La langue française

Plu

Sommaire

  • Définitions du mot plu
  • Étymologie de « plu »
  • Phonétique de « plu »
  • Citations contenant le mot « plu »
  • Images d'illustration du mot « plu »
  • Traductions du mot « plu »
  • Synonymes de « plu »
  • Antonymes de « plu »

Définitions du mot « plu »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLAIRE, verbe

A. − Empl. trans. indir.
1. [Constr. avec un suj. nom.]
a) Qqn plaît (à qqn).Éveiller la sympathie chez quelqu'un, être une source d'agrément, de satisfaction pour quelqu'un.
[Dans un cont. impliquant une interprétation non active] Synon. fam. revenir.Elle dit à voix basse: «L'aimerais-tu donc déjà? Ce serait mal». −Mal, reprit Eugénie, pourquoi? Il te plaît, il plaît à Nanon, pourquoi ne me plairait-il pas? (Balzac,E. Grandet, 1834, p.97).Mademoiselle Thérèse (...) me plaisait par son humeur égale et riante (A. France,Pt Pierre, 1918, p.143):
1. Très réconfortante conversation avec le gouverneur Lamblin, qui nous invite à prendre avec lui tous nos repas. Combien me plaît cet homme modeste, dont l'oeuvre admirable montre ce que pourrait obtenir une administration intelligente et suivie. Gide,Voy. Congo, 1927, p.714.
[Dans un cont. impliquant une interprétation active] Synon. vieilli complaire à qqn.N'oubliez pas, madame, qu'il s'agit de plaire tout à fait au roi, plaire à peu près à la Chambre des députés, et enfin ne pas trop choquer cette pauvre Chambre des pairs (Stendhal,L. Leuwen, t.3, 1835, p.325).L'auteur a essayé de plaire au public par des artifices littéraires, il a déformé les faits pour les rendre plus beaux (Langlois, Seignobos,Introd. ét. hist., 1898, p.144).
− Dans le domaine amoureux, sexuel.[Avec une interprétation active ou non active selon les cont.] Éveiller l'intérêt, le désir. Synon. charmer, séduire.La petite n'a pas voulu du monsieur, l'homme ne lui plaisait pas physiquement (Goncourt,Journal, 1887, p.700).Je crois que l'un des sexes cherchera toujours à plaire à l'autre et que de ce désir élémentaire naîtra éternellement le besoin de vaincre des rivaux (Maurois,Sil. Bramble, 1918, p.172).
Qqn plaît.[Gén. dans le discours de la crit. esthét. ou dans le domaine amoureux] L'art de plaire. L'homme ou la femme, qui veulent plaire encore, après qu'ils sont flétris, recherchent de préférence les personnes assez jeunes pour n'avoir pu comparer encore les idées du plaisir (Laclos,Éduc. femmes, 1803, p.463).Rien de moins sentimental et de moins moral que son oeuvre. Nulle anecdote. Nul souci de plaire ou seulement d'intéresser (Faure,Hist. art, 1921, p.214).
Empl. pronom. réfl.; empl. pronom. réciproque (dans le domaine amoureux). Je cherche à me plaire. J'ai l'ambition de l'ensemble (Valéry,Tel quel I, 1941, p.189).Chacun se plaisait à soi-même; moi, le mort, je ne me plaisais pas: je me trouvais très ordinaire, plus ennuyeux que le grand Corneille (Sartre,Mots, 1964, p.165).
b) Qqc. plaît à qqn.Être agréable à quelqu'un, être une source d'agrément, de satisfaction pour quelqu'un. Synon. agréer, convenir, ravir, réjouir, aller (fam.), botter (fam.).N'avoir pas le bonheur, l'heur de plaire à qqn. Il est certain que la campagne me plaira beaucoup; j'en ai pour garant le plaisir qu'Adolphe se promet, en y vivant avec moi (Fiévée,Dot Suzette, 1798, p.185).Votre proposition me plaît fort. J'aime mieux avoir à faire à vous, brave et honnête ami, pour 100000 francs, que de recevoir 150000 francs de tout autre (Stendhal,L. Leuwen, t.3, 1835, p.413):
2. La bibliothèque de l'enfance (...) comprend un certain nombre d'oeuvres qui, ayant cessé de plaire aux adultes, sont censées devoir plaire aux enfants. Elles sont, d'ailleurs, adaptées, expurgées et luxueusement éditées. Civilis. écr., 1939, p.30-9.
[P. méton. du compl. introd. par à] J'ai en horreur la servitude; la liberté plaît à mon indépendance naturelle (Chateaubr.,Mém., t.3, 1848, p.284).En général il [le poulpe] plaît peu aux palais parisiens (Coupin,Animaux de nos pays, 1909, p.428).
Qqc. plaît.Une belle prairie, un ruisseau limpide sont des objets qui peuvent plaire un moment mais qui n'attachent pas long temps (Chênedollé,Journal, 1818, p.98).Il disait: − Prenez donc plutôt Musset... C'est délicieux!... Ça plaît toujours (Gyp,Souv. pte fille, 1928, p.226).
Vieilli. Cela lui/vous.... plaît à dire. [Empl. pour récuser une parole, en la présentant comme n'étant que l'expression de la subjectivité de son locuteur] Le Marchand: (...) Ah! dame! quand on est jeune, on ne s'endort pas au bruit des violons. L'Orfèvre: Jeune! jeune! cela vous plaît à dire. On n'est pas jeune avec une barbe comme celle-là (Musset,Lorenzaccio, 1834, i, 2, p.87).Il n'en sait pas davantage (...). Cela lui plaît à dire, et je suis bien certain que, s'il voulait parler... (Dumas père, Halifax, 1842, prol., 8, p.13).
2. [Dans une constr. impers.]
a) Être agréable, convenir à quelqu'un.
α) Vieilli. Il plaît à qqn de + inf., il plaît à qqn que + prop. complét.
[Constr. avec un inf.] Il nous plaît davantage de croire que l'oeuvre de Dieu est bonne, qu'elle est sainte (L. Blanc,Organ. trav., 1845, p.27).Je n'aime pas ce genre de récits; il ne me plaît pas de les croire vrais (Alain,Propos, 1914, p.181):
3. −Ne crie pas si haut (...), tout le monde nous regarde. −Et s'il me plaît de crier haut! S'il me plaît de te dire tes vérités! S'il me plaît... Heureusement les cigognes (...) venaient de se remettre en route (...); et toute la place (...) poussait un cri d'admiration. Erckm.-Chatr.,Ami Fritz, 1864, p.74.
[Constr. avec une complét.] Il ne me plaît nullement que MlleLambercier... monte ici, d'abord... et puis qu'elle y ait avec toi des colloques mystérieux (Hermant,M. de Courpière, 1907, iv, 7, p.31).Il nous plairait que l'année 1945 fût, pour l'éducation nationale, une aussi grande année que le fut l'année 1792 (Hist. instit. et doctr. pédag., 1944, p.373).
En partic.
[P. méton. du compl. introd. par à] Il plaît à mon don-quichottisme de braver son intérêt et de mépriser la prudence (Amiel,Journal, 1866, p.284).
[P. ell. du compl. introd. par à] Les promeneurs s'arrêtaient, des quadrilles se formaient et l'on dansait là où il plaisait de danser (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.448).
[L'inf. ou la complét. est pronominalisé(e) par un relatif] Il en sera de nous et de la France ce qu'il plaira à la providence, c'est-à-dire ce qui est déterminé par l'invincible force des choses (Maine de Biran,Journal, 1816, p.147).«Eh bien, monsieur, lui demanda-t-il, que serons-nous aujourd'hui? −Ce qu'il plaira à Cyrus», répondit le reporter. Or, de briquetiers et de potiers qu'ils avaient été jusqu'alors, les compagnons de l'ingénieur allaient devenir métallurgistes (Verne,Île myst., 1874, p.133).
Dans le lang. de la politesse, vieilli. [Empl. pour présenter une demande de façon déférente] Messieurs, que vous plaît-il de souper? (Nerval,Filles feu, Angélique, 1854, p.547).Madame, nous voici chez nous. Vous plaît-il que nous séparions l'appartement en deux? (About,Roi mont., 1857, p.113).
Plaît-il*.
S'il te/vous plaît. V. cette loc. en vedette autonome.
β) Fam. Ça plaît à qqn de + inf., ça plaît à qqn que + propr. complét.Il m'semble qu'j'ai le droit d'voyager comme ça m'plaît d'voyager (Benjamin,Gaspard, 1915, p.22).Et même... tu ne me croiras pas? Ça me plairait assez que tu lui parles une dernière fois... Oui, au fond, je le désire (Mauriac,Mal Aimés, 1945, ii, 6, p.199):
4. Ah! je voudrais aussi élever mes enfants, en faire de bons sujets (...). Il y a encore un idéal, ce serait de ne pas être battue, si je me remettais jamais en ménage; non, ça ne me plairait pas d'être battue... Et c'est tout, vous voyez, c'est tout... Zola,Assommoir, 1877, p.411.
γ) Vx. Il plaît à qqn + inf.Imaginez le phénomène le plus vulgaire, l'élasticité par exemple, ou tel autre qu'il vous plaira choisir (J. de Maistre,Soirées St-Pétersb., t.1, 1821, p.369).
b) [Dans une sub. ou dans une réponse en dialogue; avec ell. de l'inf. ou de la complét.] Convenir à quelqu'un. Synon. vouloir.
[Constr. avec il] Comme il vous plaira. J'espère te voir très prochainement; viens à 11 heures le jour qu'il te plaira (Flaub.,Corresp., 1872, p.386).Deux valets ravisseurs triturent comme il leur plaît les épaules nues de la fille de leur maître (Artaud,Théâtre et son double, 1938, p.168):
5. «Vendredi prochain, s'il plaît à Dieu, je me propose d'être ivre,» disait le feu duc de *, et notre auteur fixait ainsi d'avance quand et combien de fois dans un temps donné il se livrerait à sa débauche favorite. Baudel.,Paradis artif., 1860, p.412.
[Constr. avec ça] Isabelle: (...) À quelle heure voulez-vous venir me voir demain matin, ma chérie? Dorothy: Vers dix heures, si ça vous plaît (Bourdet,Sexe faible, 1931, ii, p.402).V. dégoûtant ex. 6.
Rem. Dans certains cont. et plus partic. dans les textes consultés du déb. du xixes., cette constr. connote l'idée de bon plaisir (v. plaisir II): Pourquoi faut-il que le pouvoir législatif soit paralysé, dès qu'il plaira au pouvoir exécutif (...)? L'opinion des ministres qui s'opposent à la loi, vous paroît-elle plus imposante que celle de vos représentans qui l'adoptent? (Robesp., Discours, Contre veto, t.6, 1789, p.92).
3. [Au subj.; dans les loc. infra]
a) [Formule de souhait] Plaise, plût à Dieu (ou un terme équivalent) (de) + inf., plaise, plût à Dieu (ou un terme équivalent) que + prop. complét. Plaise à la providence m'accorder cette grâce. Point d'heure où je ne supplie la suprême miséricorde de me l'octroyer (Adam,Enf. Aust., 1902, p.376).Plût au ciel que ma fille fût morte, au lieu de t'épouser. Le meilleur des gendres est le tombeau (Montherl.,Malatesta, 1946, i, 6, p.450).
[P. ell. du suj.] −Alors je puis donner de l'espérance à madame votre mère?» demanda le curé (...). Afin de se débarrasser du curé, elle reprit: «Ne désespérez pas! −Plaise à Dieu! Nous en serions tous bien joyeux (...)» (Duranty,Malh. H. Gérard, 1860, p.280).
b) [Formule marquant que l'on repousse l'éventualité de l'événement ou la supposition exprimée dans la complét.] À Dieu (ou un terme équivalent) ne plaise que + prop. complét. À Dieu ne plaise que je fasse le procès du mécanisme. Chaque siècle a ses procédés et personne plus que moi n'admire nos ingénieuses mécaniques (Barrès,Cahiers, t.9, 1912, p.344).Aux dieux ne plaise que je méconnaisse les séductions de l'imagination. On nous accuse quelquefois de manquer d'imagination. C'est qu'en nous l'imagination est réglée par l'action (Alain,Propos, 1930, p.942).
[Dans une incise]
Ce qu'à Dieu ne plaise. Dans le cas où, ce qu'à Dieu ne plaise, nos relations éprouveraient quelque obstacle, tu peux écrire en toute sûreté à l'adresse que je t'ai donnée (Hugo,Lettres fiancée, 1821, p.41).
À Dieu ne plaise. Ce soir, si vous voulez, Françoise... Si j'avais (à Dieu ne plaise!) vingt ans de moins, je serais sans doute assez fou pour essayer de prouver que cela n'était pas le repos, que vous appeliez repos la révolte silencieuse d'une pauvre petite âme écrasée (Bernanos,Dialog. ombres, 1928, p.43).
c) [Formule de requête] Plaise (à) qqn (de) + inf., plaise (à) qqn que + prop. complét.
Vieilli. Monsieur mon maître, plaise humblement Votre Seigneurie accepter que je n'aie pas confiance en Votre Seigneurie (Claudel,Soulier, 1929, 1rejournée, 7, p.678).
DR. Plaise à la chambre condamner ma cliente à l'amende (Hugo,N.-D. Paris, 1832, p.366).Plaise à M. le juge de paix d'appliquer le maximum de la peine (Flaub.,Bouvard, t.2, 1880, p.181).
B. − Empl. pronom.
1. Qqn se plaît à + inf., qqn se plaît à + groupe nom.Prendre plaisir à.
[Constr. avec un inf.] Apprenez donc que nul ne se dit du petit peuple, ne se plaît à être du petit peuple, ni à y rencontrer ses amis (Toepffer,Nouv. genev., 1839, p.183).Je me plais à contempler le pavillon et ses deux tourtereaux, comme on aime à voir un beau site (Balzac,Paysans, 1844, p.186):
6. Ignorant et romantique, il se plaisait pourtant, comme Napoléon, à évoquer sur son passage les grands noms de l'Histoire, Babylone, Ninive, Alexandre, le sultan Aroun-al-Raschid. A. France,Vie fleur, 1922, p.515.
[P. méton. du suj.] Leur travail entier se plaît à faire serpenter, autour de la croix, le labyrinthe habile de leurs arguments (Vigny,Serv. et grand. milit., 1835, p.215).L'orgueil de caste (...) se plaît à concentrer sur une seule tête tous les rayons de la fortune familiale (Jaurès,Ét. soc., 1901, p.216).
[Constr. avec un compl. nom.] Il ne se plaisait qu'à la lecture de Pascal et de Montesquieu. Il aimait à pascaliser, comme il disait lui-même (Chênedollé,Journal, 1832, p.146).Celui qui, sur le champ de foire, se plaît au jeu des autos tamponneuses ne risque pas sa vie (Jeux et sports, 1967, p.1169).
[Le compl. introd. par à désigne une pers.] Farou, paré d'aventures éclatantes et brèves ne cessa pas pour si peu de se plaire à Fanny (Colette,Seconde, 1929, p.55).V. amant ex. 59.
[P. méton. du suj.] L'imagination de Werner se plaît singulièrement à ces associations qui ont l'air de quelque chose de surnaturel (Staël,Allemagne, t.3, 1810, p.152).L'école classique se plaît aux sujets officiels, historiques, mythologiques, allégoriques, religieux même (Barlet, Lejay,Art de demain, 1897, p.39).
2. Qqn se plaît + compl. de lieu.Aimer à être quelque part. La longue et belle esplanade des fortifications avait été convertie en un mail, ombragé d'ormes sous lesquels se plaisent les habitants (Balzac,Béatrix, 1839, p.5).Vous pensez que vous allez vous plaire en Amérique? (Bourdet,Sexe faible, 1931, ii, p.399).
P. anal. [Le suj. désigne une plante, un animal] Trouver un milieu favorable, être en abondance quelque part. Synon. prospérer.Des amphibies, tels que les chevaux marins (...) se plaisent au milieu des glaces flottantes (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.362).Le houblon se plaît dans les endroits abrités des vents violents (Industr. fr. brass., 1955, p.4).
Au fig. Prendre plaisir à (quelque chose). Ces éternels problèmes où se plaisent les âmes de haut vol, comme les vôtres, que tourmentent incessamment les mystérieuses énigmes de la vie (Pailleron,Monde où l'on s'ennuie, 1869, ii, 1, p.93).Ces jeux d'imagination où se plaisent tous les enfants (Béguin,Âme romant., 1939, p.34).
3. Qqn se plaît avec qqn.Aimer à être avec quelqu'un. Si tu ne l'effarouches point, il se plaira avec toi; songe qu'il faut que de son propre mouvement il te fasse son grand vicaire (Stendhal,Chartreuse, 1839, p.130).Je ne comprends pas comment un bel homme comme toi puisse se plaire avec cette traînée, cette sauterelle (Zola,Ventre Paris, 1873, p.666).
Prononc. et Orth.: [plε:ʀ], (il) plaît [plε]. Homon. forme de pleuvoir (plut). Att. ds Ac. dep. 1694. Ind. prés.: je plais, tu plais, il plaît, nous plaisons, vous plaisez, ils plaisent; imp.: je plaisais; passé simple: je plus; fut.: je plairai; impér.: plais, plaisons, plaisez; subj. prés.: que je plaise; subj. imp.: que je plusse; part. prés.: plaisant; part. passé inv.: plu. Étymol. et Hist. 1. a) Déb. xiies. «agréer, être agréable à quelqu'un» (en parlant de choses) (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 1506); 1633 «satisfaire le goût du public» (Corneille, La suivante, préf.); b) ca 1160 «en parlant d'une personne, être agréable, charmer» (Eneas, 167 ds T.-L.); 2. a) ca 1050 «formule de voeu» si Deu ploüst (Alexis, éd. C. Storey, 535); ca 1165 Pleüst a Dieu que (Chrétien de Troyes, Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 658); 1636 plaise à Dieu (Monet); b) 1160-74 s'il vus plaist (Wace, Rou, éd. H. Andresen, 1727); 1874 comme il vous plaira «exprime une indifférence à une menace» (Lar. 19e); c) ca 1480 plest-il? (Mistere Viel Testament, éd. J. de Rothschild, V, 124); 1670 plaît-il? (Molière, Bourgeois gentilhomme, III, 2); 3. 1269-78 verbe pronom. «être content de soi» (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 13606); 1560 se plaire à + n. ou inf. «prendre plaisir à» (Bible Rebul, Eccl., chap.11, verset 16); ca 1590 «trouver du plaisir à être avec quelqu'un» (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, I, XXI, 98); 1604 se plaire de + inf. (Montchrestien, Aman, éd. Petit de Julleville, 243); 1690 «en parlant des animaux, des végétaux» (Fur.). Issu peut-être d'un doublet plácĕre formé à côté de placire (v. FEW 9, 5 b, no28), ou bien réfection d'apr. il plaît, de l'a. fr. plaisir* usité comme inf. jusqu'au xiiies., sur le modèle des verbes comme faire, traire... Fréq. abs. littér.: 11872. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 18847, b) 15924; xxes.: a) 16242, b) 16102. Bbg. Bolbjerg (A). Six verbes fr.: la catégorie -aire. R. rom. 1979, t.14, pp.114-116. _ Duch. Beauté. 1960, p.67, 84. _ Dumonceaux (P.). Langue et sensibilité au xviies. Genève, 1975, pp.285-350. - Lanly (A.). Morphol. hist. des verbes fr. Paris, 1977, pp.256-258. _ Morin (Y.-C.). Maintien du e final dans l'évol. hist. des mots du type faire et maire en fr. Can. J. Ling. 1979, t.24, p.95, 110.

PLEUVOIR, verbe

A. − Empl. impers.
1. Tomber du ciel sur la terre.
a) [Le suj. réel, non exprimé, désigne la pluie] Il pleure dans mon coeur Comme il pleut sur la ville; (...) Ô bruit doux de la pluie Par terre et sur les toits! (Verlaine,Romances sans par., 1874, p.14).Il tombe de la pluie Il pleut sur la rivière (Claudel,Poés. div., 1952, p.751):
. ... il pleuvait, mais comme il pleut l'été à Biarritz, une fine petite pluie chaude, comme venant d'un vaporisateur, mais dont les gouttelettes sont suffisantes pour rouiller les pétales en chair blanche des magnolias. Cendrars,Bourlinguer, 1948, p.369.
SYNT. Il pleut beaucoup, (bien) fort, doucement, dru, un peu; il pleut encore, toujours, tous les jours; il ne pleut presque jamais; il va pleuvoir; il commence, se met, se remet à pleuvoir; il cesse, continue, vient de pleuvoir.
Locutions
Il pleut à flots, à seaux, à torrents, à verse. Il pleut très fort. Je vous souhaite (...) un meilleur temps qu'ici où il pleut sans discontinuer, à verse, à flots, par barriques, par océans (Flaub.,Corresp., 1866, p.245).Des mares d'eau coupaient le chemin. Il pleuvait à torrents (...). Le ciel et la terre étaient noyés (Rolland,J.-Chr., Buisson ard., 1911, p.1405).
Qu'il pleuve ou qu'il vente. Par n'importe quel temps. Malgré le mauvais temps, allons faire un tour au dehors. En Lorraine, qu'il pleuve ou qu'il vente, c'est toujours une admirable vie patriotique (Barrès,Cahiers, t.9, 1912, p.366).
Écoute-s'il-pleut, subst. masc. V. écouter rem. e.
Loc. pop.
Ça pleut. Synon. de il pleut.V. brouillasser ex. 2.
Il pleut comme vache qui pisse. Il pleut en abondance. Voir Rigaud, Dict. jargon paris., 1878, p.340.
P. plaisant. (Avoir un) nez dans lequel il pleut. V. nez I A loc. 2.Son nez (...) court, relevé, largement troué, avec les narines ouvertes et respirantes, était de ces nez dont le peuple dit qu'il pleut dedans (Goncourt,G. Lacerteux, 1864, p.52).
[Dans divers dictons] Le jour des Rameaux est lié par des prédictions à la météorologie, et l'on dit au village: S'il pleut sur le laurier, il pleuvra sur la faucille. (Quercy). Ou bien: S'il pleut à l'élévation des Rameaux, il pleuvra toute l'année. (Aunis, Saintonge.) (Menon, Lecotté,Vill. Fr., 1, 1954, p.57).S'il pleut à la Saint-Médard Il pleut quarante jours plus tard (P. Vani,Almanach de Madame Truc, 1983, p.172).
[P. allus. à la chanson de Fabre d'Églantine: Il pleut, il pleut, bergère] Voici qu'il pleut, qu'il pleut, bergères! Les pauvres Vénus bocagères Ont la roupie à leur nez grec! (Laforgue,Complaintes, 1885, p.134).
[P. allus. au ,,poème enfantin célébrant la pluie, traditionnellement associée dans notre folklore à la grenouille et à l'escargot`` (d'apr. Rey-Chantr. Expr. 1979): Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille] Il pleut il mouille, Aujourd'hui c'est la fête à la grenouille Et la grenouille C'est mon amie (Prévert,Histoires, Paris, éd. du Pré aux clercs, 1946, p.23).
b) [Le suj. réel, gén. introd. par un/de(s), désigne la pluie dans ses diverses modalités] Une pluie diluvienne s'abattait sur le hangar. (...) il pleuvait sur la Lison, de grosses gouttes, en paquets (Zola,Bête hum., 1890, p.131).Il pleuvait un crachin gris-bleu couleur de lointain (Queffélec,Recteur, 1944, p.50).
Loc. Il pleut des cordes. V. corde I loc. p.métaph.Il pleut des hallebardes. V. hallebarde loc. verb. impers. fig.
2. P. anal. [Le suj. réel, gén. introd. par un/de(s), désigne un liquide, une masse d'éléments divers, etc.] Tomber en grande quantité, affluer. Il pleut des balles, des bombes, des étoiles, des flèches, du sang. Il pleuvait une nuée de cousins, la rue en était pleine, encombrée (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.1109).Je me couche (...), les yeux à moitié fermés, tournés vers les rayons qui tombent du ciel sur mon visage; il me pleut ainsi dans les yeux et dans l'âme, à travers les paupières, un éblouissement de rayons rosés (Lamart.,Tailleur pierre, 1851, p.431).Il en pleuvait, des taloches, il en grêlait, des horions (Cladel,Ompdrailles, 1879, p.336).
Loc. Comme s'il en pleuvait. Synon. beaucoup, énormément.Abattant des quatorze en veux-tu en voilà et des quintes comme s'il en pleuvait (Courteline,Ronds-de-cuir, 1893, 5etabl., 3, p.201).
3. Au fig.
a) [Le suj. réel, gén. introd. par un/de(s), désigne des formes d'expression, des événements, etc. multiples] Survenir à profusion. Il pleut des chansons, des libelles. Il pleut des pardons! Il grêle de la miséricorde! Je suis submergé dans la clémence! (Hugo,L. Borgia, 1833, i, part.1, 2, p.22).Peines d'amour comme il en pleut vers la quarantaine sur ceux qui ont gardé le coeur tendre (Arène,Veine argile, 1896, p.239).
Loc., p.iron. Il pleut des vérités premières. Il s'énonce beaucoup de truismes. Quarante ans peut être quarante ans d'âge ou quarante ans de durée. Sous cette réserve que c'est la durée qui amène l'âge. (Il pleut des vérités premières) (Péguy,V.-M., comte Hugo, 1910, p.764).
b) [Le suj. réel, exprimé ou non, désigne des sentiments, des faits pénibles] S'abattre en apportant la tristesse, l'ennui. Elle raconta sa vie déflorée qui ressemblait à dix mille vies. −Mon existence est une campagne triste où il pleut toujours (Bloy,Femme pauvre, 1897, p.63).V. blafard ex. 7.
B. − Empl. pers.
1. [Le suj. désigne la pluie, la vapeur d'eau atmosphérique, les nuages]
a) Empl. intrans. Tomber du ciel sur la terre. Les portes n'étaient point surmontées d'un couronnement, dit attique, pour chasser les eaux de la pluie qui ne pleut pas (Borel,Champavert, 1833, p.9).Qu'importe que le vent gémisse et que l'eau pleuve? (Coppée,Poés., t.2, 1876, p.167).
[Avec compl. circ.] Notre toit ouvert par les maçons et la pluie pleuvant sur nos tapisseries comme dans la rue (Goncourt,Journal, 1865, p.210).
Empl. causatif. [Le suj. désigne Dieu] Faire tomber la pluie. Un Dieu impartial et juste, qui, pour pleuvoir sur un pays, ne demande point quel est son prophète (Volney,Ruines, 1791, p.90).
b) Empl. trans. dir. Déverser, répandre (quelque chose). Un déluge tombé d'un ciel d'encre et de soir Dispose son linceul et pleut son désespoir Sur la ville (Régnier,Sites, 1887, p.136).
2. P. anal.
a) Empl. intrans. [Le suj. désigne gén. une multitude d'êtres ou de choses, notamment fluides ou menues] Tomber comme une pluie, abondamment. Les balles pleuvent. Nous autres, critiques, avons la tête farcie de tout ce qu'il nous faut lire et examiner, tant les volumes pleuvent et se pressent (Sainte-Beuve,Corresp., t.1, 1833, p.337).Je vous jette mon coeur parmi ces pierres pâles! Les diamants vont pleuvoir et les perles neiger! (Rostand,Princesse loint., 1895, p.196).Sentir le coeur se fendre et les larmes pleuvoir (Noailles,Ombre jours, 1902, p.157).
[Avec compl. circ.] Peu leur importent [sic] d'où pleuvent les enfants; en produire beaucoup pour en livrer beaucoup à la misère et au travail est la seule affaire de ces créatures (Balzac,Physiol. mariage, 1826, p.72).Elle laissait choir sur sa poitrine sa tête d'où pleuvaient de longues mèches de cheveux emmêlés (Gautier,Fracasse, 1863, p.59).L'ondée vivante de la semence, qui pleuvait sur les sillons ouverts (Zola,Terre, 1887, p.508).
[P. réf. à la pluie d'or de Jupiter (v. pluie B 1 b)] Portia (...) Léonard l'a peinte toute nue... Le caprice du maître à sa jupe est noué, Et c'est notre or qui pleut sur cette Danaé (Coppée,S. Torelli, 1883, iii, p.154).
Expressions
Pleuvoir de tous côtés, de toutes parts. V. emporté II B ex. de Gracq.
Pleuvoir en + compl. Par les belles nuits la lumière de la lune y pleuvait en grandes averses blondes (Genevoix,Dern. harde, 1938, p.36).
Faire pleuvoir qqc. autour, dans, sur qqc., qqn. Faire pleuvoir une grêle de coups sur. Çà et là, parurent entre les branches quantité de larges étincelles, comme si le firmament eût fait pleuvoir dans la forêt toutes ses étoiles (Flaub.,St Julien l'Hospitalier, 1877, p.115).
Loc., rare. [Le suj. désigne une pers.] Pleuvoir des yeux. Pleurer. La pensée que sa petite Désirée trotterait, dans une église, avec une grappe d'oranger (...) lui causa une telle impression qu'elle plut des yeux à grosses gouttes (Huysmans,Soeurs Vatard, 1879, p.185).
Rem. Cette loc. est probablement la var. de la loc. arg. vieillie pleuvoir des chasses, même sens. (Ds Delvau 1867, p.380 et France 1907).
b) Empl. trans. dir. [Le suj. désigne une chose située en hauteur] Épancher quelque chose qui évoque la pluie. Les cheveux relevés, digne du soleil qui lui pleuvait son or et son opale sur la tête (Barb. d'Aurev.,Memor. 1, 1838, p.214).Ses stigmates ruisselaient, sa tête crucifiée pleuvait du sang (Huysmans,En route, t.1, 1895, p.271).Ô noyer odorant! dont les feuilles suantes (...) pleuvent de l'ombre sur les puits (Jammes,Clairières, 1906, p.60).
3. Au fig., empl. intrans. [Le suj. désigne une grande quantité de choses bonnes ou mauvaises] Être dispensé à foison (avec des effets bénéfiques ou non). Les honneurs, les sarcasmes pleuvent. Voici venir le temps des distributions de prix, et, dans les harangues qu'on y prononcera, les clichés rassurants vont pleuvoir à verse et l'optimisme va couler à pleins bords (Coppée,Franc-parler I, 1894, p.150).Les épithètes volent, les injures pleuvent (Coston,A.B.C. journ., 1952, p.134).
[Avec compl. circ.] Les maux de toute espèce pleuvent sur tout le genre humain comme les balles sur une armée, sans aucune distinction de personnes (J. de Maistre,Soirées St-Pétersb., t.1, 1821, p.28).Cette parole du Christ, cette manne première qui tombait et pleuvait sur les coeurs simples (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t.3, 1862, p.257).La vue de ses flexibles attraits [d'Henriette] inspirait cette mélancolie nombreuse, où pleuvent les changeantes images de la possession (L. Daudet,Am. songe, 1920, p.104).
Prononc. et Orth.: [pløvwa:ʀ], (il) pleut [plø]. Homon. forme de plaire. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. verbe impers. Ind. prés.: il pleut; imp.: il pleuvait; passé simple: il plut; fut.: il pleuvra; subj. prés.: qu'il pleuve; subj. imp.: qu'il plût; part. prés.: pleuvant; part. passé: plu (pas de fém.). Étymol. et Hist.1. Verbe impers. a) ca 1140 «tomber en parlant de la pluie» (Geffrei Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 1956); b) 1remoitié xiies. «tomber en grande quantité à la manière de la pluie» (en parlant de la manne) (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, 77, 28); 2. verbe pers. intrans. a) ca 1155 «tomber du ciel» en parlant de ce que l'on compare à l'eau de pluie (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 2125); b) ca 1195 en parlant de la pluie (Ambroise, Guerre sainte, 7471 ds T.-L.); c) 1225-30 «tomber dru» en parlant de pierres (Guillaume de Lorris, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 1784); 3. verbe trans. a) ca 1165 en parlant de l'eau qui tombe des nuages (Chrétien de Troyes, Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 436); b) fin xives. «répandre comme de la pluie» (Eustache Deschamps, III, 325, 21 ds T.-L.). Du lat. pop. plovere (att. sous la forme plovebat chez Pétrone; v. A. Stefenelli, Die Volkssprache im Werk des Petron, p.88) à côté du lat. class. pluere «pleuvoir» (v. FEW t.9, p.82 et Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér.: 1729. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1808, b) 3150; xxes.: a) 2968, b) 2339. Bbg. Gougenheim (G.). La Constr. avec sujet des verbes exprimant des phénomènes météor. Fr. mod. 1945, t.13, pp.187-197. _Lanly (A.). Morphol. hist. des verbes fr. Paris, 1977, pp.183-184. _ Mantha (S.), Melcĭuk (I.). Phénomènes atmosphériques ds le DECFC. R. québéc. Ling. 1984, t.13, no2, pp.295-299. _ Mauch (U.). Il pleut. In: Geschehen «an sich» und Vorgang ohne Urheberbezug im modernen Frz. Bern, 1969, pp.18-30. _ Quem. DDL t.14. _ Rohlfs (G.). Romanische Lehnübersetzungen aus germanischer Grundlage. In: [Mél. Baldinger (K.)]. Tübingen, 1979, t.2, p.807.

Wiktionnaire

Forme de verbe 1

plu \ply\

  1. Participe passé masculin singulier de pleuvoir.

Forme de verbe 2

plu \ply\

  1. Participe passé masculin singulier de plaire.
    • Enfin un propos au moins sensé ! et pour deux raisons : la littérature actuelle n’est qu’une tunique de Nessus dont il faut se débarrasser d’extrême urgence ; plus vite nous en serons libérés, plus vite le telquelisme n’aura plus rien à détruire et se perdra dans les sables de la reconstruction de Sodome, nous laissant le champ libre où l’inaltérable imaginaire se doit d’effacer à jamais le honteux souvenir de Didi et de Gogo, de débarbeler l’écriture où l’on s’est plu à encager le lecteur en lui disant de ne plus bouger ou on appelle le gras policier secret et le juge famélique. — (Gilbert Toulouse, Contre-écriture, 1970, page 55)

Nom commun

plu collectif \ply\(singulier : pluenn \ˈply.ɛ̃n\)

  1. Plumes.

Adverbe

plu \plu\ mot-racine UV

  1. Indique le prolongement, la continuation ou le caractère durable d’un phénomène.
    • Post kiam la lasta tiunoma ŝtato ŝanĝis sian nomon al Ŝtata Unio de Serbujo kaj Montenegro, ĝi plu uzis la retan sufikson .yu. — (Article .yu sur la Wikipédia Ésperantophone)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAIRE. (Je plais, tu plais, il plaît; nous plaisons, vous plaisez, ils plaisent. Je plaisais. Je plus. Je plairai. Plais. Que je plaise. Que je plusse. Plaisant. Plu.) v. intr.
Agréer, être agréable. Cet homme-là me plaît beaucoup. Il a tout ce qui peut plaire. Elle n'est pas très belle, mais elle plaît à tout le monde. Elle n'a qu'à se montrer pour plaire. Elle a le don, le secret, l'art de plaire. Cet ouvrage plaît à ma raison. De telles actions plaisaient à son cœur. Cela vous plaît à dire, Locution familière servant à faire connaître qu'on ne convient pas de ce qui vient d'être dit, ou à énoncer un refus. Vous prétendez que c'est un honnête homme; cela vous plaît à dire.

PLAIRE s'emploie aussi impersonnellement, en parlant d'une Chose qu'on veut, qu'on a pour agréable. Il me plaît de faire ceci. Il a plu à Dieu de finir ses misères. Il n'en sera que ce qu'il vous plaira. Je ferai ce qu'il vous plaira. Comme il vous plaira. Il ne me plaît pas que vous alliez là. Il fait de ses amis tout ce qu'il lui plaît. Fig., Cela va comme il plaît à Dieu, se dit d'une Affaire dont la conduite est abandonnée, négligée. S'il vous plaît, employé absolument, est un simple terme de civilité. Donnez-moi cela, s'il vous plaît. Répondez, s'il vous plaît, à la question que je vais vous faire. C'est aussi une façon de donner à ce qu'on dit plus de force et un accent plus impérieux. Croyez, s'il vous plaît, que je sais ce que je dis. N'allez pas, s'il vous plaît, vous imaginer que je vous laisserai faire. Dans le style familier, une personne qu'on appelle répond quelquefois Plaît-il! c'est-à-dire Que vous plaît-il? Le plus souvent, on emploie cette formule pour faire répéter ce qu'on n'a pas bien entendu ou parfois ce qu'on ne veut pas avoir entendu. Plaise à Dieu, plût à Dieu que, Façons de parler dont on se sert pour marquer qu'on souhaite quelque chose. Plaise à Dieu qu'il revienne sain et sauf! Plût à Dieu que cela fût! On dit aussi absolument Plût à Dieu! À Dieu ne plaise, ce qu'à Dieu ne plaise, Façons de parler dont on se sert pour témoigner l'éloignement ou l'aversion que l'on a pour quelque chose. À Dieu ne plaise que j'y consente jamais. S'il meurt, ce qu'à Dieu ne plaise, je quitterai cette maison. Plaise, Formule dont on se sert dans quelques écrits ou mémoires qu'on présente aux magistrats. Plaise à la cour.

SE PLAIRE signifie Prendre plaisir à quelque chose. Il se plaît à lire. Elle se plaît à vous mettre en colère. Il ne se plaît qu'à faire du mal. Il ne se plaît à rien. Elle s'est plu à vous contredire. Ils se sont plu à me persécuter. Il signifie aussi Aimer à être dans un lieu, s'y trouver bien. Il se plaît à la campagne. C'est un des endroits où je me plais le plus. Il se dit, en ce sens, des Animaux. Le gibier se plaît dans les taillis. Les truites se plaisent dans l'eau vive. Il se dit aussi des Plantes. La vigne se plaît dans les terres pierreuses. Le sapin se plaît sur les montagnes. Se plaire à soi-même, Être content de soi. Se plaire l'un à l'autre, Être agréable l'un à l'autre.

Littré (1872-1877)

PLU part. passé du verbe plaire et du verbe pleuvoir
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « plu »

Du français plus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plu ply

Citations contenant le mot « plu »

  • Revoir en plein jour une femme qui nous a plu un soir d’ivresse est le meilleur moyen de s’en dégoûter. De Frédéric Beigbeder / Au secours pardon
  • Cela m’aurait plu d’avoir une fonction, un mandat citoyen. De Vincent Lindon / Le Parisien, 20 janvier 2016
  • L’enfer, je l’ai toujours imaginé dans la continuation indéfinie de la sensation qui a plu d’abord et fini par devenir torture. De Alexandra David-Néel
  • L’actuel date d’une dizaine d’années. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Courbevoie fait l’objet depuis ce mercredi d’une enquête publique en vue de sa prochaine modification. Ce PLU en vigueur actuellement a été approuvé en 2010. « Il a depuis été modifié plusieurs fois mais, compte-tenu des objectifs il était nécessaire de procéder à sa révision générale, ce qui a été décidé par les élus de la ville fin 2015″, explique la commune. Defense-92.fr, Courbevoie veut modifier son PLU, c’est donc le moment de donner votre avis - Defense-92.fr
  • Avoir plu aux puissants n'est pas le plus haut mérite. De Horace
  • La première étape de sélection s’est faite le 29 mai en ligne, virus oblige, sur la base d’un questionnaire et d’une photo envoyée par mail. Selon elle, c’est, entre autres, l’aspect visuel qui a plu, grâce à la spiruline en poudre intégrée dans la pâte à raviole. « C’est intéressant car on aura les bienfaits de la spiruline, la couleur mais pas le goût car gustativement ce n’est pas terrible », explique-t-elle. D’autres candidats ont utilisé cette cyanobactérie, populaire pour ses vertus nutritionnelles, et cohérente avec le principe de la compétition : allier « plaisir gustatif et équilibre alimentaire ». www.lamarseillaise.fr, Lucile, cheffe du Tholonet, va cuisiner devant Thierry Marx
  • Plaisirs physiques et douleurs physiques. D'abord et surtout les plaisirs sexuels, mais aussi celui de manger et de boire, de rester nu dans un bain chaud, de gratter un endroit qui démange, d'éternuer et de péter, de passer une heure de plus au lit, de lever le visage vers le soleil par un doux après-midi de fin de printemps ou de début d'été et de sentir la chaleur s'installer sur ta peau. De Paul Auster / Chronique d'hiver
  • Pourquoi les hommes sont plus riches que les femmes en France. Et de plus en plus Le Monde.fr, Plus de végétalisation et de concertation... Paris veut adapter son plan local d’urbanisme à l’urgence climatique
  • Pour l’heure, cinq thématiques ont été retenues pour lancer les débats: un environnement plus favorable à la santé et moins exposé aux nuisances dans une ville plus résiliente et adaptée aux changements climatiques, une ville solidaire au sein de la métropole, de nouveaux enjeux patrimoniaux, une économie circulaire du bâti, et un développement économique durable (commerce, tourisme, logistique). , Paris veut lier son plan local d’urbanisme à l’action climatique - Journal de l'environnement
  • Le projet de Surf Park à Saint-Jean-de-Luz rencontre de plus en plus de résistances. Après le lancement d'une pétition par le groupe Herri Berri, le Cade a publié ce 28 juillet un communiqué de presse pour dénoncer le plan local d'urbanisme (PLU) de Saint-Jean-de-Luz et réclamer une relance de "l'ensemble des procédures" en cours impliquant une artificialisation des terres. La République En Marche (LaREM) Sud Pays Basque appelle quant à elle le maire de la commune à "organiser un débat citoyen". , Surf Park : le Cade réclame une nouvelle consultation | Euskal Herria | MEDIABASK
  • articles les plus lus lemoniteur.fr, Métropole de Lille : le PLU du 18 juin
  • L’accompagnement de ce projet de développement des activités économiques est considéré comme majeur par les élus locaux et communautaires à plusieurs titres : « il permet une opération de renouvellement urbain qui va valoriser la friche industrielle de l’ancien site de Rector (ex-SPO). En plus des retombées financières pour la collectivité, grâce aux taxes perçues, le bassin d’emploi sera conforté sur Briec et l’agglomération quimpéroise ; ce qui contribuera également à dynamiser toute la vie locale (commerces, services, écoles…) », argumente la municipalité. Le Telegramme, Révision du PLU pour favoriser l’implantation de l’entreprise Sodise - Briec-de-l'Odet - Le Télégramme
  • C’est l’un des lieux les plus attractifs de France. Ses quelque deux millions de visiteurs annuels, Saint-Paul les doit essentiellement à ses remparts et à son village ancien. Un patrimoine unique jusqu’à présent protégé grâce à des périmètres de 500 mètres de rayon autour des sept monuments historiques reconnus de la commune. La modification de ce périmètre a été avalisée ce lundi par le conseil municipal. Explications de l’adjointe au maire déléguée à l’urbanisme Sylvie Collet. Nice-Matin, Pourquoi à Saint-Paul-de-Vence, on dessine un nouveau périmètre de protection pour les monuments historiques - Nice-Matin
  • Des pluies trop faibles, une irrigation trop gourmande : la sécheresse a poussé le Préfet des Pyrénées-Atlantiques à limiter les prélèvements dans certaines communes SudOuest.fr, Sécheresse : limitation des prélèvements en Béarn
  • "Je suis très énervée. Je ne t'aime plus. Tu m'as trahi", c'est ainsi que Maeva, candidate emblématique des Marseillais (W9) a démarré sa story Snapchat, il y a quelques jours, expliquant avoir découvert une discussion qui ne lui a pas du tout pluPublic.fr, "T'es moche, vieille et refaite !"... Magali Berdah (TPMP) clashée par une de ses influenceuses après une trahison !
  • « Alors je me pose des questions. Parce qu’au mieux, le tribunal rendra son jugement sur le recours contre le PLU à la fin de l’année. S’il est invalidé, le permis de construire du projet hôtelier ne sera plus valable non plus. Et s’il est validé, il faudra encore attendre les conclusions sur le deuxième recours contre le permis : une telle procédure peut encore durer pendant cinq, voire sept ans. En attendant, je ne vais pas prendre le risque de lancer le chantier. Alors aujourd’hui, je ne sais plus si je le ferai. » Le Telegramme, Le projet hôtelier de l’île Berder dans l’incertitude - Bretagne - Le Télégramme
  • Gérard Battiston se balade dans son champ de maïs et se désole. La terre est sèche, et des crevasses apparaissent. Cela fait presque un mois qu’il n’a pas plu sur son terrain. Cet agriculteur cultive des céréales, des légumes et de la vigne. Mais, son inquiétude se concentre sur ses huit hectares de maïs. Voisin de l’Estrop –… SudOuest.fr, Sécheresse : la Dordogne commence à voir rouge
  • « L’équivalent d’un département de la taille de la Drôme disparaît en moyenne tous les dix ans en France, et le phénomène s’accélère », a relevé la nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Pour avoir « des villes plus denses et plus agréables laissant plus de place à la nature, réduire la dépendance à la voiture individuelle et les atteintes à la biodiversité, améliorer le potentiel de développement ... La Gazette des Communes, Pour mener la transition, le gouvernement veut mettre fin à l’artificialisation
  • Eaux pluviales , Logement, urbanisme
  • À 50 km au sud de Strasbourg, Dambach-la-Ville est l’une des plus grandes cités viticoles d’Alsace. Le village est surplombé par dix lettres blanches de deux mètres de haut, évoquant Hollywood, plantées dans l’un des 470 hectares de vignes qui encerclent Dambach. Elles forment le mot « Frankstein », le grand cru de la région, fierté de la trentaine de viticulteurs dambachois. La Croix, Un projet d’entrepôt Amazon divise Dambach-la-Ville
  • Comment les pêcheurs bretons ont-ils fait face à la crise du coronavirus ? Pendant plusieurs semaines, un groupe d’étudiants en journalisme de l’IUT de Lannion a travaillé sur le sujet, de Perros-Guirec au Guilvinec en passant par Lorient et Audierne. Patrons-pêcheurs et armateurs leur ont confié... Le Telegramme, Modification n° 1 du PLU : Trégunc Environnement s’y oppose - Trégunc - Le Télégramme
  • Les propos de Kyrgios n'avaient pas plu à Borna Coric. Mardi, le joueur croate s'était du coup permis de critiquer son homologue australien, déclarant entre autres : « Il aime être un général après la bataille. Venant de quelqu'un d'autre, j'aurais peut-être compris, mais Kyrgios... ». L'Équipe, Nick Kyrgios répond à Borna Coric et se moque de lui - Tennis - L'Équipe
  • A l’issue de la phase de diagnostic, 1ère étape, une exposition en 5 panneaux permet d’en savoir plus sur les caractéristiques du Pays des Herbiers, en termes de paysages, d’économie, d’habitat …Cette exposition est visible: Vendée Info, Urbanisme aux Herbiers : Une exposition sur le diagnostic du PLUIH – Vendée Info
  • Le nombre d’heures d’ensoleillement pour le mois de juin est donc bien plus faible. Il a diminué de 23 %. On compte 195 heures alors que la norme se situe autour de 252 heures. Place désormais au mois de juillet… , Vannes : il a plu trois fois plus que la norme en juin | Actu Morbihan
  • Depuis 2017, les communes qui relevaient du RNU, ne se voyaient plus délivrer plus d’autorisations pour construire par les services de l’État » , Le plan local d'urbanisme intercommunal opposable de la Cdc du Pays du Camembert | Le Réveil Normand
  • Ben non c'c'est pas une bonne idée si ça réduit la zone naturelle dédiée aux promeneurs. Plaisance se bétonne à tout va, les zones de balade ne sont pas si nombreuses. Qu'ils achètent plutôt du terrain à construire ... ladepeche.fr, Plaisance-du-Touch. La mairie va céder des terrains au zoo - ladepeche.fr
  • Maison traditionnelle avec terrain attenant de plus de 1000 m² comprenant a[...] centrepresseaveyron.fr, A Bozouls, Isabelle Grès fabrique des rêves plein la tête pour les enfants - centrepresseaveyron.fr
  • Dans le cas d’une autorisation d’urbanisme (permis de construire, déclaration de travaux…), tout de plus de 30 ans qui est coupé donne lieu à une estimation financière, qui doit par la suite être réinvestie en aménagement paysager sur la parcelle. , La Chapelle-sur-Erdre. Quelques règles concernant la protection des arbres - Nantes.maville.com
  • Ce n'est que bien plus tard que l'enfant de l'ovalie découvre les greens. Il est déjà un jeune adulte lorsqu'il est embauché comme saisonnier sur un parcours 9 coups à La Rochelle, presque par hasard, et y délivre ses premiers putts. « J'ai eu un véritable coup de cœur », souffle Baptiste Traineau. Le rugbyman est aussi compétent : deux ans après, l'apprenti jardinier est nommé responsable et décide alors de passer la licence d'intendant de parcours de golf. Un diplôme qui n'est délivré qu'à un seul endroit de l'Hexagone, à Dunkerque (Nord). leparisien.fr, Rugby : Baptiste Traineau, le rugbyman-golfeur de Compiègne - Le Parisien
  • Claude : le célèbre finaliste de Koh-Lanta, est marié et papa de deux jeunes garçons. Il vient enfin de dévoiler le visage du plus petit, Marceau. Une photo qui a forcément beaucoup plu à ses abonnés. Gossip Room, Claude (Koh-Lanta) : l'aventurier montre le visage de son fils Marceau pour la première fois
  • Rien n’aura été, cette année, pour le blé tendre français, la base pour fabriquer le pain. Au moment où on l’emblavait, à l’automne, il a tant plu sur une partie de la France que nombre d’agriculteurs ont dû renoncer aux semailles. Les surfaces consacrées au blé tendre ont reculé de 14,4 % par rapport à l’année précédente, selon les estimations du cabinet spécialisé Agritel (4,3 millions d’hectares). Puis, au moment où le blé est supposé se développer, au printemps, la sécheresse s’est installée, laissant des champs clairsemés. Résultat : une mauvaise moisson sur une grande moitié sud du pays. Une des trois pires des vingt-cinq dernières années, après 2003 et 2016. La France produira cette année environ 29,2 millions de tonnes de blé, 26 % de moins que l’an passé. Par rapport à la moyenne « olympique » sur cinq ans (en enlevant la meilleure et la pire année), le recul est de 20 %. L'Opinion, 2020, sale année pour le blé – Economie | L'Opinion
  • Il n'est jamais facile de faire le deuil d'une relation, surtout quand elle a fait partie de notre existence durant de longues années et qu'elle vous a, en plus, apporté la joie de donner naissance à des enfants et de les aider à grandir… Pour la séduisante Sophie Davant, séparée après vingt-deux ans de mariage du journaliste Pierre Sled, père de Nicolas, bientôt 27 ans, et de Valentine, 24 ans, nul doute que cette rupture n'a pas été une sinécure. Pour preuve, en 2015, trois ans après son divorce, l'animatrice de 57 ans confiait dans les pages du Matin : « J'aurais pu faire plein d'autres choses, […] ne pas me séparer de Pierre, ça, ça m'aurait plu », avant d'atténuer ses propos : « Ce ne sont pas des regrets, car j'ai fait des choix, et choisir, c'est renoncer. Je ne suis ni frustrée, ni aigrie, au contraire. » , Sophie Davant : Amoureuse ! - France Dimanche
  • La manœuvre n'a pas plu au conducteur de la voiture, un jeune d'une vingtaine d'années. "Il a ralenti, il s'est porté à ma hauteur, il a commencé à m'insulter, puis à zigzaguer devant moins en cherchant visiblement à provoquer un accident, il s'est rabattu devant moi et a pilé!, décrit encore la conductrice. J'ai réussi à m'arrêter à 20 centimètres de son pare-choc, derrière moi il y avait un bus qui s'est stoppé à moins d'un mètre." Nice-Matin, Une conductrice agressée sur l'autoroute entre Marseille et Aix-en-Provence... pour un simple coup de klaxon - Nice-Matin
  • On a tout arrêté ! Certes tout au long du confinement, nous avons pu travailler par mail et par téléphone mais nous vivions dans la crainte, historiquement les mois de mars et avril sont les mois de la plus grande activité dans le domaine immobilier, » , Immobilier, l'attrait du pays de Lanvaux | La Gazette du Centre Morbihan
  • Il est suivi par Schneider Electric (+4,49%), Capgemini (+4,05%) et Carrefour (+1,47%), dont les publications ont également plu aux investisseurs. , L'Europe dans le désordre après les résultats et en attendant la Fed
  • L’occasion pour Manal El Bakhli, Prescillia Deroy et Maya Niespor de soutenir les animateurs pendant les activités. « J’avais beaucoup d’appréhension, explique Maya Niespor. Finalement, on se sent rapidement à l’aise et cela m’a beaucoup plu. » Les trois jeunes femmes sont inscrites au dispositif Garantie jeunes, accordant aux jeunes de 16 à 25 ans une aide pour mieux identifier leurs points forts sur le marché de l’emploi. « J’ai proposé ma candidature, étant inscrite à ce dispositif, raconte Prescillia Deroy. Avec mon Bafa et mes quelques expériences, je voulais découvrir une nouvelle facette de ce secteur. » Après cette immersion, Prescillia sera toujours en recherche d’emploi dans ce domaine. Pour Manal, originaire d’Italie, c’est aussi l’occasion de s’intégrer à la vie associative : « Il y a encore quelques difficultés avec la barrière de la langue mais j’apprends beaucoup », déclare-t-elle, très motivée. , Culture - Loisirs | Trois jeunes en immersion à Moselle Jeunesse grâce à la Mission locale
  • Ce qui nous a plu, c'est que l'histoire est parfaitement dans son temps. On est loin du très problématique 365 Dni où le mouvement Me Too semble avoir été totalement occulté. Dans Sombre Désir, Alma donne un cours sur les féminicides. On y apprend des chiffres clé, et cela donne de la profondeur autant à son personnage qu'à la série dans sa globalité. Mais la série reste réaliste. Certes, le féminisme a avancé, mais beaucoup s'en contre-fichent, comme lorsque le policier qui mène l'enquête sur la mort de Brenda balance à sa collègue : "tu vas pas m'emmerder avec ton Me Too". Triste. Mais réaliste. Donc bien vu. Grazia.fr, "Sombre désir" : comment cette nouvelle série érotique Netflix est devenue notre plaisir coupable - Grazia
  • Beaucoup de possibilités au départ de ce quinté de Clairefontaine et il ne sera pas évident de viser juste ! Nous avons devant nous un gros handicap pour des jeunes chevaux âgés de seulement quatre ans qui vont batailler sur la distance classique de 2400 mètres. Une fois n'est pas coutume dans un gros handicap de plat, notre préférée sera le plus gros numéro de la course à savoir une certaine AGUA ! En effet, cette protégée de François Rohaut fait preuve d'une belle régularité depuis le début de sa carrière ! En cette année 2020, elle vient d'aligner trois belles sorties de suite et quelque chose nous dit qu'elle est loin d'avoir déjà tout montré de l'étendue de son talent... , Pronostic et partants - PRIX VILLE DE TROUVILLE-SUR-MER (PRIX DE LA COTE FLEURIE) - 28/07/2020 - CLAIREFONTAINE R1 C1
  • Deux procédures d'évolution du Plan Local d'Urbanisme des Herbiers sont actuellement en cours. Ainsi la modification de droit commun n°2 et la révision allégée n°2 ont fait respectivement l'objet d'un arrêté de lancement par la Présidente et d'une délibération en Conseil communautaire. Pour en savoir plus sur l'objet des procédures vous pouvez consulter le site de la Communauté de communes du Pays des Herbiers  https://www.paysdesherbiers.fr/plu-les-herbiers/ , Urbanisme : Deux évolutions du PLU en cours
  • En quelques années, c’est devenu le son le plus emblématique du Kenya. Pourtant, le succès gengetone n’a pas encore dépassé les frontières de l’Afrique. Sans doûte parce qu’avec ses rythmiques infatigable et ces lyrics abrasive, ce style bouillant à le diable au corps et qu’il n’est pas si simple à dompter. Pour le comprendre, le plus simple reste sans doute de monter à bord d’un matatu, ces bus typiquement kenyans au sono rugissantes dont la journaliste Claudia Lacave raconte l’histoire le temps d’un long reportage publié dans le numéro 230 de Trax. Et si vous n’avez pas l’occasion d’aller faire un tour du côté de Nairobi, voici quelques morceaux emblématique du gengetone. Trax Magazine, Le gengetone est la nouvelle bande-son bouillante des ghettos du Kenya | Trax Magazine
  • La liste "Lavaur citoyenne" organise un débat public le 20 février, à 20 h 30, au Chai des Clauzades. "Il présentera notre état des lieux et les actions que nous mettrons en œuvre dès la première année de mandat, en matière de circulation et de déplacements doux", indique Pauline Albouy-Pomponne, la tête de liste. "La municipalité actuelle promet depuis près de 20 ans des pistes cyclables sécurisées, un plan vélo depuis 2008 et des aménagements pour les piétons et les personnes à mobilité réduite que les Vauréens ont bien du mal à voir", ajoute-t-elle. "Lavaur citoyenne" promet une réunion publique sous forme participative en s’appuyant sur des cartes collaboratives "pour permettre à chacun de comprendre les enjeux en matière d’urbanisme et de mobilité et de se positionner lors des élections municipales sur des projets concrets". "Lavaur citoyenne" déplore que le plan local d’urbanisme (PLU) soit toujours au point mort : "Dès 1999, les élus avaient défini un plan d’occupation des sols (POS), qui a été révisé à plusieurs reprises. En 2004, la municipalité a prescrit l’élaboration d’un PLU, qui devait remplacer le POS. Il faut généralement 3 à 5 ans pour faire ce travail, mais à Lavaur, 16 ans plus tard, non seulement le document n’est toujours pas sorti. Les demandes de permis de construire sont gérées par la préfecture et non la mairie. Une situation ubuesque !" constate Emmanuel David. "Notre ambition est de le revoir rapidement à travers une consultation citoyenne en juin 2020", annonce Pauline Albouy-Pomponne. ladepeche.fr, Plu et mobilités : "Lavaur citoyenne" organise un débat public - ladepeche.fr
  • Le premier PLU (Plan local d’urbanisme) n’était plus à la hauteur des aspirations des métropolitains. Vieux de quinze ans, il ne prenait pas en compte l’augmentation de la population (8 %) et ses nouveaux besoins pour se loger ou pour se déplacer. Un plan qui n’intégrait pas assez la nature, au regard des enjeux environnementaux. «  Nous allons parler d’avenir  », promet Damien Castelain en ouverture de séance. Le moment est solennel. L’adoption du PLU II doit accompagner les transformations sociétales et environnementales du territoire... La Voix du Nord, PLU II: décider aujourd’hui les aménagements du territoire de demain
  • Les garants désignés par la Commission nationale du débat public produiront, au plus tard un mois après la fin de la PPVE, une synthèse des observations du public, des réponses apportées par la métropole du Grand Paris et, le cas échéant, des évolutions proposées. Ce document sera rendu public par voie électronique pendant un délai de trois mois. Le journal du Grand Paris - L'actualité du développement économique d'Ile-de-France, ZAC Plaine Saulnier : consultation sur le PLU

Images d'illustration du mot « plu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plu »

Langue Traduction
Anglais enjoyed
Espagnol disfrutado
Italien goduto
Allemand genossen
Chinois 喜欢
Arabe استمتعت
Portugais apreciado
Russe наслаждался
Japonais 楽しんだ
Basque gustoko
Corse prufittu
Source : Google Translate API

Synonymes de « plu »

Source : synonymes de plu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « plu »

Partager