La langue française

Pli

Définitions du mot « pli »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLI1, subst. masc.

I.
A. − Double épaisseur obtenue en rabattant sur elle-même une matière souple (étoffe, papier, etc.). Plis d'une carte routière, d'un dépliant, d'un éventail; pli propre, régulier (v. pliage ex. de Schott, Morin). [L'accordéon] roulait dans ses plis le sanglot des eaux vives ou le rire matinal des enfants (Aymé,Rue sans nom, 1930, p.151).Augustin, élève de troisième (...) portait un sarrau noir bien tiré, à trois plis, une ceinture de cuir (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.61):
1. ... des bouquets étaient en ligne sur toute la longueur de la table, et, dans les assiettes à large bordure, les serviettes, arrangées en manière de bonnet d'évêque, tenaient entre le bâillement de leurs deux plis chacune un petit pain de forme ovale. Flaub.,MmeBovary, t.1, 1857, p.55.
1. COUT. Double épaisseur de tissu disposée d'une manière déterminée et maintenue par des points de couture ou par repassage. Plis doubles, nervurés, ronds; plis espacés, larges, serrés ; plis (à la) religieuse*; jupe à plis piqués; bâtir des plis sur une étoffe. Rarement vit-on, en effet, autant de plis, de plissés et de plissures que dans les collections de printemps (Le Figaro, 27 mars 1952, p.11, col. 1-2).
Pli couché. Pli formé par le tissu replié une fois sur lui-même et couché vers la droite ou vers la gauche. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.).
Pli creux. Ensemble de deux plis couchés en vis-à-vis et formant entre eux un creux. Pour le doublage, dans le cas de plis creux dits «Watteau», les plis de la doublure sont pris avec le tissu (Dreyfus,Manuel apiéceur, av. 1953, p.75).
Pli plat. Ensemble de deux plis couchés en sens opposés. Un corsage de satinette rose à plis plats (Colette,Mais. Cl., 1922, p.139).
2. Manière de plier une lettre afin de la fermer; enveloppe renfermant une lettre. Envoyer, recevoir un pli. Vous trouverez sous ce pli le manuscrit de La Femme de trente ans (Balzac,Corresp., 1832, p.692).À porter des plis, transmettre des consignes, attendre les courriers de province, de mission en mission, il accomplit dans Paris trente kilomètres par jour (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p.24):
2. Une nuit, il rêva que son portier lui remettait un large pli avec cette suscription: «À M. le baron Levrault». Il brisait le cachet d'une main tremblante et il trouvait sous l'enveloppe un brevet de pair. Le lendemain, encore tout ému, il donna cinq francs à son portier... Sandeau,Sacs, 1851, p.1.
Pli cacheté*, scellé*. Je devais recevoir prochainement des papiers qu'elle avait mis sous pli cacheté à mon nom (Gide,Porte étr., 1909, p.580).Sygne, montrant un pli scellé: Voici la soumission de Turelure et la capitulation de Paris (Claudel,Otage, 1911, iii, 2, p.280).
P. méton. La lettre elle-même. Synon. missive.Pli officiel. Chaudval venait d'extraire de sa poche une large enveloppe, d'où s'échappa, sitôt rompue, un pli ministériel qu'il ramassa fiévreusement (Villiers de l'I.-A.,Contes cruels, 1883, p.220).
B. − Ondulation, mouvement sinueux que présente un tissu flottant ou trop ample. Pli(s) d'une draperie, d'une tenture; plis d'une tunique, d'un voile. On rejette son bras gauche en arrière de manière à faire faire à son manteau des plis pleins d'une dignité tempérée par la grâce (Musset,Lorenzaccio, 1834, ii, 4, p.147).Françoise en revenant dérangeait sans le vouloir les plis des grands rideaux (Proust,Fugit., 1922, p.479):
3. Si j'ai habillé un corps véritable, je n'ai pas à me soucier de la vérité des plis de la robe. Lorsque la femme est belle, si elle marche, les plis se détruisent et se recomposent, mais ils se répondent les uns aux autres nécessairement. Je ne connais point de logique des plis de la robe. Mais tels, et non d'autres, font battre mon coeur et m'éveillent au désir. Saint-Exup.,Citad., 1944, p.945.
P. métaph. J'attendais que la neige entassant pli sur pli M'eût du linceul glacé vivant enseveli! (Lamart.,Jocelyn, 1836, p.654).Pas un nuage, pas un pli dans l'azur; une brise délicieuse précède la chaleur du jour (Tharaud,Fête arabe, 1912, p.280).
1. En partic. Mouvement disgracieux que fait un tissu mal ajusté, mal disposé. Faux pli, mauvais pli. En mettant l'habit, je me suis aperçue qu'il faisait un gros pli, là, sur l'épaule gauche, vous voyez... c'est très laid, ce pli; il semble que j'ai une épaule plus haute que l'autre (Zola,Curée, 1872, p.405).Les arceaux [d'une caravane extensible toile] doivent être réglables dans tous les sens (cliquets ou vis de serrage). Il s'agit d'éviter les faux plis et de contrôler l'éventuelle apparition d'une poche d'eau (Le Caravanier, avr.-mai 1984, p.86, col. 1).
P. métaph. Mmede Maintenon dit et écrit en perfection. Tout tombe juste, il n'y a pas un pli dans ce style-là (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t.4, 1852, p.387).
2. BEAUX-ARTS. Représentation plastique des sinuosités d'une draperie. Son dessin [de Cimabue] offre un moins grand nombre de lignes droites que celui de ses prédécesseurs; il y a des plis dans les draperies (Stendhal,Hist. peint. Ital., t.1, 1817, p.80):
4. Il est de consentement qu'une draperie à l'antique est plus aisément belle dans le marbre que ne peut être une veste ou un pantalon. Or la différence entre le pli antique et le pli moderne, c'est que le pli antique retombe sur la forme et la recouvre, toutes les lignes s'accordant alors pour rappeler l'esprit du costume et détourner l'attention de toutes les faiblesses du corps; au lieu que le pli moderne suit l'action, et même en conserve la trace, en sorte qu'il y a aisément de la bonhomie dans le costume moderne, mais difficilement de la majesté. Alain,Beaux-arts, 1920, p.226.
3. Loc. verb. fig. [P. réf. à une étoffe, à un vêtement qui tombe bien, qui forme toujours les mêmes plis]
a) [Le suj. désigne une pers.] (Avoir, prendre...) un pli, son pli; prendre le pli de (qqc.), de (faire qqc.). Adopter un comportement, une attitude morale, et ne plus en changer. Synon. (avoir, prendre) l'habitude de.Prendre le pli de mentir, d'obéir. Qu'il fasse la fortune d'une très-jeune personne; je dis très-jeune, parce qu'il faut qu'elle n'ait encore pris aucun pli (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p.1832).J'ai pris le pli d'une existence régulière, laborieuse, et je m'en trouve très bien (Martin du G.,Devenir, 1909, p.91):
5. ... la foi étant perdue, il ne m'était pas possible de garder un masque auquel tant d'autres se résignent. Mais le pli était pris. Je ne fus pas prêtre de profession, je le fus d'esprit. Tous mes défauts tiennent à cela; ce sont des défauts de prêtre. Renan,Souv. enf., 1883, p.148.
b) [Le suj. désigne une réalité concr. ou abstr.] Fam. Ne pas faire un pli. Ne présenter aucune difficulté; p.ext., être sûr, ne pas manquer de se produire. Synon. ne pas faire l'ombre d'un doute*.Si je le saisissais d'une demande de mise à la retraite en faveur de M. Letondu, le Conseil d'état m'enverrait coucher, ça ne ferait pas un pli (Courteline,Ronds-de-cuir, 1893, 3etabl., iii, p.120).Si tel braconnier de village trouvait cette place, ça ne ferait pas un pli. Un collet bien posé, et la bête serait prise (Moselly,Terres lorr., 1907, p.115).
4. P. anal. Ce qui présente un aspect, un mouvement sinueux. Les serpents aux plis hideux (Banville,Exilés, 1874, p.66).Je m'en allais (...) vers des terres maraîchères qui se réfugiaient dans le pli étroit de la rivière (Colette,Sido, 1929, p.27).
Spécialement
a) Ondulation des cheveux. Synon. boucle, frisure.Mèche qui prend un mauvais pli. Le soir, le sang lui montait à la tête et elle ne pouvait supporter la chaleur de sa perruque; elle l'ôtait pour jouer aux cartes avec ma grand'mère (...) sa perruque (...) souvent était par terre, ou dans sa poche, ou sur son fauteuil, elle assise dessus. On juge quels plis étranges avaient pris toutes ces mèches de petits cheveux frisés (Sand,Hist. vie, t.2, 1855, p.321).Étudiez le menton, le cou, le pli des cheveux, les fortes mains (Alain,Propos, 1931, p.1037).
COIFF. Mise en plis. Opération consistant à enrouler des mèches de cheveux mouillés sur des bigoudis, puis à les sécher à l'air chaud. La concierge du théâtre français (...) a l'honneur d'assister à l'arrivée et au départ des grands premiers rôles de l'établissement et de les voir déposer (...) leur perruque sur la table afin qu'on y fasse une mise en plis pour le lendemain (Fargue,Piéton Paris, 1939, p.95).
Région. (Belgique). Raie de cheveux. Synon. ligne.Voir Piron Belgique 1978, p.547.
b) Accident de terrain formant un bourrelet, une dépression. Un petit coin de la Brie perdu dans un vaste pli du terrain dont, à la première vue, il n'eût pas soupçonné l'existence (Balzac,Méd. camp., 1833, p.15).Le châtaignier et même l'amandier s'avancent jusque dans les plis des vallées d'Alsace (Vidal de La Bl.,Tabl. géogr. de Fr., 1908, p.45):
6. ... pendant toute mon adolescence, (...) Méséglise était pour moi quelque chose d'inaccessible comme l'horizon, dérobé à la vue, si loin qu'on allât, par les plis d'un terrain qui ne ressemblait déjà plus à celui de Combray... Proust,Swann, 1913, p.134.
GÉOL. Déformation des couches de terrain résultant de la contraction de l'écorce terrestre, et présentant des courbes de niveau. Pli droit, déjeté, déversé; axe d'un pli; pli convexe, concave. Dans bien des cas, cette poussée avait été assez forte pour incliner les deux flancs du pli dans le même sens (...) de manière à engendrer ce qu'on appelle des plis couchés ou isoclinaux (Lapparent,Abr. géol., 1886, p.399).Le pli peut être une ride, comme celle d'un tissu sur un meuble, on l'appelle techniquement: anticlinal. Entre deux plis, le creux s'appelle: synclinal. Les forces tangentielles s'accentuent, le pli peut devenir un pli-faille (Combaluzier,Introd. géol., 1961, p.124).
c) MAR. Chacun des anneaux d'un cordage enroulé sur lui-même. (Dict.xixeet xxes.).
C. − Marque demeurant sur une matière souple (étoffe, papier, etc.) qui a été pliée, volontairement ou non. Synon. pliure.Pli d'un drap, d'une feuille de papier; replacer une lettre, un vêtement dans ses plis. Il s'assit philosophiquement sur une marche et commença de repasser, avec méthode, le pli de son pantalon (Bernanos,Crime, 1935, p.837).M. Chasle s'essuya les yeux avec son mouchoir. Puis il replia soigneusement le mouchoir dans ses plis (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p.780):
7. Gervaise occupait à elle seule la moitié de l'établi, avec des rideaux de mousseline brodée, sur lesquels elle poussait son fer tout droit, les bras allongés, pour éviter les faux plis. Zola,Assommoir, 1877, p.544.
Loc. fig. Le pli d'une feuille de rose. [P. allus. au Sybarite qui ne pouvait dormir lorsque l'un des pétales de rose qui jonchaient son lit était plié en deux] Inconvénient minime, insignifiant. [Thérèse] ne savait quoi imaginer pour lui arranger une existence où il ne sentirait pas le pli d'une feuille de rose (Sand,Elle et lui, 1859, p.102).Je compris ce qui chagrinait le marquis dans son bonheur, et je découvris quel était le pli de rose dont soupirait ce sybarite sur sa couche de volupté (Gautier,Fracasse, 1863, p.195).
1. P. anal.
a) Partie de la peau qui forme une rainure, un creux (à la pliure d'une articulation, ou provoqué par le vieillissement de la peau) ou un bourrelet, un repli (inhérent à certains organes, ou provoqué par la graisse, le relâchement des tissus, etc.). Pli(s) de la bouche, du cou, du front, entre les sourcils; pli du bras, du jarret; pli(s) de dédain, d'inquiétude, de tristesse. Le petit être rose, gros, joufflu, avec des plis de bonne santé tout autour des cuisses et des reins (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t.2, 1870, p.370).Il s'abat sur mon bureau, le visage dans le pli de son coude, sanglotant comme un écolier puni (Duhamel,Journal Salav., 1927, p.46):
8. ... des rides, que la lumière, dans ce blanc, fait paraître noires; et de chaque côté de la bouche, un sillon creux en forme de fer à cheval, qui se rejoint sous le menton, qu'il coupe d'un grand pli de vieillesse. Goncourt,Journal, 1867, p.348.
ANAT. ,,Tout relief linéaire de la surface cutanée dont l'origine ou la signification est très variée`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Pli de l'aine. ,,Sillon cutané concave en haut qui sépare la région inguino-crurale de la région inguino-abdominale`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Pli fessier (v. fessier).
Pli de flexion. ,,Pli cutané correspondant à la flexion de structures anatomiques, comme les plis de flexion des doigts ou de la paume de la main`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Pli de passage. ,,Segment de circonvolution cérébrale qui occupe généralement une surface très restreinte et qui unit deux lobes ou deux circonvolutions entre elles`` (Méd. Biol. t.3 1972).
b) Domaine sc. et techn.
α) BÂT. Angle rentrant d'un mur. (Dict. xixeet xxes.). Anton. coude.
β) BOT. Ligne saillante située sous le chapeau de certaines variétés de champignons (Dict. xixeet xxes.).
γ) HIPPISME
Pli de l'embouchure. ,,Endroit de la brisure du mors de bride`` (Ac.).
Pli du paturon. Cavité située à la face postérieure du paturon. La quantité d'eau ne doit jamais dépasser la hauteur de la couronne pour que la solution de sulfate de cuivre n'irrite pas le pli du paturon (Garcin,Guide vétér., 1944, p.168).
Mettre un cheval dans un beau, un bon pli. Synon. de plier* un cheval. (Dict.xixeet xxes.).
2. Au fig. Les plis du coeur. La partie la plus intime, la plus secrète du coeur. Ovide n'était rien encore en comparaison des modernes et de d'Urfé, qui a comme découvert le monde du coeur dans tous ses plis et replis (Sainte-Beuve,Portr. littér., t.3, 1846, p.30).Une envie inavouée, ignorée d'elle-même, cachée dans ce pli dernier du coeur où l'on ne veut pas, où l'on ne peut pas descendre (Bourget,Geôle, 1923, p.16).
II. − JEUX. Synon. de levée.J'ai vu aussi deux ivrognes soûls jouer aux cartes. L'un, en tournant le roi, dégueulait des tas de choses (...) l'autre, soûl comme lui, faisait le pli (Renard,Journal, 1891, p.102).
Prononc. et Orth.: [pli]. Homon. plie. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) Ca 1130 plei «partie mobile formant articulation dans une armure» (Gormont et Isembart, éd. A. Bayot, 94); b) 1197 «partie d'une matière souple rabattue sur elle-même et formant une double épaisseur» (Hélinant, Vers de la mort, VI, 11 ds T.-L. [dans une expr. fig.]); début du xiiies. pli (Raoul de Houdenc, Vengeance Raguidel, 3642, ibid.); c) 1266 ploi «endroit de la peau qui forme une sorte de rainure» (Vers de la mort, 165, 1, ibid. [dans une loc.]); 1393 ply (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p.138, 11); d) α) fin du xiiies. «papier replié formant enveloppe» (Jakemes, Castelain de Couci, 3222 ds T.-L.); β) 1874 «message, lettre» (Lar. 19e); e) 1549 «marque qui reste à ce qui a été plié» (Est.); f) 1690 «endroit froissé ou mal ajusté; pliure qui ne devrait pas exister» (Fur., s.v. faus: faus pli); g) 1690 cela ne fait pas un pli (Fur.); 2. a) ca 1185 mettre en ploi «mettre en oeuvre, préparer, fabriquer» (Alexandre de Paris, Alexandre, III, 410 in Elliott Monographs, 37, p.152); b) 1erquart du xiiies. «état, situation, disposition d'âme» (Renclus de Molliens, Carité, 108, 7 ds T.-L.); c) ca 1424 prendre un ploy «prendre une habitude» (Alain Chartier, Complainte, 119 ds OEuvres poét., éd. J. C. Laidlaw, p.325); 3. a) 1461 ply «pan (d'un vêtement)» (Villon, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1544); b) 1684 «ondulation d'un tissu flottant» (R. de Piles, Remarques sur l'art de peinture ds Brunot t.6, p.710); c) 1824 «mouvement (de terrain) qui forme une ondulation» (Ségur, Histoire de Napoléon, IX, 3 ds Littré); d) 1848 géol. (Élie de Beaumont ds Dict. universel d'hist. nat., t.12, p.252b); 4. 1807 «levée (dans les jeux de cartes)» (Michel (J.-F.) Expr. vic., p.153). Déverbal de plier*, ployer. Fréq. abs. littér.: 3108. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3877, b) 6311; xxes.: a) 4792, b) 3645. Bbg. Quem. DDL t.16.

PLI2, subst. masc.

MENUIS. Chacune des couches de bois qui sont assemblées et collées pour former les panneaux de contre-plaqué. Synon. feuillet.En ce qui concerne les panneaux à plis, leurs qualités dépendent à la fois de l'essence dont ils sont constitués et de ses qualités technologiques (nature du bois, grain, texture, densité, défauts, etc.), du nombre et de l'épaisseur des plis, de leur disposition, de la valeur du collage (Campredon, Bois, 1948, p.77).
Prononc.: [pli]. Homon. plie. Étymol. et Hist. 1948 (Id., ibid.). Empr. francisé à l'aide de la forme depli1*, à l'angl.ply, issu lui-même en m. angl. de pli1*, qui, à partir du sens de «pli» a désigné chacune des couches ou épaisseurs d'un tissu replié (NED), d'où une couche de bois dans le comp. plywood «bois contreplaqué» (1907 ds NED Suppl.2).

Wiktionnaire

Nom commun 1

pli \pli\ masculin

  1. Double qu’on fait à une étoffe, à du linge, à du papier, etc., en rabattant une partie contre une autre.
    • Faire un pli à une étoffe.
    • Faire plusieurs plis.
    • Des manchettes plissées à petits plis.
    • Remettre une étoffe dans ses plis, la replier de la même manière qu’elle avait été pliée par le fabricant.
  2. Sinuosité que présente une étoffe flottante, une draperie.
    • Lourdement, balayant de ses larges plis le plateau, la masse du velum rouge dégringola du cintre avant de remonter, pour retomber et se relever de nouveau. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • […], elle était à son habitude sanglée dans un étroit casaquin boutonné jusqu'au menton qui la moulait sans pli, avantageait son buste, et telle qu'on l'eût dite en uniforme. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 40-41)
    • Il faut que le nu se fasse sentir sous les plis.
    • Cet habit ne fait pas un pli, il est juste à la taille.
  3. (Poste) Lettre (parce qu'on repliait le papier pour fermer les lettres) ; enveloppe de lettre.
    • Vous trouverez sous ce pli, le papier que vous me demandez.
    • J’ai reçu votre lettre et la sienne sous le même pli, Sous la même enveloppe.
    • Pli ministériel, lettre émanant d’un ministre.
    • Pli cacheté, lettre secrète qui ne doit être ouverte que dans certaines circonstances prévues.
  4. (Figuré) Secret, endroit caché.
    • Fouiller dans tous les plis et replis du cœur, sonder les plis et replis du cœur, Chercher à découvrir ce qu’il y a de plus secret, de plus caché dans le cœur.
  5. Marque qui reste à une étoffe, à du linge, à du papier, etc., pour avoir été plié.
    • Ce vêtement fait un faux pli, a pris un mauvais pli.
    • Il y a eu des cornes à ce livre, on en voit toujours les plis.
    • Ce vêtement a pris son pli, Les plis qui y sont y demeureront toujours.
  6. (Par extension) (Figuré) Usage, habitude.
    • Il a pris son pli, se dit d’un Homme qui n’est pas d’âge ou d’humeur à se corriger facilement, à changer d’habitude.
    • Le pli est pris, vous n’en viendrez pas à bout.
    • Ce jeune homme a pris un bon pli, un mauvais pli, Il est déjà tout formé aux habitudes du bien ou du mal.
    • Donner un bon pli à la jeunesse.
  7. (Équitation) Position de la tête du cheval, plus ou moins en dedans ou en dehors. → voir plier
    • Mettre un cheval dans un beau pli.
  8. Ce qui ressemble au pli d’une étoffe, etc.
    • Son ventre retombait en plis grassouillets sur une taillole de flanelle grège retenant le pantalon. — (Jean Siccardi, La Chênaie de Seignerolle, Presses de la Cité, 2010, chap. 17)
    • La peau de cet animal a des plis. — Les plis de la corolle du liseron.
    • Un Sybarite se plaignait de ce que le pli d’une des feuilles de roses sur lesquelles il était couché l’avait empêché de dormir.
  9. (En particulier) Ride.
    • Le front barré des plis de la plus douloureuse perplexité, il était là, immobile […]. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  10. Articulation.
    • Le pli du bras, le pli du jarret, L’endroit où le bras, où le jarret se plie.
  11. Coin.
    • Le pli de la bouche.
    • Le pli de l’embouchure, l’endroit de la brisure du mors de bride.
  12. (Cartes à jouer) Levée, ensemble des cartes jouées lors d’un tour de jeu de cartes.
    • Je ramasse le pli.
  13. (Géologie) Déformation ductile d’une roche.
    • Un pli anticlinal.
  14. (Cartographie) Feuillet d’une carte pliée[1].

Nom commun 2

pli \pli\ masculin

  1. Couche de bois déroulé constituant un panneau de contreplaqué.
    • Les plis sont toujours en nombre impair, le pli central s'appelant âme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLI. n. m.
Double qu'on fait à une étoffe, à du linge, à du papier, etc., en rabattant une partie contre une autre. Faire un pli à une étoffe. Faire plusieurs plis, plusieurs petits plis, de gros plis. Des manchettes plissées à petits plis. Remettre une étoffe dans ses plis, La replier de la même manière qu'elle avait été pliée par le fabricant. Il désigne aussi les Sinuosités que présente une étoffe flottante, une draperie. Les plis de sa robe, de son manteau, de sa soutane. En termes de Peinture et de Sculpture, Il faut que le nu se lasse sentir sous les plis. Cet habit ne fait pas un pli, Il est juste à la taille. Fig. et fam., C'est une affaire qui ne fera pas un pli, pas un petit pli, pas le moindre pli, se dit d'une Affaire aisée et qui ne peut pas souffrir de difficulté. Sous ce pli, Dans cette lettre. Vous trouverez sous ce pli, je vous envoie sous ce pli le papier que vous me demandez. J'ai reçu votre lettre et la sienne sous le même pli, Sous la même enveloppe. Par extension, Pli ministériel, Lettre émanant d'un ministre. Pli cacheté, Lettre secrète qui ne doit être ouverte que dans certaines circonstances prévues. Fig., Fouiller dans tous les plis et replis du cœur, sonder les plis et replis du cœur, Chercher à découvrir ce qu'il y a de plus secret, de plus caché dans le cœur.

PLI désigne aussi la Marque qui reste à une étoffe, à du linge, à du papier, etc., pour avoir été plié. Ce vêtement fait un faux pli, a pris un mauvais pli. Il y a eu des cornes à ce livre, on en voit toujours les plis. Ce vêtement a pris son pli, Les plis qui y sont y demeureront toujours. Fig., Il a pris son pli, se dit d'un Homme qui n'est pas d'âge ou d'humeur à se corriger facilement, à changer d'habitude. On dit dans le même sens Le pli est pris, vous n'en viendrez pas à bout. Fig., Ce jeune homme a pris un bon pli, un mauvais pli, Il est déjà tout formé aux habitudes du bien ou du mal. On dit dans le même sens Donner un bon pli à la jeunesse. En termes de Manège, Mettre un cheval dans un beau pli. Voyez PLIER.

PLI se dit aussi de Ce qui ressemble au pli d'une étoffe, etc. La peau de cet animal a des plis. Les plis de la corolle du liseron. Un Sybarite se plaignait de ce que le pli d'une des feuilles de roses sur lesquelles il était couché l'avait empêché de dormir. Avoir des plis au front, au visage, Avoir des rides. Le pli du bras, le pli du jarret, L'endroit où le bras, où le jarret se plie. Un pli de terrain, Sinuosité du sol, enfoncement où l'on peut se dissimuler, se mettre à couvert. L'ennemi se glissa jusqu'aux avant-postes à la faveur de quelques plis de terrain. En termes de Manège, Le pli de l'embouchure, L'endroit de la brisure du mors de bride. En termes de Marine, Pli de câble, Longueur de la roue du câble tel qu'il est roué. Mouiller un pli de câble, Ne filer que très peu de câble, en mouillant l'ancre.

Littré (1872-1877)

PLI (pli) s. m.
  • 1Ce qu'on fait à une étoffe, à du linge, etc. lorsqu'on les met en un ou plusieurs doubles. Faire un pli à une étoffe, à une feuille de papier. Manchettes plissées à petits plis.

    Remettre une étoffe dans ses plis, la replier de la même manière qu'elle avait été pliée par le fabricant.

    Cet habit ne fait pas un pli, il est juste à la taille.

    Fig. et familièrement. Cela ne fait pas un pli, pas un petit pli, pas le moindre pli, cela est sans difficulté. Que la chose ne ferait pas le plus petit pli, Genlis, Parvenus, t. I, p. 299, dans POUGENS.

    Fig. Donner un bon pli à une affaire, la tourner de la sorte qu'elle ait une issue favorable.

  • 2 Terme de couture. Diminution de l'ampleur ou de la largeur d'une étoffe, d'un ruban, d'un papier, en mettant l'étoffe en deux ou en trois. Petit pli, grand pli, pli double, pli rond. En couture, le pli rond se fait en mettant l'étoffe en trois, à gauche, en ne changeant pas l'étoffe de côté, c'est-à-dire l'étoffe toujours à l'endroit, puis en répétant le même pli à droite. Le pli double se fait en mettant deux plis l'un sur l'autre exactement.
  • 3La marque qui reste à une étoffe, etc. pour avoir été pliée. On a fait des cornes à ce livre ; on en voit toujours les plis.

    Faux pli, pli fait à une étoffe, soit avec le fer, soit parce qu'elle a été mal pliée, à un endroit où il ne doit pas y en avoir.

    Cette étoffe a pris son pli, les plis qui y sont demeureront toujours.

    Fig. Il ressemble au camelot, il a pris son pli, c'est-à-dire il ne changera plus de manière de vivre, de penser, etc. Il [le naturel] se moque de tout ; certain âge accompli, Le vase est imbibé, l'étoffe a pris son pli, La Fontaine, Fabl. III, 18.

    Donner le pli à un vêtement, le porter quelque temps pour que les plis s'accommodent aux formes du corps. Il les porte [des habits] d'abord, pour y donner le pli, et je les use après, LEGRAND, Famille extrav. sc. 11

  • 4Manière de plier une lettre, pour la fermer. La forme, le pli, le cachet, l'adresse, tout dans cette lettre m'en rappelle de trop différentes, Rousseau, Hél. VI, 7.

    Enveloppe de lettre, de paquet, etc. Je vous envoie sous ce pli…

    Pli cacheté, lettre secrète, qui ne doit être ouverte, à la mer, qu'en certain lieu indiqué d'avance, ou dans certaines circonstances prévues.

  • 5Il se dit de la manière dont un vêtement s'accommode aux formes du corps. Combien des cheveux noués négligemment par derrière et des draperies pleines et flottantes à longs plis sont agréables et majestueuses ! Fénelon, Éduc. filles, 10. Lorsque l'habit jaloux qui cache ton amante Descend, glisse à longs plis sur sa taille élégante, Delille, Trois règnes, III. Zéphir vient se jouer dans ses flottants habits, Et la pudeur craintive en arrange les plis, Delille, Hom. des ch. I.

    Il se dit, en peinture et en sculpture, des sinuosités des draperies. Dans une draperie, il faut principalement avoir égard à l'ordre des plis.

  • 6Ce qui ressemble aux plis d'une étoffe, etc. La peau de cet animal fait des plis sur le cou. Que jamais la gloire ne creuse Sur ce front blanc le moindre pli, Lamartine, Épit. Nul souci sur son front n'avait laissé son pli ; Tout folâtrait en elle, Lamartine, Harmon. IV, 10. Et l'on peut distinguer bien des choses passées Dans ces plis de mon front que creusent mes pensées, Hugo, F. d'aut. I.
  • 7L'endroit où une chose solide fait comme un pli.

    Le pli du bras, le pli du jarret, l'endroit où le bras, le jarret se plient.

    Terme de manége. Le pli de l'embouchure, l'endroit de la brisure du mors de bride.

    Chez le cheval, pli du paturon, cavité qui se remarque à la face postérieure du paturon.

    Mettre un cheval dans un beau pli, voy. PLIER, n° 3.

    Terme de botanique. Nom donné à des lignes saillantes, droites ou sinueuses, qui s'aperçoivent sous le chapeau de certains champignons.

    Terme de construction. L'angle rentrant d'un mur, par opposition à coude.

    Terme de tactique. Un pli de terrain, un enfoncement où une troupe peut se masquer. Un de ses officiers d'ordonnance, le prince d'Aremberg, vint l'avertir que, dans l'ombre de la nuit et des bois, et à la faveur de quelques plis de terrain, des Cosaques se glissaient entre lui et ses avant-postes, Ségur, Hist. de Nap. IX, 3.

  • 8Pli de câble, voy. ROUE de câble.

    Arrangement des manœuvres courantes, qui sont pliées généralement en roue ; chacun des tours ainsi formés.

  • 9 Fig. Habitude contractée et comparée à la marque persistante que le pli laisse dans une étoffe. Dans les âges suivants [après la jeunesse], on commence à prendre un pli ; les passions s'appliquent à quelques objets…, Bossuet, Panég. St Bern. I. Mais que de temps en temps vous l'y condamnassiez pour lui faire prendre le pli de la soumission, Maintenon, Lett. à Mme de la Viefville, 20 juin 1708. Il me semble que la plus grande utilité du théâtre est de rendre la vertu aimable aux hommes, de les accoutumer à s'intéresser pour elle, de donner ce pli à leur cœur, Fontenelle, Réfl. poét. Œuv. t. III, p. 173, dans POUGENS. Mon âme, n'ayant pas pris d'abord le pli que lui devait donner la mauvaise fortune, a toujours résisté à l'abaissement et à la sujétion où je me suis trouvée, Staal, Mém. t. I, p. 2. Il est toujours sage et avantageux d'encourager les hommes aux actes honnêtes : ils sont capables de prendre le pli de la vertu comme du vice, Duclos, Consid. mœurs, IV.

    Fig. Cet homme a pris son pli, les habitudes qu'il a contractées ne sont plus susceptibles d'être changées. Ne dit-on pas tous les jours : j'ai pris mon pli, je suis trop vieux pour changer ? Fénelon, Éduc. filles, v.

    On dit dans le même sens : le pli est pris.

    Ce jeune homme a pris un bon pli, un mauvais pli, il est déjà formé aux habitudes du bien, à celles du mal.

    On dit dans le même sens : donner un bon pli à la jeunesse.

  • 10 Fig. Les plis du cœur, et aussi les plis et replis du cœur, ce qu'il y a de plus secret dans le cœur. Vos yeux démêleront ses secrets sentiments, Et des plis de son cœur verront tout l'artifice, Voltaire, Zaïre, IV, 5.

HISTORIQUE

XIIe s. Les deus plois de l'aubert [il] li a fait desconfire, Sax. x.

XIIIe s. Vostre cemise me livrez, El pan desus ferai un ploit, Marie de France, Gugemer. Je ferai toutes metre en pli Vos barbacanes là drecies ; Jà si haut nes aurés drecies Que nes face [que je ne les fasse] par terre estendre, la Rose, 20936.

XVe s. Aussi Amours me prist au ploi De mon droit jouvent ; pour ce ploi [pour cela je plie] Tout ensi qu'il me voelt ployer, Froissart, Espin. amour. Car trop y a [dans les coiffures des femmes] d'espingles et d'arestes, De cheveulx mors, de bourriaux et de crestes, Et tant de plois et devant et derriere, G. Desch. Poésies mss. f° 328. J'ay pris ce ply, force est que le maintiengne ; Si seroit fort que jamais le changeasse, Chartier, Compl. Sur le bas du ply de leurs robes, Villon, Ball. des dames de Paris.

XVIe s. Car qui d'amours ne veut prendre le ply…, Marot, I, 161. De tes habits les plis ne sentent qu'ambre, Marot, IV, 287. Nos plus grands vices prennent leur ply de nostre plus tendre enfance, Montaigne, I, 107. Du ply du col, à fault de mains, il [un estropié] manioit…, Montaigne, I, 109. Attendant quel pli prendroyent les affaires de la cour et les mouvemenz de Paris, Lanoue, 545. Le ply du coulde, Paré, IV, 23. Le ply du jarret, Paré, ib. 31. Les mouvemens et plis du visage qui servent aussi au pleurer, comme les peinctres nous apprennent, Charron, Sagesse, I, 39.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLI, s. m. (Gram.) il se dit de l’endroit où une chose se plie ; le pli du coude ; le pli de la jambe ; le pli d’une étoffe.

Pli, (Architect.) c’est l’effet contraire du coude dans la continuité d’un mur.

Pli de cable, (Marine.) c’est la longueur de la noue du cable, de la maniere qu’il est roué dans sa place, qu’on nomme la fosse aux cables.

Ne mouille qu’un pli de cable, c’est-à-dire, qu’il ne faut filer que très-peu de cable en mouillant l’ancre ; ce qui se fait quand on mouille en un lieu où l’on n’a envie de demeurer que fort peu de tems.

Plis, (Peinture.) voyez Draperie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pli »

(Nom 1) De l’ancien français ploi, déverbal sans suffixe de ploier.
(Nom 2) De l’anglais ply (« couche »), lui-même un emprunt au français pli.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. PLIER ; wallon, pleu ; provenç. pleg, plec ; anc. esp. pliego ; port. prege ; ital. piego. Ploi et pli sont le même mot prononcé différemment. Pli se dit, dans quelques provinces, d'une levée, aux cartes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pli »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pli pli

Citations contenant le mot « pli »

  • Ride : pli confidentiel - ou qu'on voudrait tel. De Robert Sabatier
  • Le fou a un faux pli dans sa cervelle. De Miguel de Cervantès / Don Quichotte
  • Quand le camelot a pris son pli, c’est pour toujours. De Proverbe français
  • Le plaisir est comme un lit de roses, mais le pli d'une seule suffit pour incommoder beaucoup. De Bernard Fontenelle
  • L'affection réciproque n'a pas ce degré de sensibilité ardente qui fait que le moindre pli est un supplice. Les vieux amis s'aiment avec des plis. De Victor Hugo / Océan prose
  • Mieux vaut plier que rompre. De Proverbe français
  • Mieux vaut plier que casser. De Proverbe écossais
  • La faiblesse ne plie jamais à propos. De Cardinal de Retz / Mémoires
  • L'olivier se brise, le roseau plie. De Esope / Fables
  • On plie une jeune branche, mais pas un vieil arbre. De Proverbe belge
  • Je plie, et ne romps pas. De Jean de La Fontaine / Le chêne et le roseau
  • Si les genoux se pliaient dans l'autre sens, à quoi ressembleraient les chaises ? De Roland Magdane
  • Papillon, ce billet doux plié cherche une adresse de fleur. De Jules Renard
  • Une oie va pliant le cou, mais à ses yeux rien n'échappe. De Le Talmud / Megilla
  • Thermoplastique est une sorte du pli transversal de la bande de chants avec des propriétés protectrices et décoratives pour la finition des zones étroites sur les panneaux à base de bois. Il fournit une analyse clé sur létat du marché des fabricants thermoplastique pli transversal avec les meilleurs faits et des chiffres, ce qui signifie, la définition, lanalyse SWOT, avis dexperts et les derniers développements à travers le monde. Le rapport calcule également la taille du marché, thermoplastique pli transversal ventes, le prix, les revenus, la marge brute et part de marché, la structure des coûts et le taux de croissance. Le rapport estime que les revenus générés par les ventes de ce rapport et technologies par divers secteurs dapplication. , thermoplastique pli transversal Taille du marché 2020 est Worth 68480 millions de dollars US en 2026 avec un magnifique CAGR, pays en tête de données avec les technologies émergentes et de la demande, Defination, Perspectives de lindustrie – JustFamous
  • En été, le t-shirt, uni ou imprimé, est très prisé des hommes en quête de simplicité et de fraîcheur. Pour plus d'élégance, faut-il le repasser ? La question divise. Le Figaro.fr, La question existentielle: faut-il repasser un t-shirt?
  •       Le M veineux du pli du coude offert à la ponction, le coude en extension complète, reste le siège d'élection pour la pose d'une perfusion. Thérapeutique le plus souvent. Mais ce n'est pas toujours le cas.  Club de Mediapart, Le M veineux du pli du coude | Le Club de Mediapart
  • Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas , Magazine Tourisme et Patrimoine | Saoû : la forêt qui faisait peur aux hommes
  • Ainsi, n’hésitez pas à appeler immédiatement le 15 si la petite victime présente l’un ou plusieurs des symptômes suivants : pleurs, fatigue et abattements (yeux cernés), troubles de conscience, sécheresse des muqueuses (dessèchement de la langue et des lèvres), observation d’un pli cutané (quand on pince la peau de l’enfant, elle reste plissée plus longtemps que normal. Trop sèche, elle a perdu son élasticité). Destination Santé, Comment réagir en cas de coup de chaleur ? - A la une - Destination Santé
  • Global thermoplastique pli transversal marché propose des recherches complètes, offrant une analyse régionale détaillée et des perspectives de croissance. Le rapport sur les prévisions du marché thermoplastique pli transversal 2024 met en évidence l’économie, les tendances passées et émergentes de l’industrie et la disponibilité des ressources de base. Ce rapport sur le marché des mots clés se concentre sur les principaux fabricants d’Amérique du Nord, d’Europe, du Japon, de Chine et d’autres régions (Inde, Asie du Sud-Est, Amérique centrale et du Sud, et Moyen-Orient et Afrique). , Analyse de l’offre, de la consommation, des coûts et des bénéfices du marché mondial de thermoplastique pli transversal et prévisions jusqu’en 2024 – Commune Magazine

Images d'illustration du mot « pli »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pli »

Langue Traduction
Anglais fold
Espagnol doblez
Italien piegare
Allemand falten
Chinois
Arabe يطوى
Portugais dobra
Russe складка
Japonais 折る
Basque tolestu
Corse plegà
Source : Google Translate API

Synonymes de « pli »

Source : synonymes de pli sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pli »

Pli

Retour au sommaire ➦

Partager