Plombé : définition de plombé


Plombé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PLOMBÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de plomber*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un objet concr.] Garni de plomb. Canne plombée. Cette flagellation miraculeuse que la franciscaine Marie d'Agréda évaluait à plus de cinq mille coups de lanières plombées (Bloy, Journal, 1892, p.19).
2. CHIR. DENT. Obturé par un plombage. Dent plombée. C'était une molaire déjà plombée; aucune guérison n'était possible; la clef seule des dentistes pouvait remédier au mal (Huysmans, À rebours, 1884, p.65).
B. − Scellé avec un (sceau de) plomb. Ballot, colis plombé; marchandise plombée. Vérifier sans les ouvrir et à l'insu des Allemands que des wagons plombés, en transit d'Allemagne en Italie, ne contenaient que du charbon et non pas de soldats ou des canons (Goldschmidt, Avent. atom., 1962, p.233).
C. − Littér. D'une teinte bleu grisâtre rappelant ou évoquant la couleur du plomb. Ciel plombé; bleu, gris plombé. Elle se détourne, inquiète, vers le jardin plombé, vers la muraille violacée des nuages qui, tout à coup, se lézarde de feu bleu aveuglant (Colette, Dialog. bêtes, 1905, p.126).Le crépuscule, l'éclat un peu plombé de la Meuse dans ses méandres (Barrès, Cahiers, t.6, 1908, p.126).Le ciel étant gris, il régnait là une lumière plombée comme celle qui précède les orages (Malraux, Cond. hum., 1933, p.314).
En partic. [En parlant de l'aspect du visage d'une pers.] De couleur grise, terreuse. Teint plombé. Un pauvre visage ravagé de couleur, plombé, amaigri, labouré de larmes (Martin du G., J. Barois, 1913, p.272).
Prononc. et Orth.: [plɔ ̃be]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 150. Bbg. Gohin 1903, p.377. _Steinmetz (H.). Galloromanische Bezeichnungen für betrunken... Bonn, 1978, pp.74-75.

Plombé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

plombé \plɔ̃.be\

  1. Qui est couvert de plomb, qui contient du plomb ou qui est composé de plomb.
    • Depuis le 1er janvier 2002, il n’y a plus, en principe, de rejets de plomb par les pots d’échappement car le super plombé a été remplacé par du super au phosphate. Cette évolution a eu des effets incontestables. — (Frédéric Denhez, Les nouvelles pollutions invisibles: Ces poisons qui nous entourent, Delachaux et Niestlé, 2011)
  2. Qui est lesté de plomb.
    • Une ligne de pêche plombée.
  3. (Médecine) Qui a fait l’objet d’un plombage.
    • Une dent plombée.
  4. Qui est livide, couleur de plomb.
    • Cet homme a le teint plombé, le visage plombé.
    • Un visage qui dut être assez beau […], mais un ton cendreux, plombé… Il a de grands gestes incoordonnés, et […] il s’écroule dans le fauteuil du coin (nous sommes en première classe). — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, pages 337-338)
    • Encore une journée sans soleil, une journée plombée, comme les appelait Camille. Le ciel était vraiment couleur de plomb. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)
    • Plus loin s’attablait un jeune homme de seize ans à peine, à la figure imberbe, hâve, creuse, plombée, au regard éteint. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  5. (Technique) Scellé au moyen de plomb ou de plastique afin de pouvoir vérifier si l’appareil a été manipulé ou modifié.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Argot) Qui a chopé une MST.
    • Les poings serrés au fond des poches de son blouson
      Angelo flippe à mort, il est encore plombé
      — (Renaud , Baston, 1980)
  7. (Argot) Qui a été la victime d’une arme à feu.
    • Il a été plombé au 9 mm, à bout portant. Imparable, du travail de pro.— (Philippe Declerck, Occupons-nous des vivants: Le commandant Béjot enquête à Lille, 2017)
  8. (Tauromachie) Se dit d’un taureau jugé trop passif lors d’une corrida.
    • Il faut donc avoir recours aux moyens violents, aux banderillas de fuego : ce sont des espèces de baguettes d’artifice qui s’allument quelques minutes après avoir été plantées dans les épaules du taureau cobarde (lâche), et éclatent avec force étincelles et détonations. Le taureau, par cette ingénieuse invention, est donc à la fois piqué, brûlé et abasourdi : fût-il le plus aplomado (plombé) des taureaux, il faut bien qu’il se décide à entrer en fureur. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)

Forme de verbe

plombé \plɔ̃.be\

  1. Participe passé masculin singulier de plomber.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plombé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLOMBER. v. tr.
Mettre, attacher, appliquer du plomb à quelque chose, en quelque lieu. Plomber des filets pour qu'ils descendent au fond de l'eau. Plomber les faîtes, les arêtiers d'un toit couvert d'ardoise. Plomber de la vaisselle de terre, La vernir avec du plomb. Plomber une dent, Remplir la cavité d'une dent cariée avec du plomb ou une autre substance métallique. Il s'est fait plomber une dent. Canne plombée, Canne dont la tête est garnie de plomb.

PLOMBER, en termes d'Administration, signifie Appliquer un petit sceau de plomb sur des ballots, des caisses, etc., pour marquer qu'ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu'ils ne soient ouverts. Plomber des ballots, des caisses, etc. Plomber un wagon. Ces Marchandises voyagent en wagon plombé.

PLOMBER, en termes de Terrassier et de Jardinier, signifie Presser, battre, fouler des terres pour les affermir et afin qu'elles s'affaissent moins. Il faut plomber les terres rapportées. Le participe passé s'emploie quelquefois adjectivement et signifie Qui est livide, couleur de plomb. Cet homme a le teint plombé, le visage plombé. Couleur plombée.

Plombé : définition du Littré (1872-1877)

PLOMBÉ (plon-bé, bée) part. passé de plomber
  • 1Garni de plomb. Canne plombée.
  • 2Dent plombée, dent gâtée dont la cavité a été obturée avec une feuille métallique, ou un amalgame d'argent, d'or ou de platine.
  • 3 Terme de marine. Navire bien plombé, navire bien calé ou chargé.
  • 4Dont la couleur se rapproche de celle du plomb, livide. Les envieux ont ordinairement le teint plombé, Descartes, Pass. 184. Je la trouvai toute battue, le teint plombé, avec des yeux qui venaient de pleurer, Marivaux, Jeux de l'am. et du has. I, 1. L'horizon était grisâtre, la mer plombée et sans oiseaux, Chateaubriand, Itin. 2e part.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Plombé : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLOMBÉ, participe, voyez Plomber & Plomb.

Plombé, marqué avec un plomb, (Comm.) on appelle étoffe, marchandise, balle plombée, celles sur lesquelles il a été apposé un plomb ou marque particuliere. Voyez Plomb.

Les réglemens des manufactures de France veulent que toutes les étoffes de laine qui se fabriquent dans le royaume soient plombées des plombs & marques de fabrique, & des plombs de visite ou de vue.

Les caisses & balles de marchandises qui ont été une fois plombées dans les bureaux de douanes ou traites, ne doivent point être ouvertes en chemin, si ce n’est au dernier bureau de la route où elles doivent être controllées, pour connoître s’il n’y a point eu de fraude. Diction. de comm.

Plombé, terme de Relieur ; terme en usage chez les marchands Libraires & parmi les Relieurs ; il se dit d’une certaine composition faite de mine de plomb & de colle détrempée & broyée avec de l’eau, qui sert à plomber & colorer la tranche de quelques livres d’église ou de prieres, particulierement de ceux destinés pour les religieux & religieuses, ou pour les personnes qui sont en deuil. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plombé »

Étymologie de plombé - Wiktionnaire

Mot dérivé de plomb avec le suffixe .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plombé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plombé plɔ̃be play_arrow

Citations contenant le mot « plombé »

  • C’était prévisible. Les deux confinements ont plombé les comptes des Bains, la piscine du front de mer. Les fermetures successives imposées par la crise sanitaire en mars, puis à nouveau en octobre, ont entraîné une baisse de la fréquentation de l’équipement, des pertes de recettes et des coûts supplémentaires non prévus au contrat de délégation de service public confié à la société Récréa. Paris-Normandie, À Dieppe, le Covid plombe les comptes des Bains, la piscine du front de mer

Traductions du mot « plombé »

Langue Traduction
Corse cunduttu
Basque beruna
Japonais リード
Russe свинцовый
Portugais com chumbo
Arabe المحتوي على الرصاص
Chinois 带头的
Allemand geführt
Italien piombo
Espagnol con plomo
Anglais leaded
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires