Plongeon : définition de plongeon


Plongeon : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PLONGEON1, subst. masc.

A. − Action de plonger. Faire, piquer un plongeon. Tu lui as vu faire le plongeon. La belle chose que de savoir nager, quand on l'a appris (Mérimée, Théâtre Cl. Gazul, 1825, p.57).Les nageoires permettent à l'animal [l'anguille] des courses sans fin à travers les eaux, des plongeons vertigineux (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p.62).
P. métaph. Quelques plongeons dans la solitude me sont aussi indispensables, chaque jour, que le sommeil des nuits (Gide, Journal, 1905, p.170).Chaque auteur devrait faire, presque sitôt après sa mort, un plongeon dans un oubli momentané (Gide, Ainsi soit-il, 1951, p.1220).
SPORTS (natation). Action d'entrer dans l'eau, mains ou pieds en avant, après avoir exécuté dans l'air une figure. Plongeon avant, arrière, droit, renversé, retourné, de haut vol; plongeon acrobatique; plongeon de départ de course; championne de plongeon:
1. Le plongeon sportif est une figure exécutée dans les airs en se conformant à une réglementation déterminée et en prenant appel soit d'une plate-forme fixe, soit d'un tremplin élastique. R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p.158.
B. − P. anal.
1. Mouvement rapide et brusque du corps de haut en bas. Même plongeon dans le fossé (...) et déjà les compères songent à reprendre leur marche, quand voilà les fusées qui se mettent à jaillir de partout (Ambrière, Gdes vac., 1946, p.239).
En partic. Action de s'incliner, de faire une révérence. Il me semblait assister, dans une baraque de guignol, au plongeon ironiquement révérencieux après le coup de bâton qu'il donne sur la tête de sa victime (Goncourt, Journal, 1875, p.1042).
SPORTS. Action de se détendre à l'horizontale pour arrêter le ballon ou marquer de la tête (au football), pour poser le ballon derrière la ligne de but (au rugby). C'est (...) celui sur lequel on compte pour réaliser l'exploit, la parade désespérée, qui évite le but apparemment acquis, le plongeon acrobatique (J. Mercier, Football, 1966, p.60).
2. Descente à la verticale. Synon. piqué.Le plongeon des chasseurs de nuit qui virent du ventre (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p.287).
C. − Au fig., fam. ou pop. [Le plus souvent dans la loc. verb. faire le plongeon]
1. Disparition, fuite. Elle le requit si sèchement d'avoir à discontinuer ses visites, que le comte stupéfié fit le plongeon, et resta quelque temps sans reparaître (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p.43).Il n'existe en réalité, pour rompre avec une maîtresse, qu'un bon procédé: c'est le plongeon. On disparaît et on ne reparaît plus (Maupass., Contes et nouv., t.1, Vains conseils, 1884, p.932):
2. Camuccini était déjà rentré dans la foule nocturne comme dans une trappe, l'accordéon ayant accompagné de l'Internationale son apparition et son plongeon. Malraux, Espoir, 1937, p.693.
2. Faillite, échec financier, misère. La Banban mendiait, à cette heure! Eh bien! Le plongeon était complet (Zola, Assommoir, 1877, p.755).
3. Faire le (grand) plongeon. Mourir. Nous avons perdu un ami en la personne de Fessard, qui, avant-hier, a fait son plongeon dans l'éternité (Flaub., Corresp., 1860, p.374).À la minute la Godivelle fit le plongeon, et pour toujours, avec deux onces de plomb dans la tête (Pourrat, Gaspard, 1925, p.275).
Prononc. et Orth.: [plɔ ̃ ʒ ɔ ̃]. Homon. et homogr. plongeon2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. xvies. «action de plonger dans l'eau» (L'amant ressuscité, 26 ds La Curne ds Littré); 2. 1690 faire le plongeon «s'échapper, disparaître volontairement» (Fur.); 1845 id. «mourir» (Besch.); 1870 id. «faire faillite» (Augier, Lions, p.294); 3. 1851 «inclination profonde du buste» (Feuillet, Scènes et prov., p.336); 4. 1908 «détente et saut horizontal d'un joueur de football, de rugby» (L'Auto, 23 nov. ds Petiot 1982); 5. 1947 «action de se jeter dans le vide d'une certaine hauteur» (Morand, P. de Saligny, p.180). Dér. de plonger*; suff. -on1*.

PLONGEON2, subst. masc.

ORNITH. Oiseau aquatique de grande taille, noir ou gris, caractérisé par son bec droit et fort, ses pattes palmées implantées à l'arrière du corps, ses qualités de nageur et de plongeur et qui vit dans les régions septentrionales. Le plongeon et l'eider livrent leur cuirasse de duvet pour réchauffer ses membres indolents et froids [de l'homme] (Sand, Lélia, 1833, p.112).Les plongeons sont remarquablement adaptés à la vie aquatique par la brièveté de leur queue et la forme cylindrique de leur corps. La position de leurs pattes, à l'arrière du corps, les rend très habiles à la nage mais fort maladroits sur terre où ils ne viennent que pour nicher (Heinzel, Fitter, Parslow, Oiseaux d'Europe, 1972, p.20).
P. ext., vieilli. Oiseau de la famille des Plongeurs. Le genre si riche des plongeons, dans ses espèces très-diverses, relie les voiliers aux nageurs: telles, d'une aile accomplie, d'un vol hardi et sûr, font les plus grands voyages: telles, encore revêtues des pennes luisantes du manchot, frétillent et jouent au fond des mers (Michelet, Oiseau, 1856, p.41).
Prononc. et Orth.: [plɔ ̃ ʒ ɔ ̃]. Homon. et homogr. plongeon1. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiies. plongons (Le conte de Flore et Blanchefor, éd. J. L. Leclanche, 1682). Du b. lat. plumbionem, acc. de plumbio «même sens» (REW, 6614), dér. de plumbum (v. plomb), on nomme ainsi l'oiseau parce qu'il reste longtemps sous l'eau où il disparaît comme le plomb.
STAT.Plongeon1 et 2. Fréq. abs. littér.: 100.
BBG.Quem. DDL t.20.

Plongeon : définition du Wiktionnaire

Nom commun

plongeon \plɔ̃.ʒɔ̃\ masculin

  1. Action de plonger.
    1. (Sport) Action de plonger dans l’eau, en exécutant en l’air une figure acrobatique.
      • J’eus le plaisir d’y admirer miss Gertrude Ederle, Ailen Riggin et Helen Wainwright, qui vinrent faire une démonstration de plongeons et de nages modernes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
      • À part Simon qui nage comme un poisson, les plongeons ressemblent plutôt à des écrabouillages qui font de gros bouillons.
        Le maître nageur crie sans arrêt et ne dit jamais que c'est bien, ce serait trop lui demander.
        — (Hervane Blanc, Face de Lune, Librinova, 2018)
    2. (En particulier) Action de plonger sur une balle ou vers le sol, dans certains sports.
  2. (Par extension) Descente rapide.
    • Le mouvement du ballon, son trajet sinueux, ses plongeons et ses remontées, étaient nettement perceptibles, et l’incessante trépidation des moteurs semblait se ralentir et s’accélérer tour à tour. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 151 de l’éd. de 1921)
  3. (Ornithologie) Oiseaux palmipèdes de la famille des gavidés, vivant dans l’hémisphère Nord et ainsi appelés parce qu’ils plongent dans l’eau pour y prendre leur nourriture :
    1. Le plongeon catmarin ou plongeon à gorge rouge, ou au Québec huart à gorge rousse ; Gavia stellata
    2. Le plongeon arctique ; Gavia arctica, appelé huart arctique au Québec
      • Les acrotères et les corniches du palais servent de perchoir à des familles de goélands, de plongeons et de cigognes. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    3. Le plongeon du Pacifique ; Gavia pacifica
    4. Le plongeon imbrin ou plongeon huard ; Gavia immer, animal qui figure sur la pièce canadienne d’un dollar,
    5. Le plongeon à bec blanc ; Gavia adamsii
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plongeon : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLONGEON. n. m.
Action de plonger. Faire le plongeon se dit d'une Personne qui plonge. Il se dit, figurément et familièrement, d'une Personne qui fait une révérence profonde. Fig. et fam., Faire le plongeon, se dit d'un Homme qui baisse la tête quand il entend tirer. Ceux qui n'ont jamais été à la guerre font ordinairement le plongeon aux premiers coups que l'on lire. Il se dit aussi d'une Personne qui tâche de se faire oublier pendant quelque temps pour échapper à des difficultés passagères. Il a fait un plongeon subit.

Plongeon : définition du Littré (1872-1877)

PLONGEON (plon-jon) s. m.
  • 1Genre d'oiseaux aquatiques qu'on appelle aussi colymbes, et qui plongent souvent dans l'eau, ordre des palmipèdes ; grand plongeon, colymbus glacialis, L. ; plongeon cat-marin, colymbus septentrionalis, L. Une portion d'air renfermée dans la trachée-artère dilatée fournit pendant ce temps [où l'oiseau est sous l'eau] à la respiration de cet amphibie ailé, qui semble moins appartenir à l'élément de l'air qu'à celui des eaux ; il en est de même des autres plongeons, Buffon, Ois. t. XV, p. 391. Que je plains les nochers, lorsqu'aux prochains rivages, Les plongeons effrayés, avec des cris sauvages, Volent du sein de l'onde ! Delille, Géorg. I.

    Nom donné quelquefois aux manchots.

    Faire le plongeon, imiter l'oiseau dit plongeon, c'est-à-dire s'enfoncer sous l'eau. Le fleuve après tant de promesses, Fit le plongeon…, Scarron, Virg. VIII.

    Faire le plongeon, se dit d'un homme qui, exposé au feu, baisse la tête quand il entend tirer. Don Pèdre, qui ne douta point qu'il ne lui tirât un coup de pistolet, fit le plongeon se détournant à côté, Scarron, la Précaution inutile.

    S'esquiver, disparaître à la vue. L'électeur parut en chaire, regarda la compagnie de tous côtés, puis tout à coup se prit à crier : Poisson d'avril ! poisson d'avril ! et sa musique avec force trompettes et cymbales à lui répondre ; lui cependant fit le plongeon et s'en alla, Saint-Simon, 287, 149. Pompadour abandonna la guerre et puis la cour, fit le plongeon au grand monde, et s'enterra dans une entière obscurité, Saint-Simon, 199, 153.

    Par une autre figure, faire le plongeon, faiblir, se relâcher de ses prétentions. Vous faites le plongeon, Petit noble à nasarde, enté sur sauvageon, Regnard, le Joueur, III, 11. Puisque je suis en train de me fâcher, je passe à Luc [Frédéric II] ; il fait le plongeon, il désavoue ses œuvres, il les fait imprimer tronquées ; cela est bien plat, quand on a cent mille hommes, Voltaire, Lett. d'Alembert, 25 avr. 1760.

  • 2Sorte d'artifice qui se plonge dans l'eau et en sort tout allumé.
  • 3Action de plonger. Nous avons trop fait de plongeons, Scarron, Virg. I. Ceux-là mêmes ne peuvent faire jusqu'au fond de cet air épais que des plongeons de très peu de durée, Fontenelle, Mondes, 3e soir.

HISTORIQUE

XIIIe s. Grues et gantes et hairons, Pertrix, bistardes et plongons, Fl. et Bl. 1681.

XVIe s. Promptement force plongeons [plongeurs] se jetterent en mer, pour chercher à l'entour de ceste gallere ce qui la faisoit arrester, Paré, Monstr. app. 1. Comme un oyseau plongeon dans les flots escumeux, Messager de l'orage…, Belleau, Berger. t. I, p. 168. Ne plus ne moins que font les canars et autres oiseaux accoustumés au plongeon, l'Amant ressuscité, p. 26, dans LACURNE. Ores demy lassé je me couche sur l'herbe, Ores plus mesnager j'aide à serrer la gerbe, à faire des plongeons et les bien entasser, De crainte que le vent les fasse renverser, Desportes, Bergeries, IV, discours.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Plongeon : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLONGEON, PETIT PLONGEON DE RIVIERE, PLONGEON CASTAGNEUX, ZOUCET. Voyez Castagneux.

Plongeon huppé, (Ornithol.) colymbus major cristatus, oiseau dont les plumes du derriere de la tête & de la partie supérieure du cou sont droites & forment une huppe. Le dessus de ces plumes est noir & les côtés sont roux ; le menton & l’espace qui est autour des yeux ont une couleur blanche entourée de roux ; la poitrine & le ventre sont d’un blanc mêlé de roux ; le dos est noirâtre, à l’exception de quelques plumes qui sont cendrées ; les grandes plumes des aîles ont une couleur brune, & les petites sont blanches. Rai, synops met. avium. Voyez Oiseau.

Plongeon de riviere, grand, colymbus major, Ald. Will. oiseau qui pese une livre. Il a environ un pié neuf pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu’à l’extrémité de la queue, & autant d’envergure ; la longueur du bec est à-peu-près de deux pouces depuis la pointe jusqu’aux coins de la bouche. Les plumes de cet oiseau sont courtes, minces, molles, & fort serrées les unes contre les autres. Il a la tête & le cou de couleur brune ; le dos est plus noirâtre ; les côtés du corps & le bas-ventre sont bruns ; la poitrine a une couleur blanche argentée ; la queue est si courte qu’on la voit à peine. Il y a environ trente grandes plumes dans chaque aîle ; les douze extérieures sont entierement noires, la treizieme a la pointe blanchâtre ; cette couleur occupe plus d’espace successivement dans les autres plumes jusqu’à la vingtieme : les quatre qui suivent sont entierement blanches ; la vingt-cinquieme a un peu de brun à la pointe ; les petites plumes des aîles sont blanches par-dessous. Le bec est noir, applati sur les côtés, & jaunâtre près des coins de la bouche ; toute la piece inférieure a la même couleur. La langue est longue & un peu fourchue ; les ongles sont larges & ressemblent à ceux de l’homme ; leur couleur est noire d’un côté & d’un blanc bleuâtre de l’autre. Les pattes sont larges & applaties ; elles ont par-derriere un double rang de pointes disposées comme les dents d’une scie. Les doigts sont larges ; ils ont de chaque côté une large membrane en forme d’appendice, & ils ne sont point unis les uns aux autres. Willughbi, Ornit. Voyez Oiseau.

Plongeon tacheté, grand. Voyez Colimb.

Plongeon de mer ; Albin a donné ce nom à la piette. Voyez Piette.

Plongeon, s. m. (Artificier.) on appelle ainsi un artifice qui se plonge dans l’eau & en ressort encore allumé ; on pourroit appeller de ce nom les genouilleres, mais les plongeons sont moins agités & presque stables.

Cet artifice consiste en une fusée massive, suspendue par la gorge à un collet de bois qui flotte sur l’eau en situation verticale.

On fait une fusée fort longue, comme de huit à neuf diametres ; on l’étrangle à un tiers près, & on la charge d’une composition de fusées volantes, mêlée d’une moitié de celle des lances à feu, ou si l’on veut de celle des étoiles ; on en met deux ou trois charges bien foulées & bien battues, ensuite la valeur de celle d’un pistolet de poudre grenée, continuant ainsi jusqu’à ce que le cartouche soit plein à un diametre près ; alors on acheve de le remplir de sable, pour le rendre si pesant par ce bout, qu’il s’enfonce dans l’eau, après l’avoir bouché avec un tampon.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plongeon »

Étymologie de plongeon - Littré

Plonger ; wallon, plonket. D'Aubigné, Tragiques, jugement, a dit plonge : Sortant du profond de son plonge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de plongeon - Wiktionnaire

 Dérivé de plonger avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plongeon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plongeon plɔ̃ʒɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « plongeon »

  • Après un accident samedi à Vallon-Pont-d'Arc, les pompiers de l'Ardèche mettent en garde contre les plongeons en rivière. Chaque année, ils entraînent des accidents parfois graves. France Bleu, Ardèche : attention aux plongeons en rivière
  • Une nouvelle cascade impressionnante a été réalisée dans GTA Online. Un joueur intrépide a plongé du haut d’un dirigeable à une altitude de plus de 2,4 km directement dans la mer. Son personnage a survécu au plongeon le plus haut jamais enregistré. Toms Guide : actualités high-tech et logiciels, GTA Online : un joueur saute d’un dirigeable et réalise le plongeon le plus haut jamais enregistré
  • Le nouveau monument aux morts, pensé par Yves-de-Coëtlogon et inauguré en 1962, possédait un bassin où se reflétait cette allégorie de la paix célébrant le souvenir des Calaisiens morts lors des deux guerres. Difficile désormais d’y faire un plongeon : son entretien posait trop de problèmes, et il n’existe plus. L’eau a été remplacée par un gazon. La circulation a aussi été fortement apaisée sur le boulevard Georges-Clemenceau avec une chicane à son entrée et l’interdiction faite aux camions d’y circuler. LA VDN, Un plongeon dans le bassin du monument aux morts
  • Un adolescent de 16 ans a été transporté par Dragon 56, ce mercredi, à l’hôpital de Pontchaillou, à Rennes, après s’être blessé lors d’un plongeon de la digue de Toulhars, à Larmor-Plage (56). Le Telegramme, Larmor-Plage : héliporté vers Rennes après un accident de plongeon - Lorient - Le Télégramme
  • En juillet, le Centre intégré de traumatologie de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal a accueilli cinq cas de fractures à la colonne cervicale à la suite de plongeons, dont trois dans les dix derniers jours. Toutes les victimes sont aujourd’hui tétraplégiques. Radio-Canada.ca, Cinq jeunes paralysés à la suite de plongeons | Radio-Canada.ca
  • Ce qui noie quelqu'un, ce n'est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l'eau. De Paulo Coelho / Manuel du guerrier de la lumière

Images d'illustration du mot « plongeon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plongeon »

Langue Traduction
Corse sundighjà
Basque murgiltzeko
Japonais 飛び込む
Russe погружение
Portugais mergulho
Arabe يغوص
Chinois 潜水
Allemand tauchen
Italien tuffo
Espagnol bucear
Anglais dive
Source : Google Translate API

Synonymes de « plongeon »

Source : synonymes de plongeon sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « plongeon »


Mots similaires