La langue française

Planète

Définitions du mot « planète »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLANÈTE, subst. fém.

A. − Vieilli [P. oppos. à étoile fixe] Astre errant. Les Anciens avaient distingué les planètes des étoiles en raison de leur mobilité sur la toile de fond invariable des constellations (Encyclop. univ.t.131972, p.113).
B. − ASTRONOMIE
1. Corps céleste non lumineux gravitant autour du Soleil. Gravitation, inclinaison, marche, position, révolution, rotation des planètes; les satellites d'une planète. Vois ces planètes qui roulent en ordre, sans jamais se heurter: c'est moi qui en ai réglé le cours, selon la justice. Entends l'harmonie des sphères (Sartre, Mouches,1943, iii, 2, p.98):
1. Ici encore, nous avons trois phénomènes qui pour le ptoléméien sont absolument indépendants et qui pour le copernicien sont rapportés à la même origine; ce sont les déplacements apparents des planètes sur la sphère céleste... H. Poincaré, Valeur sc.,1905, p.273.
Planète inférieure, supérieure. Planète plus proche, plus éloignée du Soleil que la Terre. Mercure et Vénus, dont les orbites sont intérieures à celle de la Terre, sont dites planètes inférieures, les autres [Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton] sont dites planètes supérieures (Encyclop. univ.t.131972, p.113).
Planète tellurique. Chacune des quatre planètes (Mercure, Vénus, la Terre et Mars) les plus proches du Soleil. Les quatre premières [planètes], de masse faible et de densité moyenne assez forte, constituent la famille des planètes telluriques (Astron.1980).La vie dans les planètes telluriques? Y a-t-il des organismes vivants sur Mars? (Le Courrier du C.N.R.S.,juin 1983, no51, p.25).
Planète télescopique, petite planète. Planète de faibles dimensions gravitant autour du Soleil, observable au télescope. Les petites planètes sont pour la plupart groupées en un anneau entre les orbites de Mars et de Jupiter (Astron.1980).
Planètes joviennes. V. jovien A 1.
Planète troyenne. ,,Petite planète dont le mouvement est synchrone de celui de Jupiter en le suivant ou en le précédant d'environ 60osur la même orbite`` (Astron. 1980).
2. P. anal. Corps céleste gravitant autour d'une étoile. On peut imaginer que les étoiles soient le centre de systèmes planétaires et l'on peut rechercher quelque preuve de l'existence de planètes autour d'elles (Muller1966).
C. − ASTROLOGIE
1. [Chacune des planètes considérée comme ayant une influence sur la destinée humaine] Planète (située) à l'ascendant, dans un signe; planète en exil, en trône. Mercure passait chez les Anciens pour la planète des sciences et de l'esprit (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p.350).Toutes ensemble, les planètes représentent l'expérience psychique de ces énergies que nous lègue l'inconscient collectif: leur symbolique en est le vivant témoignage (S. de Mailly Nesle, Astrol.,Paris, Nathan, 1981, p.18):
2. Parmi les planètes «maléfiques», il y a lieu de ranger le groupe des astres «secs», de nature tendue: Mars, Saturne, Uranus et Pluton; et parmi les «bénéfiques», outre les luminaires, les astres «humides», de nature détendue: Vénus, Jupiter et (en partie) Neptune... A. Barbault, Traité prat. d'astrol.,Paris, éd. du Seuil, 1961, p.283.
2. Expr. fig. Être né sous une bonne, une heureuse planète. Être né sous de bons auspices, sous une heureuse influence. (Dict. xixeet xxes.). Synon. être né sous une bonne étoile*.
D. − En partic. La planète Terre, la planète. La Terre. Synon. globe, monde, univers.Détruire, faire sauter, parcourir la planète. La fin de toute vie sur notre globe, −la mort de la planète, −la phase ultime du phénomène humain (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p.304):
3. ... c'est ça la beauté d'un port, c'est que sorti de ses estacades un navire peut vous mener partout, aux antipodes, faire le tour de la planète avant de vous ramener en vue de son phare qui scintille comme une lampe dans un cercle de famille... Cendrars, Bourlinguer,1948, p.66.
E. − Au fig. [Avec un poss. ou un compl. déterminatif] Domaine particulier, monde particulier (de quelqu'un ou de quelque chose). Synon. monde, univers.Appartenir à une autre planète; habiter une autre planète; être, vivre sur une autre planète. [Mon père:] J'ai vécu par la musique, je suis un habitant de sa planète (L. Daudet, A. Daudet,1898, p.264).Jusqu'à la fin de sa vie, Pierre Corneille devait donc rester l'habitant de cette planète merveilleuse qu'on appelle la planète du romanesque (Brasillach, Corneille,1938, p.161).
REM. 1.
Planétoïde, subst. masc.a) Petite planète, corps céleste plus petit que les planètes ordinaires. (Dict. xxes.). «Mariner IX» a photographié de près ces deux corps. Ce sont deux planétoïdes de la ceinture des petites planètes qui se sont trouvés capturés (Valeurs actuelles,17 janv. 1972, p.30, col. 3).b) Engin spatial lancé de la Terre sur orbite planétaire pour graviter autour du Soleil. Synon. satellite* artificiel.À partir du moment où on ne peut plus les suivre par radio, soit par l'effet de leur distance, soit, et plus sûrement, par l'arrêt de leur émetteur, les planétoïdes artificiels échappent entièrement à l'observation (Muller1966).
2.
Planétologie, subst. fém.,,Étude scientifique des planètes`` (Rob. 1985).
3.
Planétologue, subst.,,Spécialiste de l'étude des planètes`` (Rob. 1985).
Prononc. et Orth.: [planεt]. Ac. 1694, 1718: planete; dep. 1740: -nète. Étymol. et Hist.1. 1119 astron. anc. subst. masc. ou fém. «astre errant (y compris le soleil et la lune)» (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 2800: esteiles reïals ... Que en Latin numum Planetes par raison); fin xiies. (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 324: Les set planestres devisoit); spéc. mil. xives. subst. masc. planet «astre auquel on attribue une influence sur la destinée de l'homme» (Entrée d'Espagne, éd. A. Thomas, 5602); 1539 planette (C. Gruget, tr. Div. leçons de P. Messie, ed. sine d., 168 ds Fonds Barbier); ca 1552 subst. fém. planette (D. Florès de Grèce, fo160 ds La Curne); 1690 (Fur.: On dit figurément d'un homme heureux, qu'il est né sous une bonne Planete); 2. 1686 astron. mod. (Fonten., les Mondes, 2esoir ds Littré: Puisque le soleil, qui est présentement immobile, a cessé d'être planète, et que la terre qui se meut autour de lui a commencé d'en être une); 1740 (Ac.: Planete. Astre qui ne luit qu'en réfléchissant la lumière du Soleil, et qui a son mouvement propre et périodique). Empr. au subst. masc. lat. planeta, -ae «astre mobile, planète», (iies. ds OLD, v. aussi Corpus Inscriptionum latinarum t.5, no3466), réfection par changement de déclinaison de planetes, -um plur. (iies., ibid.), empr. au plur. gr. π λ α ́ ν η τ ε ς dans le synt. π λ α ́ ν η τ ε ς α ̓ σ τ ε ́ ρ ε ς «planètes» ou simplement oι ̔ π λ α ́ ν η τ ε ς, de π λ α ́ ν η ς, -η τ ο ς «errant», de π λ α ν α ́ ω «égarer», au passif «errer». Fréq. abs. littér.: 1228. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1729, b) 1722; xxes.: a) 1321, b) 2029. Bbg. Hasselrot 20es. 1972, p.85 (s.v. planétoïde).

Wiktionnaire

Nom commun

planète \pla.nɛt\ féminin

  1. (Astronomie) Corps céleste plutôt sphérique plus gros qu’un astéroïde, ne produisant pas de lumière propre, en orbite autour d’une ou plusieurs étoiles. Note : La définition astronomique est restée longtemps flottante. Depuis 2006, les planètes du Système solaire sont Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Voir la note ci-dessous.
    • Les planètes sont au nombre de dix ; savoir, 1º. Mercure ; 2º. Vénus ; 3º. la Terre ; 4º. Mars ; 5º. Cérès ; 6º. Pallas ; 7º. Junon ; 8º. Jupiter ; 9º. Saturne ; 10º. Uranus. On compte dix-huit satellites, savoir, la Lune, qui accompagne la Terre ; les quatre satellites qui tournent autour de Jupiter ; les sept satellites qui circulent autour de Saturne ; enfin, les six satellites qui se meuvent autour d’Uranus. — (Antoine Libes, Nouveau Dictionnaire de physique, tome troisième, Giguet et Michaud, Imprimeurs-Libraires, Paris, 1806)
    • Les planètes sont au nombre de onze : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Cérès, Pallas, Junon, Vesta, Jupiter, Saturne et Uranus. Les satellites sont de petits corps qui font leur révolution autour des planètes principales, et qui les accompagnent pendant que ces dernières tournent elles-mêmes autour du soleil. Jupiter a 4 satellites, Saturne en a 7, Uranus en a 6. La lune, satellite de la terre, est un corps opaque, qui ne brille que par la lumière qu’il reçoit du soleil, et que sa surface nous réfléchit ; la lune est à une distance moyenne de 85,800 lieues de la terre […] — (Aristide-Michel Perrot, Anne-Alexandrine Aragon, Dictionnaire universel de géographie moderne, tome premier (A–G), Edme et Alexandre Picard, Libraires, Paris, 1843, quatrième édition revue et corrigée)
    • […] ce n’est qu’à partir de 1543 que le moine polonais Nicolas Copernic a énoncé que la Terre était l’une des planètes qui tournaient autour du Soleil. — (Barry Williams, traduit par Claude Lafleur, « L’Astrologie confrontée aux progrès de l’astronomie », dans Le Québec sceptique, no 24, décembre 1992, p. 41)
    • Dans ce « nouveau » Système Solaire, tel qu’il a été défini par L’Union Astronomique Internationale en 2006, on trouve huit planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune […] — (Peter Bond, L’exploration du système solaire, 2014, page 9)
  2. (En particulier) Terre.
    • Eh bien, je m’en souviendrai de cette planète ! — (Auguste Villiers de l’Isle-Adam, sur son lit de mort)
    • Ses idées avaient révolutionné la vie sur la planète. Ulfète était une cité des merveilles, comme l’étaient aussi Ixrid, Poltum et Pranfar. — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, no 1, janvier 1914)
    • À l’intérieur du type général nucléaire, assez féministe à l’échelle de la planète, un modèle d’héritage égalitaire prônant la symétrie des frères semble correspondre à un statut moins élevé des femmes. Au contraire, un idéal d’héritage non égalitaire coïncide avec un statut plus élevé des femmes. — (Emmanuel Todd, L’Enfance du monde, 1984)
    • Henry Kistemaeckers avait le chic pour se mettre à dos les autorités de Belgique, de France et, pour peu qu'il y traînât ses guêtres, du reste de la planète. — (Thierry Maricourt, Plaidoyer pour Ravachol , Amiens : Éditions Encrage, 1997, p. 12)
    • Elles firent la gloire de leur région en répandant à travers la planète le goût musqué et puissant des calendos, mais les réduire à ce seul fromage eût été une erreur… — (Jean-Jacques Michelet, Chapeaux ronds et idées courtes: roman, Éditions L’Harmattan, 2013)
  3. (Astronomie) (Dans un mot composé) Corps céleste plus petit dans le Système solaire en orbite autour du Soleil.
    • Les planètes mineures les plus grosses ont été formées pendant les premières phases d’évolution de la ceinture astéroïdale et les planètes mineures petites sont le résultat d’une plus récente désintégration. — (Centre national de la recherche scientifique, Bulletin signalétique : Astronomie, physique spatiale, géophysique, 1974)
  4. (Figuré) (Par métonymie) Sort, chance (attribués à une planète en astrologie).
    • Il est né sous une heureuse planète : Se dit d’un homme extrêmement heureux.
  5. (Christianisme) Chasuble d’officiant.
    • Faut-il vous rappeler maintenant que la liturgie assigne à tous les vêtements, à tous les ornements de l’Église, un sens différent, selon leur usage et selon leur forme ?
      C’est ainsi, par exemple, que le surplis et l’aube signalent l’innocence
      […] la chasuble ou planète : l’unité de la foi et son intégrité et aussi le joug du Christ […] — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLANÈTE. n. f.
Astre qui se meut autour du soleil et emprunte de lui sa lumière. Le mouvement des planètes. Les planètes principales sont, dans l'ordre de leur proximité par rapport au soleil : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Observer le cours des planètes. Les astrologues attribuaient aux planètes une influence sur les destinées humaines. Planètes télescopiques, Petites planètes, visibles seulement à l'aide du télescope, principalement entre Mars et Jupiter. Fig., Il est né sous une heureuse planète se dit d'un Homme extrêmement heureux.

Littré (1872-1877)

PLANÈTE (pla-nè-t') s. f.
  • 1Dans l'astronomie ancienne, les astres errants, par opposition aux étoiles fixes. Les sept planètes étaient le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Le même cours des planètes Règle nos jours et nos nuits, Corneille, Stances à une marquise. Puisque le soleil, qui est présentement immobile, a cessé d'être planète, et que la terre qui se meut autour de lui a commencé d'en être une…, Fontenelle, les Mondes, 2e soir.

    Les astrologues attribuaient aux planètes une influence sur les destinées humaines. J'ai toujours bon espoir, et connais ma planète, Th. Corneille, Baron d'Albikrac, III, 5.

    Il est né sous une heureuse planète, se dit d'un homme extrêmement heureux.

    Populairement, dans les foires, nom donné à de petits papiers de bonne aventure. Épingles, aiguilles, fil et la planète par-dessus le marché ?

  • 2Aujourd'hui, astre qui se meut autour du soleil et emprunte de lui sa lumière. Les planètes sont dans l'ordre de leur proximité au soleil : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. On peut croire avec quelque vraisemblance que les planètes ont appartenu au soleil, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. terr. Œuv. t. I, p. 219. Lorsqu'on voit d'un côté que les soleils ne sont que des incendies… et que de l'autre on aperçoit dans les planètes des symptômes de la liquidité et de la chaleur plus grande, il semble permis d'en tirer cette conclusion importante que les planètes ne sont réellement que des soleils éteints, Bailly, Hist. astron. mod. t. II, p. 731. On sait que cette planète que nous habitons et qui nous paraît si grande est quatorze cent mille fois plus petite que le soleil autour duquel elle circule, Bonnet, Paling. phil. VI, 1. On entend en astronomie par les éléments d'une planète les quantités qui déterminent son orbite autour du soleil, supposée elliptique, ainsi que le lieu de la planète dans un instant donné qu'on appelle l'époque, Lagrange, Instit. Mém. scienc. 1808, p. 149. Les planètes se meuvent toutes dans le même sens autour du soleil, mais avec des vitesses différentes, Laplace, Exp. II, 4.

    Planètes télescopiques, ou petites planètes, se dit des petites planètes situées entre Mars et Jupiter. Le nombre des petites planètes s'augmente tous les jours ; il était en 1865 de 82, il est en 1868 de 105.

    Planètes inférieures, se dit quelquefois de celles qui se trouvent entre la terre et le soleil, par opposition aux autres qu'on appelle planètes supérieures.

  • 3Planètes secondaires ou du second ordre, les satellites. La gravitation des planètes secondaires ou satellites vers leurs planètes principales est un second fait évident et démontré par les mêmes raisons et par les mêmes faits, D'Alembert, Disc. prélim. Syst. monde, Œuv. t. XIV, p. 129, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et planete sont autant comme estoile errans, Comput, f. 14. Saturnus li plus haus planetes, ib.

XVIe s. Le grand Dieu feit les planettes, et nous faisons les platz netz, Rabelais, I, 5. Or estoit ceste Orbastie si vieille qu'elle n'avoit plus de dentz, et si n'ayma oncques elle ny autre, tant estoit née en mal gracieuse planette, D. Flores de Grece, f° CLX, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « planète »

Prov. planeta ; ital. pianeta ; du lat. planeta, qui vient du grec πλανήτης, errant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1119) Emprunté au latin planetae (« astre mobile, planète »), issu, par changement de déclinaison, du pluriel planetes, lui-même emprunté au grec ancien πλανήτης, planếtês.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « planète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
planète planɛt

Citations contenant le mot « planète »

  • Pourquoi n'y aurait-il pas de vie sur les autres planètes ? Il y en a bien à Châteauroux. De Patrick Timsit
  • Comment savez-vous si la Terre n'est pas l'enfer d'une autre planète ? De Aldous Huxley / Contrepoint
  • (ETX Studio) - La planète rouge, les Martiens, une terre hostile... Mars a toujours nourri l'imaginaire du cinéma. A l'aube du  lancement de Perseverance, le rover de la Nasa, vers Mars, voici une sélection de cinq films, signés par les plus grands réalisateurs, ayant comme toile de fond cette planète du système solaire. ladepeche.fr, La planète Mars a inspiré les plus grands réalisateurs - ladepeche.fr
  • La décroissance est le meilleur moyen de sauver la planète selon certains écologistes. Jérôme Faul affirme que par l'innovation, les Français peuvent avoir une contribution plus significative que la décroissance sur l’avenir de la planète. Les Echos, Opinion | Innovons français au service de la planète | Les Echos
  • Une planète est un corps androgyne, pourvu des deux sexes et fonctionnant en masculin par les copulations du pôle nord, et en féminin par celles du pôle sud. Charles Fourier, Le Phalanstère
  • Tous les hommes qui s'ennuient dans une planète passent leur pauvre vie à en aller chercher une autre. Charles Nodier, Léviathan le Long
  • Le grand Dieu fit les planètes et nous faisons les plats nets. François Rabelais, Gargantua, 5
  • Ça se passe mal. Ça s'est vraisemblablement toujours mal passé sur notre planète. Peut-être que dans un avenir proche, des millions de gens vont s'installer sur une autre planète et que, dès lors, c'est sur cette autre planète que ça va mal se passer. De Kazimierz Brandys / Libération - A quoi pensez-vous ?
  • Si l'humanité veut avoir un avenir à long terme, il faut que son horizon dépasse celui de la planète Terre. Il n'est pas possible que nous continuions à nous regarder le nombril et à miser sur une planète surpeuplée et de plus en plus polluée. De Stephen Hawking / Revue Sciences et Avenir, novembre 2007
  • La vie est si courte, et la planète si grande. De Christelle Heurtault
  • Nous sommes tous égaux devant l'inégalité qui régit notre planète. De Jacques Sternberg
  • Cette planète n'est guère outillée pour la joie... De Vladimir Vladimirovitch Maïakovski
  • La planète fourmille de criminels qui fuient leur châtiment. De Amélie Nothomb / Cosmétique de l’ennemi
  • Nous habitons tous des planètes éloignées. De Jean-Louis Aubert / Prends ce que tu veux
  • Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète. De Olivier Messiaen
  • J’ai bien connu l’animal mort dans votre assiette. Sale temps sur la planète.
  • Rien que cela, le sexe, nous sépare plus que deux planètes. De François Mauriac / Le Désert de l'amour
  • Il y a exactement 15 ans, des astronomes américains annonçaient la découverte d’une dixième planète dans le Système Solaire. Baptisée plus tard Eris, celle-ci entraîna la redéfinition du terme de “planète” et avec elle notamment la classification de Pluton en tant que “planète naine”. Sciences et Avenir, La planète naine Eris a été découverte il y a 15 ans - Sciences et Avenir
  • Deux missions spatiales doivent décoller cet été pour étudier la planète Mars. On fait le tour du sujet dans franceinfo junior avec l’astronaute Léopold Eyharts et les questions de Nathan, 11 ans. Franceinfo, franceinfo junior. Pourquoi des missions spatiales s’envolent-elles vers la planète Mars ?
  • Pourquoi un tel embouteillage ? D'abord, les conditions de lancement sont particulièrement idéales en ce mois de juillet. La planète rouge, la Terre et le Soleil se retrouveront dans le même alignement à la fin de l'année, permettant aux missions de suivre la trajectoire la plus avantageuse possible. Un événement qui ne se produit, en général, que tous les 26 mois. leparisien.fr, Ruée vers Mars : mais pourquoi tant de pays mettent-ils le cap sur la planète rouge ? - Le Parisien
  • En 1976, l'atterrisseur Viking 1 a immortalisé la surface martienne en couleur, dans un cliché qui semble montrer que la planète est très rouge. Mais il ne correspond pas à ce que l'on verrait naturellement à cet endroit sur Mars. Numerama, Mars, la planète pas si rouge que ça

Images d'illustration du mot « planète »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « planète »

Langue Traduction
Anglais planet
Espagnol planeta
Italien pianeta
Allemand planet
Chinois 行星
Arabe كوكب
Portugais planeta
Russe планета
Japonais 惑星
Basque planeta
Corse pianeta
Source : Google Translate API

Synonymes de « planète »

Source : synonymes de planète sur lebonsynonyme.fr

Planète

Retour au sommaire ➦

Partager