La langue française

Pilon

Définitions du mot « pilon »

Trésor de la Langue Française informatisé

PILON, subst. masc.

I.
A. − Instrument de forme cylindrique dont on empoigne la partie supérieure et dont la partie inférieure terminée en masse arrondie permet de piler certaines substances et matières dans un mortier. Pilon de mortier. Il s'arrêtait devant les boutiques d'épicerie, il les flairait, il écoutait le bruit du pilon dans le mortier (Balzac, OEuvres div.,t.2, 1840, p.20).Le pilon sonnait à coups réguliers dans le grand mortier de marbre (A. Daudet, Tartarin Alpes,1885, p.126):
1. Les Turcs, qui sont nos maîtres en cette partie, n'emploient point le moulin pour triturer le café; ils le pilent dans des mortiers et avec des pilons de bois; et quand ces instruments ont été longtemps employés à cet usage, ils deviennent précieux et se vendent à de grands prix. Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p.108.
B. − P. anal. Instrument servant à écraser ou à tasser diverses substances et matières en les frappant. Aux environs de Gemünd, des forges hydrauliques mêlaient le retentissement de leurs pilons à celui des écluses de chasse (Chateaubr., Mém.,t.4, 1848, p.457).Les vieilles manufactures de Vire où l'on se sert encore des pilons naguère usités pour broyer le chanvre (Huysmans, À rebours,1884, p.187).
Marteau-pilon*.
Mettre (une édition, un livre) au pilon. Mettre au rebut des ouvrages imprimés. Enfin, les censeurs en espérances (...) battent des mains à un projet de loi qui leur promet des ouvrages à mettre au pilon (Chateaubr., Opin. sur lib. presse,1818, pp.194-195):
2. J'apprends qu'une édition d'un de mes livres, Le Désespéré, vient de paraître, à mon insu et contre ma volonté formelle, dans la maison Tresse et Stock. Cette édition, antérieure à la seule que connaisse le public, avait dû être mise au pilon en 1886... Bloy, Journal,1893, p.75.
Au fig. Toute force contraignante et destructrice. La cause du mal gît dans le Titre des Successions du Code civil, qui ordonne le partage égal des biens. Là est le pilon dont le jeu perpétuel émiette le territoire, individualise les fortunes en leur ôtant une stabilité nécessaire, et qui, décomposant sans recomposer jamais, finira par tuer la France (Balzac, Curé vill.,1839, p.218):
3. ... elle se réfugiait dans la pensée de l'Angleterre et de l'Allemagne, qui seules vivaient alors de vie morale, de poésie et de philosophie, et lançait de là dans le monde ces pages sublimes et palpitantes que le pilon de la police écrasait, que la douane de la pensée déchirait à la frontière, que la tyrannie faisait bafouer par ses grands hommes jurés, mais dont les lambeaux, échappés à leurs mains flétrissantes, venaient nous consoler de notre avilissement intellectuel... Lamart., Destinées poés.,1834, p.381.
C. − P. anal. (de forme)
1. Jambe de bois. Il déboursa trois cents francs pour une jambe de bois (...). Le pilon en était garni de liège, et il avait des articulations à ressort, une mécanique compliquée recouverte d'un pantalon noir, que terminait une botte vernie (Flaub., MmeBovary,t.2, 1857, p.27).Au-dessous de lui, côte à côte à une petite table, deux vieux invalides, la poitrine constellée de médailles. Ils écrivent, sans arrêt; sous la table, leurs pilons de bois sont tendus en avant (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p.720).
2. Partie inférieure de la cuisse d'une volaille ou de certains gibiers à plume. Est-ce que l'oie avait jamais fait du mal à quelqu'un? Au contraire, l'oie guérissait les maladies de rate. On croquait ça sans pain, comme un dessert. Lui, en aurait bouffé toute la nuit, sans être incommodé; et, pour crâner, il s'enfonçait un pilon entier dans la bouche (Zola, Assommoir,1877, p.578).
Pop., vieilli, p. iron. Cuisse, jambe. Et les jeunes filles donc! (...) il faut les voir quand elles remuent du pilon leurs jupes (Huysmans, En mén.,1881, p.5).
II. − Arg. Mendiant, notamment mendiant infirme ou qui simule une infirmité; p. ext., parasite, pique-assiette (d'apr. Cellard-Rey 1980).
Prononc. et Orth.: [pilɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 2emoit. xiiies. «petite masse pour piler» (L'Oustillement au villain, éd. U. Nyström, 199); b) 1690 «gros maillet avec lequel on pile le tan ou le papier» (Fur.); 1723 envoyer des livres au pilon (Savary); 2. 1751 «partie de la cuisse d'une volaille» (J.-J. Vadé, Pipe cassée, p.16); 3. arg. a) 1836 «doigt» (Vidocq, Voleurs, t.2, p.25); b) 1847 «pied» (Dict. arg., p.220); c) 1896 «mendiant estropié, mendiant» (Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., p.216); 4. 1847 «jambe de bois» (Boyer, Traité des maladies chirurgicales, IV, p.147 ds Quem. DDL t.8). Dér. de piler*; suff. -on1*. Fréq. abs. littér.: 102. Bbg. Brüch (J.). Z. rom. Philol. 1935, t.55, pp.330-340; 1939, t.59, p.251. _Chautard Vie étrange Argot 1931, p.239. _Giesse (W.). Z. rom. Philol. 1937, t.57, pp.581-585. _Quem. DDL t.13, 14._Sain. Arg. 1972 [1907] p.96. _Spitzer (L.). Z. rom. Philol. 1936, t.56, pp.77-79. _Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t.32, p.128.

Wiktionnaire

Nom commun

pilon \pi.lɔ̃\ masculin

  1. Instrument dont on se sert pour piler quelque chose dans un mortier, pour écraser quelque chose dans un mortier.
    • L’usage des moulins pour la transformation du blé en farine paraît avoir été introduit en Europe par les Romains après la conquête de l’Asie ; auparavant on se servait probablement de pilons et de mortiers, ou même simplement de pierres. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 107)
  2. Gros maillets et marteaux qui, dans les moulins à tan, à papier, etc., servent à pilonner, à briser, à hacher.
    • Mettre un livre au pilon, le vendre comme papier de rebut aux cartonniers, qui le pilent pour le réduire en pâte.
  3. (Par extension) Cessation de la vente et destruction, en particulier des publications sur papier (livres, etc.).
    • L’éditeur doit prévenir l’auteur en cas de mise au pilon de l’ouvrage. — (Paul Desalmand, Guide pratique de l’écrivain, 2004)
  4. (Par analogie) Jambe de bois.
  5. Os de la cuisse de certaines volailles quand elles sont cuites.
    • Un pilon de poulet.
    • Des pilons de volaille, des queues de poisson, des os de côtelette, des croûtes de pâté, de la friture, du fromage, des légumes, des têtes de bécasse, du biscuit et de la salade. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  6. (Familier) Joint, pétard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PILON. n. m.
Instrument dont on se sert pour piler quelque chose dans un mortier, pour écraser quelque chose. Pilon de fer. Pilon de fonte. Pilon de bois. Pilon de verre. Il se dit aussi des Gros maillets et marteaux qui, dans les moulins à tan, à papier, etc., servent à piler, à briser, à hacher. Mettre un livre au pilon, Le vendre comme papier de rebut aux cartonniers, qui le pilent pour le réduire en pâte. Il signifie, par extension, En cesser la vente et le détruire.

PILON se dit aussi d'une Jambe de bois. Il désigne également l'Os de la cuisse de certains volatiles quand ils sont cuits. Un pilon de poulet.

Littré (1872-1877)

PILON (pi-lon) s. m.
  • 1Instrument dont on se sert pour piler une substance dans un mortier ; il est de bois, de fer, de marbre ou d'agate, et en forme de cylindre arrondi à une de ses extrémités.
  • 2Gros maillets ferrés de différentes formes, employés dans les moulins à tan et à papier.

    Mettre ou envoyer des livres au pilon, c'est les déchirer par morceaux, de sorte qu'ils ne puissent plus servir qu'aux moulins à papier et aux cartonniers. Le libraire de Genève envoya à Paris six cents exemplaires [d'une dissertation de M. de Belestat], que M. de Sartine fit mettre au pilon, Voltaire, Lett. Belestat, 5 janv. 1769.

  • 3Rondin de bois muni d'un manche à l'un de ses bouts, pour fouler des terres.
  • 4Barre de fer pour remuer le verre en fusion.
  • 5Bonde d'étang.
  • 6Coquille du genre strombe.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils les brisent au mourtier avec le pilon, De Serres, 250.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PILON. Ajoutez :
7 Nom, sur la Seine, d'un instrument dit aussi boulon, qui sert à remuer le fond de la rivière avant de procéder à la pêche du goujon, De Cherville, le Temps, 5 juill. 1877, 4e page, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PILON, s. m. (Gram.) instrument de bois, de pierre, ou de fer, dont on se sert pour piler, écraser, ou réduire en parties plus ou moins menues, toutes sortes de substances ou corps : on donne le même nom aux parties de quelques machines où elles ont la même fonction.

Pilon ou petite ecore, (Marine.) c’est une côte qui a peu de hauteur, mais qui est escarpée ou taillée en précipice.

Pilon, s. m. terme de Libraire, envoyer des livres au pilon, veut dire en langage de libraire, les déchirer par morceaux, ensorte qu’ils ne puissent plus servir qu’aux Cartonniers, pour être pillonnés, & réduits en cette espece de bouillie dont on fait le carton. (D. J.)

Pilons, (Monnoyage.) à la Monnoie, ils sont ou de bois dur, ou de fer, ou de fonte, conséquemment à leurs différens usages. Assez communément on se sert de pilons de fonte pour broyer dans des mortiers de bronze, les terres, creusets, &c. dans lesquels il pourroit être resté du métal ; pulvérisé, on les envoie pour être passés aux tourniquets.

Pilon à sucre, (Sucrerie.) on appelle ainsi dans les sucreries des especes de grosses masses d’un bois dur & pesant, emmanchés aussi de bois. La masse doit avoir huit pouces de hauteur sur cinq de diametre, & le manche six piés de long. Ils servent à piler le sucre terré au sortir de l’étuve, & à le réduire en cassonade avant de le mettre dans les barriques. Le P. Labat.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pilon »

Du latin pilum (« pilon du mortier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pilon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pilon pilɔ̃

Citations contenant le mot « pilon »

  • Le pilon dans le poulet, c'est bon ; dans l'ancien combattant, c'est émouvant ; dans l'édition, c'est déprimant. De José Artur
  • Pour que ton aïoli soit de bonne facture, tout doit bien être à la même température. L’huile, l’ail et les œufs, le mortier, le pilon sont préparés la veille ou le matin selon que tes invités viennent dîner ou souper. Car voilà un travers qu’il convient de stopper, On n’est pas dans le Nord, c’est à midi qu’on dîne et le soir que l’on soupe en terres provençales ! AgoraVox, Gamellophilie estivale : L'Aïoli des Académiciens - AgoraVox le média citoyen
  • Le Chevalier à l’ ardent pilon 2020-08-24 21:00:00 – 2020-08-26 23:30:00 Hôtel de Vogüé ( cour arrière ou salle des gardes en cas de mauvais temps) 8 Rue de la Chouette 21000 Dijon Dijon Côte-d’Or Unidivers, Le Chevalier à l’ ardent pilon Dijon lundi 24 août 2020
  • Commençons par les ustensiles. Les Compagnons de l'aïoli de Solliès-Toucas entendent faire respecter les traditions dans le choix des ingrédients… Et du matériel. À savoir un mortier et un pilon. Dans les faits, monter un aïoli avec un batteur électrique est tout à fait faisable. Mais simplement moins réglementaire! Slate.fr, La vraie recette de l'aïoli | Slate.fr
  • Les sabots de seau coûtaient 60 $ la paire, 3 $ de chaque vente allant au fonds de bourses d’études des employés de la Fondation KFC. Les Crocs ressemblent à un seau de l’original du Colonel et – le plus choquant – ont un charme Jibbitz parfumé au poulet en forme de pilon. Urban Fusions, Les crocs KFC qui sentent le poulet frit sont épuisés pour une raison quelconque | People

Images d'illustration du mot « pilon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pilon »

Langue Traduction
Anglais pestle
Espagnol majadero
Italien pestello
Allemand stößel
Chinois
Arabe مدقة
Portugais pilão
Russe пестик
Japonais 乳棒
Basque pestle
Corse pestia
Source : Google Translate API

Synonymes de « pilon »

Source : synonymes de pilon sur lebonsynonyme.fr

Pilon

Retour au sommaire ➦

Partager