École : définition de école


École : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCOLE, subst. fém.

I.− [L'idée dominante est l'acquisition d'un savoir]
A.− Établissement dans lequel on donne un enseignement collectif, p. méton. cet enseignement lui-même et son contenu; ensemble des établissements scolaires. Camarade, directeur, maître d'école; école buissonnière*. Les sœurs de la Providence, qui tenaient une école gratuite de jeunes filles (Champfl., Bourgeois Molinch.,1855, p. 60).C'est seulement par cette réforme des méthodes de l'enseignement que l'école peut remplir aujourd'hui sa mission de toujours, celle d'initier à une culture (Pour une école nouvelle, Formation des maîtres et recherche en éducation, Actes du colloque national d'Amiens 1968, Paris, Dunod, 1969, p. 379):
1. Quelque chose qui me tracasse, je vais vous dire, c'est les écoles. Il faut des écoles, beaucoup d'écoles. Moi, vous voyez, je ne sais pas lire. C'est mon gars qui me disait les nouvelles, mais il a été tué dans un éboulement. Alors je crois qu'il faudrait en créer des écoles, pour tout le monde. Camus, Révolte dans les Asturies,1936, II, 2, p. 414.
2. Il [Daniel] n'avait été en classe que quelques semaines en tout. Il gardait cependant de l'école un souvenir persistant mais douloureux et qui ne lui laissait pas de repos. Dès l'ouverture en septembre, il se rappelait deux ou trois jours où il avait été particulièrement heureux, s'en allant vers l'école avec son cartable tout neuf pendu au dos, et tenant sagement la main de Lucille et d'Albert. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 270.
1. En partic. [École est souvent suivi d'un adj. déterminatif ou d'un compl. prép. indiquant la nature, le lieu, l'esprit de l'enseignement ou la qualité de l'enseignant]
a) Établissement d'enseignement général. École enfantine*, laïque, libre, mixte; école des frères, du village. Admis gratuitement dans l'école communale élémentaire (Recueil textes hist.,1883, p. 206):
3. L'égalité a un organe : l'instruction gratuite est obligatoire. Le droit à l'alphabet, c'est par là qu'il faut commencer. École primaire imposée à tous, l'école secondaire offerte à tous, c'est là la loi. De l'école identique sort la société égale. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 432.
4. Quand vous êtes arrivés ici, plus petits, vous lanciez de vilains gestes, vous employiez de vilains mots, et vous étiez criards, indociles, turbulents! regardez, comme vous êtes changés! ... au mois d'octobre vous irez à la grande école, on dira tout de suite : « Oh! oh! ceux-ci viennent de l'école maternelle, ce sont les plus sages... » Frapié, La Maternelle,1904, p. 286.
b) Établissement spécialisé où sont enseignées des disciplines particulières. Jeunes gens que l'École Hôtelière jette sur le marché par promotions, comme Polytechnique ou Normale (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 227).Créer une école ménagère, une école de puériculture (Debatisse, Révol. silenc.,1963, p. 113).V. agriculture, ex. 11 et 12.
RELIG. PROTEST. École du dimanche. Enseignement religieux dispensé aux enfants le dimanche. Il [Lorie] voulait se convertir, lui et ses enfants, à la religion réformée. Pour les enfants, on n'avait qu'à les envoyer à « l'école du dimanche ». (A. Daudet, Évangéliste,1883, p. 158).
c) Établissement d'enseignement supérieur plus ou moins spécialisé. École polytechnique, école des Beaux-Arts, de médecine, des mines, du Louvre, des Hautes Études (Commerciales); grandes écoles. L'école supérieure de guerre, pépinière des officiers d'état-major (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 415).Un des lieux du monde les mieux consacrés à la vie de l'esprit, l'École Normale de la rue d'Ulm (Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 121):
5. − Vous êtes encore à l'école des Chartes, monsieur Grosdidier? Ce sont des études... (...) Il était entré à l'école des Chartes, trois ans auparavant, comme on entre sous une porte cochère pendant une averse : pour attendre. R. Martin du Gard, Devenir,1909, p. 17.
2. Expr. Mot d'école (péj.). Terme ou expression comparables à ceux d'un cours universitaire, c'est-à-dire de contenu purement notionnel et sans référence à la réalité actuelle. (Quasi-)synon. poncif.Un mot d'école, sans réalité! (De Vogüé, Morts,1899, p. 349).
3. Loc. verb.
Faire l'école (vieilli). Enseigner (dans une école maternelle ou primaire). Qu'ils fassent donc l'école [les instituteurs], il n'y a rien de plus beau au monde (Péguy, Argent,1913, p. 1135).
Au fig. Renvoyer qqn à l'école. ,,Lui faire sentir son ignorance`` (Ac. 1835-1932). Péj. Sentir l'école. Offrir un côté pédant. Ce pédantisme, qui sent l'école (Proust, Sodome,1922, p. 876).
B.− P. méton.
1. Ensemble des élèves et du personnel d'un établissement scolaire. La ville et l'école sont sens dessus-dessous (Colette, Cl. école,1900, p. 262):
6. Elle [ma sœur] suivait à présent des cours d'art publicitaire dans un établissement de la rue Cassette où elle se plaisait. À une fête organisée par son école, elle chanta, déguisée en bergère, de vieilles chansons françaises et je la trouvai éblouissante. Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 296.
2. Ensemble des locaux d'un établissement scolaire. Un régiment de cuirassiers qui regagnait au pas l'École militaire (Courteline, Ronds-de-cuirs,1893, 1ertabl., 1, p. 19).Enfants qui jouent sous un préau d'école (Renard, Poil carotte,1894, p. 183):
7. ... lorsque le cours était fini, à quatre heures, une longue soirée de solitude commençait pour moi. Mon père transportait le feu du poêle de la classe dans la cheminée de notre salle à manger; et peu à peu les derniers gamins attardés abandonnaient l'école refroidie où roulaient des tourbillons de fumée. Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes,1913, p. 13.
En appos. La petite mairie-école du plus petit village français (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 217).
3. Organisation scolaire. Synon. enseignement.Pour aller vraiment vers une « École Nouvelle », l'invention, la recherche patiente et méthodique, la volonté de progresser sont au premier rang de ce qui est nécessaire (Pour une école nouvelle, Formation des maîtres et recherche en éducation, Actes du colloque national d'Amiens 1968, Paris, Dunod, 1969, p. 27).
C.− Emplois spéc.
1. ART MILIT., vieilli. Instruction dispensée à des soldats. Je suis bien fâché de ne pas savoir l'école de peloton (Mérimée, Arsène Guillot,1847, p. 139).
2. ÉQUIT. Basse école. Exercices par lesquels on apprend à monter à cheval (cf. Rob. Suppl. 1970).Haute école. Exercices de voltige. Un lignard très gai fait faire des exercices de haute école à un ânon (Goncourt, Journal,1870, p. 688).
3. JEUX (de société). Faire une école. Commettre une erreur de tactique telle qu'on mériterait d'être renvoyé à l'école. Schinner voulut apprendre le piquet. Ignorant et novice, il fit naturellement école sur école (Balzac, Bourse,1832, p. 414).
Au fig. Quelle école! il avait failli (...) se laisser jouer comme un enfant (Zola, Argent,1891, p. 346).Les malins de sa force [à Edgar Faure] croient qu'il suffit de l'être pour se tirer d'affaire (...) Il a fait là-dessus quelques écoles et le pays avec lui (Mauriac, Bloc-notes,1958, p. 201).
D.− Au fig.
1. [École est éventuellement suivi d'un compl. ou d'un déterminant subjectifs] Enseignement ou formation reçus au contact d'une réalité, dispensés par une personne. Rien ne vaut la rue pour faire comprendre à un enfant la machine sociale. (...) L'école en plein vent m'enseigna de hautes sciences (France, Livre,1885, p. 164):
8. Je ne sais plus à quel propos, je lui dis que le péché donne une expérience de la vie dont il y a un profit énorme à tirer, un profit spirituel; que le péché instruit l'individu, est une sorte d'école où il apprend à connaître l'humanité; ... Green, Journal,1944, p. 171.
Loc. verb.
Être à bonne école. Être au contact d'une personne ou d'une réalité susceptibles d'enseigner ou de former. Par antiphrase. Elle était à bonne école, ça n'avait rien d'étonnant, si elle s'avachissait (Zola, Assommoir,1877, p. 648).
Il faut aller à votre école pour apprendre cela. ,,Il n'y a que vous qui puissiez enseigner cela`` (Ac. 1798-1932).
2. [École est éventuellement suivi d'un compl. ou d'un déterminant objectifs] Ce qui apporte la connaissance ou l'expérience de quelque chose. L'école du mensonge. Tenir école de mauvaises mœurs, de mauvais goût (Ac.1835-1932).Les prairies seront votre école, les fleurs vos alphabets et Flore votre institutrice (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 102).Paradoxes qui montaient dans le ciel aussi haut que la tour de Babel pour la confusion de l'école du bon sens (Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 130).
II.− [L'idée dominante est l'affinité de pensée ou de méthodes]
A.− Ensemble des disciples d'un maître. Rectifications que Fustel de Coulanges et son école ont apportées sur nos origines (Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 7).Pavlov et son école décrivent quatre types de comportement réflexe (Mounier, Traité caract.,1946, p. 396).
P. méton. L'École d'Athènes. Fresque de Raphaël consacrée à l'apothéose de la pensée grecque. Un homme appuyé sur son bâton dans l'École d'Athènes (Staël, Corinne,t. 2, 1807, p. 49).
Loc. verb.
Faire école. Avoir des disciples ou des imitateurs. Un bon vieil homme piétiste et mystique qui avait fait école au pays de Vaud (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 71).
Se mettre à l'école de qqn. Apprendre de lui, l'imiter. J'ai repris ces « inédits » de Montesquieu avec un intérêt très vif. C'est un maître écrivain; je veux dire qu'il y a profit à se mettre à son école; à condition de ne pas y rester (Gide, Journal,1938, p. 1323).
B.− P. ext. Doctrine, courant, système, prôné par un maître ou un ensemble de personnes. École classique, historique, littéraire, romantique; chef d'école. L'école sensualiste du dix-huitième siècle (Cousin, Hist. philos. XVIIIes.,1829, p. 39).Ces écoles philosophiques nées sur les rivages d'Ionie (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 4).Une école de spiritualité − l'école française des Bérulle et des Condren (Bremond, Poésie pure,1926, p. 144).
Vieilli, emploi abs. à valeur méliorative, souvent avec majuscule. L'École. Enseignement philosophique et théologique donné dans les universités médiévales. Synon. scolastique.La forme est définie par l'École, « cela par quoi une chose est ce qu'elle est » (Claudel, Art poétique,1907, p. 187).
De l'ancienne, de la vieille école. (À propos d'une pers.) Formé selon des méthodes ou des principes vieillis. Les républicains de la vieille école (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 86).Une cuisinière de l'ancienne école (Bernanos, Joie,1929, p. 549).
B.-A. Esthétique, technique ou tradition communes à un ensemble d'artistes. École flamande, française. Les vieux tableaux de l'école allemande et les primitifs italiens (France, Vie fleur,1922, p. 453).Un tableau charmant de l'école de Murillo (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 157).L'école Dada succédait au groupe des Six (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 51).
Rem. On rencontre ds la docum. école employé comme 2eélément formateur de subst. composés. a) Dans le domaine de l'initiation à la conduite d'un moyen de transport : auto-école, avion-école, voilier-école, voiture-école (cf. Gilb. 1971). b) Dans le domaine de l'enseignement professionnel. Une ferme-école où l'âme et le cœur seraient fortifiés et haussés en même temps que l'intelligence (Pesquidoux, Livre de raison, 1932, p. 185). Atelier-école (Gilb. 1971).
Prononc. et Orth. : [ekɔl]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. escole. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 escole « établissement où l'on donne un enseignement collectif » (Alexis, éd. Chr. Storey, 33); 2. 1146-74 [ms. 2equart xiiies.] estre en bone escole « avoir une bonne source d'enseignement » (Myst. Adam, éd. P. Aebischer, 220); 3. 1146-74 escole « ensemble des disciples d'une personne » (ibid., 856); 4. 1755 équit. « instruction, exercice » (Encyclop. t. 5, p. 335 b). Empr. au lat. class.schŏla « loisir studieux; leçon; lieu où l'on enseigne » et b. lat. « corporation, compagnie », gr. σ χ ο λ η ́ (proprement « arrêt de travail ») « loisir consacré à l'étude; leçon; groupe de personnes qui reçoivent cet enseignement ». Fréq. abs. littér. : 7 638. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 445, b) 8 232; xxes. : a) 14 567, b) 10 397.
DÉR.
Écolage, subst. masc.,vieilli. a) Fait de suivre les cours d'une école. Synon. usuel scolarité.S'enquérir de la formation intellectuelle, de la régularité de l'écolage (H. Codet, Psychiatrie,1926, p. 4).b) Frais d'école dus par un écolier. Séverin alla un peu à l'école. Son père aurait voulu le faire bien instruire (...); mais, pour cela, il fallait payer l'écolage et les Pâtureau étaient bien pauvres (E. Pérochon, Les Creux-de-maisons,Paris, Plon, 1921, p. 16).Rem. Au sens b, le terme est courant en Suisse romande. [ekɔla:ʒ] 1reattest. 1330-49 escolage « instruction, enseignement scolaire » (Tombel de Chartrose, éd. Walberg, Lund, 1946, IV, 102); de école, suff. -age*, cf. le lat. médiév. scholagium « redevance pour instruction » (1301 ds Latham). Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Darm. Vie 1932, p. 49, 58. − Gottsch. Redens. 1930, p. 406.

École : définition du Wiktionnaire

Nom commun

école \e.kɔl\ féminin

  1. Lieu dédié à l’apprentissage.
    • Comme dans les prépas scientifiques, il est tout à fait possible de la redoubler (on dit « cuber ») en espérant être accepté dans une école plus prestigieuse. — (Philippe Mandry, Bien choisir son école de commerce et sa filière d'économie-gestion à la fac, page 20, Éditions l’Étudiant, 2007)
    • […], il semble que l’on assiste à une recrudescence et un « durcissement » des bizutages, en médecine, mais plus encore dans les classes préparatoires, les écoles d’ingénieurs ou de commerce, et les IUT. — (Emmanuelle Godeau, « Le baptême », chapitre 3 de L’« esprit de corps » : Sexe et mort dans la formation des internes en médecine, Ethnologie de la France, no 29, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2007, page 95)
  2. (En particulier) Établissement où l’on enseigne les savoirs fondamentaux comme la lecture et l’écriture et qui est aussi désigné sous le nom d’école primaire.
    • Sans compter que, dans le pays où la chose s’est passée, il y a deux écoles de garçons : une laïque et une congréganiste. — (Émile Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, page 225)
    • À l’école, on lui avait enseigné, avec le calcul, les éléments du dessin, et il en savait assez pour se débrouiller en géométrie. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 151 de l’éd. de 1921)
    • […], on avait établi, dans toutes les rues en pente avoisinant l’école, de superbes glissades. […]. Mais la plus belle était celle de devant la cour où, selon une coutume immémoriale, on allait « luger » à toutes les sorties. — (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Mêmes les gamines grandelettes peuvent prier en se rendant à l’école et au retour : ça leur fera oublier les prônes du maître d’école, ce suppôt de Satan-là. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. Tous les élèves d’un tel établissement, ou l’ensemble de ses professeurs et de ses employés.
    • Cela mit toute l’école en rumeur.
    • Cette école a été transférée dans de nouveaux bâtiments suite à la construction d'une autoroute.
  4. (Figuré) Ce qui est propre à former, à donner de l’expérience en quelque chose, à instruire.
    • Après avoir reçu une instruction générale très complète, il fut dressé par son père à la rude école de la chasse à la baleine. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Élevé à la rude école du malheur, il y remportait tous les prix. — (Alphonse Allais, Les Pensées )
    • […] : ce « centre de tri » n’était pas seulement un lieu de tortures pour les Algériens, mais une école de perversion pour les jeunes Français. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Loin de favoriser la conception des femmes, le mariage n’est souvent qu’une école mutuelle de stérilité volontaire. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • La caserne est l’école de toutes les aberrations. Elle est également le terrain le plus propice à l’éclosion des révoltes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 28)
  5. (Histoire) Enseignement de la théologie et de la philosophie, suivant la méthode et les principes reçus dans la plupart des anciennes universités.
    • C’était en vain que j’avais essayé contre un athée les subtilités de l’école ; il avait même tiré de la faiblesse de ces raisonnements une objection assez forte. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • Dans tout l’Occident latin, les Écoles étaient en rapport les unes avec les autres, échangeaient leurs professeurs et leurs étudiants ; elle constituaient une sorte d’intelligentsia qui s’étendait sur toute la Romania. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)
  6. Mouvement ou doctrine d’un philosophe ou d’un savant.
    • En même temps, les idées socialistes se propageaient grâce à Louis Blanc et à Proudhon, et il allait falloir tenir compte des revendications de ces différentes écoles. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Le charlatanisme des saints-simoniens fut aussi dégoûtant que celui de Murat; d’ailleurs l’histoire de cette école est inintelligible quand on ne la rapproche pas des modèles napoléoniens. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre VII, La morale des producteurs, 1908, note en bas de page 360)
    • Il nous a semblé superflu, au début de ce chapitre, de rappeler la terminologie employée par l’École zuricho-montpelliéraine, […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 21)
  7. (Arts) (Littérature) Classe d’artistes qui travaillent ou qui ont travaillé selon les principes, à l’imitation d’un même maître, ou suivant les habitudes propres à certaines époques de l’art, à certains lieux.
    • Des bourgeois y vinrent, d’abord, et puis des artistes, des peintres surtout, et de toutes les écoles. Les réalistes y coudoyaient sans aménité les fantaisistes, et les ingristes y avaient avec les coloristes de bruyantes prises de becs ; […]. — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin Michel, 1950, page 173)
    • Survint en l’année 1937 un jeune poète, Orhan Veli, qui, sous l’influence des surréalistes français, introduisit en Turquie le vers libre. Orhan Veli fait vite école, mais son surréalisme et celui de son école, à vrai dire, sont plus larges, plus humains que leur modèle français. — (Nimet Arzık, Anthologie des poètes turcs contemporains, Gallimard (NRF), 1953, page 12)
    • Seulement, elles ont besoin de souffleurs. Livrées à elles-mêmes, elles seraient fort embarrassées de faire la différence entre Sandro et Manet. Elles les croient de la même école. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 35)

Forme de verbe

école \e.kɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de écoler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de écoler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de écoler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de écoler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de écoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

École : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCOLE. n. f.
Établissement où l'on enseigne une ou plusieurs sciences, un ou plusieurs arts, etc. École de médecine. École de théologie. École de droit. École de chimie, d'électricité. École de commerce. École normale. École des langues orientales. École militaire. École de cavalerie, d'artillerie, d'aérostation, d'aviation. École polytechnique. École de natation. Ouvrir une école. Les élèves, les professeurs d'une école. Camarade d'école. Il se dit, particulièrement, des Établissements où l'on montre à lire, à écrire, où l'on donne les premiers éléments de l'instruction et qui sont désignés aussi sous le nom d'Écoles primaires ou communales. Maître, maîtresse d'école. Aller, envoyer aux écoles, à l'école. École du soir. Une école de village. Écoles chrétiennes, Écoles instituées au XVIIe siècle par J.-B. de la Salle pour les enfants pauvres. Frères des écoles chrétiennes. Fig., Faire l'école buissonnière. Voyez BUISSONNIER. Fig., Renvoyer quelqu'un à l'école, Lui faire sentir son manque d'instruction. Il désigne aussi Tous les élèves d'une école, ou les professeurs et les employés d'une école. Cela mit toute l'école en rumeur. Cette école a été transférée de telle ville dans telle autre. Il se dit souvent au figuré, tant en bonne qu'en mauvaise part, de Ce qui est propre à former, à donner de l'expérience en quelque chose, à instruire. Souvent on devient sage à l'école du malheur, de l'expérience. Il s'était formé à l'école des plus grands généraux. Il y a deux pièces de Molière intitulées, l'une " l'École des femmes ", et l'autre " l'École des maris ". Tenir école de mauvaises mœurs, de mauvais goût. Par ironie, Il faut aller à votre école pour apprendre cela, Il n'y a que vous qui puissiez enseigner cela. Fam., Être à bonne école, Être avec des gens capables de bien instruire sur certaines choses. Fig. et fam., Faire une école, Faire une faute, une sottise par ignorance, par méprise, par étourderie. En termes de Manège, Ce cheval a de l'école, Il a été dressé au manège. Il désigne encore, absolument, l'Enseignement de la théologie et de la philosophie, suivant la méthode et les principes reçus dans la plupart des anciennes universités. Saint Thomas d'Aquin est appelé l'Ange de l'École. Ce sont des termes de l'École. Il se dit aussi de la Secte ou doctrine de quelque philosophe ou docteur célèbre. L'école d'Épicure, de Platon, d'Aristote. L'école de saint Thomas. L'école de Scot. L'École d'Alexandrie. On dit dans un sens analogue pour les études de médecine, ou de droit, L'école de Montpellier, de Nancy. L'école d'Hippocrate, l'école de Galien. Il se dit également, en termes de Beaux-Arts, d'une Classe d'artistes qui travaillent ou qui ont travaillé selon les principes, à l'imitation d'un même maître, ou suivant les habitudes propres à certaines époques de l'art, à certains lieux. L'École de Michel-Ange, de Raphaël. L'École de Rubens. L'École de David. L'école française. L'école florentine. L'école romaine. L'école vénitienne. L'école lombarde. L'école du plein-air. Il se dit dans un sens analogue, en termes de Littérature, des Imitateurs d'un écrivain, prosateur ou poète, et des Partisans d'un certain style, d'un certain genre d'écrire. L'école classique, romantique. Faire école, Avoir des disciples ou des imitateurs, en parlant d'un Artiste, d'un écrivain ou de toute autre personne.

École : définition du Littré (1872-1877)

ÉCOLE (é-ko-l') s. f.
  • 1Établissement où l'on enseigne les éléments des lettres, des sciences, des arts. Ouvrir une école. Maître d'école. École de dessin. École primaire. … Les loups de son temps n'allaient point à l'école, Régnier, Sat. III.

    Écoles chrétiennes, écoles instituées au commencement du XVIIe siècle par Lasalle pour les enfants pauvres.

    Écoles charitables, institut pour enseigner aux enfants à lire, à écrire et à connaître, aimer et servir Dieu ; il fut fondé en 1686 par un minime d'Amiens, le P. Barri.

    Tenir école, enseigner. Le noble poursuivit : Moi je sais le blason ; j'en veux tenir école, La Fontaine, Fabl. X, 16.

    Il en tiendrait école, c'est-à-dire il sait très bien cela.

    Renvoyer quelqu'un à l'école, lui faire sentir son ignorance.

    Faire l'école buissonnière, manquer la classe en parlant d'un écolier, et, figurément, manquer à des exercices, à des fonctions (voy. BUISSONNIER).

    Prendre le chemin de l'école, prendre le chemin le plus long.

    Dire les nouvelles de l'école, découvrir le secret d'une compagnie, d'une coterie, dire ce qu'il faudrait taire.

  • 2Établissement d'un ordre plus élevé ou d'un ordre plus spécial. Entrer à l'École polytechnique, à l'École normale. Réformer le corps des sciences ou l'ordre établi dans les écoles pour les enseigner, Descartes, Méth. II, 2. Il me semblait n'avoir fait autre profit, en tâchant de m'instruire, sinon que j'avais découvert de plus en plus mon ignorance ; et j'étais en l'une des plus célèbres écoles de l'Europe, où je pensais qu'il devait y avoir de savants hommes, s'il y en avait en aucun endroit de la terre, Descartes, ib. I, 6. Il y en eut [des prisonniers suédois transportés en Sibérie] qui enseignèrent les langues, les mathématiques ; ils y établirent même des écoles publiques qui, avec le temps, devinrent si utiles et si connues, qu'on y envoyait des enfants de Moscou, Voltaire, Charles XII, 4.

    École centrale, nom des écoles publiques créées dans chaque département par la Convention en 1795.

    École centrale des travaux publics, nom primitif de l'École polytechnique, en 1795.

    Aujourd'hui, École centrale des arts et manufactures, établissement où l'on forme des ingénieurs civils.

    École polytechnique, école où l'on donne une instruction générale dans les sciences mathématiques, physiques et chimiques à des jeunes gens pour les préparer à différents services publics, civils et militaires.

    École normale, établissement où l'on forme les jeunes gens pour le professorat dans les lycées.

    École de St-Cyr, établissement où l'on forme des officiers pour l'infanterie et la cavalerie.

    Écoles d'application, nom donné en général aux écoles spéciales dans lesquelles ne sont admis que les sujets qui ont terminé leurs études générales. École d'application du corps d'état-major, école destinée à former des officiers pour le service de l'état-major. École d'application du génie maritime, école destinée à former des ingénieurs pour la construction des vaisseaux et les travaux de la marine. École d'application d'artillerie et du génie, école de Metz qui ne reçoit que des jeunes gens sortant de l'École polytechnique et qui forme des officiers pour l'artillerie et le génie.

    École des arts et métiers, établissement où l'on enseigne les arts mécaniques.

    École des beaux-arts, école où l'on enseigne la peinture, la sculpture et l'architecture.

    En parlant du vaisseau sur lequel est établie l'école de marine, on dit le vaisseau-école. Il est professeur sur le vaisseau-école.

  • 3Le local où l'école est établie.
  • 4 Par extension, tous les élèves d'une école. Toute l'école est à la promenade.

    Les écoles, les élèves des écoles de droit, de médecine, polytechnique, normale, etc.

  • 5 Terme militaire. École de peloton, école de bataillon, les exercices de peloton, de bataillon.
  • 6 Fig. Se dit de ce qui forme ou éclaire par l'expérience. Trois sceptres conquis Font voir à quelle école il en a tant appris, Corneille, Nicom. III, 2. Et ses illustres soins ouvraient à ses sujets L'école de la guerre au milieu de la paix, Corneille, Attila, II, 5. Tous les ingrats iront en foule à votre école, Puisqu'on y devient quitte en payant de parole, Corneille, Théodore, I, 2. C'est une école que votre conversation, et j'y viens tous les jours attraper quelque chose, Molière, Comt. d'Escarb. 11. Oh ! le bel argument digne de leur école ! Boileau, Ép. XI. La cour fut pour lui une école de sagesse et de vertu, Bouhours, Aubusson, liv. I, dans RICHELET. Les plaisirs publics sont devenus des écoles de lubricité, Massillon, Carême, Élus. Il n'est pas étonnant que Carthage, partie de la première école du monde pour le commerce, je veux dire de Tyr, y ait un succès si prompt et si constant, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 211, dans POUGENS. Dans l'école du crime et dans l'art des tyrans, Voltaire, M. de Cés. III, 7. Je me console de mon ignorance par la pensée que cette terre sur laquelle nous rampons n'est que l'école destinée à nous fournir les premiers rudiments de la science, Bonnet, Lett. div. Œuvres, t. XII, p. 425, dans POUGENS. À l'école des mœurs et de la pauvreté, J'ai senti le bienfait de mon adversité, Ducis, Abufar, I, 5. De nos jours, après la commotion terrible de la France, une intelligence politique nous a été donnée par cette rude école des événements, Villemain, Litt. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 4e leç.

    L'école du monde, l'expérience et les manières que donne le monde, la société. Sainville a grand besoin de l'école du monde, Lachaussée, Couv. I, 2.

    Familièrement. Être à l'école de, vivre au milieu de gens sur lesquels on se règle. On juge bien qu'étant à telle école [chez des religieuses], Point ne manquait du don de la parole L'oiseau disert…, Gresset, Vert-Vert, II.

    Être à bonne école, être sous la direction d'une personne habile. Il faut qu'on vous ait mise à quelque bonne école, Molière, Éc. des f. V, 4.

    On dit par opposition, être à mauvaise école. … Ma foi, tant pis pour vous ; Je ne m'y connais pas, ou bien, sur ma parole, Vous êtes là, m'amie, en très mauvaise école, Regnard, Ménechm. II, 3.

    Il s'est dit pour maître ou maîtresse. Que j'apprenne, si vieux, d'une si jeune école, Rotrou, Antigone, IV, 6.

  • 7Manière, ton d'écolier ; manières gauches, pédantes. Il sent l'école. Ce visage et ce port n'ont point l'air de l'école, Corneille, Ment. I, 1. Momus a pris pour adjoints Des rimeurs d'école, Béranger, Gaudr.
  • 8Enseignement de la théologie et de la philosophie suivant la méthode et les principes des écoles du moyen âge. Saint Thomas d'Aquin est appelé l'ange de l'école. J'userai, s'il vous plaît, librement des mots de l'école, Descartes, Méth. IV, 4. Philippe Auguste aima les lettres, accueillit et protégea les savants ; les écoles de Paris devinrent célèbres ; on y accourut des provinces et des pays étrangers, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuvres, t. III, p. 16.

    Il se dit aussi dans un sens plus général de l'enseignement oral ou même écrit. Le langage de l'école. Écoute donc, mon fils, écoute mes paroles ; Elles passent de loin cet orgueilleux savoir, Que la philosophie étale en ses écoles, Corneille, Imit. III, 3.

    Combats d'école, lutte entre docteurs sur des points de doctrine. Il a laissé tonner dans leurs chaires frivoles Les chefs impérieux de ces combats d'écoles, Lemierre, Barnevelt, I, 2.

  • 9Secte ou doctrine de quelque philosophe ou docteur célèbre. L'école de Platon, d'Aristote. L'école d'Hippocrate. Il sortit de l'école de Pythagore d'illustres disciples qui firent un honneur infini à leur maître, Rollin, Hist. anc Œuvres, t. III, p. 473, dans POUGENS.
  • 10Caractère commun à des œuvres d'art, de littérature ou de science. L'école classique. L'école romantique. L'école de Port-Royal. L'école de Voltaire.

    École flamande, école d'Italie, école française, etc. suite de peintres célèbres qui ont travaillé dans le goût de ces pays, et dont la plupart étaient Flamands, Italiens, Français, etc.

    Faire école, se dit d'un homme de lettres, d'un artiste dont le genre ou la manière ont des imitateurs.

    En termes de musique. Il y a de l'école dans ce chœur. C'est un morceau d'école.

  • 11École historique, manière d'écrire l'histoire où l'on cherche surtout à déduire les causes et l'enchaînement des événements, la suite des institutions et l'état des mœurs, par opposition à école descriptive, laquelle s'occupe surtout de raconter. En Angleterre, l'école historique éprouvait le besoin de donner à toutes choses, non pas la régularité formaliste du dix-septième siècle, mais une sorte de justesse philosophique, Villemain, Litt. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 4e leç.

    École historique, opinion qui veut faire prévaloir dans la politique les données de l'histoire. École historique, se dit souvent par opposition à école rationaliste ou école philosophique.

  • 12 Terme de manége. Ce cheval a de l'école, il a été dressé au manége.

    Basse école, les exercices par lesquels les élèves apprennent à monter à cheval.

    Haute école, les exercices de la voltige.

    Cheval hors d'école, cheval qui a oublié son exercice.

    Pas d'école, allure employée pour modérer l'ardeur d'un jeune cheval.

  • 13 Terme de trictrac. Faire une école, oublier de marquer les points que l'on gagne, ou en marquer mal à propos. Il jouait tout de travers, écoles sur écoles, Dieu sait, Hamilton, Gramm. III. Une école maudite Me coûte en un moment douze trous tout de suite, Regnard, le Joueur, I, 4.

    Mettre à l'école, marquer l'école, marquer pour soi les points que l'adversaire a oublié de marquer ou a marqués de trop. On ne compte pas, on ne marque pas l'école de l'école, c'est-à-dire que, si l'adversaire a oublié de marquer une école, on ne peut pas compter cette école.

    Fig. Il a fait une école, il a fait une faute de conduite. En l'accusant aussi, moi, j'ai fait une école, Picard, Médiocre et rampant, III, 9.

    Par exclamation. Quelle école ! c'est-à-dire, quelle sottise !

    PROVERBE

    On est savant quand on revient de l'école, c'est-à-dire celui qui vient de recevoir une information, un renseignement, ne commet plus la faute qu'il commettait auparavant.

HISTORIQUE

XIe s. Puis ad escole li bons pedre [père] le mist, Saint Alexis, VII.

XIIIe s. Bele, nous nous entraimions, Quant à l'escole aprenions, Romanc. p. 62. [Sainte Elisabeth] Escole fu de bonnes mors [mœurs] ; Examples fu de penitance, Et droiz mireors [miroir] d'ignorance, Rutebeuf, II, 157. Escoles porriez tenir, Et riches homes devenir, Ren. 21137. Moult sui, fist-ele, à bonne escole, Quant de mon ami oi [j'entends] parole, la Rose, 2691. Car Platon disoit en s'escole Que donnée nous fu parole Por enseignier et por aprendre, ib. 7131. Si n'avoit aillors grans escoles De roictiaus [roitelets] et torteroles, De chardonneraus, d'arondeles, ib. 651. Li rois respont : Por vostre amor Ferai aprendre Blancheflor. Es-les-vous andeus [les voilà tous deux] à escole, Fl. et Bl. 215.

XIVe s. Bien pert [paraît] à son parler qu'il fut à bonne escoule, Girart de Ross. V. 1391.

XVe s. Philippe [d'Artevelle] retint bien de son escole et de sa doctrine [de Pietre du Bois] ; car il n'ot mie esté longuement dans l'office de gouverner Gand, quand il en fit tuer et decoller devant lui douze, Froissart, II, II, 121.

XVIe s. Je ne sache point meilleure eschole que le voyager, Montaigne, IV, 104.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCOLE. Ajoutez :
14École d'artillerie, école qui comprend les établissements, le matériel et le personnel nécessaires à l'instruction des officiers et des troupes de l'artillerie.
15 Terme de pêche. Rassemblement des morues pour frayer. La saison de la pêche [de la morue] est ordinairement en janvier et mai ; une immense école se réunit au mois de janvier à George-Bank sur un fond vaseux pour frayer… une autre école se forme dans la même intention au mois d'avril au cap Breton, et une troisième dans la baie de Fundy, Journ. offic. 11 juill. 1876. p. 5028, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « école »

Étymologie de école - Littré

Wallon, sicoll, sukall ; provenç. escola ; espagn. escuela ; ital. scuola ; du latin schola, du grec σχολὴ, temps de loisir, de repos, et, par suite, temps donné aux travaux d'esprit. C'est par ellipse qu'on a dit école au trictrac pour exprimer la faute : l'expression pleine était envoyer à l'école, parce que, les coups étant très variés à ce jeu, il faut avoir une très grande habitude pour ne rien oublier. On a dit ensuite école pour l'oubli qui faisait renvoyer à l'école, puis faire une école, compter une école, l'école de l'école, etc. de là le mot a passé dans le langage général.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de école - Wiktionnaire

De l’ancien français escole, d’un latin tardif *escola, du latin schola (« loisir studieux, leçon, lieu d’étude »), lui-même issu du grec ancien σχολή, skholế (« arrêt du travail »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « école »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
école ekɔl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « école »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « école »

  • Un décret publié au JO du 30 juin simplifie l’inscription des enfants à l’école. Il établit que « lorsque les personnes responsables de l'enfant ne sont pas en mesure de produire l'un de ces documents (d’inscription), il peut être attesté sur l'honneur des nom, prénoms, date et lieu de naissance de l'enfant et de l'identité des personnes qui en sont responsables. Il peut être justifié du domicile par tous moyens, y compris une attestation sur l'honneur. Le maire peut faire procéder à la vérification de la domiciliation sur le territoire de la commune. Cette vérification ne peut faire obstacle à l'inscription de l'enfant sur la liste scolaire. » Ce décret vise à forcer les maires à inscrire des enfants qu’ils ne souhaitent pas voir arriver à l’école. Mais même si la loi Blanquer marque une avancée en donnant la possibilité au Dasen d'inscrire d'office des enfants, il reste environ 100 000 enfants d’âge scolaire non scolarisés en France. L’affaire de Chilly Mazarin a montré que al loi ne suffit pas. Il faut la volonté ministérielle de la faire appliquer… , Inscription à l’école simplifiée
  • L’Autonome de solidarité laïque publie son rapport annuel jeudi, duquel ressort une montée des tensions à l’école. Le Monde.fr, Les enseignants de l’école primaire sont plus exposés aux conflits qu’auparavant
  • En raison des conditions sanitaires du moment, l’école Jules-Ferry, comme toutes celles de l’Hexagone, n’a pu organiser la kermesse de fin d’année scolaire. La Voix du Nord, Aire-sur-la-Lys: à l’école Jules-Ferry, une remise des prix, mais point de kermesse
  • Vendredi 3 juillet, la direction a été avertie d’un cas positif, pour le dernier jour d’école. Une serveuse de restauration a contracté la maladie. Le test a révélé qu’elle souffrait bien de la Covid-19. , Coronavirus | Un cas de Covid-19 détecté à l’école Fanart
  • À Behren, toute la cité éducative est sur le pont cette semaine : le lycée Hurlevent donc, mais aussi le collège Robert-Schuman et les trois écoles élémentaires. Des élèves du CP à la 1re  sont accueillis pour ces ateliers au collège ou au lycée. « Il y a des activités sportives adaptées aux règles sanitaires, un projet solidaire de fabrication de jeux pour un Ehpad, la webradio, la réalisation d’une fresque dans la salle de permanence du collège et, pour les 50 élèves du CP au CE2, un rallye pour revoir les compétences fondamentales, avec aussi des activités plus ludiques. Vendredi, ils iront au zoo d’Amnéville », détaille Stéphanie Dehove, principale du collège. , Education | 140 enfants et ados démarrent les vacances… à l’école
  • L’ancienne école de médecine navale rouvre ses portes au public ; après le musée de la Marine, sa maison mère. SudOuest.fr, Rochefort : l’école de médecine navale rouvre aux visiteurs ce mardi 7 juillet
  • Après l’école Saint-Exupéry et l’école La Fontaine, c’était au tour de l’école Flaubert de célébrer la fin de l’année de CM2 de la petite trentaine d’élèves et surtout leur entrée en 6e. Pour ce faire, comme pour les deux autres établissements, l’école Flaubert a accueilli jeudi soir les parents des enfants. Les élus ont évoqué l’importance de cette fameuse classe de 6e, année de tournant s’il en est. Journal L'Est Éclair abonné, L’école Flaubert célèbre la fin d’année de CM2 à Nogent
  • En janvier 2020, le tribunal administratif de Rennes avait interdit la scolarisation des élèves de moins de 16 ans, dans cette école hors contrat à Quimper. Saisi, le Conseil d'Etat vient de valider cette décision.  France 3 Bretagne, Quimper : l'école démocratique du Carré Libre n'accueillera plus d'élèves à la rentrée
  • Discrètement mais sûrement, l’école de Fendeille s’est vue offrir des visières de protection par le cabinet Tandem, installé dans la commune et géré par Guillaume Rivoire ; 30 visières enfants imprimées avec décors, licornes, cœurs ailés, Mickey, Captain América, Avengers et Disney ainsi que 6 visières adultes. Les élèves ont particulièrement apprécié ce cadeau qui leur permet d’être plus proches et de travailler plus sereinement sur les ordinateurs. L’on a appris également que les équipements numériques achetés et subventionnés par l’Académie avaient été volés peu de temps après leur installation. Ils ont été renouvelés mais les installations et programmations de tous les outils avec les mises à jour ont été réalisées bénévolement par Claudius Morin, bien connu des Fendeillois, membre de l’association "Fendeille Evasion Randonnée". La directrice de l’école, le personnel enseignant, la mairie et le conseil municipal remercient vivement ces personnes pour leur investissement. ladepeche.fr, Fendeille. Des visières pour l’école - ladepeche.fr
  • Crise sanitaire oblige, l’école de rugby de Quint-Fonsgrives, a été pour la première fois, contrainte d’arrêter la saison et de tirer un bilan à la mi-février, du jamais vu ! Le travail réalisé depuis septembre, allait se mettre en application, au travers des quatre tournois auxquels l’école était inscrite, sans oublier le traditionnel tournoi de la Saune. Ces tournois servent aussi chaque année à resserrer les liens entre joueurs, parents, éducateurs et dirigeants, l’actualité en a malheureusement décidé autrement. Stéphane, Bruno et Ludovic, avec Erik (parent référent) ont dirigé les U12. Ce groupe arrive en fin de cycle et va intégrer les équipes de U14 de Balma, club avec lequel une entente a été conclue pour les saisons à venir. Ces joueurs se suivent depuis l’âge de six ans, ils n’auront donc aucune difficulté à s’intégrer individuellement et collectivement avec leurs nouveaux partenaires, il faut remercier leurs éducateurs pour les avoir menés jusqu’à ce niveau. Vincent, Bernard, Arnaud et Ludovic, avec Marie (parent référent) ont encadré avec grand talent les U10 (une trentaine de joueurs) ce qui demande beaucoup d’investissement pour assurer deux entraînements par semaine plus les plateaux du samedi. L’assiduité et la qualité sont là et plus de la moitié de l’effectif rejoindra la saison prochaine la catégorie U12. Emilie, Guillaume, Manu, Frank, Jean-Paul avec Damien (parent référent) ont mis leur patience à la disposition d’une vingtaine de U8. Cette catégorie est demandeuse d’apprentissage mais également très difficile à garder concentrée. Le bon travail des éducateurs a réglé tout cela et a donné de très bons résultats. David, Bernard et Gérard se sont eux occupés d’une vingtaine d’enfants entre cinq et six ans (U6) qui découvraient le rugby. Là aussi, patience et dynamisme sont les maîtres mots, pour pouvoir commencer dans l’apprentissage des valeurs principales de ce sport, merci encore à tous ces bénévoles qui encadrent ces équipes sous la direction de Gérard et Michel. ladepeche.fr, Quint-Fonsegrives. Clin d’œil sur l’école de rugby - ladepeche.fr
  • Nicolas Garçon, moniteur de natation, vient de  lancer son école sur une ligne d’eau installée plage du Moutchic. Le site est idéal pour apprendre à nager.  SudOuest.fr, Vidéo. Lacanau : une école dans le lac pour apprendre à nager
  • Ils sont venus, ils sont tous là, la municipalité, l’ancien maire, les enseignants, actuels ou anciens, le personnel de l’école et de la mairie, parents et enfants et … Mireille Graulier, employée communale depuis 1991 qui sera détachée à l’école après son diplôme petite enfance et qui, en tant qu’agent de maîtrise (depuis 2016) a fait valoir ses droits à la retraite que Roland, son homme, et Marie, la fille, apprécieront tout particulièrement. ladepeche.fr, Garganvillar. Mireille, Atsem à l’école, achève sa dernière année scolaire - ladepeche.fr
  • Ses locaux, de simples préfabriqués, auraient provoqué l'ire des parents de n'importe quelle école publique. Mais au Cours Alexandre-Dumas, ce n'était pas la forme qui comptait, mais le fond. Son créneau ? Permettre à des gamins des quartiers populaires avoisinants de disposer d'un enseignement personnalisé, ciblé sur les savoirs fondamentaux, laissant une belle place à l'autonomie des élèves… et à la discipline, prodiguée par des enseignants « éducateurs ». leparisien.fr, En Seine-Saint-Denis, l’école «modèle» des banlieues ferme ses portes - Le Parisien
  • Malgré la reprise de l’école, qui s’est réalisée au mieux pour les enfants de Reyniès (grâce à l’investissement de tous et de toutes : corps enseignant, parents d’élève et municipalité), la fin d’année scolaire se déroulera sans fête de fin d’année, ni kermesse. Au vu de cette situation, le conseil municipal a décidé d’offrir un pique-nique géant pour tous les élèves, enseignants et personnel municipal. Et leur a aussi proposé un spectacle de cirque en plein air, à l’ombre, sur l’esplanade du Tarn. Venu en voisin d’Orgueil, le cirque Zavatta a déroulé un spectacle d’environ 30 minutes pour le régal des petits… et des grands. Les applaudissements et la bonne humeur retrouvée prouvent bien que le lien social est aussi primordial pour les enfants, surtout dans des périodes compliquées comme celle que nous vivons actuellement. Une belle initiative appréciée de tous. ladepeche.fr, Reyniès. École, cirque et déconfinement - ladepeche.fr
  • Cette nouvelle école va comprendre 12 classes, un restaurant et des locaux périscolaires, ainsi que des espaces extérieurs aménagés et paysagers. Grâce à son ossature en bois et ses matériaux modernes tels que le béton bas-carbone et l’ouate de cellulose, cet équipement sera « exemplaire d’un point de vue énergétique, écologique et environnemental ». , Après un an de travaux, une école agrandie et rénovée ouvre à la rentrée dans ce quartier de Toulouse | Actu Toulouse
  • L’accompagnement tient une place importante dans les valeurs de l’école. 18 personnes sont dédiées au suivi des étudiants tout au long de leur formation, que ce soit dans leur mise en relation avec une entreprise qui leur correspond, le suivi lorsqu’ils l’ont intégrée ou encore leur arrivée dans la vie professionnelle. Cela explique le taux d’insertion élevé d’insertion dans le marché du travail, qui est de 92% trois mois après la fin de la formation. BDM, ENI École informatique : trouvez des alternants pour renforcer vos équipes techniques - BDM
  • Vendredi 3 juillet, Ophélia Niclout et Maud Fouché ont passé leur dernière journée de classe à l’école élémentaire Saint-Exupéry de Diebling. La municipalité, par l’intermédiaire de Marlène Muller, adjointe au maire chargée de la vie scolaire, et Cathy Klein, conseillère municipale, a marqué ces départs par la remise d’un bouquet de fleurs. , Education | Ophélia Niclout et Maud Fouché quittent l’école Saint-Exupéry
  • Après une année scolaire très mouvementée et alors que les grandes vacances débutent pour des millions d’élèves, un décret, que nos organisations demandaient de longue date, vient d’être adopté, qui vient préciser les pièces justificatives nécessaires à une inscription dans le premier degré. Ce texte constitue une avancée qui devrait rendre possible l’inscription à l’école maternelle et primaire d’enfants empêchés d’école par certaines municipalités exigeant des pièces justificatives impossibles à fournir UNICEF France, Inscription à l’école simplifiée : une avancée encourageante pour les élèves empêchés d’école | UNICEF France
  • Eh oui, l’heure du départ a sonné pour Josselyne Bachevalier, Liliane Mondet (toutes deux professeurs des écoles) et Corinne Garnier (la psychologue scolaire de secteur). midilibre.fr, Trois départs à la retraite à l’école Lucie-Aubrac - midilibre.fr
  • Brigitte Isselé, directrice de l’école primaire de Saint-Stanislas, raconte ses souvenirs. midilibre.fr, Nîmes : en poste durant vingt-neuf ans, la directrice de l’école part à la retraite - midilibre.fr
  • L’école du village vient de décrocher le label Eco-Ecole pour son action en faveur de l’environnement. Journal L'Union abonné, L’école d’Amifontaine obtient le label Eco-Ecole
  • En Corrèze, 5 collèges et 27 écoles participent au dispositif "école ouverte" cet été. Immersion dans celle d'Argentat, où pour cette première semaine des vacances, douze enfants du CP au CM2 suivent des cours de remise à niveau le matin et participent à des activités sportives l'après-midi. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Vacances apprenantes : en immersion dans l'école d'Argentat
  • L’année a été rude pour les directeurs d’école. Il y a d’abord eu quelques jours après la rentrée, le suicide de Christine Renon, qui s’est donné la mort dans son école maternelle à Pantin. La lettre qu’elle a laissée a bouleversé l’ensemble de la profession, faisant remonter à la surface un épuisement lié à toutes leurs petites tâches, notamment administratives, mais ces injonctions de la hiérarchie aussi, les relations avec les parents parfois. Mises bout à bout, elles rendent l’exercice du métier difficile. Partout en France, même dans les écoles rurales qu’on imagine à l’abri de la pression, les directeurs d’école se sont reconnus dans le quotidien de Christine Renon. Libération.fr, Blanquer fait des promesses aux directeurs d'école lessivés - Libération
  • L‘École Multimédia a pour avantage d’être une école à taille humaine. Avec 650 étudiants dont 500 en alternance, elle peut faire un suivi très personnalisé de ses apprenants. L’équipe pédagogique est très proche des élèves, et peut ainsi les guider au mieux dans leur projet professionnel, leur recherche d’entreprises et leur apprentissage. Le dialogue y tient une place importante et les échanges sont nombreux. C’est le cas également avec les entreprises partenaires : les équipes de L‘École Multimédia savent se rendre disponibles, joignables et réactives pour les accompagner au mieux. BDM, Préparez l'avenir en recrutant vos alternants avec L‘École Multimédia - BDM
  • L’incendie avait fait éclater deux grandes fenêtres de l’école, précisent nos confrères. Heureusement, seule une dizaine de mètres carrés de façade avaient été touchés. En revanche, les fumées avaient envahi les trois quarts de l’établissement. , Colmar : L’ado à l’origine d’un incendie dans une école condamné à de la prison ferme
  • Fin d’année à nulle autre pareille à l’école publique Germaine Tillon de Beignon. Le bilan de cette année reste positif malgré tout. Durant le confinement le contact n’a pas été perdu avec les élèves grâce aux mails, au téléphone et aux classe virtuelles. Il n’y a pas eu de gros décrochage c’était très important pour les enseignants. Cependant le retour en classe était très attendu. La mise en place du protocole s’est organisée du mieux possible grâce à une action conjointe de l’équipe enseignante et de la mairie. Les enfants ont dû s’approprier les gestes barrières et cela s’est bien passé aussi. Pour cela, la cour a notamment été délimitée en plusieurs zones pour accueillir chaque classe. Pour célébrer cette fin d’année pas comme les autres le dernier jour d’école c’était la fête à l’école Germaine Tillion. Tous les élèves qui le souhaitaient ainsi que leurs enseignants se sont déguisés. Ce fut l’occasion de prendre un goûter convivial tout en respectant le protocole sanitaire. Les enfants ont pu danser, s’amuser et se dire au revoir dans la bonne humeur. C’était aussi le prétexte pour réaliser des photos de classes assez inhabituelles, en pyjama notamment pour les CM2 qui quittent l’école pour le collège. Bonne continuation à eux ! Les enseignants de l’école souhaitent aussi à toutes et tous un été serein et donnent rendez-vous le 1er Septembre pour la rentrée. Les Infos du Pays Gallo, Beignon. Fin d'année inédite à l'école publique - Les Infos du Pays Gallo
  • L’Association des Parents d’Elèves souhaite remercier Madame le Maire, les conseillers municipaux ainsi que les employés communaux, pour leur implication et leur réactivité à la mise en place d’une nouvelle organisation, afin de permettre l’accueil des élèves dans les meilleures conditions et dans le respect des règles sanitaires. La mise en place d’une garderie à la journée a permis aux élèves d’être présents toute la semaine sur l’école et les parents ont même pu bénéficier de deux journées gratuites. Il faut rappeler que les horaires de garderie habituels (7 heures - 9 heures et 16 h 30 - 18 h 30) sont très appréciés par les familles. Le service de la cantine a aussi pu être maintenu, avec toujours cette chance d’avoir une employée communale qui prépare le repas sur place pour le plus grand régal des papilles de nos enfants ! centrepresseaveyron.fr, Ecole : fin d’année perturbée mais assurée - centrepresseaveyron.fr
  • Comme partout l’école de Villecomtal a connu une bien "drôle" d’année scolaire. Fermée à partir du 16 mars pour confinement général, elle rouvrait ses portes dès le 17 mars aux enfants des familles de soignants. L’accueil était assuré par roulement avec toute l’équipe pédagogique. Le 25 mai, elle accueillait les enfants des familles volontaires en respectant le protocole sanitaire qui limitait les places à 3 mètres carrés par enfant. Les salles de classe, un peu petites, ont ainsi permis l’accueil de 8 élèves maximum par pièce. Les enfants ont alors été accueillis 2 jours par semaine avec, également, reprise de la cantine et de la garderie. Là encore, cette ouverture fut spéciale : la cour avait été ornée de petits dessins (cœurs, fleurs, smileys…) symbolisant les emplacements où les enfants pouvaient se positionner tout en respectant les distances de sécurité. centrepresseaveyron.fr, Dernier jour d’école d’une année inédite - centrepresseaveyron.fr
  • Depuis plusieurs années, la commune a la volonté de verser un financement facultatif pour les élèves de maternelle de l’école privée Notre-Dame. midilibre.fr, Une convention entre la ville et l’école privée Notre-Dame - midilibre.fr
  • L’Ecole et la crèche: Les enfants de Clermont-Dessous ont pu retrouver le chemin de l’école et ce depuis le 12 mai 2020 petitbleu.fr, Premier conseil municipal et des nouvelles de l’école - petitbleu.fr
  • L'éducation nationale estime que 50% des enfants issus des quartiers populaires n'ont pas repris l'école après la fin de la période de confinement. Avec cette semaine de colonie il s'agit non pas de rattraper le temps perdu, mais plutôt de renouer avec l'école. De nombreux élèves n'ont pas suivi ou peu suivi les cours sur internet proposé par l'éducation nationale.  France Bleu, Ardèche : un peu d'école à la colo
  • Pour remédier aux perturbations découlant du confinement, le principal du collège Ramadier Jean-Pierre Pérez et son adjoint William Thénières ont conçu un projet "école ouverte 2020", avec pour objectifs de remobiliser et remotiver certains élèves. centrepresseaveyron.fr, Le collège Ramadier adopte le projet "école 2020" - centrepresseaveyron.fr
  • Des « colonies de vacances apprenantes », des « écoles ouvertes buissonnières », des stages de réussite: la Charente a reçu 400000€ pour permettre aux élèves décrocheurs ou défavorisés d’allier vacances et renforcement des apprentissages. CharenteLibre.fr, Charente: de l’école ludique pour les décrocheurs - Charente Libre.fr
  • Avec le début des vacances scolaires, l'occasion est belle de penser aux inscriptions pour l'école de sports qui reviendra en septembre prochain. Ouvert aux enfants nés entre 2010 et 2015. , Ecole de sport : les inscriptions sont ouvertes
  • Tout au long de l’année et même pendant le confinement, l’école a maintenu son service et rouvert très tôt en tenant compte des mesures sanitaires. Les deux classes de maternelle et de primaire ont ainsi terminé l’année scolaire en beauté. Les activités n’ont pas manqué, piscine pour tous, intervenant théâtre de la compagnie de la Joie errante, sortie nature pour tous et sortie cinéma. Et, bientôt l’école sera numérique, puisque la rénovation du parc informatique va se réaliser fin 2020. midilibre.fr, Derniers cours en école buissonnière - midilibre.fr
  • L’école n’a pas attendu d’être confinée pour s’interroger sur la place qu’elle devait donner aux technologies numériques. La période actuelle a toutefois fortement relancé les enchères et la petite musique selon laquelle les outils et ressources numériques étaient non seulement indispensables à l’école, mais pourraient la guérir de tous ses maux. Il faut résister à cette croyance d’un « solutionnisme numérique » et profiter des prochains états généraux du numérique pour l’éducation, qui seront organisés en novembre par le ministère de l’éducation nationale, pour (re)penser la place du numérique dans l’école. Le Monde.fr, « Le solutionnisme numérique ne sauvera pas l’école »
  • Ainsi, plusieurs classes ont donc été concernées. Pour rappel et pour la reprise de l’école depuis le lundi 11 mai, l’Éducation nationale en lien avec l’Agence régionale de santé avait mis en place un protocole sanitaire strict à respecter pour faire face à ce type de situation.  , Lyon : six cas testés positifs au Covid-19 dans une école, 450 personnes en quatorzaine | Actu Lyon
  • De la mort de leur collègue à Pantin, aux récentes annonces pour améliorer leur quotidien, en passant par la crise sanitaire, les directeurs d’école se disent « épuisés » par l’année scolaire qui s’achève. Le Monde.fr, Suicide de Christine Renon, crise du Covid-19… des directeurs d’école racontent leur « année noire »
  • Je propose que tout de suite 10 à 20 % des effectifs des écoles puissent être recrutés hors secteur scolaire, pour que chaque parent soit libre du choix de son école. De Nicolas Sarkozy / Le Figaro - 31 Janvier 2007
  • De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure. De Anatole France / Le Petit Pierre
  • Une école ségréguée est une école contrôlée par des gens qui se moquent bien de l'éducation. De Malcolm X / Le vote ou la balle, 3 avril 1964
  • Le salaire de l’école, ça vient plus tard, le salaire de l’école, ce sera un salaire justement ! De Pierrette Fleutiaux / Les amants imparfaits
  • J'ouvrirai une école de vie intérieure, et j'écrirai sur la porte : école d'art. De Max Jacob / Conseils à un jeune poète
  • La seule école libre est l’école buissonnière. De José Artur / Parlons de moi, y'a que ça qui m'intéresse
  • De toutes les écoles que j'ai fréquentée, c'est l'école buissonnière qui m'a paru la meilleure. De Anatole France / Le petit Pierre
  • Si le christianisme avait été une nouvelle école de pensée, cette école serait fermée depuis longtemps. De André Frossard / Le Parti de Dieu
  • Je ne retournerai pas à l’école parce qu’à l’école on m’apprend des choses que je ne sais pas ! De Paroles d’enfant
  • Ne vous attendez pas à ce qu'un garçon soit dépravé tant qu'il n'a pas été envoyé dans une bonne école. Hector Hugh Munro, dit Saki, Baker's Dozen
  • Pour les petits enfants, l'éducation c'est le maître d'école ; pour les jeunes gens, c'est le poète. Aristophane, Les Grenouilles, 1054 (traduction H. Van Daële)
  • L'école n'est pas seule à instruire les jeunes. Le milieu et l'époque ont sur eux autant et plus d'influence que les éducateurs. Paul Valéry, Variété, le Bilan de l'intelligence , Gallimard
  • Une école où les écoliers feraient la loi serait une triste école. Ernest Renan, L'Avenir de la science, Lévy
  • L'art est un cheminement studieux vers une école buissonnière. Robert Mallet, Apostilles, Gallimard
  • On nous veut avec les stigmates des grandes écoles, je le veux avec les stigmates de la vie. Savoir s'il est agrégé en soleil. S'il a ses grades en désespoir. Jean Giono, Virgile, Corrêa
  • Des écrivains disent : J'aime l'odeur de sa pommade. D'autres écrivains disent : Les parfums de sa chevelure m'enivrent. Voilà les Écoles. Charles Antoine Fournier, dit Jean Dolent, Amoureux d'art, Lemerre

Images d'illustration du mot « école »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « école »

Langue Traduction
Corse a scola
Basque eskola
Japonais 学校
Russe школа
Portugais escola
Arabe مدرسة
Chinois 学校
Allemand schule
Italien scuola
Espagnol escuela
Anglais school
Source : Google Translate API

Synonymes de « école »

Source : synonymes de école sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires