelqu'un, l'obséder. Il me faudrait montrer toujours la femme, quand une fois la manie d'égalité et d'émancipation s'est emparée de son esprit, pourchassée par cette manie (Proudhon, Pornocratie,1865, p. 82).L'image de sa maison pleine le pourchassait (Colette, Fin Chéri,1926, p. 177).
C.− [Le suj. désigne une pers., le compl. d'obj. désigne une chose gén. abstr.] Chercher avec acharnement à obtenir, à trouver (une chose difficile à atteindre). Pourchasser le bonheur, une dot, un emploi, une idée, une pensée, un rêve. Ô vain contemplateur de la forme idéale, Qui, pourchassant partout la beauté sans égale, As le goût difficile et fais le dédaigneux (M. de Guérin, Poés.,1839, p. 104).À la salle des ventes je dispute quelques livres à Pozzi et à Hanotaux (...). On se laisse entraîner à pourchasser des livres qu'on ne désire qu'à moitié ou pas du tout (Gide, Journal,1906, p. 205).Ne suis-je pas (...) redevable au seul amour de toute cette tardive connaissance vainement pourchassée aux grimoires humains? (Milosz, Amour. init.,1910, p. 138).
Prononc. et Orth. : [puʀ ʃase], (il) pourchasse [puʀ ʃas]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Pronom. ca 1100 « s'évertuer à » (Roland, éd. J. Bédier, 2612 : Li reis Marsilie s'en purcacet asez). B. Trans. 1. ca 1140 « chercher à obtenir, à se procurer quelque chose » (Geffroi Gaimar, Hist. des Angl., éd. A. Bell, 6435 : Il purchaça maint esamplaire, Liveres engleis...); 2. a) ca 1155 « chercher à lever (une troupe) » (Wace, Brut, 14557 ds T.-L. : Gent purchace, soldeiers quiert); b) mil. du xiiies. ou 2emoit. du xiiies. [ms.] « poursuivre avec acharnement (une personne, un animal) » (Hélinant, Vers de la mort, éd. Fr. Wulff et Em. Walberg, 5, 8, var. du ms. A 1). Comp. de pour-* et de chasser1* (v. étymol. et hist., s.v. chasser2). Fréq. abs. littér. : 185.
DÉR.
Pourchasseur, subst. masc.,rare. Celui qui cherche avec acharnement à obtenir, à trouver (une chose difficile à atteindre). Les pourchasseurs éhontés de la richesse et de la vanité (L. Colet ds Lar. 19e). Grand pourchasseur de rêves, sans cesse à la recherche de l'absolu (Baudel., Art romant.,1867, p. 391).Les pourchasseurs d'héritages (Lar. encyclop., Lexis1975).− [puʀ ʃasœ:ʀ]. − 1resattest. a) xiiies. « celui qui cherche à obtenir quelque chose » (Guillaume de Tyr, Hist. gén. des croisades, VII, 18, éd. P. Paris, t. 1, p. 249 : Bien estoit letrez hom...; malicieus trop et porchacieres de descondes), b) 1519 [éd.] « celui qui poursuit (une personne, un animal) » (Michel de Tours, Georgiques, in Le Tiers Livre des Georgiques. Comment sont grandes differances entre les manieres des pais touchant le bestial, Paris, Durant Gerbier [n. p.]); de pourchasser, suff. -eur2*.
BBG. − Schuchardt (H.). Trouver. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, p. 48.

Wiktionnaire

Verbe

pourchasser \puʁ.ʃa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Poursuivre ou rechercher avec obstination, avec ardeur.
    • Ne les trouvant pas, ils en concluraient qu’il les avait gardés et ils le pourchasseraient. Il n’avait donc qu’à rester tranquillement à l’affût… — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 361 de l’éd. de 1921)
    • M. Donnet, son père, a été maire de Caen pendant toute la durée du gouvernement de Juillet. Pourchassé sous le second Empire il perdra tout son avoir. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.13)
    • Mais, sous la Convention, l'exaltation des passions atteint son paroxysme. La lutte, de politique qu'elle était, devient antireligieuse. La Révolution pourchasse les prêtres, brime les croyants, dépouille les églises. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Elle avait roulé sa bosse de la Butte à Montparno, en brûlant les pavés glissants du quartier Latin où l'on ne rencontre plus que pouillerie, débutantes sans astuces, bourriques pourchassant la prime et toute une métèquerie crasseuse, décharnée et ambitieuse. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
    • Un mot nouveau fit son apparition, lourd de menaces : le « cosmopolitisme ». Dans les pays de l'Est européen, soumis à l'ordre soviétique, on pourchassait, au nom du cosmopolitisme, des catégories entières de citoyens, et les purges qui s'y amplifiaient réveillaient aussitôt le souvenir des années terribles. — (Hélène Carrère d'Encausse, La deuxième mort de Staline, Editions Complexe, 2006, p.19)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POURCHASSER (pour-cha-sé) v. a.
  • Poursuivre avec ardeur. Pourchasser un cerf. C'est ce que ma muse en travaillant pourchasse, Régnier, Sat. VI. … Vous cajoliez la tante, Et moi, je pourchassais Finette la suivante, Regnard, Ménechm. I, 2. Pour lui pourchasser au loin quelques jouissances imparfaites et douteuses, elle lui ôterait celles qui valent cent fois mieux et sont toujours en son pouvoir, Rousseau, 2e dial.

    Terme de chasse. Rapprocher un animal qui a beaucoup d'avance ou qui a été forlongé par quelque chien.

HISTORIQUE

XIe s. Li reis Marsile s'en purcacet assez, Ch. de Rol. CLXXXV.

XIIIe s. Et se porchaça [se pourvut] de viande cil qui mestier en ot, Villehardouin, LXIV. Et li quens [comte] de Saint-Gile en ot si grant envie, que il porchaça as autres barons et à tous ceus qu'il pot, qu'il se departissent de l'ost, Villehardouin, CIX. Qui traïson pourchace, drois est qu'il s'en repente, Berte, XCVI. Hons [homme] qui pourchace druerie [galanterie] Ne vaut noient sans cointerie [agrément], la Rose, 2145.

XVe s. À pied sans chausses, pourchassant sa vie de maison en maison, Commines, III, 4.

XVIe s. Vous ne vous repentirés d'avoir prochassé de l'honneur à ceulx desquels vous pouvés conter la maison la vostre mesmes, Marguerite de Navarre, Lett. 147. Les meschans fuyent sans qu'on les pourchasse, Lanoue, 515. L'un receut le royaume sans l'avoir prochassé, et l'autre l'ayant entre ses mains le restitua, Amyot, Numa et Lyc. 1. Pourchassant son sixiesme consulat, Amyot, Marius et Pyrrhus, 8. Qui plus despend qu'il ne pourchasse, il ne luy faut pas de besace, Cotgrave Il n'avait sceu gaigner la bonne grace d'un tendron qu'il pourchassoit, Montaigne, III, 383.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pourchasser »

En ancien français porchacier (« cherche à obtenir »), dérivé de chasser avec le préfixe pour-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pour, et chasser ; picard, pourcacher ; hourg. porchassai ; wallon, porchessi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pourchasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pourchasser purʃase

Citations contenant le mot « pourchasser »

  • Maintenant que les piétons sont une espèce en voie de disparition, les automobilistes se mettent à acheter des bateaux afin de pouvoir pourchasser les nageurs ! De Anonyme
  • En matière de mœurs, la France reste heureusement attachée à la liberté et peu encline au puritanisme. Il serait vraiment triste de pourchasser la séduction au prétexte de lutter contre le harcèlement. De Sylviane Agacinski / Extrait de l'interview du Figaro du 10 janvier 2017

Images d'illustration du mot « pourchasser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pourchasser »

Langue Traduction
Anglais chase down
Espagnol perseguir
Italien inseguire
Allemand jagen
Chinois 追逐
Arabe ملاحقة
Portugais perseguir
Russe разыскивать
Japonais 追いかけます
Basque atzetik joatea
Corse cacciate
Source : Google Translate API

Synonymes de « pourchasser »

Source : synonymes de pourchasser sur lebonsynonyme.fr
Partager