La langue française

Badiner

Sommaire

  • Définitions du mot badiner
  • Étymologie de « badiner »
  • Phonétique de « badiner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « badiner »
  • Citations contenant le mot « badiner »
  • Images d'illustration du mot « badiner »
  • Traductions du mot « badiner »
  • Synonymes de « badiner »

Définitions du mot badiner

Trésor de la Langue Française informatisé

BADINER, verbe.

I.− Emploi intrans.
A.− [Le suj. désigne un animé, et gén. une pers. ou un attribut de la pers.]
1. Folâtrer, s'amuser, se livrer à des jeux puérils ou galants :
1. Le vaste domaine sémantique du terme Wan n'en apparaît que plus digne d'intérêt. Il inclut d'abord le jeu enfantin et toute variété de divertissement insouciant et frivole, que peuvent évoquer par exemple les verbes folâtrer, batifoler, badiner. Jeux et sp.,1968, p. 178.
Fréq. Badiner avec.
Badiner avec qqn (ou avec un animal) :
2. Le marin, déjà saisi par de violents désirs, fut jaloux de faire tomber la réserve qu'on lui opposait (...) Il crut pouvoir y réussir en badinant avec l'inconnue à la faveur de cette amabilité française, de cet esprit parfois léger, parfois sérieux, toujours chevaleresque, souvent moqueur... Balzac, Les Chouans,1829, p. 124.
Badiner avec qqc.L'agiter légèrement et par jeu :
3. En arrivant à la porte de Caen, on examina pendant dix minutes les passeports des deux voyageurs, et, comme Leuwen se fâchait, un homme d'un certain âge, grand et fort, et badinant avec un énorme bâton, et qui se promenait sous la porte, l'envoya faire f... en termes fort clairs. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, p. 101.
[Avec un jeu de mots sur le subst. badine] :
4. don juan. − Si j'ai envie de badiner avec toi, c'est au moyen d'une vraie badine, maître sot, d'une badine à te houspiller les reins. J. Richepin, Théâtre chimérique,1896, p. 307.
MAN. ,,Ce cheval badine avec son mors, il joue avec son frein`` (Ac.1835).
Rem. Attesté dans les princ. dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
Badiner avec + un inanimé abstr.Prendre à la légère, ne pas attacher d'importance à :
5. Il disait : « On ne badine pas avec l'amour, mais on badine avec l'actualité ». Saisir l'actualité est un art et il faut du temps pour l'acquérir. L. Daudet, Bréviaire du journ.,1936, p. 234.
2. Plaisanter, prononcer des paroles badines sur un ton enjoué. Parler en badinant :
6. Il plaisantait sur le suicide avec elle. Véronique disait en badinant qu'elle avait choisi de mourir, s'il lui arrivait d'y songer, sur un lit de tubéreuses. Jouhandeau, M. Godeau intime,1926, p. 81.
Badiner sur qqc.Traiter à la légère un sujet sérieux.
Fam. Vous badinez! (ou tu badines!). Vous plaisantez, vous ne parlez pas sérieusement! :
7. Toi, mon vieux rat, m'ennuyer? Allons donc! Tu badines, tu plaisantes. Dis plutôt que tu t'ennuyais de m'écrire, et non pas que tu t'es arrêtée dans la crainte de m'ennuyer. Flaubert, Correspondance,1843, p. 132.
Rem. Pour les accept. 1 et 2, et sans qu'on puisse toujours les distinguer, on rencontre fréq. des tournures négatives du type « il ne badine pas » « il ne badine pas avec (ou sur) ». Il est strict sur, il n'a pas l'habitude de plaisanter avec :
8. Ah! il ne badine pas, notre père zélateur, mais s'il est si sévère, c'est qu'il veut nous épurer et, vous savez, si l'on écoutait avec soin ses conseils, si l'on consentait très réellement à se mortifier, l'on finirait par devenir un vrai moine. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 264.
Expr. proverbiales. On ne badine pas avec le feu. Il ne faut pas jouer avec le feu, afin d'éviter l'incendie et, au fig. Il ne faut pas prendre de risques inutiles pouvant avoir des conséquences fâcheuses (cf. Leclercq, La Scène double ou Il ne faut pas badiner avec le feu, 1835, p. 360).On ne badine pas avec l'amour (cf. ex. 5 et la pièce d'A. de Musset qui porte ce titre [1834]).
3. Écrire dans un style badin, raconter une histoire plaisante ou traiter un sujet sérieux sur un mode plaisant.
a) [Le suj. désigne une pers.] :
9. Pour gloser, badiner et railler par derrière De façon à charmer notre pays malin, Il faut beaucoup de verve, un esprit juste et fin Et surtout une voix légère. Ai-je ce don, suis-je bien inspiré, Et mon vers, comme Horace, aura-t-il démontré Qu'un ris franc perce mieux que des clameurs moroses? Barbier, Satires,1865, p. 143.
Badiner avec, badiner sur.,,[Il] a badiné agréablement sur cette question`` (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 9,1851-62, p. 475).
Rare. Badiner de.Railler, se moquer de :
10. ... Ces mathématiciens badinaient de l'ontologie et de la logique (...); toutes les sciences (...), à peine délivrées du cauchemar philosophique, levèrent le pied contre celle qui avait été leur mère. Proudhon, De la Création de l'ordre dans l'humanité,1843, p. 112.
b) P. méton., dans le domaine de la vie intellectuelle, artistique, voire spirituelle.,,... le style, joyeux parfois, léger, qui sait sourire et badiner...`` (Verlaine, Œuvres posthumes,t. 3, Deux poètes anglais,1896, p. 192) :
11. On ne peut être plus avenante ni plus spirituelle, ni de meilleur ton. Elle a de l'enjouement et point de licence; sa dévotion badine agréablement; et cette manière de railler, au nom du Christ est une piquante nouveauté. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 402.
12. ... les violoncelles avec les seconds violons chantent un nouveau motif gai, léger (...) le cor répond très doux comme en badinant, à ce gracieux motif (...) [Larghetto 2eSymphonie]. J.-G. Prod'homme, Les Symphonies de Beethoven,1921, p. 50.
B.− [Le suj. désigne un inanimé concr.]
Fam. et vieilli. [La partie d'un vêtement vaporeux, comme la dentelle, la mousseline, etc.] Flotter, voltiger, s'agiter légèrement dans un mouvement agréable et seyant :
13. Comme elle [la princesse] vit d'Arthez (...) occupé des jeux de sa robe, et d'une jolie petite fronçure qui badinait sur le busc (...) elle reprit l'ordre de ses pensées comme si elle se parlait à elle-même. Balzac, Les Secrets de la Princesse de Cadignan,1839, p. 339.
P. anal., littér. [En parlant des cheveux] :
14. La furtive allure de Rosita, sa gracieuse manière de poser, en marchant, son pied fin et les deux petits rouleaux de cheveux qui badinaient sur son épaule, du jour au lendemain j'en fis un souvenir. Colette, Chambre d'hôtel,1940, p. 216.
[En parlant du vent, des nuages, d'une voile, etc.] :
15. Il étoit à peu près neuf heures du soir; le soleil se couchoit par un temps superbe; le foible vent qui nous poussoit expira dans la voile que nous vîmes badiner. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 1, 1821, p. 2.
16. C'était l'aube déjà vermeille à l'Orient avec de petits nuages joufflus et frottés de vermillon qui badinaient au zénith. A. Arnoux, Les Gentilshommes de ceinture,1928, p. 43.
II.− Emploi trans., vieilli. [Suj. et compl. désignent gén. une pers.] Plaisanter, taquiner, amuser, tromper par jeu :
17. N'est-ce pas une cruelle plaisanterie que vous me faites? Et votre lettre n'est-elle pas déjà le fruit amer d'un grand défaut? Quel plaisir une âme généreuse peut-elle prendre à badiner un malheureux qui vous demanderait de la pitié, afin d'exciter un sentiment quelconque, si celui-là avait quelque chose de consolant. Balzac, Correspondance,1832, p. 150.
[En constr. incise] :
18. « Ton petit mari devine l'épreuve à laquelle tu veux le soumettre. Va, il aimerait toujours sa femme, quand elle deviendrait muette. Amuse-moi, badine ce petit mari : il s'en venge soir et matin sur ta bonbonnière; il la caresse, il l'interroge; elle lui dit que tu aimes comme une folle le petit mari qui t'adore... » Restif de La Bretonne, M. Nicolas,1796, p. 56.
P. plaisant. Badiner ses narines :
19. [M. de B.] rejoignit ses ongles, en fit un bouquet dont il badina ses narines, − flaira le pouce. G. d'Esparbès, Les Derniers lys,1898, p. 218.
PRONONC. : [badine], (je) badine [badin].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1549 « plaisanter avec enjouement, faire le badin » (Est.); 2. 1680 emploi absol. [en parlant d'ajustements de toilette] (Rich. : Badiner. Ce mot se dit des petits ornements qu'on atache, & veut dire avoir quelque petit mouvement agréable. Il faut que cela badine un peu); d'où 3. 1690 part. présent empl. subst. badinant (Fur. : Badinant [...] Quelques-uns appellent ainsi un cheval qu'on mene aprés un carrosse attelé de six chevaux, afin qu'on le puisse mettre à la place de quelqu'un des autres qui ne sera plus en état de servir. On l'appelle aussi le volontaire), qualifié de ,,vieilli`` dep. Ac. 1835; d'où 1701 p. anal. plais. (Trév. : [...] Au Parlement de Paris on appelle badinant, le Conseiller qui est le neuvième dans sa chambre, & qui n'est de grands Commissaires que quand l'un des huit plus anciens que lui est absent), sort de l'usage avec la disparition de ce parlement en 1790. Dér. de badin* étymol. 2; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 115.
DÉR.
Badineur, subst. masc.,néol. Personne badine, aimant à rire et à plaisanter. L'éternel badineur lui-même devient grave (Amiel, Journal intime,1866, p. 474). 1reattest. 1866, id.; dér. de badiner*, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

badiner \ba.di.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Plaisanter, prendre quelque chose à la légère, parler ou écrire d’une manière enjouée.
    • Sénèque a décrit en badinant l'Apothéose de l'Empereur Claude. — (Érasme; Érasme de Rotterdam à son ami Thomas Morus , lettre d'introduction à l' « Éloge de la folie », traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • Galamment, il lui baisa la main et badina un instant avec gentillesse. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Équitation) Pour un cheval, jouer avec son mors.
    • Ce cheval badine avec son mors.
  3. (Figuré) (Vieilli) Voltiger, s’agiter au moindre vent, pour des parures légères, des ornements ajustés.
    • …, des bottines de velours aux pieds sur lesquelles badinait la garniture en dentelle de son caleçon, … — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  4. (Transitif) (Vieilli) Badiner quelqu'un : le railler en badinant.
    • C'est qu'on le badine ! De tels originaux sont si divertissants ! — (Nicolas Thomas Barthe, Les fausses infidélités, scène Ire, dans le Répertoire général du théâtre français, tome 46, Théâtre du second ordre, Comédies en vers – tome XII ; Librairie stéréotype H. Nicolle, Paris, 1818, page 125.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BADINER (ba-di-né) v. n.
  • 1Faire le badin, plaisanter. Avec ses compagnons tout le jour badiner, Sauter, courir, se promener, La Fontaine, Fab. VIII, 16. Je rapporte ceci pour une leçon qui doit apprendre à ne jamais badiner avec les armes, Saint-Simon, I, 189. Le disciple de Zénon a sans cesse la lance en arrêt contre la volupté ; celui d'Épicure vit sous la même tente et badine avec elle, Diderot, Essai s. Claude, liv. II. Des choses que vous dites en badinant, Sévigné, 111. Il badine sur la belle pièce que j'ai faite, Sévigné, 562. J'ai eu tort de badiner sur M. d'Oldenbourg, Sévigné, 435. La maladie de nos jours est de vouloir badiner de tout, Vauvenargues, Sur les anc. et les mod. Mais du vent qui s'élève un souffle inaperçu Badine avec ma voile et l'enfle à mon insu, Lamartine, Ép. à Delav. La véritable grandeur s'abandonne quelquefois… elle rit, joue et badine, mais avec dignité, La Bruyère, 2.

    Familièrement. C'est un homme qui ne badine pas, il est grave, susceptible, sévère.

    Fig. En parlant des ajustements. Cette dentelle badine. Laissez badiner ce voile.

    En termes de manége, ce cheval badine avec son mors, il joue avec son frein.

  • 2Avoir le ton badin, le style badin. Cet auteur badine agréablement dans ses écrits. Ce n'est pas quelquefois qu'une muse un peu fine Sur un mot en passant ne joue et ne badine, Boileau, Art poét. II.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « badiner »

Dérivé de l’adjectif badin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « badiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
badiner badine

Évolution historique de l’usage du mot « badiner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « badiner »

  • C’est en substance la raison d’être du label RivierAttitude, lancé fin mai, pour rassurer les visiteurs sur la qualité de l’accueil qui les attend cet été. Quand on sait que, pour 74 % des Français, la santé est la priorité N° 1, il ne s’agit pas pour les professionnels aixois de badiner avec ça. , Santé | Le label Rivier’Attitude pour « soigner » les clients
  • Accusée à tort de ne pas respecter le confinement à cause d’actes d’incivisme sporadiques et isolés, la ville de Casablanca a plutôt donné l’exemple, car ses millions d’habitants ont vite compris qu’il ne faut pas badiner avec le Covid-19 et surtout ne pas mettre la vie d’autrui en danger. Avec la levée du confinement, les habitants de la métropole économique du Royaume ont tiré les leçons de la crise sanitaire qu’ils ont vécue. Face aux dures épreuves individuelles et collectives dont ils viennent de sortir, ils sont désormais préparés, sur tous les plans, et mieux armés pour affronter à l’avenir, et à Dieu ne plaise, toutes sortes de moments difficiles et autres mauvaises surprises, conclut Al Ahdath. fr.le360.ma, Déconfinement, Day 1 | www.le360.ma
  • Ahmed Bensaada, comme Mohamed Bouhamidi, rafaa156dz et tant d’autres lanceurs d’alertes agissent par amour de leur pays en tant qu’hommes et femmes libres et entendent militer à leur manière pour le bien être de leur peuple sans badiner avec la souveraineté nationale de leur pays, par pur patriotisme. C’est leur manière de concevoir le Hirak et d’y contribuer sans aucune prétention à vouloir s’afficher en tant que ses ténors autoproclamés.   Club de Mediapart, Le « complotiste » Bensaada ne badine pas avec la souveraineté nationale | Le Club de Mediapart
  • Les spécialistes de la santé, de l’environnement et biens d’autres s’accordent tous à dire que pour être en bonne santé il est vivement recommandé de veiller fréquemment au lavage des mains. En d’autres termes, ce serait suicidaire de badiner avec une question aussi cruciale. Le coronavirus et toutes les maladies qui ont touché, jusque-là, l’humanité, à travers des siècles, ont eu comme cause directe ou indirecte le non respect de cette notion de salubrité des mains qui fait ou défait notre état, système de bien-être. Pour l’OMS, les organisations mondiales en rapport avec l’environnement, la protection du consommateur et autres organismes, il existe une relation étroite entre l’insalubrité sous toutes ses formes et de nombreuses épidémies et problèmes de santé. La qualité du cadre de vie se répercute, du coup, sur notre bien-être physique et moral. Il faut le dire, les études et les conseils des spécialistes et leur respect bien sûr vont dans ce sens. Il n’y a point de doute, le manque d’hygiène ou tout simplement un laxisme ou permissivité sont à même d’avoir des conséquences dangereuses, voire catastrophiques sur notre immunité, nos organes vitaux, bref notre santé général. Le coronavirus, une fois de plus, a prouvé que notre sécurité dépend, en grande partie, d’un lavage efficace et infaillible de nos mains. En effet, l’importance de ne pas transgresser aux règles élémentaires d’hygiène, tous les jours, est sérieux. Banaliser cette affaire, c’est jouer avec le feu, diront les médecins qui en savent un bout sur ce sujet, tranché, depuis longtemps, à la faveur des évènements et des pandémies qui ont laissé des traces dans de nombreux pays. C’est que les mains sont très «actives» et une mauvaise hygiène expose les personnes à tous les dangers possibles et imaginables, d’autant plus que l’on se sert de nos mains, tous les jours pour saluer des personnes, manipuler des objets et bien d’autres gestes quotidiens qui attestent la mission de celles-ci. Le Covid-19 est venu d’ailleurs, une fois de plus, rappeler, à chacun, que le lavage des mains n’est certainement pas un geste anodin ou superflu. Mieux encore, une protection contre les virus et les bactéries renvoie à la promotion, voire l’enseignement du lavage des mains pour minimiser les risques de contamination. Certes, l’air est un facteur de transmission, mais également les mains. Se laver les mains avec du savon est une pratique courante, simple et élémentaire paraît pour beaucoup néanmoins l’efficacité de la pratique en question est tributaire de techniques, recommandées, par l’OMS et les spécialistes de la santé.  Certains seront même tentés de dire que quoi de plus banal de se laver les mains, pourtant s’attarder sur les petits secrets et détails de ce geste est plus que nécessaire. Aujourd’hui, nous sommes tous tenus, de nous réconcilier avec le lavage des mains, à travers l’apprentissage des bonnes pratiques et surtout l’enseignement de celles-ci aux enfants.              Samia D.  , Santé : Lavage des mains : Un geste anodin ?
  • Niveau amour, ne laissez pas s'installer un climat de doute dans votre couple ou soyez plus patient avec vos enfants. En effet, vous ne serez pas très bien disposé aujourd'hui et la vie de famille vous semblera plus difficile à supporter, plus pesante. Vous ressentez le besoin de vous éloigner pour vous ressourcer. Célibataire, vous ne laisserez pas grand monde vous approcher ! Vous ne serez pas d'humeur à badiner ou à batifoler… Côté humeur, journée très ordinaire. A propos de l'argent et le travail, aujourd'hui, vous vous impliquerez à fond dans votre travail. Vous ferez preuve d'un grand sérieux et d'une concentration à toute épreuve. De plus, vous saurez tirer parti de toutes les opportunités et trouver les mots pour motiver vos collègues ou vos collaborateurs. Vous pourriez être surpris par une rentrée d'argent imprévue et même si ce n'est pas une fortune, cela vous mettra de bonne humeur. A propos de la santé, vous allez noter une légère chute de vitalité. Le manque de sommeil y est pour beaucoup. Vos nuits sont trop courtes. Vous avez toujours beaucoup de chose à faire et vous repoussez le moment d'aller vous coucher. Faites attention, le repos est nécessaire pour garder un bon niveau d'énergie. , Horoscope du Vendredi 19 juin 2020

Images d'illustration du mot « badiner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « badiner »

Langue Traduction
Anglais kidding
Espagnol bromeando
Italien prendere in giro
Allemand scherz
Chinois 开玩笑的
Arabe مزاح
Portugais brincando
Russe ребячество
Japonais 冗談
Basque txantxetan
Corse broma
Source : Google Translate API

Synonymes de « badiner »

Source : synonymes de badiner sur lebonsynonyme.fr
Partager