La langue française

Piger

Sommaire

  • Définitions du mot piger
  • Étymologie de « piger »
  • Phonétique de « piger »
  • Citations contenant le mot « piger »
  • Images d'illustration du mot « piger »
  • Traductions du mot « piger »
  • Synonymes de « piger »

Définitions du mot piger

Trésor de la Langue Française informatisé

PIGER1, verbe trans.

A. − Mesurer à l'aide d'une pige. Enlever le bouchon du réservoir, regarder, ou piger avec une baguette; en cas d'insuccès balancer la voiture et apprécier le niveau d'après le clapotis entendu. Sinon, recourir à l'outillage (Chapelain, Techn. automob., 1956, p.337).
JEU DE BOULES. Mesurer l'écartement de deux boules par rapport au but (d'apr. Petiot 1982).
B. −
1. JOURN. [En parlant d'un journaliste pigiste] Payer, rétribuer. Le rôle du rédacteur-correspondant devient secondaire, mais il sera tenu compte de l'aide apportée par le collaborateur local à son grand confrère. C'est ainsi que le premier article publié par ce dernier sera pigé au correspondant, c'est-à-dire porté à son crédit (Coston, A.B.C. journ., 1952, p.130).
2. TYPOGR. On vérifie les écartements des croix de repérage, respectivement sur les épreuves et sur la plaque imprimante. C'est ce qu'on appelle «piger» un report (Chelet, Lithogr., 1933, p.275).
Prononc. et Orth.: [piʒe], (il) pige [pi:ʒ]. Homon. et homogr. piger2. Étymol. et Hist. 1. 1808 jeux «contester entre soi l'avantage au jeu, prétendre être le plus près du but» (Hautel); 2. a) 1845 id. «mesurer quel est le palet le plus près du bouchon» (Besch.); en partic. b) 1881 typogr. il faut que je pige pour la justification (Rigaud, Dict. arg. mod., p.292); d'où déb. xxes. «payer, rétribuer à la pige» (d'apr. Lar. Lang. fr.); 1952 se faire piger (Coston, op. cit., p.197). Empr. aux parlers de la Bourgogne(prob. par l'intermédiaire de la lang. des écoliers) où il a le sens de «fouler, piétiner» (v.FEW, t. 8, p. 539b) la mesure des distances s'effectuant en comptant les pas, ainsi dès 1555 chez un écrivain autunois: La Bouthière, Des Prodiges, 116 ds Romania t.33, p.593: Petits arbustes estans tous freschement versez et pigez aux piez); du b. lat. *pinsiare «piler, broyer», dér. du lat. class. pinsere «id.». Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p.277, 329. _Pauli 1921, p.22.

PIGER2, verbe trans.

A. −
1. Arg. et pop. Synon. piquer (v. mot I B 1 a α).
a) Vx. Prendre, voler. Vous ne voulez donc pas nous dire où vous pigez tant de monnaie? (...) demanda Tonsard, nous irions aussi, nous autres! (Balzac, Paysans, 1844, p.62).
Au fig., vieilli. Prendre (un passage en vue de le citer). Je te pige dans ton quatrième volume quelques beaux textes que j'intercalerai dans mon bouquin (Flaub., Corresp., 1879, p.277).Les extraits que je publie ci-dessous sont pigés dans une brochure que publia Liebknecht en 1869 pour expliquer au populo que compter sur le suffrage universel, c'était se fiche le doigt dans l'oeil (E. Pouget, Le Père Peinard, 1889, p.170 ds Cellard-Rey 1980).
b) Vieilli. Attraper.
Prendre sur le fait (un voleur). Toute la maison était en l'air. Oh! une histoire impayable! Poisson avait pigé sa femme avec Lantier. On ne savait pas au juste les choses, parce que chacun racontait ça à sa manière (Zola, Assommoir, 1877, p.794).
Au fig.
[Le compl. désigne une punition, un châtiment] Piger une consigne (Esn.1966).Ils étaient deux, tu sais, à faire le coup. L'autre a pigé deux ans de prison (Barbusse, Feu, 1916, p.144).
Vieilli. Attraper (un rhume, une maladie). Tenez-vous tellement à le voir maintenant, le juge? (...) à vous parler franchement, il a pigé une grippe, une fameuse grippe (Bernanos, Crime, 1935, p.837).
2. Région. (Canada). Tirer une carte au hasard. Piger dans le sac. C'est à mon tour de piger sur le tas (Bél.1974).C'est à mon tour de ,,prendre une carte sur le tas`` (Bél.1974).
B. − Au fig. Saisir par le regard ou par l'intelligence.
1. Pop. Voir, regarder attentivement, admirer. Chuchin: Ah! çà, qu'est-ce qu'il veut faire avec sa gaule? la pêche n'est pourtant pas ouverte... Alexandre: T'as donc pas vu qu'il a une bouteille attachée au bout? Il fait sa provision d'eau de Seine... pige-le, s'il est rigolo (A. Daudet, Pte paroisse, 1895, p.225).Il voyait à peine les paysages. Il n'y donnait un coup d'oeil que lorsque Broudier ou Lesueur avait dit: −Pige-moi cet horizon, si c'est bath! (Romains, Copains, 1913, p.151).
2. Pop., fam. Comprendre. Il n'a pas eu besoin de causer, c'est le tremblement de sa main sur mon bras qui m'a réveillé. J'ai tout de suite pigé! Quand j'en ai vu ramper de ces sagouins, j'ai compris que ça devenait vilain (Vercel, Cap. Conan, 1934, p.242).Si elle m'a planté là, c'est pour une femme, tu saisis, J.H., tu piges, n'est-ce pas étonnant? Ah, mon petit, ce sont là des choses qui n'arrivent qu'aux poètes (Queneau, Loin Rueil, 1944, p.85):
. J'avais compris dès le début qu'avec lui, ce qu'il ne fallait justement pas faire, c'était d'accuser le coup. Et ce qu'il avait, je crois, tout de suite apprécié en moi, c'était, sur ce point «d'avoir pigé». Romains, Hommes bonne vol., 1939, p.237.
Arg. Ne piger (que) couic/pouic, que dalle. Ne rien comprendre du tout. Synon. (fam.) ne comprendre que dalle, (pop. et arg.) entraver couic (v. entraver2), que dalle.En fait, il n'y pigeait que pouic, selon une expression qu'il avait accoutumé d'employer malgré la désuétude dans laquelle elle était déjà tombée à cette époque (Queneau, Enf. du limon, 1938, p.192).V. couic B 1 b ex. de Cendrars.
Prononc. et Orth.: [piʒe], (il) pige [pi:ʒ]. Homon. et homogr. piger1. Étymol. et Hist. 1. 1835 pop. trans. «connaître» ([Raspail], Réf. pénit., p.2: Piger, Connaître un truc); d'où 1890 absol. «comprendre» piges-tu? (arg. des lycéens d'apr. Esn. 1966); cf. 1892 trans. il avait très bien pigé cela (Goncourt, Journal, p.225); 2. 1841 id. trans. «regarder» pige-moi ça [ce chic] (d'apr. Esn. 1966); cf. 1858 id. (Larch., p.656 qui cite La Bédollière); 3. a) 1842 id. «voler, dérober» (arg. des canotiers, Seine d'apr. Esn. 1966); b) 1844 «prendre» (Balzac, loc. cit.); c) 1844 «prendre sur le fait» (coll. d'apr. Esn. 1966); 1846 être pigé (Intérieur prisons, p.64); 4. 1879 intrans. «rivaliser, se mesurer avec quelqu'un» (A. Daudet, Rois en exil, p.181, 182). Dér. d'un adj. du lat. pop. *pedicus «qui prend les pieds, qui prend au piège» (dér. du lat. class. pes, pedis, v. pied) répandu dans les parlers gallo-rom. Fréq. abs. littér.: 52.

Piger, verbe intrans.,arg., pop. Piger avec (qqn). Se mesurer avec quelqu'un. Dans cette foule de fillettes de magasin (...) aucune n'aurait pu piger avec elle [cette créature admirable] (A. Daudet, Rois en exil, 1879, pp.181-182).

Wiktionnaire

Verbe 1

piger \pi.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Canada) Prendre, saisir.
    • Les municipalités qui abritent des sites historiques peuvent se réjouir, Ottawa devra piger dans ses poches pour leur offrir des indemnités justes et équitables. — (Le Devoir, Ottawa devra aider les villes ayant des sites historiques, 16 juin 2012)
  2. (Désuet) ou (Canada) Voler, détourner.
    • Vous ne voulez donc pas nous dire où vous pigez tant de monnaie ? — (Honoré de Balzac, Les Paysans, W. Gerhard, 1856, p. 83)
  3. (Désuet) (Argot) Attraper, dans le sens d’arrêter ou de contracter.
    • Les voilà qui se font poisser au boulot. Tu m’écoutes ? Alors ils sont pigés, c’est la taule. — (Francis Carco, L’Équipe, Éditions Albin Michel, Paris, 1919, p. 141)
    • J’sortirais du hammam je n’transpirerais pas plus. Il y a de quoi piger la crève. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  4. (Canada) Tirer, choisir, au hasard.
    • Je n’ai vraiment pas pigé le bon numéro !
  5. (Europe) (Figuré) (Populaire) (Familier) Comprendre.
    • Vincent avait éclaté de rire. Le rire s'était transformé en fou rire. Partagé avec ce nouvel ami. Décidément, ce mec pigeait bien. Il pigeait tout. Et à la vitesse « grand V » en plus. — (René Coppano, Il était une fois Marseille, La manufacture des livres, 2010)
    • Bien sûr, il n’y pige rien et comme il croit, dur comme fer, qu’on lui débite des cochoncetés, il voudrait bien saisir. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)

Verbe 2

piger \pi.ʒe\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) Mesurer avec une pige l’épaisseur, la profondeur, etc.
  2. (Intransitif) Faire des piges, travailler à la pige, être pigiste pour un journal, un éditeur.
    • Je pige pour un canard local, c’est payé à coups de lance-pierre !
  3. (Par extension) (Intransitif) Payer à la ligne les piges des journalistes.
    • Le métier est fichu. Plus moyen de trouver une tribune où l’on puisse s’exprimer librement... Alors quoi ! De basses besognes, de la copie à tant la ligne, parcimonieusement pigée, des échos sans saveur dont la plupart jonchent le fond des paniers. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11)
    • Lors des inondations de 47 on lui a pigé 500 lires, et pour la visite du Cardinal encore 150. — (Dino Buzzati, La Grosse Couleuvre, dans le recueil L’Écroulement de la Baliverna, 1958 ; traduit de l’italien par Michel Breitman, 1960, p. 88)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PIGER (pi-jé) v. a.
  • Au jeu de bouchon, mesurer quel est le palet le plus près du bouchon.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PIGER. Ajoutez :
2 Populairement. Battre, employé à peu près comme toiser ; les ouvriers nomment pige la toise dont ils se servent.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PIGER HENRICUS, (Chimie.) Henri le paresseux ; c’est un nom que l’on donne quelquefois à un fourneau chimique qui sert à faire plusieurs distillations & autres opérations à la fois. On l’appelle plus communément athanor. Voyez Athanor & fourneau.

Piger un chantier, terme de riviere E de comm. de bois, c’est lorsque l’on veut savoir combien un chantier contient de voies de bois, le faire mesurer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « piger »

Bourg. piger, mesurer ; verbe formé de pied.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) Du latin populaire pedicus (« qui prend au piège »), du latin pedica (« piège »). Le terme acquiert un ensemble d’acceptions correspondant à « piéger, prendre » au cours du XIXe siècle.
(Verbe 2) Dénominal de pige (« mesure »), issu du précédent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « piger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piger piʒe

Citations contenant le mot « piger »

  • Quand peut-on utiliser le «code 699» pour justifier une absence au travail ? À quel moment un fonctionnaire fédéral peut-il profiter de cet « autre congé payé » afin d’obtenir son plein salaire sans devoir piger dans sa banque de congés de maladie ou de vacances ? Le Droit, Le «code 699» | Chroniques | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • «Ils les fournissent, mais c'est quand même en quantité limitée. On ne peut pas piger dans la boîte comme l'on veut et prendre une réserve. C'est calculé. [...] Il y a eu un manque de masques au début (de la crise), ç'a été difficile pendant un grand bout et on rationnait, mais c'est maintenant de mieux en mieux. Ils sont moins en gestion panique de gestion du stock. Nos gens comprennent qu'il faut en faire bon usage en temps de pandémie», précise la présidente de l'APTS Outaouais. La Voix de l’Est, Le CISSSO accepte de fournir des masques jetables à ses employés | COVID-19 | Actualités | La Voix de l’Est - Granby
  • Les propriétaires de salles ont dû aller piger dans de vieux films afin de créer un horaire alléchant pour toute la famille. On peut présentement donc revoir sur grands écrans des longs métrages comme Astérix, le secret de la potion magique, Les Avengers : Le film, Chantez, Gravité et MAFIA INC. , Le Cineplex Beauport maintenant rouvert - Actualités - Cinoche.com
  • Un club comme les Sénateurs d’Ottawa aura le troisième et le cinquième choix de la première ronde du repêchage de la LNH. Il pourrait être tenté de piger dans sa cour arrière et de tenir Rossi dans les parages en attendant son début de saison prévu pour le 1er décembre. Qui sait ce qui pourrait arriver après? Un essai de neuf matches dans la LNH avec un retour dans la Ligue de l’Ontario? Le Droit, Rossi de retour avec les 67’s? | Hockey junior | Sports | Le Droit - Gatineau, Ottawa

Images d'illustration du mot « piger »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « piger »

Langue Traduction
Anglais snatch
Espagnol arrebatar
Italien strappare
Allemand schnappen
Chinois 抢夺
Arabe خطف
Portugais arrebatar
Russe рывке
Japonais スナッチ
Basque snatch
Corse arrabbiatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « piger »

Source : synonymes de piger sur lebonsynonyme.fr
Partager