La langue française

Commissure

Sommaire

Définitions du mot commissure

Trésor de la Langue Française informatisé

COMMISSURE, subst. fém.

A.− ANATOMIE
1. [Entre deux formations anatomiques, en partic. entre des éléments pairs et symétriques, entre les bords d'ouvertures en forme de fentes] Point, ligne, zone de jonction. Commissure des doigts, du pli digito-palmaire; commissure des becs; commissures de la vulve (cf. Méd. Biol. t. 1 1970). Deux petits muscles, qui vont du pli de la cuisse vers la commissure du cloaque, servent à l'ouvrir (Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 3, 1805, p. 558).Je lui baise ses mains (...), en dedans, parmi les minces veines bleues à la commissure des poignets (Verlaine, Œuvres complètes,t. 4, Les mémoires d'un veuf, 1886, p. 293).
Commissure des lèvres/de la bouche, commissure labiale. Chacun des deux points de jonction de la lèvre supérieure avec la lèvre inférieure. Synon. cour. coin de la bouche.MmeLigneul se mordit intérieurement la joue, près de la commissure droite (Drieu La Rochelle, Rêveuse bourgeoisie,1939, p. 11):
... le plus indéchiffrable (...), c'était cette fente longue et sinueuse de la bouche, très souple et cependant figée, dont les coins ne se relevaient presque jamais, s'abaissaient rarement, et qu'un pli de volonté presque inhumaine arrêtait net aux commissures, comme on voit aux lèvres de certaines statues antiques. R. Martin du Gard, Les Thibault,La Belle saison, 1923, p. 1005.
Commissure des paupières/des yeux, commissure palpébrale. Chacun des deux points de jonction de la paupière supérieure avec la paupière inférieure. Synon. cour. coin de l'œil.À la commissure interne (ou antérieure) des paupières, se voient les 2 orifices des conduits lacrymaux (E. Perrier, Traité de zool.,t. 4, 1928-32, p. 3073).Simon observait (...) les griffes installées à la commissure des paupières et les caroncules qui s'affaissaient au coin interne de l'œil (Druon, Les Grandes familles, t. 2, 1948, p. 231).
2. NEUROANATOMIE Zone où les faisceaux nerveux reliant les formations homologues droites et gauches du système nerveux central, franchissent la ligne médiane interhémisphérique. Commissure olfactive; commissure blanche, grise de la moelle; commissures interhémisphériques (cf. Méd. Biol. t. 1 1970).
B.− P. anal.
1. ARCHIT. Joint entre deux pierres superposées, dans un mur, un pilier, etc.
2. BOT. Ligne de jonction des deux akènes* dans le fruit des Ombellifères. (Attesté ds Lar. 19e, Lar. encyclop.).
Rem. 1. La majorité des dict. du xixes. et Lar. 20eenregistrent également l'emploi vieilli du terme en mus. pour signifier ,,Accord, union harmonique de sons où une dissonance est placée entre deux consonances`` (DG). 2. On rencontre ds la docum. a) L'adj. commissural. Qui est relatif à une commissure. Fibres commissurales (G. Gérard, Manuel d'anat. hum., 1912, p. 357). Lames commissurales (E. Perrier, op. cit., p. 3486). Enregistré ds Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr. et Méd. Biol. t. 1 1970. b) Le subst. fém. commissurotomie. Intervention qui consiste à sectionner une commissure. Attesté ds Rob. Suppl. 1970 et Méd. Biol. t. 1 1970.
Prononc. et Orth. : [kɔmisy:ʀ]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 « suture des os du crâne » (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, t. 1, p. 45) − 1611, Cotgr.; b) 1736 commissures des levres (Mercure ds Trév. Suppl. 1752); 2. 1568 archit. (Ph. de L'Orme, Archit., p. 38 ds IGLF), qualifié de ,,vieux mot`` ds Trév. 1752. Empr. au lat. class. commissura (part. passé subst. de committere, v. commettre) « jonction, endroit où se rejoignent deux choses » au sens gén. et en anatomie. Fréq. abs. littér. : 91.

Wiktionnaire

Nom commun

commissure \kɔ.mi.syʁ\ féminin

  1. (Anatomie) Point de jonction de deux ou plusieurs parties.
    • La commissure des nerfs optiques.
    • La commissure des lèvres, des paupières.
    • Les commissures entre les doigts de la main lors de leurs rapprochement.
    • Deux psychologues canadiens ont voulu savoir à quel point la commissure droite des lèvres était mobilisée lors du babillage. — (Hugo Lagercrantz, le cerveau de l’enfant, 2005)
    • Sorda avait posé un cataplasme chaud de kaolin sur la poitrine du vieil homme pour tenter d’endiguer le flot d’écume qui suintait aux commissures de ses lèvres. — (Claire-Lise Marguier, Le Sceau de la reine, Rouergue, 2014, page 92.)
    • Ce matin-là, avant de monter en voiture avec Danielle pour se rendre au salon de coiffure, elle a encore esquivé ses lèvres, puis s'est reprise pour esquisser un baiser sec à leur commissure. Pas tout à fait sur la joue, mais déjà plus sur les lèvres. — (David Goudreault, Ta mort à moi, Stanké, Montréal, 2019, p. 110)
  2. (Architecture) Joint entre les pierres.
    • Les commissures d’un pilier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMISSURE. n. f.
Point de jonction de deux ou plusieurs parties. En termes d'Anatomie. La commissure des nerfs optiques, La commissure des lèvres, des paupières. En termes d'Architecture, Les commissures d'un pilier.

Littré (1872-1877)

COMMISSURE (ko-mi-ssu-r') s. f.
  • 1 Terme d'anatomie. Point de jonction de certaines parties. La commissure des lèvres.
  • 2 Terme d'architecture. Joint des pierres. Des ornements propres à cacher les commissures des colonnes.
  • 3 Terme de musique. S'est dit autrefois d'une dissonance placée entre deux consonnances.

HISTORIQUE

XVIe s. Faut diviser les os barrés ou pubis, par leur commissure, Paré, I, 31. Les sutures ou commissures du crane, Paré, III, 2. Ces nids estans de plusieurs pieces, les rats y ont quelque accès par les commissures, De Serres, 386.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* COMMISSURE, s. f. terme peu usité, mais qui étant le signe d’une idée très-réelle, mériteroit d’être adopté : c’est la ligne selon laquelle deux corps appliqués sont unis ensemble.

Commissure, (Anatom. & Chirurg.) Ce mot signifie le lieu où s’abouchent certaines parties du corps, comme les levres. Les commissures des levres sont les endroits où elles se joignent ensemble du côté des joues. Les endroits où les ailes de la vulve s’unissent en-haut & en-bas, se nomment aussi commissures. Le lieu où les paupieres se joignent porte encore le même nom. Immédiatement au-dessous de la base du pilier antérieur du cerveau, on apperçoit un gros cordon médullaire très-blanc, court, & posé transversalement d’une hémisphere à l’autre : on l’appelle commissure antérieure du cerveau. Sur quoi je ne puis m’empêcher de remarquer que quand on est contraint d’aggrandir l’ouverture de la fistule lachrymale, ou d’y faire une incision, on doit avoir pour principe de ménager cette commissure des paupieres, parce que sa destruction cause l’éraillement de l’œil, bien plûtôt que la section du muscle orbiculaire, qu’il ne faut pas craindre de couper s’il est nécessaire ; ce que je remarque en passant, contre l’opinion commune.

Le mot commissure est une très-bonne expression, dont la chirurgie moderne a enrichi notre langue : les termes d’articulation & de jointure, s’employent pour l’emboîtement des os. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « commissure »

Le latin commissura, jointure, de commissum, supin de committere, commettre (voy. COMMETTRE.)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1314) Emprunt savant au latin commissura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « commissure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commissure kɔmisyr

Évolution historique de l’usage du mot « commissure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « commissure »

  • «Le seul moment où une bise sert vraiment à quelque chose, c’est quand on espère conclure et qu’on pose vraiment notre bouche sur la peau de l’autre, en effleurant si possible la commissure de ses lèvres…» 24 heures, Grain de sable – On risque de se prendre un vent en se refaisant la bise | 24 heures
  • D'apparence austère, avec son costume anthracite et sa petite bouche pincée, la commissure des lèvres tournée vers le sol, Pierre Ferracci est en réalité un moulin à paroles plutôt avenant, loin des propos d'un dirigeant du foot : « Il ne donne pas envie qu'on aille vers lui ». L'Équipe, Pierre Ferracci, l'homme des présidents - Foot - Politique - Paris FC - L'Équipe
  • Ces facteurs sont soit un appui avec la mauvaise partie du doigt sur la détente soit une détente trop dure. Les schémas ci-dessus expliquent parfaitement comment le fait d’appuyer avec l’extrémité de l’index ou au contraire avec la commissure inter phalangienne vont créer une force oblique déviant le tir d’un côté ou de l’autre. Une détente réglée trop dur peu également induire un coup de doigt du fait que vous déviez appuyer exagérément pour faire partir le coup de feu. Chasse Passion, Tirs arrêtés : évitez le coup de doigt ! - Chasse Passion

Traductions du mot « commissure »

Langue Traduction
Anglais commissure
Espagnol comisura
Italien commessura
Allemand kommissur
Chinois 合身
Arabe صوار
Portugais comissura
Russe спайка
Japonais 交連
Basque commissure
Corse commisura
Source : Google Translate API

Synonymes de « commissure »

Source : synonymes de commissure sur lebonsynonyme.fr
Partager