La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pieu »

Pieu

Variantes Singulier Pluriel
Masculin pieu pieux

Définitions de « pieu »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIEU1, subst. masc.

Morceau de bois rigide, long et droit, dont l'une des extrémités, rendue pointue, est destinée à être fichée en terre. Synon. palis, piquet, poteau.Les arbres restés encore debout semblaient des poteaux démesurés, des pieux gigantesques amputés et rasés par l'acier tranchant des serpes (Maupass,Contes et nouv., t.2, Pte Roque, 1885, p.1035).Les digues de fascines, la barque aux voiles flasques qui rentre au petit port, halée par des hommes aux pieds nus, la mer verte et rude qui se déchire aux pieux de la digue basse (Van der Meersch,Empreinte dieu, 1936, p.138):
. On lui donne aussi le nom de Nouvelle-Orléans la Pucelle, parce que les Louisianais ne l'ont jamais laissé prendre (...). Ses fortifications sont en bois. Elle est entourée de pieux pointus, de douze pieds de hauteur, de bois équarris se touchant les uns les autres, assujettis en-dedans par des traverses et des arcs-boutans. Baudry des Loz.,Voy. Louisiane, 1802, p.162.
P. anal. Pièce de bois, de métal, de béton, de forme cylindrique ou prismatique, que l'on enfonce ou que l'on coule pour les fondations ou les travaux de construction. Pieu de fondation. Ces murs tout à fait nus percés d'étroites fenêtres jumelles que sépare une colonnette raide comme un pieu de fer (Faure,Hist. art, 1912, p.328).
Raide, droit comme un pieu. Comme je faisais la conversation avec Mmede Castellan, est arrivé près d'elle un élégant, droit comme un pieu, dont la physionomie était aussi immobile qu'insignifiante (...). Il est difficile d'avoir l'air plus bête et plus sot que cet homme (Delécluze,Journal, 1825, p.245).La lame sortit de la plaie lancée par un bouillon de sang gros comme le bras. Il tomba sur le nez roide comme un pieu (Mérimée,Carmen, 1845, p.63).Elle trouvait souvent Lalie attachée au pied du lit de fer (...). Lalie, raide comme un pieu, avec des fourmis dans les jambes, restait au poteau pendant des journées entières (Zola,Assommoir, 1877, p.690).
VÉN. Long bâton ferré dont on se servait pour la chasse. Synon. épieu.Mon père (...) voulut, suivant sa coutume, attaquer et tuer le sanglier. Il descendit de cheval, et, armé d'un pieu, fut à sa rencontre: nous restâmes tous à quarante pas de lui: mon père manqua l'animal, qui se jeta sur lui (Genlis,Chev. Cygne, t.2, 1795, p.67).Je cherchois à dessein les ours de la montagne pour les attaquer avec un pieu qui étoit la seule arme dont je fusse pourvu (Nodier,J. Sbogar, 1818, p.181).
[En représentation dans l'art] Une suite de figures peintes en camaïeu, entre lesquelles l'enfant distinguait un ange qui sonne du cor et qui, le pieu à la main, poursuit une licorne réfugiée dans le giron d'une vierge (Barrès,Jard. Bérén., 1891, p.34).
Prononc. et Orth.: [pjø]. Homon. pieu2, pieux. Att. ds Ac. dep. 1694. Plur. des pieux. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 cas régime sing. pel (Geffrei Gaimar, Histoire des Anglais, éd. A. Bell, 4828); id. cas régime plur. pels (Id., ibid., 775); ca 1165 id. peus (Benoît de Ste-Maure, Troie, 6017 ds T.-L.); 1176-80 id. pex (Chrétien de Troyes, Chevalier au Lion, éd. M. Roques, 5186); début xiiies. id. pius (Raoul de Houdenc, Vengeance Raguidel, 2936 ds T.-L.); 1287 id. pieux (cité ds A. Bevans, The Old French Vocabulary of Champagne, p.68); 2. 1825 p.compar. droit comme un pieu (Delécluze, loc. cit.). Du lat. palus «pieu»; c'est sur la forme du cas régime plur. pels que s'est développée la forme mod. pieu, cette forme ayant une importance particulière du fait de l'empl. des pieux, la plupart du temps, en grand nombre (v.FEW t.7, p.529b). Bbg. Quem. DDL t.27.

PIEU2, subst. masc.

Pop. Synon. de lit.Un général qui faisait des inspections inattendues (...), mais qui, depuis huit jours, était au pieu, très malade. «Il va mourir sûrement; son état n'inspire plus aucune inquiétude», qu'i's disaient (Barbusse,Feu, 1916, p.134).Il faudra, d'ici peu de temps, Que dans Paris je dorme. Car Paris, ma foi! Est le seul endroit Où je suis à mon aise. Et puis, n... de D... Rien n'est «bath au pieu» Comm' vos sacré' Françaises! (Ponchon,Muse cabaret, 1920, p.82).Tu sais, dit-elle, si tu veux pioncer, faut pas te gêner... Mets-toi au pieu (Aragon,Beaux quart., 1936, p.358).
Prononc. et Orth.: [pjø]. Homon. pieu1, pieux. Plur. des pieux. Étymol. et Hist. Fin xviiies. (Chansons ds Esn. 1966); 1829 (Chansons argotiques ds Sain. Sources Arg. t.2, p.181). Prob. forme pic. de peau (piau) au sens de «lit» (v. étymol. de pioncer). Le changement de genre s'expliquerait par un empl. au plur. comme coll. «lit fait avec des peaux» (Dauzat) et aurait été favorisé par pieu «piquet de bois».
DÉR.
Pieuter, verbe,pop. Se mettre au lit, se coucher. a) Empl. intrans. C'est peau d'balle, balai d'crin et variétés diverses; tiens, v'là comme nous irons pieuter à la caserne! Et ce disant, il eut cette mimique tout à la fois expressive et distinguée, qui consiste à se caresser la naissance de la gorge avec le revers de la main (Courteline,Train 8 h 47, 1888, 1repart., 7, p.78).b) Empl. pronom. Edmond Barbentane (...) a été tout simplement se balader, puis sagement, sur les dix heures trente-cinq, il est rentré chez lui se pieuter (Aragon,Beaux quart., 1936, p.470).Allez! Allez! On va se pieuter! Maintenant tu dis plus que des sottises, demain nous en reparlerons (Céline,Mort à crédit, 1936, p.696). [pjøte], (il se) pieute [pjø:t]. 1resattest. 1888 (Courteline, loc. cit.), 1901 se pieuter (Bruant 1901, p.293); de pieu2, dés. -er.
BBG.Chautard Vie étrange Argot 1931, p.139.
STAT.Pieu1 et 2. Fréq. abs. littér.: 243. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 333, b) 388; xxes.: a) 438, b) 276.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

pieu \pjø\ masculin

  1. (Argot) Lit.
    • Kalel saute de son pieu pour cavaler à la lourde. — (San Antonio (cf. Frédéric Dard), Les Deux Oreilles et la queue, S-A 117, 1984)
    • Pour rétablir l’entière vérité, cette chambre à l’époque où je la connus, avait un petit radiateur électrique Thermor qui se branchait avant d’aller au pieu. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 385).
    • Je viens de me blinder le cul sur plus de deux mille bornes avec ces trois toupies farinées à l’encens, alors tout ce que je veux maintenant, c’est un bon pieu ! — (Maëster, Sœur Marie-Thérèse des Batignolles, La Guère Sainte, Drugstore, 2008, ISBN 978-2226175601)

Nom commun 1 - français

pieu \pjø\ masculin

  1. Pièce de bois qui est pointue par un des bouts et qu’on emploie à divers usages.
    • Lorsque, par l’effet de l’enfoncement du pieu, sa tête est parvenue un peu au-dessous du pied de la sonnette, le mouton ne peut plus l’atteindre , et alors on ne peut continuer le battage que par le moyen d’un faux pieu. — (Émiland Gauthey , Construction des ponts, Œuvres de M. Gauthey, vol. 2, 1813, p. 264)
    • La résistance d’un pieu ou sa force portante résulte de deux facteurs :
      - l’un étant la résistance du terrain inférieur à la pénétration de la pointe du pieu.
      - l’autre étant constitué par le frottement des terres sur la surface latérale.
      — (Carl Nachtergal & Lucien Nachtergal, Agenda du bâtiment, De Boeck Supérieur, 1977, page 167)
  2. (Figuré) Pénis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIEU. n. m.
Pièce de bois qui est pointue par un des bouts et qu'on emploie à divers usages. Ficher un pieu en terre. Planter des pieux en terre. Soutenir des terres avec des pieux.

Littré (1872-1877)

PIEU (pieu) s. m.
  • 1Pièce de bois pointue par un des bouts. Ces maîtres si doux le faisaient enchaîner toutes les nuits à un pieu planté au milieu de leur chétive cabane, et un troisième Turc, qui vivait avec eux, était chargé de ce soin, Fontenelle, Marsigli.
  • 2 Terme de chasse. Gros bâton ferré avec lequel on tue les bêtes noires qui sont dans un parc.

    Au plur. Des pieux.

HISTORIQUE

XIIe s. [Il] Tint un grant pel en son poing destre, Brut, ms. f° 56, dans LACURNE. Trois peuls [tiges] a pris de l'herbe verdoiant, Ronc. p. 92.

XIIIe s. Trop se deffendoient apiertement, en jettant pierres et peus agus, H. de Valenciennes, XXXIV. Il fist le flum [le fleuve] paler de grans pieus de l'une rive jusqu'à l'autre, Du Cange, palada.

XVIe s. La douairiere n'a part ne portion au donjon, chasteau, forteresse de la seigneurie où elle a son douaire, à la charge d'entretenir lesdits edifices de couverture, pel et verge, Coust. génér. t. I, p. 610.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PIEU. Ajoutez :
3Nom donné par les marins du Havre au mâtereau du trois-mâts-barque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pieu »

(Nom 1) (Date à préciser) Du latin palus (« poteau, pieu, échalas »).
(Nom 2) (Date à préciser) Variante dialectale de peau et le sens de « couche faite de peaux » → voir paillasse « couche faite de paille ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourg. et Berry, pau ; provenç. pal ; esp. palo ; port. pao ; ital. palo ; du lat. palus (voy. PAL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pieu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pieu pjø

Fréquence d'apparition du mot « pieu » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « pieu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « pieu »

  • Une idée dans un homme ressemble à ce pieu de fer que les sculpteurs mettent dans leurs statues : elle l'empale et le soutient.
    Hippolyte Taine — Vie et opinions de Frédéric Thomas Graindorge
  • Une petite moule bien iodée, avec une telle saveur que sa réputation n’est plus à faire. Au loin, on voit les 8 km de pieux, des lignes de 190 à l’infinie. Pour l’entreprise de Tiphaine, « à nous seuls, on a plus de 14 000 pieux ».
    Nos vacances en France : naviguez parmi les moules de la baie de Saint-Brieuc | Le Penthièvre
  • Il ne me reste plus que la latitude d'aller me coucher sur la longitude de mon pieu.
    Raymond Queneau — Le vol d'Icare
  • Trois pieux Rommel datant de la seconde guerre mondiale ont été découverts au nord de la plage de Wissant. Régulièrement, à cause des marées et des mouvements de sable, ce type d'engin explosif, dont la charge est encore active, remonte à la surface de la plage.
    France 3 Hauts-de-France — Opération de déminage à Wissant : en pleine période de vacances, la plage va être interdite
  • Un homme de 35 ans a été interpellé par la police ce dimanche, près de la place Rogier après avoir forcé deux femmes à s’agenouiller avant de les frapper à coups de pieu, selon des informations de nos confrères de RTL.
    sudinfo.be — Deux femmes agressées à coups de pieu ce weekend à Bruxelles: l’auteur présumé arrêté

Traductions du mot « pieu »

Langue Traduction
Anglais stake
Espagnol estaca
Italien palo
Allemand anteil
Chinois 赌注
Arabe حصة
Portugais estaca
Russe доля
Japonais 賭け
Basque jokoan
Corse ghjugna
Source : Google Translate API

Synonymes de « pieu »

Source : synonymes de pieu sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot pieu au Scrabble ?

Nombre de points du mot pieu au scrabble : 6 points

Pieu

Retour au sommaire ➦