La langue française

Piocher

Sommaire

  • Définitions du mot piocher
  • Étymologie de « piocher »
  • Phonétique de « piocher »
  • Citations contenant le mot « piocher »
  • Images d'illustration du mot « piocher »
  • Traductions du mot « piocher »
  • Synonymes de « piocher »

Définitions du mot piocher

Trésor de la Langue Française informatisé

PIOCHER, verbe trans.

A. −
1. Creuser, fouir, trancher, défoncer avec une pioche. Piocher le jardin, la vigne; piocher des décombres. La matière qui «travaille» à l'intérieur de la cuve durcit, s'agglomère en gros blocs, et pour la sortir de la cuve on risque, en la piochant, de briser ces claies en bois (Quéret,Industr. gaz, 1923, p.149).Certains petits cultivateurs (...) ont parfois quelques côtes plantées de vignes pour leur boisson. Le vigneron les aide alors à les piocher et à les tailler (Menon, Lecotté,Vill. Fr., 2, 1954, p.80).
Absol. J'ai toujours (...) comme toi, mes soixante hommes piochant par jour (Lamart.,Corresp., 1831, p.213):
. On éventre le mont, on défonce le champ; −Creusez! Creusez! dit-il aux terrassiers, piochant De l'aube jusqu'à l'heure où le soleil se couche, Je veux faire à ma tour un fossé si farouche Qu'un homme ait le vertige en regardant au fond. Hugo,Légende, t.4, 1877, p.618.
2. Au fig., fam.
a) Étudier avec acharnement; travailler (un sujet, une matière) avec ardeur. Synon. bûcher2(fam.), chiader (arg. scol.), potasser (fam.).Piocher un examen. Depuis lundi dernier j'ai laissé de côté toute autre chose, et j'ai exclusivement toute la semaine pioché ma Bovary, ennuyé de ne pas avancer (Flaub.,Corresp., 1852, p.394).Cet éditeur m'annonce des offres dignes de moi, dit-il. Nous verrons. En attendant, je pioche le Bonaparte (Hugo,Corresp., 1852, p.78).Il s'appelait Sidney Gilchrist Thomas (...) et, avec son cousin le chimiste Percy Gilchrist, avait employé tous ses loisirs et sa puissance de pensée à piocher le casse-tête du fer phosphoreux (P. Rousseau,Hist. techn. et invent., 1967, p.300).V. dictionnaire ex. 2.
Absol. Piocher dur, ferme, raide, comme un enragé. Je pioche et ai pioché rudement, mais je ne veux vous lire ma philosophie que quand elle sera terminée (Flaub.,Corresp., 1879, p.197).Il ne tarda pas à reconnaître qu'avant de prétendre démolir la mécanique newtonienne, il était indispensable de la connaître. Il se mit donc à piocher dans les bouquins de son fils Robert (P. Rousseau,Hist. techn. et invent., 1967, p.258).
P. ext. Travailler sans répit. Synon. bûcher2(fam.), trimer (pop.).Toutes les économies se trouvaient mangées; et il fallait piocher dur, piocher pour quatre, car ils étaient quatre bouches à table. Elle seule nourrissait tout ce monde (Zola,Assommoir, 1877, p.489).
b) Vieilli, pop., empl. pronom. réciproque. Synon. se bagarrer (fam.), se battre, (se) bûcher2(vieilli), se tabasser (fam.).L'affaire est faite, dit Vautrin à Eugène. Nos deux dandies se sont piochés. Tout s'est passé convenablement (Balzac,Goriot, 1835, p.194).
B. −
1. Prendre au hasard, puiser dans. Grange mangeait, courbé sur la table à la manière des paysans, et comme eux il rattrapait le long de son menton, d'un coup de cuillère, la soupe qui découlait. Tout en piochant dans l'écuelle à oreilles les côtes de choux et les pommes de terre fumantes, il assignait à chacun sa tâche (Pourrat,Gaspard, 1922, p.129).Je piochai subrepticement dans ma poche un bonbon du cornet (Arnoux,Zulma, 1960, p.78).
Empl. abs. La daube est mise sur la table. On s'assied. On la découvre. Elle emplit la pièce de son odeur. On la hume, on la vante, on la déguste d'avance. Et puis chacun pioche dans le pot (Pesquidoux,Chez nous, 1923, p.128).De temps en temps, d'une ambulance du front, un jeune trouvait le temps d'envoyer un bref rapport, sur un cas curieux. Des chirurgiens, surtout... «La guerre aura du moins servi à ça: à faire avancer la chirurgie...» Il restait là, piochant dans le tas, pêchant de-ci de -là un fascicule qu'il envoyait sur la cheminée (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.787).
2. JEUX. Puiser dans le tas de dominos ou de cartes non distribués. Empl. abs. Le docteur, même aux dominos, quand il forçait son partenaire à «piocher» et à prendre le double-six, ce qui était pour lui le plus vif des plaisirs, se contentait du mouvement des épaules (Proust,Sodome, 1922, p.975).
Prononc. et Orth.: [pjɔ ʃe], (il) pioche [pjɔ ʃ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1429 intrans. «creuser avec la pioche» (doc. Arch. d'Orléans ds Gdf. Compl.); 2. a) 1788 intrans. «travailler intensément» (Fér. Crit., s.v. pioche), cf. 1836 (Stendhal, Vie de H. Brulard, Paris, Champion, t.2, 1913, p.10: Ce travail sérieux et les sourcils froncés, nous l'appelions piocher d'un mot en usage à l'École polytechnique); b) 1805 trans. «étudier (une matière) avec ardeur» (arg. École polytechnique d'apr. Esn.); 3. 1835 réfl. pop. «se battre» (Balzac, loc. cit.); 4. 1867 «(au jeu de dominos) puiser dans le tas de dominos non distribués» (Delvau). Dér. de pioche* A; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 209. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 152, b) 657; xxes.: a) 253, b) 254. Bbg. Quem. DDL t.6.

Wiktionnaire

Verbe

piocher \pjɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se piocher)

  1. Fouir, remuer avec une pioche.
    • Piocher une vigne.
    • Piocher la terre.
    • Une femme courbée piochait. Elle retirait de la glèbe des pommes de terre, qu'elle jetait dans un panier. — (Pierre Benoit, Le lac salé, 1921, réédition Le Livre de Poche, page 152)
  2. (Intransitif) Remuer avec une pioche.
    • Il faut piocher en cet endroit.
  3. (Figuré) Creuser le sol comme avec une pioche.
    • Un peu plus loin, ils trouvèrent encore du crottin plus frais que celui de la cabane et les empreintes de pas d’une mulet ferré large et qui devait tirer une assez lourd fardeau car il piochait de la pointe du sabot. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 345)
  4. (Intransitif) (Désuet) (Familier) (Figuré) (Argot polytechnicien) Travailler avec ardeur, avec assiduité ; bûcher.
    • […], voilà vingt ans que ça durait ; tout en piochant ferme, et en ne vivant que de pain et de pommes de terre, il avaient pu, tout juste, payer les intérêts et les frais de renouvellement. — (Émile Thirion, La Politique au village, page 325, Fischbacher, 1896)
    • Il me faudra beaucoup piocher pour préparer cet examen.
    • J’allais souvent les voir. Je le trouvais perdu dans ses rêves, oubliant de modeler une figure qui séchait sous ses linges, seul avec lui-même, suivant son idée, absolument incapable d’écouter personne ; elle, piochant ses rôles, le teint brûlé par le fard, les yeux tendres, jolie d’intelligence et d’activité. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 91)
    • Ce travail sérieux et les sourcils froncés, nous l'appelions piocher d'un mot en usage à l'École polytechnique. — (Stendhal, Vie de Henry Brulard, t.2, p.10, Paris, Champion, 1913)
  5. (Par extension) (France) Puiser, choisir parmi de nombreux éléments.
    • Alors maintenant que ça roule tout seul, on a l’impression qu’il desserre un peu l’étau. Pioche dans son ancien répertoire de compositions ou de standards, assoit son style, prend ses marques. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 231)
    • Je me dirige vers la cuisine et, dans l'immense frigo américain avec distributeur de glace incorporé en façade que nous lui avions offert pour ses cinquante ans, je pioche une bouteille de Carlsberg. — (Sébastien Gendron, Le tri sélectif des ordures et autres cons : épisode 15, éd. Pocket (Univers poche), 2014)
    • […] et plus de 1000 autres partitions. L’avantage, c’est que l’on peut y piocher à l’infini, sans se lasser. — (l’Express mag, n° 2882, 2006)
  6. (Québec) (Acadie) (Intransitif) Frapper fort, répétitivement et bruyamment.
    • Il piocha sur le mur pour avertir le voisin qu'il fait trop de bruit.
  7. (Pronominal) (Familier) (Vieilli) Se battre ; combattre.
    • […] qu'on ne s'inquiète plus beaucoup de ces menaces de guerre.
      Au fond, on sait bien qu'il arrivera un jour où il faudra se piocher. […], et on leur reprendra ce qu'ils nous ont pris sans raison en 1871.
      — (Émile Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, page 320)

Verbe

piocher \pjɔ.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Équitation) En parlant d'un cheval, lever fortement les pattes avant en courant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIOCHER. v. tr.
Fouir, remuer avec une pioche. Piocher une vigne. Piocher la terre. Il s'emploie aussi intransitivement. Il faut piocher en cet endroit.

PIOCHER, employé intransitivement, signifie au figuré Travailler avec ardeur, avec assiduité. J'ai bien pioché aujourd'hui. Il me faudra beaucoup piocher pour préparer cet examen. Il est familier.

Littré (1872-1877)

PIOCHER (pio-ché) v. a.
  • 1Fouir avec une pioche. Piocher une vigne. Quand il fallait aplanir les chemins, Piocher, bêcher et faire des levées, Favart, Annette et Lubin, 16.
  • 2 V. n. Fig. dans l'argot des écoliers. Travailler avec ardeur et assiduité. Il pioche douze heures par jour.

    Dans ce même argot, il est actif aussi. Piocher le grec. Piocher le code de procédure.

  • 3 Fig. et populairement. Se piocher, v. réfl. Se battre.

HISTORIQUE

XVe s. Les supplians alerent ouvrer et pioer en la vigne d'un nommé…, Du Cange, piocus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « piocher »

Pioche ; Berry, pieucher, pleucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « piocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piocher pjɔʃe

Citations contenant le mot « piocher »

  • Retrouvez chaque lundi une sélection de sorties à piocher au cœur de l’été. Cette semaine: lumière sur les remparts du château, voyage au cœur d’un hôtel et concert aux Bouffées d’arts. , A ne pas manquer au Cœur de l’été: semaine du 27 juillet : Angers.fr
  • Ils n’ont pas attendu la pandémie pour imaginer l’après. Autrices et auteurs de romans, BD, films, séries et même de jeux vidéo ont rêvé d’un autre monde. Rarement drôle, souvent annonciateur de désastres écologiques et de sociétés dominées par l’intelligence artificielle où viennent s’échouer des lambeaux de démocratie. Les journalistes d’Alter Eco ont choisi de piocher dans leur cabinet de curiosités des œuvres récentes et moins récentes, connues et moins connues, que la réalité semble vouloir rattraper. Nous continuons cette série d’été avec le roman Ecotopia d’Ernest Callenbach, paru en 1975. Alternatives Economiques, Ecotopia, sécession écologique aux Etats-Unis | Alternatives Economiques
  • Volkswagen passe à la vitesse supérieure dans le cloud. Le constructeur automobile allemand, qui compte 670 000 employés dans le monde et affiche un chiffre d’affaires de 252,6 milliards d’euros en 2019, a décidé d’ouvrir son cloud industriel à ses partenaires dans sa transformation vers l’industrie 4.0. Le projet est lancé en collaboration avec son fournisseur cloud Amazon Web Services et l’intégrateur Siemens. L’objectif est de construire un magasin d’applications en ligne, sorte d’"App store" dédié où ses 122 usines pourront piocher pour mener leur transformation numérique et optimiser leur production. usinenouvelle.com/, Volkswagen ouvre son cloud industriel pour créer un "App Store" pour ses usines - Cloud computing

Images d'illustration du mot « piocher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « piocher »

Langue Traduction
Anglais draw
Espagnol dibujar
Italien disegnare
Allemand zeichnen
Chinois
Arabe رسم
Portugais desenhar
Russe привлечь
Japonais ドロー
Basque marrazteko
Corse disegnà
Source : Google Translate API

Synonymes de « piocher »

Source : synonymes de piocher sur lebonsynonyme.fr
Partager