Plaisanter : définition de plaisanter


Plaisanter : définition du Wiktionnaire

Verbe

plaisanter \plɛ.zɑ̃.te\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Badiner, dire ou faire quelque chose pour amuser, pour faire rire les autres.
    • Parlez-vous sérieusement ou plaisantez-vous ? - Ce que j’en dis n’est que pour plaisanter.
  2. (Par extension) (Dans une négative) Accepter les concessions, le compromis.
    • Il ne plaisante pas là-dessus, il ne fait aucune concession sur cette affaire.
  3. (Par extension) (Dans une négative) Manquer de sérieux ou de rigueur.
    • C’est un homme qui ne plaisante pas, c’est un homme exact, rigoureux, sévère.
    • C’est un homme avec qui il ne faut pas plaisanter, c’est un homme qui ne tolère pas le manque de sérieux, de rigueur.
  4. Parler (de quelque chose) de manière humoristique, ironique, plaisante sans volonté de blesser.
    • Lui-même, à son dernier congé, en plaisantait devant moi, d'être un gradé de la marine qui, comme le petit navire de la chanson, n'avait ja-ja-jamais navigué. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.151)
    • Accompagnez vos traits d’humour ou d’ironie d'une binette (smiley) : ":—)", qui indiquera au lecteur que vous plaisantez ou que vous désirez qu'on ne prenne pas mal votre boutade, votre allusion, etc. — (Patrick Rebollar, Les salons littéraires sont dans l'internet, Presses universitaires de France, 2002, page 176)
  5. Se moquer (de quelque chose), railler (quelque chose), de manière plus ou moins blessante.
    • Vous plaisantez trop sur sa manière de parler, ne vous étonnez pas qu’ils vous évite.
  6. (Par extension) Prendre à la légère, négliger (quelque chose).
    • Il ne plaisante pas là-dessus, il prend cette chose, ce discours au sérieux.
  7. (Par extension) Manquer de respect (vis-à-vis de quelque chose)
    • On ne plaisante pas avec la religion. - Comment peux-tu plaisanter avec son honneur ?
  8. (Transitif) (Rare) Se moquer, railler
    • Quoique petit, […,] ce Breton, ancien lieutenant de la Garde, offre la résolution, le sang-froid si bien gravés sur son visage, que personne, en vingt ans, à l’armée, ne l’avait plaisanté. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Il me plaisanta pour ce que je n’avais pas su poser mon dernier mot, comme il disait, émettant en axiome qu’il ne faut jamais laisser une femme se ressaisir. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, pages 50-51)
    • Et chacun de me plaisanter ; ma jeunesse à son lever, mon parfum de fille fraîche, ma chair toute neuve en son premier éclat éveillaient chez les hommes de sournoises concupiscences, aiguisaient leur regard. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
    • Il avait eu, le premier, l’idée de me confier à son ami l’abbé, mais il dévisageait avec inquiétude le petit catholique qu’on lui ramenait le jeudi soir, il cherchait dans mes yeux le progrès du papisme et ne se privait pas de me plaisanter. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 88)
    • La semaine suivante, avec ma mère, nous avions rendez-vous, en vue du grand jour, chez la couturière. Épingles aux lèvres celle-ci me plaisantait, me rappelait que cela portait malheur si l’heureux élu voyait la robe de la mariée avant la cérémonie. — (Marie Darrieussecq, Claire dans la forêt, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 33)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plaisanter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAISANTER. v. intr.
Railler, badiner, dire ou faire quelque chose pour amuser, pour faire rire les autres. Parlez-vous sérieusement ou plaisantez-vous? Ce que j'en dis n'est que pour plaisanter. Fam., C'est un homme qui ne plaisante pas, avec qui il ne faut pas plaisanter, C'est un homme exact, rigoureux, sévère. Fam., Il ne plaisante pas là-dessus, Il ne fait aucune concession sur cet article. On le dit aussi dans le sens de : Il prend cette chose, ce discours au sérieux. Il s'emploie quelquefois transitivement. Ils l'ont tant plaisanté qu'il a fini par se fâcher.

Plaisanter : définition du Littré (1872-1877)

PLAISANTER (plè-zan-té)
  • 1 V. n. Dire ou faire quelque chose pour amuser, pour faire rire les autres ; railler, badiner. Aux dépens du bon sens gardez de plaisanter, Boileau, Art p. III. Socrate plaisantait souvent de la ressemblance de ses traits avec ceux auxquels on reconnaît le dieu Silène, Barthélemy, Anach. ch. 67.

    Familièrement. C'est un homme qui ne plaisante pas, avec qui il ne faut pas plaisanter, c'est-à-dire il est susceptible ou sévère.

    Il ne plaisante pas là-dessus, c'est-à-dire il est sévère sur cela, il veut qu'on soit exact, et aussi il prend cette chose, ce discours au sérieux.

    Vous plaisantez ! par exclamation, c'est-à-dire vous me surprenez ! dites-vous vrai ?

    Je ne plaisante pas, je parle sérieusement.

    Ah çà ! plaisantez-vous ? c'est-à-dire songez que vous dites ou faites quelque chose d'absurde ou d'inconvenant.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 2 V. a. Faire de quelqu'un un objet de plaisanterie. Comment pouvez-vous être assez tranquille pour me plaisanter dans l'état où nous nous trouvons ? Destouches, Fausse Agnès, I, 5. Qu'il m'en plaisante ou non, ma tendresse l'emporte, Gresset, Méch. III, 12.
  • 3Se plaisanter, v. réfl. Exercer la plaisanterie l'un sur l'autre. Ils se sont plaisantés avec beaucoup d'esprit.

HISTORIQUE

XVIe s. Qui captivent les grands pour se plaisanter d'eux, Nuits de Straparole, t. II, p. 255.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Plaisanter : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « plaisanter » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « plaisanter »

Étymologie de plaisanter - Littré

Plaisant. Le substantif plaisanteur était très usité dans le XVIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de plaisanter - Wiktionnaire

Par ajout de la désinence verbale -er à plaisant. Attesté en moyen français dans le sens de « badiner ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plaisanter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plaisanter plɛzɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « plaisanter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe plaisanter

Citations contenant le mot « plaisanter »

  • Presnel Kimpembe manque rarement une occasion de plaisanter quand le contexte s’y prête. Ce fut le cas vendredi soir avec la treizième victoire en Coupe de France du PSG, aux dépens de Saint-Etienne. Un pénible succès arraché sur la plus petites des marges (1-0) face aux Verts, mais qui n’a pas altéré la joie de vivre des Parisiens. RMC SPORT, PSG-Saint-Etienne: la douche au champagne de Kimpembe sur Tuchel
  • Il ne faut pas plaisanter avec la chaleur. Les canicules peuvent nous jouer des tours, et cela risque d’arriver très vite. Suivez les consignes, buvez toutes les vingt minutes et, bien sûr, évitez de sortir aux heures les plus chaudes.  Télé 7 Jours, Le Monde de Jamy (France 3) Jamy Gourmaud : "Il ne faut pas plaisanter avec la chaleur"
  • “C’était très effrayant”. “C’était la pire expérience de ma vie”, a-t-elle confié entre deux sanglots. Megan Thee Stallion a profité de cette vidéo pour régler ses comptes. Depuis l’accident, elle subit de nombreuses moqueries. “Ce n’est pas drôle. Il n’y a pas de quoi plaisanter”, a-t-elle expliqué. Très affectée, elle a également remercié son entourage pour son soutien.  Le HuffPost, Megan Thee Stallion revient sur la fusillade dont elle a été victime | Le HuffPost
  • Ma façon de plaisanter, c'est de dire la vérité. C'est la plaisanterie la plus drôle du monde. De George Bernard Shaw / L'Autre île de John Bull
  • Il faut plaisanter sur tout. Il n'y a que les concierges qui disent : "La plaisanterie a des limites". De Jacques Dutronc
  • Les sots croient que plaisanter c'est ne pas être sérieux et qu'un jeu de mots n'est pas une réponse. De Paul Valéry
  • Les grands ont toujours tort de plaisanter avec leurs inférieurs. La plaisanterie est un jeu, le jeu suppose l’égalité. De Honoré de Balzac / Modeste Mignon
  • Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter. De Raymond Devos

Images d'illustration du mot « plaisanter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plaisanter »

Langue Traduction
Corse a piacè
Basque txantxa egiteko
Japonais ジョークに
Russe шутить
Portugais zoar
Arabe للتنكيت
Chinois 开玩笑
Allemand spaß machen
Italien scherzare
Espagnol bromear
Anglais to joke
Source : Google Translate API

Synonymes de « plaisanter »

Source : synonymes de plaisanter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires