La langue française

Astéroïde

Définitions du mot « astéroïde »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASTÉROÏDE, subst. masc.

A.− ASTRON. Petite planète circulant entre l'orbite de Mars et celle de Jupiter, et dont le diamètre n'excède pas 700 km :
1. Les astéroïdes ont reçu de nombreux compagnons, et 4 000 de leurs orbites sont actuellement déterminées; voici quelques-uns des plus singuliers : Hermès (découvert en 1937) s'est approché de la Terre à une distance excédant de moitié seulement la distance de la Lune; Icare (1949) présente une excentricité considérable (0,83), Hidalgo (1920) a une forte inclinaison (43o). En 1906 ont été découvertes les premières des seize planètes troyennes actuellement connues, astéroïdes dont chacun forme sensiblement un triangle équilatéral avec Jupiter et le Soleil... Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 523.
Rem. Leurs orbites sont souvent plus excentriques et plus inclinées sur le plan de l'écliptique que celles des autres planètes.
1. Synon. de aérolithe.
P. ext.
2. Petit corps céleste (p. ex. particule solide constituant l'anneau de Saturne) :
2. La question a été principalement étudiée pour la constitution et la stabilité des anneaux de Saturne. On peut faire sur la constitution de ces anneaux trois hypothèses : ils sont solides, ou fluides, ou formés d'astéroïdes indépendants très nombreux circulant autour de la planète. Nous allons voir qu'il faut rejeter les deux premières hypothèses pour des raisons mécaniques. La troisième hypothèse, proposée déjà par Cassini en 1715, mais sans preuves à l'appui, semble confirmée par l'expérience : l'anneau intérieur de Saturne est en effet transparent et la lumière le traverse sans trace de réfraction; ce n'est donc pas un milieu continu. H. Poincaré, Leçons sur les hypothèses cosmogoniques,1911, p. 35.
B.− ZOOL., subst. masc. plur. Les astéroïdes. Classe d'échinodermes ayant pour type l'astérie :
3. Mais il y a dans cette classe d'échinodermes bien d'autres régimes alimentaires : − de nombreuses étoiles mangent des éponges, ou des Ascidies composées; − Solaster papposus mange des Oursins et d'autres Astéries; − Pycnopodia helianthoïdes, quoique omnivore, a une préférence marquée pour les Oursins; − il y a même des Astéroïdes herbivores! J.-M. Pérès, La Vie dans l'océan,1966, p. 109.
Emploi adj. Synon. de astéride.
Rem. En méd., ,,petite tache blanche et opaque, en forme d'étoile, qui se montre sur la cornée transparente``. (Lar. 19e-Nouv. Lar. ill.). Cf. astérisque.
PRONONC. : [asteʀ ɔid].
ÉTYMOL. ET HIST. A.− Subst. a) 1751 asteroides bot. (Encyclop. Asteroides, genre de plante à fleur radiée, c'est-à-dire, dont le disque est composé de plusieurs fleurons, & la couronne de demi-fleurons qui tiennent à des embryons, & qui sont placés sur un calice écailleux. Les embryons deviennent dans la suite des semences ordinairement oblongues); astéroïde (Trév. 1752 à 1771); b) astéroïdes astron. (Laveaux); 1838 astéroïde id. (Ac. Compl. 1842 : Astéroïde. Nom qu'Herschel donnait aux nouvelles planètes, lorsque l'on n'avait pas encore reconnu entièrement leur nature, et sous lequel M. Arago désigne les étoiles filantes); c) 1840-46 Asteroida zool. (Agassiz, Nomenclator Zoologicus, Echinodermata : Asteroida. Gray, Syn[opsis] [of the] Brit[ish] Mus[eum] 1840, stellatus); 1845 astéroïdes (Besch. : Astéroïdes. Groupe des véritables astéries). B.− Adj. 1820 (Laveaux, supra étymol. A b); 1838 (Ac. Compl. 1842). A a dér. de aster* terme de bot. (qui supplante par la suite le dér.); suff. -oïde*. A b prob. empr. à l'angl. asteroïd (cf. supra Ac. Compl. 1842) (Herschel, Phil. Trans. XCII, 228 ds NED : From this, their asteroidical appearance, if I may use that expression... I shall take my name, and call them Asteroids), l'angl. lui-même étant dér. de aster terme d'astron. (aster*); suff. -oïd (oïde*); A c dér. du rad. de astérie*; suff. -oïde*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − Bouillet 1859. − Galiana Astronaut. 1963. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Muller 1966. − Privat-Foc. 1870. − Sc. 1962. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun 1

astéroïde \as.te.ʁɔ.id\ masculin

  1. (Astronomie) Objet céleste dont la taille varie de quelques mètres à plusieurs centaines de kilomètres de diamètre, qui tourne autour du Soleil ou fait partie d’un autre système stellaire.
    • Au siècle suivant, les astronomes ont observé une nouvelle classe d’objets célestes qu’ils ont qualifiés d’« astéroïdes », et non de « planétoïdes », en dépit du fait qu’ils orbitaient autour du Soleil comme les planètes. Les premiers astéroïdes ont reçu le nom de Ceres, Pallas, Juno et Vesta. Comme des milliers d’autres, ils circulent entre les orbites de Mars et de Jupiter dans ce que l’on a conséquemment appelé la Ceinture d’astéroïdes. — (Barry Williams, L’astrologie confrontée aux progrès de l’astronomie, traduit par Claude Lafleur, dans Le Québec sceptique, no 24, décembre 1992, page 41)
    • La ceinture de Kuiper est une région peuplée de milliers d’astéroïdes et de comètes de plus de 100 kilomètres de large.
  2. (Astronomie) (Par extension) Météorite.
    • Les mouvements apparents des étoiles filantes sont quelquefois directs, quelquefois rétrogrades, c’est-à-dire qu’au lieu de paraître provenir du Lion, les étoiles filantes semblent quelquefois être dirigées vers cette constellation. M. Valz a appelé avec raison l’attention sur cette particularité du phénomène qu’on ne peut expliquer qu’en admettant que le mouvement direct absolu des anneaux d’astéroïdes qui entourent au loin le Soleil est tantôt un peu plus lent, tantôt un peu plus rapide que celui de la Terre. — (François Arago, Astronomie populaire, GIDE et J. BAUDRY, 1857, page 320)
    • Barbicane avait saisi la main de ses deux compagnons, et tous trois regardaient à travers leurs paupières à demi fermées cet astéroïde chauffé à blanc. Si la pensée n’était pas détruite en eux, si leur cerveau fonctionnait encore au milieu de son épouvante, ils devaient se croire perdus ! — (Jules Verne, Autour de la Lune, Jules Hetzel et Cie, 1872, page 124)
  3. (Astronomie) Petit corps céleste.
    • Le Juste restait droit sur ses hanches solides :
      Un rayon lui dorait l’épaule ; des sueurs
      Me prirent : « Tu veux voir rutiler les bolides ?
      Et, debout, écouter bourdonner les flueurs
      D’astres lactés, et les essaims d’astéroïdes ?
      — (Arthur Rimbaud, L’Homme juste, Mercure de France (impr. Aulard), s.d. (1958), page 91)
  4. (Médecine) (Par extension) (Désuet) Petite tache blanche et opaque, en forme d’étoile, dans le corps vitré de l’œil.
  5. (Par extension) Objet en forme d’étoile.
    • Les anges n’empruntent à la forme humaine que la tête ; le corps est remplacé par des ailes en plus ou moins grand nombre. On dirait des flammes nageant dans l’azur du ciel, et c’est au milieu de ces astéroïdes qu’apparaît, sur fond d’or, l’image du Christ, immense et dominant toute l’église. — (Dominique Papety, Les Peintures byzantines et les couvents de l’Athos, dans Revue des Deux Mondes, T. 18, 1847, page 777)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASTÉROÏDE (a-sté-ro-ï-d') s. m.

Terme d'astronomie.

  • 1Petite planète. Les planètes nouvellement découvertes entre Mars et Jupiter sont souvent nommées des astéroïdes.
  • 2Petit corps qui parcourt les espaces célestes. Les aérolithes, qui tombent sur la terre, sont des astéroïdes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « astéroïde »

(Nom commun 1) (1815)[1][2] Attesté chez Luigi Chiaverini[3]. Emprunté à l’anglais asteroid[1][2], qui a été proposé par William Herschel en (1802)[1][2].
(Nom commun 2) (1752)[1][2] Attesté dans la 5e édition du Dictionnaire de Trévoux[1][2]. Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidếs (« semblable à une étoile »)[1][2].
(Nom commun 3) (1751)[1][2] Attesté dans l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers[2]. Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidếs (« semblable à une étoile »)[1][2].
(Nom commun 4) (Date à préciser) Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidếs (« semblable à une étoile »)[1][2].
(Adjectif) (1820)[1] Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidếs (« semblable à une étoile »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀστὴρ, astre (voy. ASTRE), et εἶδος, forme (voy. IDÉE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « astéroïde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
astéroïde asterɔid

Évolution historique de l’usage du mot « astéroïde »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « astéroïde »

  • Un astéroïde classé "potentiellement dangereux" et mesurant la taille d'un terrain de football passera à 5 millions de km de la Terre ce 6 juin. lindependant.fr, Un astéroïde va encore "frôler" la Terre ce samedi - lindependant.fr
  • Il était surnommé « Didymoon » jusqu'à présent : l'astéroïde qui orbite autour de Didymos prend le nom officiel de Dimorphos. L'objet sera visé par un test de déviation de la Nasa en 2022. Il sera ensuite scruté par l'ESA. Numerama, « Didymoon » : l'astéroïde que la Nasa veut dévier s'appelle officiellement Dimorphos
  • WASHINGTON, 6 juin (Xinhua) -- L'astéroïde 2002 NN4 va s'approcher de la Terre à une distance de quelque 5,1 millions de kilomètres, soit environ 13 fois la distance Terre-Lune, selon la NASA. , Un petit astéroïde va s'approcher de la Terre sans présenter de danger (NASA)_French.news.cn
  • Il y a environ 65 millions d'années, un astéroïde frappait la Terre, causant notamment l'extinction des dinosaures. À Chicxulub (Mexique), des chercheurs ont creusé le cratère d'impact laissé par cet astéroïde. Ils ont découvert que le choc avait donné naissance à un système hydrothermal, vaste et persistant. Une preuve, selon eux, que de tels impacts ont pu, au début de l'histoire de notre Planète, fournir à la vie un environnement propice à son développement.  Futura, L’astéroïde qui a tué les dinosaures nous éclaire sur l’apparition de la vie sur Terre
  • Bennu se craquelle, et c’est le Soleil le responsable. Le phénomène, appelé fracturation thermique, a été détecté sur l’astéroïde grâce aux images de la sonde de la Nasa Osiris-Rex. «  C’est la première fois que l’on observe des preuves de ce phénomène sur un objet sans atmosphère », affirme Jamie Molaro, chercheuse à l’Institut des sciences planétaires de Tuscon et auteure de l’étude qui recense la découverte publiée dans Nature Communication ce mardi 9 juin. Ciel & Espace, L’astéroïde Bennu se fissure et s’écaille sous l'action du Soleil
  • Un astéroïde atypique, possédant une surprenante queue poussiéreuse, semblait avoir été découvert dans le voisinage de Jupiter. Il s'avère finalement que l'objet appartient à la famille des comètes de Jupiter. Numerama, L'étrange « astéroïde » découvert près de Jupiter est en fait une comète
  • L'astéroïde Ryugu a pris un coup de Soleil Libération.fr, Comment casser des cailloux sur un astéroïde et autres nouvelles du ciel - Libération
  • 126°C au soleil, et -160°C à l'ombre… Répétez toutes les quatre heures et vingt minutes, et vous aurez une idée de ce que les rochers à la surface de l'astéroïde Bennu subissent depuis des millions d'années. Dans ces conditions, il ne semble pas surprenant que, lors de ses passages les plus proches de Bennu, la sonde de la NASA ORISIS-REx, ait observé des fissures et des séparations sur certaines roches à la surface. Clubic.com, Des roches brisées par les températures à la surface de l'astéroïde Bennu
  • Outre le père Corbally, dix autres jésuites ont donné leurs noms à des astéroïdes. Comment expliquer une telle présence dans l’espace ? « Parce que la fondation (en 1540, ndlr) de la Compagnie de Jésus a coïncidé avec les débuts de la science moderne et l’activité éducative dans les collèges et les universités, les sciences mathématiques et expérimentales furent introduites très tôt dans leurs programmes », explique ainsi Agustín Udías, sj dans un article publié par l’association jésuite des Amis de Pierre Teilhard de Chardin. « C’est ainsi que la tradition scientifique jésuite fut établie. On peut expliquer cette tradition par les caractéristiques de la spiritualité jésuite ou ignatienne, une mystique du service, comprise comme le service de Dieu à travers le ministère apostolique auprès des hommes. Au cœur de cette attitude, on trouve l’importance qui s’attache à “trouver Dieu en toutes choses” et la recherche dans son activité de la plus grande gloire de Dieu. Ce qui conduit les Jésuites à s’occuper parfois de travaux non conventionnels aux frontières, dont un exemple est le travail scientifique ». Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Un jésuite donne son nom à un astéroïde

Images d'illustration du mot « astéroïde »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « astéroïde »

Langue Traduction
Anglais asteroid
Espagnol asteroide
Italien asteroide
Allemand asteroid
Chinois 小行星
Arabe الكويكب
Portugais asteróide
Russe астероид
Japonais 小惑星
Basque asteroide
Corse asteroide
Source : Google Translate API

Synonymes de « astéroïde »

Source : synonymes de astéroïde sur lebonsynonyme.fr

Astéroïde

Retour au sommaire ➦

Partager